Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 octobre 2010 6 09 /10 /octobre /2010 11:20


8 octobre 2010 - Le Télégramme

 

Des représentants des cinq sites IUFM de Bretagne se sont donné rendez-vous, hier, devant la présidencede leur université de tutelle. Ils entendent défendre sept postes menacés. 


C'est à l'occasion de la tenue du conseil d'administration de l'UBO que les personnels des cinq sites des instituts universitaires de formation des maîtres (IUFM) de Bretagne se sont réunis, hier, pour faire entendre leurs voix. Répondant à l'appel de l'intersyndicale, environ 70 personnes venant de Brest, Quimper, Saint-Brieuc, Rennes et Vannes ont défilé entre l'IUFM de Brest et la présidence de l'UBO. Le malaise n'est pas récent, il est le fruit d'un ensemble de réformes de la formation des maîtres et de la loi sur l'autonomie des universités. La principale cause de mécontentement est aujourd'hui le rattachement de la gestion des personnels des IUFM à l'UBO. En effet, dans ce cadre, l'université a choisi de transférer des postes de formateurs sur d'autres secteurs. «On peut crier sur les toits que l'UBO vise l'excellence mais, si on supprime la formation des professeurs, vers quelle excellence va-t-on?», s'interroge René Olier, professeur émérite ayant enseigné 17 ans à l'UBO. 

Conflits d'intérêts 

Cela fait à peu près une heure que les discussions du conseil d'administration tournent autour de la question des IUFM quand les représentants des manifestants sont invités à venir exposer leur point de vue. C'est donc devant Pascal Olivard, président de l'UBO, et l'ensemble du conseil d'administration chargé de voter ces aménagements qu'ils ont exprimé leur lassitude et exhorté le conseil à ne pas voter les suppressions de postes. 

Peu de résultats 

Leur demande d'un moratoire d'un an destiné à juger des charges réelles du personnel et du taux d'encadrement devait être soumise aux votes. Les chiffres avancés actuellement par les deux parties étant notablement différents, la discussion ne peut pas être constructive sur ce point. C'est avec un peu d'amertume que les manifestants sortent de cette rencontre. «Ils considèrent les IUFM comme un vivier de postes pour l'UBO, regrette Maud Rouviere, formatrice. Concrètement, cette mesure peut nous mettre dans l'impossibilité d'ouvrir des masters dans certaines disciplines, cette année». La volonté de conserver une masse salariale constante contraint déjà certains enseignants de l'IUFM à exercer actuellement dans deux ou trois établissements. La seule avancée connue de cette journée est la sauvegarde d'un poste de formateur sur les sept menacés.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Contactez le NPA du Finistère

 

faou

 

UNE-190.JPG

 

cgt-gg.jpg

 

affiche_Peillon_Fioraso_BAT_0_0.preview.jpg

 

encart npa taille normale

 

 

nukleel-nam-bo-ket.jpg

accueil
*

Brest

06 42 22 96 37

brest.npa@gmail.com

 

Quimper

06 59 71 42 21

quimper.npa@gmail.com
 

Le blog sur les

questions maritimes

L'autre grenelle de la mer

 

Le blog de solidarité avec

les camarades arabes

Revolution arabe 

 

fermoez-fesse.jpg

Recherche

Actions !

Pour plus de détails voir les liens: 

 

diapo prisonnier palestine

Soirée prisonniers palestiniens

AFPS Brest

mardi 16 avril

20H30

Maison des syndicats

 

sortir-copie-1.jpg


manifestants-hopital-SUD-copie-1


Quimper Gourmelen

Rassemblement

vendredi 19 avril

8 h 45


foto2-205-ebf3f

 

Fermez Cofrents

(pays Valencian)

 

 

laniion.jpg

  Concert à Lannion

 

no nuk

 

Dimanche 28 avril

Brennilis

anti-r-1-r-copie-1.jpg

 


robertbelle5mai13DZ

 

 

Mardi 7 mai

 Yves-Marie Le Lay,

Président de

Sauvegarde du Trégor

  Douarnenez

Librairie l'Ivraie à 20h00

 

nddk.jpg

 

yy.jpg

 

st nnonon

 

grece.jpg