Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 janvier 2013 4 10 /01 /janvier /2013 12:52

indiens.jpg
*

Depuis quelques semaines, un mouvement de protestation des populations autochtones se développe au Canada.

*

Des manifestations, barrages de routes ou de voies ferrées ont eu lieu dans plusieurs provinces et, depuis début décembre, Theresa Spence, la chef de la première nation d'Attawapiskat, un peuple autochtone cri du nord de l'Ontario, a entamé une grève de la faim sur une île d'Ottawa. Elle exige d'être reçue par le Premier ministre conservateur, Stephen Harper.


Les habitants autochtones sont, au dernier recensement, sur 33 millions de Canadiens, environ 1,7 million.

 

Descendants des premiers peuples d'Amérique, ils sont regroupés en quelque six cents communautés désignées sous les termes de bandes, premières nations ou collectivités. Les attaques contre leur habitat, leur terre, leur mode de vie sont d'autant plus choquantes que les communautés amérindiennes du Canada ont dû combattre quelque 150 ans pour voir leurs droits plus ou moins pris en compte. Pour ceux qui vivent dans les réserves, les conditions sont très variables selon les activités économiques possibles, et selon les provinces ou territoires.


Ce qui motive leur colère, exprimée par le mouvement Idle No More -- Finie, la passivité --,

 

est une série de modifications législatives portant sur la Loi sur les Indiens et la Loi sur la protection des eaux navigables qui régissent l'administration des terres leur appartenant. Dans le premier cas, le mode de consultation des communautés en cas de vente ou de location des terres des réserves est modifié, ce qui peut conduire à l'expropriation de bandes au profit d'entreprises intéressées à l'exploitation du sol ou du riche sous-sol.

 

Dans le deuxième cas, la protection ne s'appliquerait plus, selon les opposants, qu'à 97 lacs et 62 rivières, sur des dizaines de milliers existant dans le pays, dont beaucoup dans les territoires habités par les peuples autochtones. À l'occasion de ces modifications législatives, le gouvernement fédéral n'a pas jugé bon d'obtenir l'accord des représentants des peuples autochtones, ni même de les consulter pour des lois touchant pourtant leurs territoires.


Les discriminations et injustices sont de longue date ressenties par les Amérindiens,

 

notamment du fait de manquements des autorités quant au respect des traités régissant leur statut et leurs conditions de vie. Certaines « bandes » souffrent d'une « pénurie de ressources et d'une inégalité de financement pour des services tels que l'éducation et le logement », comme le dénonce le manifeste du mouvement Idle No More.


Des porte-parole témoignent également des conditions de vie matérielle misérables de certaines communautés, des logements précaires, parfois de l'absence de raccordement électrique ou d'eau courante, de la pauvreté, du fort taux de suicides. L'an dernier, à la même époque, la réserve crie d'Attawapiskat, que Theresa Spence représente, avait décrété l'état d'urgence tant les conditions de l'habitat étaient insupportables, des familles gelant dans des logements insalubres.

 

La pénurie de logements abordables est générale et, en cinq ans, le nombre construit a baissé de 90 %. Pendant ce temps, « les ressources des territoires continuent d'être profitables pour les gouvernements fédéral et provinciaux, qui taxent les compagnies les exploitant et versent ensuite de faibles compensations aux premières nations pour l'utilisation de (leurs) territoires traditionnels », dénonce Theresa Spence dans sa lettre au Premier ministre.


Aux injustices habituelles subies par les Amérindiens s'ajoute une pression de plus en plus forte des compagnies minières et des divers capitalistes pour exploiter leurs terres au moindre coût sans l'avis des occupants et souvent contre leur intérêt. Ceux-ci sont décidés à ne pas l'accepter.

*

Viviane LAFONT

*

http://www.lutte-ouvriere-journal.org/?act=artl&num=2319&id=42

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Contactez le NPA du Finistère

 

faou

 

UNE-190.JPG

 

cgt-gg.jpg

 

affiche_Peillon_Fioraso_BAT_0_0.preview.jpg

 

encart npa taille normale

 

 

nukleel-nam-bo-ket.jpg

accueil
*

Brest

06 42 22 96 37

brest.npa@gmail.com

 

Quimper

06 59 71 42 21

quimper.npa@gmail.com
 

Le blog sur les

questions maritimes

L'autre grenelle de la mer

 

Le blog de solidarité avec

les camarades arabes

Revolution arabe 

 

fermoez-fesse.jpg

Recherche

Actions !

Pour plus de détails voir les liens: 

 

diapo prisonnier palestine

Soirée prisonniers palestiniens

AFPS Brest

mardi 16 avril

20H30

Maison des syndicats

 

sortir-copie-1.jpg


manifestants-hopital-SUD-copie-1


Quimper Gourmelen

Rassemblement

vendredi 19 avril

8 h 45


foto2-205-ebf3f

 

Fermez Cofrents

(pays Valencian)

 

 

laniion.jpg

  Concert à Lannion

 

no nuk

 

Dimanche 28 avril

Brennilis

anti-r-1-r-copie-1.jpg

 


robertbelle5mai13DZ

 

 

Mardi 7 mai

 Yves-Marie Le Lay,

Président de

Sauvegarde du Trégor

  Douarnenez

Librairie l'Ivraie à 20h00

 

nddk.jpg

 

yy.jpg

 

st nnonon

 

grece.jpg