Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 mars 2013 7 17 /03 /mars /2013 09:37

16186.preview

* 

samedi 09 mars 2013 Fukushima. De notre envoyé spécial
*
Deux ans après la catastrophe de mars 2011, des milliers d'ouvriers précaires continue de risquerleur santé pour démanteler la centrale accidentée et décontaminer la région. Reportage.
*
Tetsuya Hayashi, 40 ans, est le premier à dénoncer à visage découvert les abus de Tepco, la compagnie qui exploite la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi, et de ses sous-traitants. L'été dernier, il a répondu à une offre d'emploi sur Internet pour un travail à la centrale accidentée où s'activent jour et nuit 3 600 ouvriers.

Sur place, Tetsuya a déchanté. Son salaire a été revu à la baisse, car il a dû payer son hébergement qui n'est pas pris en charge par l'employeur. Au début, on lui a assuré qu'il ne serait jamais en situation de danger. Une fois son contrat signé, il a été affecté dans une zone fortement radioactive. Sa tâche : vider les réacteurs de leur eau contaminée. Quelques heures d'intervention par jour avec, pour seules protections, un masque et une mince combinaison à peine hermétique.


Ce qui l'a frappé, aussi, c'est la jeunesse de ses collègues, « des gars de 18-19 ans, pas vraiment qualifiés pour ce genre de travail ».

 

Deux mois plus tard, Tetsuya a rendu son tablier. Il est rentré chez lui à Kawasaki, banlieue sud de Tokyo. Il a porté plainte contre Tepco et les sept sous-traitants qui l'ont employé. Lorsqu'on interroge Tepco sur ces contrats de sous-traitance annulés pour non-respect du Code du travail, l'entreprise botte en touche, parle d'allégations et martèle que « les embauches d'ouvriers sont de la seule responsabilité des sous-traitants ».


Les forçats du nucléaire, Hiroyuki Watanabe les connaît bien. Cet élu local d'Iwaki, ville proche de la centrale, les défend régulièrement. Ces travailleurs précaires, venus de tout le Japon, sont abusés. « Leurs salaires sont loin d'être à la mesure des risques encourus. Les ouvriers n'ont pas de prime de risque et touchent l'équivalent de moins de 100 € par jour. Les moins bien payés n'ont droit qu'à 50 à 60 € », explique Hiroyuki Watanabe.


L'autre grand chantier, c'est celui de la décontamination.

 

Une tâche sans fin qui occupe des armées d'ouvriers peu qualifiés. Le mois dernier, le ministre de l'Environnement, Shinji Inoue, présentait ses excuses aux habitants de Fukushima après la révélation de travaux bâclés dans la zone d'exclusion autour de la centrale.


Eau et végétaux contaminés jetés dans les rivières


C'est le quotidien Asahi Shimbun qui a levé le lièvre. Ses reporters ont observé, photographié et interviewé les « décontamineurs ». Certains affirment que le rejet dans la nature de végétaux, de terre et d'eau contaminés est monnaie courante. Pour aller plus vite, les contremaîtres demandent de rejeter les eaux usées directement dans les rivières voisines, au lieu de les récupérer et de ne balayer qu'autour des balises mesurant les rayonnements !


Pas de quoi rassurer les habitants de certaines localités de la zone interdite, autorisés depuis peu à retourner chez eux, pendant quelques heures. À Odaka, à moins de 20 km au nord de la centrale, Hidetoshi Tanaka se désole devant le spectacle de sa rizière en friches et encore imprégnée d'eau salée, conséquence du tsunami. Il croit savoir que la décontamination de ses terres commencera dans un an... si tout va bien.

*

Vincent TOURAINE.
*
*
Commentaire d'ODN :
*
Reportage édifiant de Ouest-France dont le seul défaut est hélas de ne pas signaler que les mêmes crimes seront de mise si le prochain Fukushima a lieu à Flamanville (zone de « couverture » de Ouest-France).

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Contactez le NPA du Finistère

 

faou

 

UNE-190.JPG

 

cgt-gg.jpg

 

affiche_Peillon_Fioraso_BAT_0_0.preview.jpg

 

encart npa taille normale

 

 

nukleel-nam-bo-ket.jpg

accueil
*

Brest

06 42 22 96 37

brest.npa@gmail.com

 

Quimper

06 59 71 42 21

quimper.npa@gmail.com
 

Le blog sur les

questions maritimes

L'autre grenelle de la mer

 

Le blog de solidarité avec

les camarades arabes

Revolution arabe 

 

fermoez-fesse.jpg

Recherche

Actions !

Pour plus de détails voir les liens: 

 

diapo prisonnier palestine

Soirée prisonniers palestiniens

AFPS Brest

mardi 16 avril

20H30

Maison des syndicats

 

sortir-copie-1.jpg


manifestants-hopital-SUD-copie-1


Quimper Gourmelen

Rassemblement

vendredi 19 avril

8 h 45


foto2-205-ebf3f

 

Fermez Cofrents

(pays Valencian)

 

 

laniion.jpg

  Concert à Lannion

 

no nuk

 

Dimanche 28 avril

Brennilis

anti-r-1-r-copie-1.jpg

 


robertbelle5mai13DZ

 

 

Mardi 7 mai

 Yves-Marie Le Lay,

Président de

Sauvegarde du Trégor

  Douarnenez

Librairie l'Ivraie à 20h00

 

nddk.jpg

 

yy.jpg

 

st nnonon

 

grece.jpg