Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 avril 2013 4 11 /04 /avril /2013 11:12

pape.jpg

 

Les conditions d'indemnisation du chômage sont définies par une convention de l'Unedic renégociée tous les deux ans entre le patronat et les syndicats.

 

La nouvelle convention doit être signée fin 2013 mais, bien avant que ne s'ouvrent les discussions, on assiste à une campagne dans les médias remettant en cause ces conditions. Si on les compare avec ce qui se pratique dans d'autres pays européens, elles seraient trop favorables aux salariés, disent les commentateurs qui se font les porte-voix de « radio-medef ».


Cela a commencé le 23 mars dernier, avec un rapport de la Cour des comptes montrant du doigt des chômeurs touchant 6 000 euros mensuels pendant deux ans ou le régime trop coûteux des intermittents du spectacle. Maintenant, on met en avant le déficit du régime qui s'est alourdi de cinq milliards, portant l'endettement à dix-huit milliards.

 

Ce déficit est causé par la hausse continue du nombre de chômeurs et, par conséquent, la baisse du nombre de cotisants à l'assurance chômage, mais les « spécialistes » économiques se succèdent dans les médias pour proposer des « pistes ».

 

L'une serait d'augmenter le nombre de mois travaillés donnant droit à des allocations, ou de diminuer la durée d'indemnisation, dont le maximum est actuellement de 24 mois. Une autre serait de baisser le montant des indemnités, à commencer par les plus élevées, ou encore d'augmenter les cotisations – mais le patronat refuse que sa part subisse la moindre hausse !


Passons sur l'énormité qui consiste à dire que les chômeurs touchent 6 000 euros par mois. Cela concerne peut-être quelques cadres supérieurs, mais la grande majorité des chômeurs indemnisés sont des travailleurs du rang, d'autant plus touchés par le chômage qu'ils ont moins de qualification. D'après les derniers chiffres du ministère du Travail, portant sur 2011, la moyenne des sommes perçues par les 2,7 millions de chômeurs indemnisés se situe à 980 euros. Et, sur les 2,4 millions non indemnisés par l'Unedic, 80 % ne perçoivent aucune autre allocation, les jeunes étant particulièrement touchés.


Bref, après avoir jeté les travailleurs au chômage, les patrons veulent maintenant réduire encore plus leurs moyens d'existence.


Marianne LAMIRAL

*

http://www.lutte-ouvriere-journal.org/?act=artl&num=2332&id=11

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Contactez le NPA du Finistère

 

faou

 

UNE-190.JPG

 

cgt-gg.jpg

 

affiche_Peillon_Fioraso_BAT_0_0.preview.jpg

 

encart npa taille normale

 

 

nukleel-nam-bo-ket.jpg

accueil
*

Brest

06 42 22 96 37

brest.npa@gmail.com

 

Quimper

06 59 71 42 21

quimper.npa@gmail.com
 

Le blog sur les

questions maritimes

L'autre grenelle de la mer

 

Le blog de solidarité avec

les camarades arabes

Revolution arabe 

 

fermoez-fesse.jpg

Recherche

Actions !

Pour plus de détails voir les liens: 

 

diapo prisonnier palestine

Soirée prisonniers palestiniens

AFPS Brest

mardi 16 avril

20H30

Maison des syndicats

 

sortir-copie-1.jpg


manifestants-hopital-SUD-copie-1


Quimper Gourmelen

Rassemblement

vendredi 19 avril

8 h 45


foto2-205-ebf3f

 

Fermez Cofrents

(pays Valencian)

 

 

laniion.jpg

  Concert à Lannion

 

no nuk

 

Dimanche 28 avril

Brennilis

anti-r-1-r-copie-1.jpg

 


robertbelle5mai13DZ

 

 

Mardi 7 mai

 Yves-Marie Le Lay,

Président de

Sauvegarde du Trégor

  Douarnenez

Librairie l'Ivraie à 20h00

 

nddk.jpg

 

yy.jpg

 

st nnonon

 

grece.jpg