Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 mars 2013 6 23 /03 /mars /2013 13:05

admr

23 mars 2013 

*

Quelques jours après l'annonce de sept licenciements à l'ADMR du Poher, les salariées de l'association ont voulu faire connaître leur point de vue. Elles estiment possible un développement de l'activité. Sous certaines conditions.

*

Depuis quelques années, l'ADMR du Poher traverse une zone de turbulences. À l'instar d'autres associations locales, elle a subi de plein fouet la crise qui a secoué la Fédération départementale et a dû, de surcroît, faire face à une baisse très importante de son volume d'activité. Placée en redressement judiciaire en décembre 2011 par le tribunal de grande instance de Brest, l'association avait dû se séparer de 17 salariés. Il y a quelques jours, elle a procédé à sept nouveaux licenciements. « Il s'agit de six départs volontaires et d'un licenciement économique », précisait, mardi, dans nos colonnes, Alain Bertail, le président de l'association, pour qui l'ensemble de ces mesures « était nécessaire pour garantir la pérennité de l'association et permettre l'équilibre des comptes ».

« Une baisse de salaire inacceptable »

Dans les rangs des aides à domicile, l'annonce de ces licenciements est vécue « douloureusement » mais « n'étonne guère ». Alors qu'elles ne s'étaient jusqu'ici pas exprimées, les salariées ont souhaité faire connaître leur point de vue. « Le 23 novembre, lors d'une réunion avec une représentante de l'administrateur judiciaire et le responsable de l'association, il a été proposé que les aides à domicile baissent leur contrat de 10 %, ce qui équivaut à une diminution globale de 4.500 heures par an, et ce pour pouvoir assurer la pérennité de l'association.

 

À une très large majorité, les salariées ont refusé cette proposition.


Elles savaient alors qu'elles risquaient un licenciement, mais la modification du contrat de travail s'accompagnait d'une baisse de salaire qu'elles ne pouvaient pas accepter. Financièrement elles ne peuvent tout simplement pas se le permettre. D'une part, parce que les salaires ne sont déjà pas très élevés; d'autre part, parce que beaucoup de salariées ne sont pas à temps plein », expliquent les déléguées CFDT du personnel. Cette proposition est donc vécue comme un « nouveau coup dur » par une profession « déjà pénalisée par la baisse de la prise en charge des frais kilométriques combinée à la forte hausse des prix des carburants ». « Lorsque le 14 février, des licenciements pour motif économique sont envisagés, nous avons demandé que soient prises en compte les demandes de départs volontaires » poursuivent les déléguées du personnel. Mais quand le couperet tombe, c'est l'incompréhension. « Sept postes supprimés, c'est beaucoup plus que la diminution de 4.500 heures proposée en novembre pour assurer la survie de l'association ».

« Recréer un climat de confiance »

Les aides à domicile espèrent qu'il s'agit là « de la dernière vague de licenciements » et que l'ADMR du Poher mettra en place une politique de développement pour « retrouver la place qu'elle occupait auparavant ». « Cela fait mal au coeur, soupire une salariée, qui a participé au développement de l'association créée il y a une quarantaine d'années. L'activité a augmenté jusqu'en 2008 (*) avant d'être divisée par deux ces cinq dernières années et le nombre de salariés ramené à 32 ». Pourtant, un développement est possible, estiment les déléguées du personnel. « Mais pour cela il faut recréer un climat de confiance au sein de l'association, travailler sur la qualité des interventions et mettre en avant les compétences des salariées ». Des salariées qui tiennent par ailleurs à remercier les personnes aidées qui leur ont maintenu leur confiance « malgré les difficultés traversées par l'association », ainsi que le maire de Carhaix et conseiller général, « qui a toujours été à l'écoute ».

* En 2008, près de 75.000 heures avaient été réalisées par quelque 80 aides à domicile.

  • Nathalie Com

http://www.letelegramme.com/local/finistere-sud/chateaulin-carhaix/carhaix/admr-du-poher-la-parole-aux-salariees-23-03-2013-2044811.php

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Contactez le NPA du Finistère

 

faou

 

UNE-190.JPG

 

cgt-gg.jpg

 

affiche_Peillon_Fioraso_BAT_0_0.preview.jpg

 

encart npa taille normale

 

 

nukleel-nam-bo-ket.jpg

accueil
*

Brest

06 42 22 96 37

brest.npa@gmail.com

 

Quimper

06 59 71 42 21

quimper.npa@gmail.com
 

Le blog sur les

questions maritimes

L'autre grenelle de la mer

 

Le blog de solidarité avec

les camarades arabes

Revolution arabe 

 

fermoez-fesse.jpg

Recherche

Actions !

Pour plus de détails voir les liens: 

 

diapo prisonnier palestine

Soirée prisonniers palestiniens

AFPS Brest

mardi 16 avril

20H30

Maison des syndicats

 

sortir-copie-1.jpg


manifestants-hopital-SUD-copie-1


Quimper Gourmelen

Rassemblement

vendredi 19 avril

8 h 45


foto2-205-ebf3f

 

Fermez Cofrents

(pays Valencian)

 

 

laniion.jpg

  Concert à Lannion

 

no nuk

 

Dimanche 28 avril

Brennilis

anti-r-1-r-copie-1.jpg

 


robertbelle5mai13DZ

 

 

Mardi 7 mai

 Yves-Marie Le Lay,

Président de

Sauvegarde du Trégor

  Douarnenez

Librairie l'Ivraie à 20h00

 

nddk.jpg

 

yy.jpg

 

st nnonon

 

grece.jpg