Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 novembre 2009 5 20 /11 /novembre /2009 08:56


À Alcatel-Lucent, les plans de suppressions d'emplois se succèdent. Depuis 2000, les dirigeants qui ont organisé la fusion entre Alcatel et Lucent ont fait baisser les effectifs de 113 000 à 77 000 salariés dans le monde, à coup de licenciements, de départs forcés, et d'externalisations d'activités.

Le quatrième plan de réductions d'effectifs depuis la fusion a été annoncé en juillet dernier. La direction voulait alors licencier 850 salariés en France et en transférer 150 vers d'autres entreprises.

Aujourd'hui, la direction a un peu revu son plan à la baisse, et parle de 560 suppressions d'emplois par départs « volontaires ». Mais elle peine évidemment à trouver les salariés qui acceptent de prendre la porte à ses conditions.

Elle cherche aussi à faire reprendre certaines activités de recherche de Lannion et Orvault par une société de service en informatique, WII PRO, spécialisée dans la reprise d'activités et les licenciements qui vont avec.

Dernièrement, celle-ci s'est illustrée en renvoyant 60 ingénieurs d'une entreprise qu'elle venait de racheter à Sophia Antipolis, après avoir reçu cinq millions d'euros de fonds publics et la caution bienveillante du ministre de l'Industrie Estrosi.

C'est pour protester contre ces projets que les salariés ont une nouvelle fois manifesté mardi 10 novembre à Paris, Strasbourg et Rennes. Des délégations syndicales d'entreprises du secteur des télécommunications sont venues apporter leur soutien.

 À Rennes, ils étaient plus de 500 à défiler, venant de Brest, Orvault, et Lannion. Pour tous ceux qui étaient là, cela faisait du bien au moral. D'autant que la direction fait tout pour diviser les salariés entre eux et que les représentants syndicaux sont aussi tentés d'agiter l'épouvantail de la concurrence des salariés étrangers sous prétexte des délocalisations de certaines activités.

Jeudi 12 novembre, la direction a cherché à riposter en annonçant un nouveau chantage : elle explique que, si elle ne trouve pas cent volontaires supplémentaires pour le départ forcé, elle imposera un nouveau plan de licenciements en juin 2010.

Ces manœuvres de la direction doivent inciter à poursuivre la mobilisation : c'est la seule voie pour lui faire ravaler ses mauvais coups.

Correspondant LO
Partager cet article
Repost0

commentaires

Contactez le NPA du Finistère

 

faou

 

UNE-190.JPG

 

cgt-gg.jpg

 

affiche_Peillon_Fioraso_BAT_0_0.preview.jpg

 

encart npa taille normale

 

 

nukleel-nam-bo-ket.jpg

accueil
*

Brest

06 42 22 96 37

brest.npa@gmail.com

 

Quimper

06 59 71 42 21

quimper.npa@gmail.com
 

Le blog sur les

questions maritimes

L'autre grenelle de la mer

 

Le blog de solidarité avec

les camarades arabes

Revolution arabe 

 

fermoez-fesse.jpg

Recherche

Actions !

Pour plus de détails voir les liens: 

 

diapo prisonnier palestine

Soirée prisonniers palestiniens

AFPS Brest

mardi 16 avril

20H30

Maison des syndicats

 

sortir-copie-1.jpg


manifestants-hopital-SUD-copie-1


Quimper Gourmelen

Rassemblement

vendredi 19 avril

8 h 45


foto2-205-ebf3f

 

Fermez Cofrents

(pays Valencian)

 

 

laniion.jpg

  Concert à Lannion

 

no nuk

 

Dimanche 28 avril

Brennilis

anti-r-1-r-copie-1.jpg

 


robertbelle5mai13DZ

 

 

Mardi 7 mai

 Yves-Marie Le Lay,

Président de

Sauvegarde du Trégor

  Douarnenez

Librairie l'Ivraie à 20h00

 

nddk.jpg

 

yy.jpg

 

st nnonon

 

grece.jpg