Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 mars 2013 2 12 /03 /mars /2013 12:08

*

Par Sophie Chapelle (12 mars 2013)


10 000 hectares. C’est la surface allouée, pour une durée de 50 ans, à la société suisse Addax Bioenergy dans la région de Makeni, au Sierra Leone, pour une plantation de canne à sucre.

 

L’équivalent de près de 200 exploitations agricoles françaises de taille moyenne ! Le groupe genevois veut y produire 90 000 m3 de bioéthanol par an, destiné essentiellement à l’Union européenne. Démarré en 2008, le projet intègre la construction d’une raffinerie d’éthanol et d’une centrale électrique à biomasse qui devrait alimenter 20 % du réseau national. 2000 personnes seront employées par la compagnie, assure Addax Bioenergy. Présenté par ses promoteurs comme « un projet de développement durable sans précédent associant agriculture et énergie », le projet de Makeni attire pourtant les foudres des ONG.


Silnorf, le réseau de la Sierra Leone pour le droit à l’alimentation, dénonce dans son rapport annuel, le non-respect du consentement libre, préalable et informé des communautés. Et relève des promesses non tenues, mettant en péril la sécurité alimentaire. « Addax Energy avait promis qu’ils ne planteraient pas de canne à sucre sur les terres les plus fertiles, réservées aux rizières, mais seulement sur des terres dégradées », illustre Silnorf. L’ONG locale pointe aussi la destruction et le détournement de certains cours d’eau afin d’irriguer les plantations. Ce travail d’alerte est appuyé en Suisse par l’ONG Pain pour le Prochain, qui estime que « cultiver des aliments pour les réservoirs au lieu de les mettre dans les assiettes ne fait pas sens ».


Alors que 13 000 personnes vivraient sur les terres allouées au groupe suisse, le réseau Silnorf demande que « le droit à la sécurité alimentaire soit effectivement mis en œuvre en Sierra Leone ». Depuis 2007, les entreprises étrangères s’emparent en moyenne de 10 millions d’hectares dans le monde chaque année, rappelle l’association Grain. Dans le cas de la canne à sucre en Sierra Leone comme de l’huile au palme au Libéria (lire notre enquête), l’Union européenne demeure le destinataire final de ces produits alimentaires transformés en carburants.

Cet article vous a intéressé ? Basta ! a besoin de ses lecteurs
pour poursuivre son travail, faites un don.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Contactez le NPA du Finistère

 

faou

 

UNE-190.JPG

 

cgt-gg.jpg

 

affiche_Peillon_Fioraso_BAT_0_0.preview.jpg

 

encart npa taille normale

 

 

nukleel-nam-bo-ket.jpg

accueil
*

Brest

06 42 22 96 37

brest.npa@gmail.com

 

Quimper

06 59 71 42 21

quimper.npa@gmail.com
 

Le blog sur les

questions maritimes

L'autre grenelle de la mer

 

Le blog de solidarité avec

les camarades arabes

Revolution arabe 

 

fermoez-fesse.jpg

Recherche

Actions !

Pour plus de détails voir les liens: 

 

diapo prisonnier palestine

Soirée prisonniers palestiniens

AFPS Brest

mardi 16 avril

20H30

Maison des syndicats

 

sortir-copie-1.jpg


manifestants-hopital-SUD-copie-1


Quimper Gourmelen

Rassemblement

vendredi 19 avril

8 h 45


foto2-205-ebf3f

 

Fermez Cofrents

(pays Valencian)

 

 

laniion.jpg

  Concert à Lannion

 

no nuk

 

Dimanche 28 avril

Brennilis

anti-r-1-r-copie-1.jpg

 


robertbelle5mai13DZ

 

 

Mardi 7 mai

 Yves-Marie Le Lay,

Président de

Sauvegarde du Trégor

  Douarnenez

Librairie l'Ivraie à 20h00

 

nddk.jpg

 

yy.jpg

 

st nnonon

 

grece.jpg