Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 mars 2013 4 21 /03 /mars /2013 15:36

dessin-humour-regulation-finance.jpg

*

Publié dans : Hebdo Tout est à nous ! 187 (21/03/13)

*

Chypre connaît une brusque exacerbation de sa crise sociale et politique suite à la décision de son nouveau président, Nicos Anastassiades, d'imposer un plan dit de sauvetage, un véritable racket.

*
Ce plan dicté par la troïka (le FMI de Lagarde, la commission européenne et la Banque centrale européenne, la BCE) visait à taxer de 6, 75 % toute épargne à partir de 1 euro et de 9, 9 % au dessus de 100 000 euros. Devant la révolte de la population, le gouvernement a été contraint de faire un geste en exemptant les épargnes de moins de 20 000 euros sans pour autant avoir la garantie que le Parlement se pliera lui aussi aux ordres de la troïka. Ces ponctions sont censées rapporter 5, 8 milliards d'euros exigés en contrepartie et complément d'une aide de 10 milliards d'euros pour renflouer les banques du pays.


Ces dernières sont au bord de la faillite suite à leurs aventures et spéculations financières et menacent d’entraîner toute l'économie dans leur chute.

 

Le gouvernement de Chypre, le FMI et l’Union européenne n'ont pas trouvé mieux que de prendre dans la poche des travailleurs et des classes populaires pour les sauver. Le ministre des Finances a le cynisme de se vanter d'avoir évité « des coupes dans les salaires et les retraites ». Mensonge évident puisque la ponction concerne en premier lieu les salariéEs et les retraitéEs. Les riches, les affairistes, russes ou autres, habitués à passer par les banques chypriotes pour blanchir leurs milliards en profitant du paradis fiscal qu’était Chypre, ont déjà pour l’essentiel sorti leur fortune.


« Le cas de Chypre et de son secteur bancaire est unique », nous dit-on.

 

La méthode est certes particulièrement brutale mais elle est en cohérence avec les politiques d'austérité imposés à la Grèce comme à tous les peuples d'Europe. Les classes dominantes s'approprient grâce à la politiques des États une part croissante des richesses qu'elles volent à la collectivité, aux travailleurs qui les produisent, et elles les dilapident en les jouant au casino de la finance mondialisée.


À Chypre comme ici, en finir avec cette politique, c'est taxer le capital en faisant payer la dette aux financiers, en expropriant les voleurs pour créer un monopole public bancaire sous le contrôle de la population.


Yvan Lemaitre

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Contactez le NPA du Finistère

 

faou

 

UNE-190.JPG

 

cgt-gg.jpg

 

affiche_Peillon_Fioraso_BAT_0_0.preview.jpg

 

encart npa taille normale

 

 

nukleel-nam-bo-ket.jpg

accueil
*

Brest

06 42 22 96 37

brest.npa@gmail.com

 

Quimper

06 59 71 42 21

quimper.npa@gmail.com
 

Le blog sur les

questions maritimes

L'autre grenelle de la mer

 

Le blog de solidarité avec

les camarades arabes

Revolution arabe 

 

fermoez-fesse.jpg

Recherche

Actions !

Pour plus de détails voir les liens: 

 

diapo prisonnier palestine

Soirée prisonniers palestiniens

AFPS Brest

mardi 16 avril

20H30

Maison des syndicats

 

sortir-copie-1.jpg


manifestants-hopital-SUD-copie-1


Quimper Gourmelen

Rassemblement

vendredi 19 avril

8 h 45


foto2-205-ebf3f

 

Fermez Cofrents

(pays Valencian)

 

 

laniion.jpg

  Concert à Lannion

 

no nuk

 

Dimanche 28 avril

Brennilis

anti-r-1-r-copie-1.jpg

 


robertbelle5mai13DZ

 

 

Mardi 7 mai

 Yves-Marie Le Lay,

Président de

Sauvegarde du Trégor

  Douarnenez

Librairie l'Ivraie à 20h00

 

nddk.jpg

 

yy.jpg

 

st nnonon

 

grece.jpg