Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 avril 2013 6 06 /04 /avril /2013 14:02

*
C'est sans aucun réel motif, autre que leur engagement communiste, que les époux Rosenberg ont été exécutés en juin 1953...


Le 19 juin 1953, l'opinion mondiale était traumatisée par l'annonce de l'exécution des époux Rosenberg. La nouvelle "Affaire Dreyfus", comme on l'appelait alors, était abondamment commentée dans tous les pays.
De quoi s'agissait-il ? Ethel et Julius Rosenberg avaient été condamnés à la chaise électrique le 5 avril 1951. Motif : vol du secret de la bombe atomique en 1945 au profit de l'URSS. Tous leurs pourvois furent rejetés et les présidents Truman puis Eisenhower refusèrent la grâce.


L'accusation reposait sur un unique témoignage, celui du frère d'Ethel, David Greenglass, arrêté le 15 juin 1950. Celui-ci avait travaillé de 1944 à 1946 comme mécanicien dans l'un des ateliers de Los Alamos, où se fabriquait la bombe A. D'après sa déposition, lui, qui n'avait aucune formation scientifique, aurait dessiné de mémoire "une coupe de la bombe atomique" et "rédigé un texte de douze pages pour en expliquer le fonctionnement". Le tout aurait été remis aux Rosenberg et Ethel aurait tapé le texte à la machine.


C'est donc uniquement au hasard de quelques conversations, sans jamais avoir pu disposer de documents, ni pris aucune note, que Greenglass se dit en possession d'une "assez bonne description de la bombe atomique" et qu'il a pu en dessiner le schéma pour le remettre à Julius Rosenberg.


Un dossier vide


En dehors de cette affirmation abracadabrante, le dossier était vide. L'accusation avait cité 118 témoins, comprenant les savants et les militaires qui avaient dirigé les travaux de fabrication de la première bombe atomique étasunienne. Aucun d'entre eux ne figurera parmi les 23 témoins qui comparaissent à la barre et dont cinq seulement connaissent les Rosenberg. Ils ne seront que deux, David Greenglass et son épouse, à les accuser directement. On comprend pourquoi l'accusation a préféré ne pas faire venir les savants, cités au départ, tels qu'Oppenheimer ou Urey, ce même Urey qui avait déclaré en 1946 au New York Times : "Des données détaillées sur la bombe atomique [...] demanderaient 80 à 90 volumes imprimés serrés, et que seul un scientifique ou un ingénieur serait capable de lire."

 

Ce n'était pas le cas de Greenglass qui n'avait fait que des études secondaires moyennes et avait reconnu, au cours du procès, avoir quelques difficultés avec l'orthographe... Mais on est en pleine guerre froide, le sénateur Mac Carthy anime une violente campagne anticommuniste et il est essentiel que la "chasse aux sorcières" soit rentable. Les Rosenberg se présentaient comme "progressistes" et pouvaient être catalogués comme communistes, donc espions au service du Kremlin. Les deux seules "pièces à conviction" produites lors du procès ont été un tronc pour la collecte de fonds au profit des enfants des républicains espagnols, trouvé dans leur appartement, et une liste de pétition en faveur d'un candidat communiste (d'ailleurs élu) au conseil municipal de New York : cette liste comprenait 50 000 signatures, dont celle d'Ethel Rosenberg. Elle datait de 1941...


L'Affaire devait faire grand bruit en dehors des USA. Le PCF hésita un peu avant de s'en emparer : ce n'est qu'après les prises de position de Jean-Paul Sartre, du Monde et de quelques autres que l'Huma en parla pour stigmatiser "l'impérialisme américain".

 

Ensuite, ce fut un véritable déferlement : François Mauriac, le Pape, l'Eglise réformée, etc. Des "comités pour la défense des Rosenberg" furent créés et de nombreux pays furent touchés (Italie, Belgique Grande-Bretagne, etc). Seules deux grandes nations restèrent discrètes : les Etats-Unis, où le mouvement ouvrier demeura singulièrement indifférent, et l'URSS, où l'on n'en parla qu'au moment de l'exécution des condamnés.


Les Rosenberg refusèrent toujours de reconnaître aucun des faits qui leur étaient reprochés et déclarèrent préférer la mort à des confessions mensongères. Cette attitude courageuse leur valut l'admiration des milieux les plus divers.

*

http://orta.dynalias.org/archivesrouge/article-rouge?id=4243

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Contactez le NPA du Finistère

 

faou

 

UNE-190.JPG

 

cgt-gg.jpg

 

affiche_Peillon_Fioraso_BAT_0_0.preview.jpg

 

encart npa taille normale

 

 

nukleel-nam-bo-ket.jpg

accueil
*

Brest

06 42 22 96 37

brest.npa@gmail.com

 

Quimper

06 59 71 42 21

quimper.npa@gmail.com
 

Le blog sur les

questions maritimes

L'autre grenelle de la mer

 

Le blog de solidarité avec

les camarades arabes

Revolution arabe 

 

fermoez-fesse.jpg

Recherche

Actions !

Pour plus de détails voir les liens: 

 

diapo prisonnier palestine

Soirée prisonniers palestiniens

AFPS Brest

mardi 16 avril

20H30

Maison des syndicats

 

sortir-copie-1.jpg


manifestants-hopital-SUD-copie-1


Quimper Gourmelen

Rassemblement

vendredi 19 avril

8 h 45


foto2-205-ebf3f

 

Fermez Cofrents

(pays Valencian)

 

 

laniion.jpg

  Concert à Lannion

 

no nuk

 

Dimanche 28 avril

Brennilis

anti-r-1-r-copie-1.jpg

 


robertbelle5mai13DZ

 

 

Mardi 7 mai

 Yves-Marie Le Lay,

Président de

Sauvegarde du Trégor

  Douarnenez

Librairie l'Ivraie à 20h00

 

nddk.jpg

 

yy.jpg

 

st nnonon

 

grece.jpg