Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 janvier 2012 4 05 /01 /janvier /2012 11:27

LIP_GOP-203x300.jpg

La lutte des travailleurs de SeaFrance pour leur survie a remis les Scop, autrement dit les sociétés coopératives ouvrières de production, et depuis 2010 les sociétés coopératives et participatives, dans l'actualité. Mais ce que Sarkozy, dans sa fièvre préélectorale, fait mine de découvrir aujourd'hui, les travailleurs le connaissent depuis longtemps : quand le patron s'en va avec la caisse, pourquoi ne pas essayer de faire tourner la boutique entre ouvriers ?

Bien des travailleurs ont tenu ce raisonnement et montré qu'ils ne se débrouillaient pas plus mal que les patrons, qu'ils étaient capables de produire, de réinvestir les bénéfices, de se verser des salaires corrects, et se passaient très bien de verser des dividendes à des actionnaires inconnus. C'est ce qu'ont fait les ouvriers de la Verrerie ouvrière d'Albi en 1896, alors conseillés par Jean Jaurès, et les ouvriers de LIP il y a quarante ans. C'est ce que font aujourd'hui les salariés de multiples petites entreprises que la crise actuelle ou leurs propriétaires avaient mis en faillite. De tentatives menées au début par des militants ouvriers socialistes, les coopératives sont devenues depuis longtemps des Scop, c'est-à-dire des entreprises dotées d'un statut juridique et légal. Pourtant, aujourd'hui comme hier, la coopérative ouvrière peut rester un moyen de défense, parmi d'autres, pour les travailleurs menacés d'être jetés à la rue.

Cependant, en restant dans le cadre de l'économie capitaliste, la constitution de coopératives ouvrières ne peut pas être une solution d'ensemble. Il y a bien sûr l'obstacle de la taille : les coopératives ouvrières qui perdurent sont en général petites, voire très petites, et dotées d'une production très spécifique. Écouler les montres LIP est une chose, commercialiser le carburant d'une raffinerie en serait une autre.

Mais l'obstacle est surtout le système capitaliste lui-même. En effet les Scop restent des entreprises soumises à la concurrence et aux lois du marché : la meilleure Scop du monde ne peut rien en cas de krach financier, d'effondrement général ou même tout simplement de rétrécissement de la demande existant pour sa production.

On ne peut que comprendre les travailleurs de SeaFrance ou d'autres entreprises qui, face à la démission de leur patron et à l'absurdité du système, se disent qu'après tout mieux vaut se donner les moyens de gérer eux-mêmes l'entreprise. Surtout, à l'échelle de leur entreprise, ils peuvent se trouver sans autre solution, car c'est cela ou la perte de leur emploi.

La seule véritable solution coopérative est que l'ensemble de l'économie soit géré et contrôlé par l'ensemble des travailleurs, dans leur intérêt et dans celui de toute la collectivité. C'est hors de portée des travailleurs d'une seule entreprise. Mais c'est ce programme, celui de l'expropriation des capitalistes, de la planification de l'économie et de sa gestion par les travailleurs eux-mêmes, qu'il faut mettre à l'ordre du jour.

Paul Galois

 

http://www.lutte-ouvriere-journal.org/?act=artl&num=2266&id=5

Partager cet article
Repost0

commentaires

Contactez le NPA du Finistère

 

faou

 

UNE-190.JPG

 

cgt-gg.jpg

 

affiche_Peillon_Fioraso_BAT_0_0.preview.jpg

 

encart npa taille normale

 

 

nukleel-nam-bo-ket.jpg

accueil
*

Brest

06 42 22 96 37

brest.npa@gmail.com

 

Quimper

06 59 71 42 21

quimper.npa@gmail.com
 

Le blog sur les

questions maritimes

L'autre grenelle de la mer

 

Le blog de solidarité avec

les camarades arabes

Revolution arabe 

 

fermoez-fesse.jpg

Recherche

Actions !

Pour plus de détails voir les liens: 

 

diapo prisonnier palestine

Soirée prisonniers palestiniens

AFPS Brest

mardi 16 avril

20H30

Maison des syndicats

 

sortir-copie-1.jpg


manifestants-hopital-SUD-copie-1


Quimper Gourmelen

Rassemblement

vendredi 19 avril

8 h 45


foto2-205-ebf3f

 

Fermez Cofrents

(pays Valencian)

 

 

laniion.jpg

  Concert à Lannion

 

no nuk

 

Dimanche 28 avril

Brennilis

anti-r-1-r-copie-1.jpg

 


robertbelle5mai13DZ

 

 

Mardi 7 mai

 Yves-Marie Le Lay,

Président de

Sauvegarde du Trégor

  Douarnenez

Librairie l'Ivraie à 20h00

 

nddk.jpg

 

yy.jpg

 

st nnonon

 

grece.jpg