Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 novembre 2009 4 19 /11 /novembre /2009 08:46

 


      « Rachel » (2009) est le dernier film de Simone Bitton. Il se penche sur les circonstances de la mort de Rachel Corrie.


      Le 16 mars 2003 (deux jours avant l’invasion de l’Irak par les USA), cette jeune pacifiste américaine de près de 24 ans a trouvé la mort dans la bande de Gaza, écrasée par un bulldozer de l’armée israélienne, alors qu’elle tentait d’empêcher la destruction d’une maison palestinienne.


Alors que les autorités israéliennes déclinaient toute responsabilité et qu’une enquête de la police militaire israélienne concluait à un accident, de nombreux témoins palestiniens et internationaux parlaient de meurtre délibéré. Il n’y a jamais eu d’enquête indépendante, ni de procès, et l’affaire a été classée et oubliée.


      Deux ans plus tard, une pièce de théâtre est créée à Londres en 2005, sous le titre « My Name is Rachel Corrie » ; elle sera jouée à New York (après avoir été annulée sous des pressions), puis dans d’autres villes des USA ; elle a été jouée à Haïfa, en Israël ; elle a été jouée à Bruxelles.


      Cinq ans plus tard, la réalisatrice israélienne Simone Bitton enquête sur la mort de cette jeune fille inconnue avec la rigueur et l’ampleur généralement réservée à des personnages historiques de premier plan.


Au premier abord, c’est un film de facture documentaire classique, qui donne la parole à toutes les parties impliquées, observe les lieux du drame et dévoile de nombreux documents.


Le film ne se départit jamais de la rigueur factuelle que l’on est en droit d’attendre d’une telle démarche. Mais en même temps il transcende son sujet pour devenir une méditation cinématographique sur la jeunesse, la guerre, l’idéalisme et l’engagement politique.


      Simone Bitton est née au Maroc en 1955 peu de temps avant l’indépendance, dans une famille juive qui émigre en Israël en 1966. En 1973, lors de la guerre du Kippour, elle sert dans l’armée israélienne, ce qui a fait d’elle une pacifiste.


Puis elle s’est établie à Paris où elle obtient un diplôme de l’IDHEC (Institut des Hautes Etudes Cinématographiques). Aujourd’hui, elle se veut « une femme de trois pays et trois cultures », et elle voyage entre la France, Israël et le Maroc.


Sa filmographie porte témoignage de son appartenance à plusieurs cultures. L’on peut notamment citer : « Palestine/Israël, histoire d’une terre », «Ben Barka, l’équation marocaine » (1998), « Mahmoud Darwich » (1998), « L’Attentat » (2000), « Citizen Bishara » (2001), « Mur » (2004), Rachel (2009).


      « Rachel » sera projeté le dimanche 22 novembre, à 16 h 30, en présence de la réalisatrice.


La projection, organisée en coopération avec le groupe de l’Association France-Palestine Solidarité du Pays de Cornouaille, sera suivie d’un débat.  

Partager cet article
Repost0

commentaires

Contactez le NPA du Finistère

 

faou

 

UNE-190.JPG

 

cgt-gg.jpg

 

affiche_Peillon_Fioraso_BAT_0_0.preview.jpg

 

encart npa taille normale

 

 

nukleel-nam-bo-ket.jpg

accueil
*

Brest

06 42 22 96 37

brest.npa@gmail.com

 

Quimper

06 59 71 42 21

quimper.npa@gmail.com
 

Le blog sur les

questions maritimes

L'autre grenelle de la mer

 

Le blog de solidarité avec

les camarades arabes

Revolution arabe 

 

fermoez-fesse.jpg

Recherche

Actions !

Pour plus de détails voir les liens: 

 

diapo prisonnier palestine

Soirée prisonniers palestiniens

AFPS Brest

mardi 16 avril

20H30

Maison des syndicats

 

sortir-copie-1.jpg


manifestants-hopital-SUD-copie-1


Quimper Gourmelen

Rassemblement

vendredi 19 avril

8 h 45


foto2-205-ebf3f

 

Fermez Cofrents

(pays Valencian)

 

 

laniion.jpg

  Concert à Lannion

 

no nuk

 

Dimanche 28 avril

Brennilis

anti-r-1-r-copie-1.jpg

 


robertbelle5mai13DZ

 

 

Mardi 7 mai

 Yves-Marie Le Lay,

Président de

Sauvegarde du Trégor

  Douarnenez

Librairie l'Ivraie à 20h00

 

nddk.jpg

 

yy.jpg

 

st nnonon

 

grece.jpg