Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 avril 2010 5 23 /04 /avril /2010 09:25

617909_alguesok.jpg

 

23 avril 2010  Le Télégramme


La famille de Thierry Morfoisse, ce chauffeur mort l'été dernier alors qu'il venait de déverser des bennes d'algues vertes, a déposé une plainte contre X, hier, à Saint-Brieuc, pour homicide involontaire. Mais elle va devoir s'armer de patience avant un éventuel procès.

 


«On voudrait voir écrit en grand dans les journaux: ThierryMorfoisse est mort à cause des algues vertes». Saint-Brieuc, tribunal de grande instance hier après-midi. Côte à côte sur le perron du palais de justice, au milieu d'une cinquantaine de militants écologistes, Carolanne, Claude et Jeanne Morfoisse se sont installés derrière une immense banderole blanche sur laquelle plusieurs têtes de mort précèdent la mention: «Ça suffit!». Neuf mois, jour pour jour, après la mort de Thierry, la fille et les parents du chauffeur de Lanvollon sont venus remettre au doyen des juges d'instruction briochin une plainte contre X, avec constitution de partie civile, pour homicide involontaire. Leurs volontés? «Laver la mémoire de Thierry» et empêcher que ce qui lui est arrivé ne se reproduise.

 

La caution scientifique

Car le 22 juillet dernier, au volant de son camion, à Binic, Thierry Morfoisse est mort d'une récidive d'infarctus du myocarde. Alors qu'il venait de décharger trois bennes d'algues vertes. Début mars, après avoir épluché différentes analyses médicales, trois scientifiques chevronnés se sont prononcés sur les causes du décès. Pour eux, «l'inhalation de sulfure d'hydrogène (gaz émis par les algues en décomposition, NDLR) a, de manière quasi certaine, déclenché l'infarctus ayant entraîné le décès de M.Morfoisse, le 22juillet 2009». Et selon le chercheur Claude Lesné, si lui et ses collègues se sont contentés de la mention «quasi certain», «c'est parce qu'en médecine, on ne peut jamais dire certain». Autrement dit, le doute n'est pas de mise.


«Nous irons jusqu'au bout»


Alors, tant pis si le procureur Gérard Zaug a décidé de classer sans suite l'enquête préliminaire susceptible d'établir un lien entre le décès et les algues, la famille Morfoisse, elle, veut poursuivre son combat judiciaire. «Nous irons jusqu'au bout. Pour défendre la mémoire de notre fils et les droits de notre petite-fille», certifie ClaudeMorfoisse. Mais l'attente risque d'être longue à en croire Marc Cazo, l'avocat des Morfoisse: «Si le doyen des juges d'instruction décide de mettre la machine judiciaire en branle, cela peut prendre plusieurs mois, voire plusieurs années». Une éventualité à laquelle est déjà préparée Carolanne Morfoisse. «Au moins la plainte est déposée. Désormais, il n'y a plus qu'à attendre».

  • Julien Vaillant

Lire également :
 
Algues vertes : dépôt de plainte contre X pour homicide involontaire
 
 
La famille Morfoisse veut la vérité
 
Les papiers de la rédaction sur les algues vertes

 


Les algues vertes ont-elles tué? La famille du chauffeur porte plainte pour homicide (Ouest France)
   vendredi 23 avril 2010

+ Notre dossier spécial

Les visages graves, les banderoles et le silence auraient pu suffire... Mais c'est au son du biniou que le comité de soutien a souhaité faire son entrée au palais de justice de Saint-Brieuc aux côtés de la famille Morfoisse.


Hier, donc, la famille de Thierry Morfoisse, ce chauffeur de 48 ans mort l'été dernier après avoir transporté des algues en décomposition, de Binic à Lantic, a déposé plainte contre X pour homicide involontaire auprès du doyen des juges d'instruction de Saint-Brieuc. « On veut défendre la mémoire salie de notre fils », ont justifié sur les marches du palais Jeanne et Claude Morfoisse.


Pourquoi le doyen des juges d'instruction ? « Le procureur de la République de Saint-Brieuc a décidé de classer sans suite ce dossier, explique Me Marc Cazo, l'avocat des proches du chauffeur. La famille Morfoisse m'a donc demandé de saisir le doyen pour faire toute la lumière sur ce décès. »


Car les proches de la victime n'ont jamais cru à la thèse de la « récidive d'infarctus du myocarde », thèse retenue par le parquet. Encore moins depuis que trois scientifiques ont établi, début mars, « un lien direct » entre la mort du chauffeur et l'inhalation d'hydrogène sulfuré dégagé par les algues en décomposition.


Cette plainte pour homicide involontaire avec constitution de partie civile est une nouvelle étape dans le combat de la famille et des associations environnementalistes. Une étape qui pourrait être longue. « Plusieurs mois, voire plusieurs années », prévient Me Cazo.


François GRÉGOIRE.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Contactez le NPA du Finistère

 

faou

 

UNE-190.JPG

 

cgt-gg.jpg

 

affiche_Peillon_Fioraso_BAT_0_0.preview.jpg

 

encart npa taille normale

 

 

nukleel-nam-bo-ket.jpg

accueil
*

Brest

06 42 22 96 37

brest.npa@gmail.com

 

Quimper

06 59 71 42 21

quimper.npa@gmail.com
 

Le blog sur les

questions maritimes

L'autre grenelle de la mer

 

Le blog de solidarité avec

les camarades arabes

Revolution arabe 

 

fermoez-fesse.jpg

Recherche

Actions !

Pour plus de détails voir les liens: 

 

diapo prisonnier palestine

Soirée prisonniers palestiniens

AFPS Brest

mardi 16 avril

20H30

Maison des syndicats

 

sortir-copie-1.jpg


manifestants-hopital-SUD-copie-1


Quimper Gourmelen

Rassemblement

vendredi 19 avril

8 h 45


foto2-205-ebf3f

 

Fermez Cofrents

(pays Valencian)

 

 

laniion.jpg

  Concert à Lannion

 

no nuk

 

Dimanche 28 avril

Brennilis

anti-r-1-r-copie-1.jpg

 


robertbelle5mai13DZ

 

 

Mardi 7 mai

 Yves-Marie Le Lay,

Président de

Sauvegarde du Trégor

  Douarnenez

Librairie l'Ivraie à 20h00

 

nddk.jpg

 

yy.jpg

 

st nnonon

 

grece.jpg