Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 décembre 2012 5 14 /12 /décembre /2012 13:15

 

 

En septembre, Vincent Peillon annonçait le recrutement de 43 000 enseignants sur 2 ans comme gage de la volonté du gouvernement de créer 60 000 postes dans l'éducation nationale.

 

Pourtant ces 43 000 recrues compenseront tout juste les 40 000 départs en retraites prévus. Cela signifie que la rentrée 2013 se fera avec moins de postes que la rentrée 2011, la dernière avant le changement de gouvernement. Ces 60 000 postes promis sont donc toujours 60000 promesses... et seulement des promesses.


Le projet de loi sur l'école, publié le 6 décembre, se situe dans la continuité des politiques menées par Sarkozy.

 

Globalement, Vincent Peillon valide les politiques de la droite (réformes des lycées, démantèlement des RASED, personnalisation de l'échec scolaire, individualisation des programmes avec le socle commun, asphyxie de l'éducation prioritaire...)


Par ailleurs, les changements concrets apportés par le projet sont bien éloignés de l'épanouissement des élèves annoncé par le ministre :


- L'entrée des entreprises dans les dispositifs pédagogiques est actée avec leur participation à la "découverte du monde professionnel" instituée dès la 6ème. La régionalisation de l'orientation vise à l'adaptation des parcours scolaires aux besoins en main d'oeuvre des entreprises locales.


- Le projet de loi préfigure une décentralisation de l'éducation avec le développement de "projets éducatifs territoriaux" et annonce des inégalités croissantes.


- La réforme des rythmes scolaires telle qu'elle est annoncée provoquera une dégradation des conditions de travail des enseignants. Et dans la situation actuelle d'épuisement des personnels confrontés à des difficultés croissantes, cela ne peut avoir que des effets négatifs sur la qualité de l'enseignement proposé aux élèves.


Le retour des Ecole de formation et de la décharge horaire pour les stagiaires améliorera l'entrée dans l'enseignement des jeunes profs qui est depuis 3 ans une véritable catastrophe.

 

Pourtant cela ne suffira pas à améliorer les conditions de travail des personnels et des élèves : pour cela il faudra commencer par rétablir tous les postes (RASED compris) supprimés depuis 10 ans, baisser le temps de travail des personnels, baisser le nombre d'élèves par classe.


Cela passe également par l'augmentation des salaires de tous. Et là encore Vincent Peillon se moque de son monde quand il prétend négocier des augmentations de salaires, avant de rajouter qu'il faudra aussi penser à faire travailler les enseignants 50 % de plus. Travailler plus pour gagner plus. Hollande et Peillon sont bien dans la continuité des gouvernements précédents.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Contactez le NPA du Finistère

 

faou

 

UNE-190.JPG

 

cgt-gg.jpg

 

affiche_Peillon_Fioraso_BAT_0_0.preview.jpg

 

encart npa taille normale

 

 

nukleel-nam-bo-ket.jpg

accueil
*

Brest

06 42 22 96 37

brest.npa@gmail.com

 

Quimper

06 59 71 42 21

quimper.npa@gmail.com
 

Le blog sur les

questions maritimes

L'autre grenelle de la mer

 

Le blog de solidarité avec

les camarades arabes

Revolution arabe 

 

fermoez-fesse.jpg

Recherche

Actions !

Pour plus de détails voir les liens: 

 

diapo prisonnier palestine

Soirée prisonniers palestiniens

AFPS Brest

mardi 16 avril

20H30

Maison des syndicats

 

sortir-copie-1.jpg


manifestants-hopital-SUD-copie-1


Quimper Gourmelen

Rassemblement

vendredi 19 avril

8 h 45


foto2-205-ebf3f

 

Fermez Cofrents

(pays Valencian)

 

 

laniion.jpg

  Concert à Lannion

 

no nuk

 

Dimanche 28 avril

Brennilis

anti-r-1-r-copie-1.jpg

 


robertbelle5mai13DZ

 

 

Mardi 7 mai

 Yves-Marie Le Lay,

Président de

Sauvegarde du Trégor

  Douarnenez

Librairie l'Ivraie à 20h00

 

nddk.jpg

 

yy.jpg

 

st nnonon

 

grece.jpg