Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 septembre 2010 1 27 /09 /septembre /2010 11:11

Bernard Poignant 440

 

 

Le maire : « J'ai noté toutes les injures... »
lundi 27 septembre 2010

Quimper, ville modérée, a connu vendredi soir un conseil municipal électrique. Qui laissera des traces.

« J'ai noté toutes les injures... Même quand on n'est pas d'accord, ce sont des mots qu'on n'a pas le droit d'utiliser... »

 

Vendredi soir, 22 h 40, le groupe d'opposants à la délégation de la distribution de l'eau à Veolia vient de quitter la salle du conseil municipal. Bernard Poignant, maire, prend brièvement la parole avant d'aborder les derniers dossiers. Pendant plus de deux heures et demie, au terme de vingt interventions de conseillers municipaux (près de la moitié des élus présents !), le débat sur la gestion de l'eau s'est déroulé dans une ambiance détestable. L'élu montre la feuille où il a noté toutes les injures et les propos diffamatoires qui ont été jetés à la figure des élus ayant le « tort » de défendre la délégation de service public contre la régie. Quelques lettres de menace, aussi. Portera-t-il plainte pour diffamation ? Bernard Poignant élude la question. « Je n'ai pas vu qui lançait ces accusations... »


« Les insultes sont anormales »


Parmi les opposants, qui avaient à côté d'eux les salariés de Veolia totalement silencieux et sans doute consternés, une partie n'a pas eu recours à l'invective. Mais les responsables n'ont pas su, ou voulu, arrêter ces dérapages qui, comme l'a dit Philippe Butin, ont « pollué votre combat ». Certes, contrairement à ce qui s'était passé pour d'autres dossiers chauds (écoles, stationnement) Bernard Poignant a fait le choix de ne pas laisser le groupe prendre la parole en conseil municipal. Mais la mise en scène organisée, voire même des interpellations dignes des manifestants, aurait suffi à exprimer une opposition ferme.


Cette dérive, très rare à Quimper, laisse des traces. Vendredi soir, quand Piero Rainero, élu communiste, défenseur de la délégation, (particulièrement chahuté il est vrai, notamment par une Internationale ironique) parle de « défenseurs médiocres » de la régie, Daniel Le Bigot, chef de file des élus pro-régie (liste « Kemper l'écologie à gauche ») fait un bond. « Il faut que tu te reprennes Piero. Les insultes sont anormales. Mais les 13 élus qui ont voté contre ont eu une parole mesurée tout au long du débat. Fais la différence entre ceux qui sont dans la salle et ceux qui ont voté. »

 

Réaction d'un des présents sur place:

 

"Restons calmes et allons à l’essentiel

Les déclarations de M. le Maire parues dans Ouest France ce matin méritent une réponse. Lors de la séance de vendredi soir au cours de laquelle l’assemblée délibérante a décidé de confier à nouveau la DSP à Véolia, 20 élus se sont exprimés. Deux élus qui, il y a peu, se déclaraient favorables à la régie, ont ouvertement changé d’avis. Ils ont été copieusement  chahutés et pour l’un d’entre eux sur un mode ironique. Quelques mots regrettables ont été prononcés en fond de salle. Il faut cependant replacer les choses dans leur contexte. Le débat promis refusé et le verrouillage complet de la part du Maire ont suscité de l’aigreur comme l’a dit un élu d’opposition. Personnellement, j’ai interrompu le Maire de façon calme, ferme et argumentée à chaque fois qu’il énonçait, à mon sens, une contre-vérité. Il ne m’a pas interrompu et a poursuivi son intervention. Je remarque que notre Maire n’a pas répondu sur le fond aux diverses interventions d’élus. Il ne retient, semble-t-il, que les mots regrettables qui ne sont d’ailleurs nullement imputables aux associations qui militent pour que la gestion de l’eau soit à nouveau exercée par la collectivité publique. Il y a quelques mois, M. le Maire, dans les colonnes d’ Ouest France, avait tenté de discréditer les parents qui défendaient le maintien de leur école et les membres d’Eau Secours 29 en les traitant de gauchistes. Soyons sérieux, les abus de langage d’où qu’ils viennent doivent être évités."

 

A propos de cet article :

 

Le NPA n'a pas pour habitude de manier l'insulte, surtout contre la personne du maire. C'est un adversaire politique particulièrement remonté contre nous et notre porte-parole, qui n'hésite pas à traiter ses opposants comme de dangereux extrémistes, mais nous ne mangeons pas de ce pain là.

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Contactez le NPA du Finistère

 

faou

 

UNE-190.JPG

 

cgt-gg.jpg

 

affiche_Peillon_Fioraso_BAT_0_0.preview.jpg

 

encart npa taille normale

 

 

nukleel-nam-bo-ket.jpg

accueil
*

Brest

06 42 22 96 37

brest.npa@gmail.com

 

Quimper

06 59 71 42 21

quimper.npa@gmail.com
 

Le blog sur les

questions maritimes

L'autre grenelle de la mer

 

Le blog de solidarité avec

les camarades arabes

Revolution arabe 

 

fermoez-fesse.jpg

Recherche

Actions !

Pour plus de détails voir les liens: 

 

diapo prisonnier palestine

Soirée prisonniers palestiniens

AFPS Brest

mardi 16 avril

20H30

Maison des syndicats

 

sortir-copie-1.jpg


manifestants-hopital-SUD-copie-1


Quimper Gourmelen

Rassemblement

vendredi 19 avril

8 h 45


foto2-205-ebf3f

 

Fermez Cofrents

(pays Valencian)

 

 

laniion.jpg

  Concert à Lannion

 

no nuk

 

Dimanche 28 avril

Brennilis

anti-r-1-r-copie-1.jpg

 


robertbelle5mai13DZ

 

 

Mardi 7 mai

 Yves-Marie Le Lay,

Président de

Sauvegarde du Trégor

  Douarnenez

Librairie l'Ivraie à 20h00

 

nddk.jpg

 

yy.jpg

 

st nnonon

 

grece.jpg