Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 avril 2013 7 14 /04 /avril /2013 12:00

StudentLoanDebt.png

dimanche 14 avril 2013
*
Après cinq ans d'études à la fac de Lille, Camille Lerquet décide, en 2010, de s'inscrire dans une grande école, à Paris, pour optimiser ses chances de trouver un emploi.
*
Montant : 16 000 € les deux ans. Sans compter les loyers, 400 € par mois. « Je n'avais que 2 000 € d'économies. Mes parents payaient déjà mon loyer et les frais de la vie courante. Alors j'ai souscrit un prêt de 14 000 €. » Dans le milieu bancaire, un chiffre se chuchote : 12 % des étudiants contracteraient des prêts pour financer leurs études. Une estimation en hausse de quatre points en quatre ans, puisque l'Observatoire de la vie étudiante évaluait cette part à 8 % en 2008.


Chômage des jeunes à 27 %


Mais le phénomène est difficile à chiffrer précisément. Les seules données dont on dispose sont celles du « prêt étudiant Oseo » (1), lancé en 2008 par le gouvernement Fillon. Depuis leur création, 37 378 prêts Oseo d'un montant moyen de 8 000 € ont été souscrits, dont 1 968 en Bretagne, 1 783 en Pays de la Loire et 736 en Basse-Normandie.

 

A vrai dire, le dispositif n'a jamais vraiment décollé.

 

Pour les uns, les banques ne joueraient pas le jeu, exigeant caution et conditions de ressources. D'autres expliquent cet échec par la frilosité des étudiants. Pour Emmanuel Zemmour, président de l'Unef, si ce prêt ne marche pas, c'est « parce que les étudiants ne sont pas disposés à s'endetter sans savoir s'ils seront capables de rembourser ensuite. Avec un taux de chômage des jeunes de 27 %, ce n'est pas comme si l'on pouvait compter sur un marché de plein-emploi ». Or le remboursement des prêts démarre souvent dans les six mois suivant la fin des études... que l'on ait trouvé un emploi ou non.


Désormais diplômée, Camille, fille de médecin, a trouvé un job dans son domaine, le marché de l'Art. Mais, payée au Smic, elle ne s'en « sort pas ». Les 270 € de mensualités de son prêt réglés, ses 400 € de loyer débités, ses 300 € de frais de la vie courante défalqués (électricité, assurance, entretien de sa voiture, carte de transport...), il lui reste 230 € pour se nourrir, payer son forfait téléphonique, et s'accorder de petits plaisirs. Alors ses parents, qui avaient déjà pris en charge la première année de remboursement de son prêt, l'aident.


L'essentiel des ressources des étudiants provient, comme pour Camille, de la famille.

 

« Pour un foyer de classe moyenne, cela peut représenter jusqu'au tiers du budget mensuel », relève l'Unef. Les bourses et aides publiques étant déjà « insuffisantes », avec la crise et l'augmentation du coût de la vie, le syndicat craint que les familles soient de moins en moins en mesure de les financer. Et que le nombre d'étudiants emprunteurs n'augmente.


Xavier Niel, fondateur de free, y croit. L'entrepreneur vient d'investir dans le site financetesetudes.com, qui propose aux étudiants de négocier pour eux un prêt au meilleur taux, en faisant jouer la concurrence entre les banques. Seul précaution à prendre, pour Christian Kamayou, créateur du site : « que l'étudiant ne s'endette pas pour une charge disproportionnée par rapport au rendement probable de ses études ».


Si c'était à refaire, Camille n'est pas certaine qu'elle ferait les mêmes choix. « Même si j'aime mon métier et que l'école m'a beaucoup appris, je me demande parfois si ça vaut le coup d'investir dans ses études : quitte à commencer au Smic, autant le faire le plus tôt possible. »

*

Dossier : Laure ANELLI.
*

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Contactez le NPA du Finistère

 

faou

 

UNE-190.JPG

 

cgt-gg.jpg

 

affiche_Peillon_Fioraso_BAT_0_0.preview.jpg

 

encart npa taille normale

 

 

nukleel-nam-bo-ket.jpg

accueil
*

Brest

06 42 22 96 37

brest.npa@gmail.com

 

Quimper

06 59 71 42 21

quimper.npa@gmail.com
 

Le blog sur les

questions maritimes

L'autre grenelle de la mer

 

Le blog de solidarité avec

les camarades arabes

Revolution arabe 

 

fermoez-fesse.jpg

Recherche

Actions !

Pour plus de détails voir les liens: 

 

diapo prisonnier palestine

Soirée prisonniers palestiniens

AFPS Brest

mardi 16 avril

20H30

Maison des syndicats

 

sortir-copie-1.jpg


manifestants-hopital-SUD-copie-1


Quimper Gourmelen

Rassemblement

vendredi 19 avril

8 h 45


foto2-205-ebf3f

 

Fermez Cofrents

(pays Valencian)

 

 

laniion.jpg

  Concert à Lannion

 

no nuk

 

Dimanche 28 avril

Brennilis

anti-r-1-r-copie-1.jpg

 


robertbelle5mai13DZ

 

 

Mardi 7 mai

 Yves-Marie Le Lay,

Président de

Sauvegarde du Trégor

  Douarnenez

Librairie l'Ivraie à 20h00

 

nddk.jpg

 

yy.jpg

 

st nnonon

 

grece.jpg