Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 août 2009 2 11 /08 /août /2009 08:34


Michel Warschawski et Leila Chahid (ambassadeur palestinienne)




Michel Warschawski : « Israël s’est exclu de la région »



Dans le cadre des cours publics de l'Université de Bretagne Occidentale

Mardi 8 septembre 18h Fac des Lettres Victor Segalen

"Mouvements anti-colonialistes israéliens : quel rôle dans la société israélienne"

-------------------------------------------------------------------------------------------


Michel Warschawski a répondu en détail au courrier des lecteurs suivant paru dans les Dernières Nouvelles D’Alsace (DNA) :

 

 

 « Comment se rallier aux propos de Michel Warschawski lorsqu’il affirme d’une part l’inexistence d’une civilisation judéo-chrétienne, et d’autre part que ce fantasme n’a été élucubré que pour justifier une lutte contre l’islam. Ce qui constitue le socle de la culture de l’Occident, et les lignes de force de ce que devrait être son engagement dans le monde contemporain, ce sont les valeurs héritées, retravaillées de siècle en siècle, du judéo-christianisme et de la pensée grecque, reprise par les Lumières. « Rire jaune » d’une telle assertion, c’est falsifier l’histoire.

 

 

Voici la réponse de Michel Warschawski :

 

Freddy Raphaël, dont j’ai toujours respecté la rigueur et l’honnêteté intellectuelle, publie deux remarques sur une conférence à laquelle je ne crois pas qu’il ait daigné venir. L’aurait-il fait, qu’un débat ouvert et franc eut été non seulement le bienvenu, mais aurait permis un dialogue, ce qui, ces derniers temps, fait cruellement défaut et a laissé la place à de la méconnaissance fondée sur la peur, si ce n’est la peur fondée sur le refus d’écouter l’autre. Et tel était bien l’objet de notre conférence : créer une passerelle au dessus des murs qui séparent de plus en plus les communautés confessionnelles ou ethniques, et lutter contre la peur qui engendre le rejet, voire la haine, par l’écoute de l’autre et le dialogue

 

Mais veut-on encore, de part et d’autre, le dialogue entre juifs et musulmans ? Il m’arrive d’en douter. La mise en avant du concept de « civilisation judéo-chrétienne » est, pour beaucoup, un moyen de justifier la logique, mortifère s’il en est, du « choc des civilisations » chère non seulement aux néo-conservateurs américains et leurs alliés des églises intégristes protestantes, mais aussi à tous ceux qui, en France également, veulent mener la croisade anti-musulmane, sous couvert de lutte contre le terrorisme ou... l’insécurité.

 

Je persiste et signe : la « civilisation judéo-chrétienne » est un concept qui me fait rire jaune : il s’est construit sur le sang de millions de martyrs juifs qui au cours des deux derniers millénaires, a abreuvé le sol de l’Europe chrétienne de Saint Louis au pogrom de Kichinev, d’Isabelle la Catholique à Treblinka. Ce n’est qu’à la révolution française que les juifs ont commencé à être accepté, en Europe, comme « innocents » du meurtre du Christ ou autres crimes rituels, et non sans difficulté et régressions catastrophiques, comme l’ont montré l’affaire Dreyfus et, encore tout récemment, le génocide nazi. Je ne peux que suggérer à Freddy Raphaël de relire ce livre qui a bercé mon adolescence à Strasbourg, le Bréviaire de la Haine de Léon Poliakov.

 

A l’inverse, il y a eu une civilisation judéo-musulmane, qui a duré - avec ses cimes et ses reculs bien évidemment - pendant plus d’un millénaire, de l’Age d’Or andalou à la culture arabo-berbère des pays du Maghreb : elle a produit Maimonide et Averroès, Ibn Gabirol et Avicenne. C’est elle, et non la civilisation « judéo-chrétienne », comme l’affirme à tort Freddy Raphaël, qui a introduit, dès le haut Moyen Age, les classiques grecs dans la pensée européenne. Sans faire d’angélisme et sans ignorer les parts d’ombre de son histoire, le monde judéo-musulman n’a connu, pendant douze siècles, ni génocides ni expulsions en masse mais, à l’inverse, une coexistence plus ou moins harmonieuse qui a produit une partie des fondements de la culture humaine.

 

Ceci dit, il n’est évidemment pas question d’ignorer les efforts des églises chrétiennes - protestantes, puis, depuis Vatican II, catholiques - pour ouvrir un nouveau chapitre dans les relations judéo-chrétiennes, fondé sur la demande de pardon pour le sang versé, et fait de respect mutuel et de fraternité.

 

Mais au moment ou l’on veut faire des Juifs les béliers d’une nouvelle croisade contre l’Islam- avant qu’ils n’en redeviennent, n’en doutons pas, les boucs émissaires - il ne me semblait pas inutile de raviver, devant un public ou se côtoyaient français de culture chrétienne, juive et musulmane, cette mémoire de notre histoire.

 


 


 


 


 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Contactez le NPA du Finistère

 

faou

 

UNE-190.JPG

 

cgt-gg.jpg

 

affiche_Peillon_Fioraso_BAT_0_0.preview.jpg

 

encart npa taille normale

 

 

nukleel-nam-bo-ket.jpg

accueil
*

Brest

06 42 22 96 37

brest.npa@gmail.com

 

Quimper

06 59 71 42 21

quimper.npa@gmail.com
 

Le blog sur les

questions maritimes

L'autre grenelle de la mer

 

Le blog de solidarité avec

les camarades arabes

Revolution arabe 

 

fermoez-fesse.jpg

Recherche

Actions !

Pour plus de détails voir les liens: 

 

diapo prisonnier palestine

Soirée prisonniers palestiniens

AFPS Brest

mardi 16 avril

20H30

Maison des syndicats

 

sortir-copie-1.jpg


manifestants-hopital-SUD-copie-1


Quimper Gourmelen

Rassemblement

vendredi 19 avril

8 h 45


foto2-205-ebf3f

 

Fermez Cofrents

(pays Valencian)

 

 

laniion.jpg

  Concert à Lannion

 

no nuk

 

Dimanche 28 avril

Brennilis

anti-r-1-r-copie-1.jpg

 


robertbelle5mai13DZ

 

 

Mardi 7 mai

 Yves-Marie Le Lay,

Président de

Sauvegarde du Trégor

  Douarnenez

Librairie l'Ivraie à 20h00

 

nddk.jpg

 

yy.jpg

 

st nnonon

 

grece.jpg