Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 juin 2010 2 22 /06 /juin /2010 08:59

 

22 juin 2010 - Le Télégramme


L'intersyndicale CFDT-CGT-Sud-FO des Genêts d'Or a profité de l'assemblée générale de l'association, à Saint-Martin-des-Champs, hier après-midi, pour organiser un rassemblement, doublé d'un débrayage collectif dans bon nombre des 27 établissements finistériens, comme à Briec, Saint-Pol-de-Léon, Morlaix ou encore Châteaulin.

«On navigue à vue»


Autour d'un mot d'ordre clair, «Non à la dégradation des conditions de travail!», les salariés s'occupant de l'accueil et l'accompagnement de personnes souffrant de déficiences intellectuelles se sont ouvertement inquiétés des «restrictions budgétaires croissantes constatées depuis janvier». «Elles impactent nos organisations de travail et, par conséquent, les conditions d'accueil des usagers», note à ce propos le délégué syndical central CFDT Pascal Fily. Moins de personnel et recours, disent les manifestants, à des personnels «moins qualifiés»: «On navigue à vue depuis neuf mois. Les arrêts maladie, déjà plus nombreux qu'ailleurs vu la pénibilité du travail, ne sont plus systématiquement remplacés. Les gens ne sont pas bien au boulot, et cela commence à se voir», insiste Ludovic Heliès, délégué Sud.

«Nous rentrons dans une ère nouvelle»


Le directeur général Jean-Pierre Phelippeau et le président Prigent Colin ont, pour leur part, déploré que ce débrayage les oblige à revoir l'ordre du jour de l'assemblée générale. Si le ratio de personnel, et notamment l'appel aux CDD, s'est effectivement réduit, c'est, disent-ils, «à cause de la diminution des budgets». «J'espère que chacun comprendra que nous rentrons dans une ère nouvelle, s'est encore exprimé le président, en début d'après-midi. En interne aussi, nous aurons des changements incontournables à apporter».

 

Genêts d'or : le coup de semonce des salariés
mardi 22 juin 2010

Sur fond de grogne des salariés, l'association a tenu son assemblée générale lundi. La direction, même si elle n'a pas apprécié le mouvement, ne masque pas certaines difficultés.

Débrayage partiel ou total dans les établissements, environ 150 salariés se sont invités au Roudour à Saint-Martin-des-Champs pour manifester leur mécontentement. La triple certification « qualité » que vient d'obtenir l'association plonge l'intersyndicale (CFDT-CGT-SUD-FO) « dans la perplexité ».

 

Il y a, pour les salariés, un « hiatus » : « Comment se prévaloir d'une forme d'excellence et d'un autre côté, produire des situations d'accompagnement social et sanitaire tous les jours un peu plus difficiles ». 40 % de budget de remplacement en moins, absences non compensées, emploi de personnel moins qualifié (des aides médico-psychologiques préférés aux moniteurs éducateurs)...

 

« Cette situation engendre un accroissement des troubles psychiques des personnes accompagnées et contribue à augmenter les risques psychosociaux chez les salariés qui sont mal au travail et qui arrivent rarement en bon état en bout de carrière ».


Si la direction n'a pas apprécié le mouvement, renvoyant les salariés à leurs responsabilités et aux 18 % de taux moyen d'absentéisme, elle pointe aussi du doigt les freins qui marquent l'époque. « Le département nous a fait savoir que tout était bloqué pour cinq ans au niveau des projets », souligne le président Prigent Colin. « Ce tour de vis nous cause de grandes inquiétudes ».


25 ans et toujours en IME


Au niveau des instituts médicaux éducatifs, « on risque de se voir confrontés à la même situation qu'en 2003 quand on s'est retrouvés avec 120 jeunes de plus de 20 ans en IME ». Certains usagers y restent jusqu'à l'âge de 25 ans. Une situation que Jean-Pierre Phelippeau schématise ainsi : « C'est un peu comme si on demandait à des lycéens qui ont le Bac de rester 5 ans de plus en terminale ». Si le blocage actuel se poursuit, « il va manquer 225 places en foyer de vie. Toutes les places des bâtis en cours sont déjà prises » souligne Prigent Colin.


Pas de solution pour les retraités


L'autre bout de la chaîne, c'est le sort des travailleurs handicapés qui arrivent à l'âge de la retraite. En 2015, 120 ouvriers d'Esat (aide par le travail) auront cessé leur activité. Leur « prise en charge spécialisée n'obtient pas d'écho favorable ».

 

Et c'est là tout le paradoxe, ces personnes occupent des places en foyer de vie, là où des jeunes ne peuvent pas entrer.

Face à cette problématique, les Genêts cherchent des complémentarités avec différents partenaires.

 

« Nous avons abouti à la signature d'un premier Groupement de coopération sociale et médico-sociale avec AS Domicile, An Treiz et Sével services » annonce Prigent Colin. Des pistes sont explorées : accueil dans des bâtiments de type pavillonnaire, mise en commun des possibilités de transports, des services repas etc. Il s'agit de « mutualiser les compétences » pour l'accompagnement des personnes handicapées en réduisant les coûts. De leur côté, les salariés avertissent : « Il est un niveau de moyens au-dessous duquel nous ne pouvons pas travailler ! ».

Partager cet article
Repost0

commentaires

Contactez le NPA du Finistère

 

faou

 

UNE-190.JPG

 

cgt-gg.jpg

 

affiche_Peillon_Fioraso_BAT_0_0.preview.jpg

 

encart npa taille normale

 

 

nukleel-nam-bo-ket.jpg

accueil
*

Brest

06 42 22 96 37

brest.npa@gmail.com

 

Quimper

06 59 71 42 21

quimper.npa@gmail.com
 

Le blog sur les

questions maritimes

L'autre grenelle de la mer

 

Le blog de solidarité avec

les camarades arabes

Revolution arabe 

 

fermoez-fesse.jpg

Recherche

Actions !

Pour plus de détails voir les liens: 

 

diapo prisonnier palestine

Soirée prisonniers palestiniens

AFPS Brest

mardi 16 avril

20H30

Maison des syndicats

 

sortir-copie-1.jpg


manifestants-hopital-SUD-copie-1


Quimper Gourmelen

Rassemblement

vendredi 19 avril

8 h 45


foto2-205-ebf3f

 

Fermez Cofrents

(pays Valencian)

 

 

laniion.jpg

  Concert à Lannion

 

no nuk

 

Dimanche 28 avril

Brennilis

anti-r-1-r-copie-1.jpg

 


robertbelle5mai13DZ

 

 

Mardi 7 mai

 Yves-Marie Le Lay,

Président de

Sauvegarde du Trégor

  Douarnenez

Librairie l'Ivraie à 20h00

 

nddk.jpg

 

yy.jpg

 

st nnonon

 

grece.jpg