Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 avril 2010 4 22 /04 /avril /2010 09:28

  le tiers-mondisme, un espoir évanoui

Bandung (Bandoeng en néerlandais, quand les Pays-Bas colonisaient l'Indonésie) est le nom d'une ville de l'île de Java, où s'est tenue du 18 au 24 avril 1955 une conférence convoquée par la Birmanie, Ceylan, l'Inde, l'Indonésie et le Pakistan. Y participèrent plus de mille représentants de vingt-neuf États d'Asie, d'Afrique et du Moyen-Orient, mais aussi une trentaine de mouvements nationalistes anticolonialistes, comme le Front de libération nationale d'Algérie, le néo-Destour de Tunisie ou l'Istiqlal du Maroc. Se trouvèrent ainsi réunis, entre autres, Nehru (Inde), Sukarno (Indonésie), Chou Enlai (Chine) et Nasser (Egypte).

En Europe occidentale, cette conférence était regardée avec sympathie par tous ceux qui partageaient les idées naissantes du tiers-mondisme (c'est trois ans auparavant que l'économiste Alfred Sauvy avait lancé l'expression de « Tiers Monde » pour désigner un ensemble de peuples longtemps colonisés qui, comme le Tiers Etat pendant la Révolution française, souhaitaient devenir « quelque chose »).

En 1955, une trentaine de pays asiatiques et africains, qui avaient été des colonies ou des semi-colonies des puissances impérialistes, étaient devenus indépendants. Au lendemain de la conférence de Genève qui, en 1954, venait de mettre fin à la guerre coloniale menée par l'État français en Indochine, ces États déclaraient vouloir accélérer le processus d'indépendance des colonies restantes.

Parmi les vingt-neuf États présents à Bandung, quinze venaient d'Asie, neuf du Moyen-Orient et seulement cinq d'Afrique (le Ghana, l'Éthiopie, le Liberia, le Soudan et la Libye), car la plus grande partie de ce continent restait sous le joug colonial.

Les cinq États organisateurs avaient pris position contre les essais nucléaires, la politique des blocs et le colonialisme. La présence de Nehru, qui avait succédé à Gandhi, rassurait les grandes puissances, car elles connaissaient sa modération. Mais le véritable animateur de Bandung fut le Premier ministre chinois Chou Enlai, que les États-Unis présentaient alors comme un communiste fanatique, mais qui prôna une conférence pluraliste et multi-ethnique.

 

Quand le Premier ministre cinghalais expliqua qu'on ne pouvait se contenter de dénoncer le colonialisme franco-britannique mais qu'il fallait aussi se mobiliser contre l'Union soviétique en Europe orientale, il déclencha un tollé. Chou Enlai protesta publiquement, mais dans la coulisse, il réconforta l'orateur conspué en lui disant qu'« il y avait des choses intéressantes dans son intervention », posant des jalons qui se révéleraient utiles après la rupture sino-soviétique de 1964.

Chou Enlai amorça aussi en direction des États-Unis, à propos de Formose (Taïwan aujourd'hui), une manouvre qui devait se concrétiser au début des années 1970, laissant entendre que la question de Taïwan (l'existence de deux Chines) pourrait se régler pourvu que Washington ne s'obstine pas dans son soutien à Tchang Kaï-chek. En même temps, il n'afficha qu'un soutien discret au Nord-Vietnam, comme s'il n'était pas pressé que celui-ci récupère le Sud-Vietnam.

La conférence peina à trouver une position commune face aux deux blocs car les uns (Irak, Iran, Japon, Pakistan, Philippines et Turquie) étaient liés aux États-Unis, les autres (Chine, Vietnam du Nord) aux Soviétiques, tandis qu'un troisième groupe (Inde et Égypte) prétendait à une position de neutralité, toute relative puisque, juste avant de venir, Nasser avait fait emprisonner des militants communistes égyptiens. La conférence condamna en termes vagues la colonisation, l'impérialisme, l'apartheid et appela les pays colonisés à lutter pour leur indépendance, mais en leur proposant de privilégier la négociation à la lutte armée.

L'envoyé du quotidien Le Monde, Robert Guillain, ne s'y trompa pas : « On écrit déjà en Europe et en Amérique que c'est la conférence de la révolte, révolte asiatique et africaine, révolte anti-blanche. Je crois vraiment que ce n'est pas cela. Voilà une révolte qui, vue de près, n'apparaît pas si farouche, des révoltés plus radoucis qu'on ne pense. (...) Cette fête en brun, jaune et noir, où les visages blancs sont absents, est bien un événement de notre époque... Mais c'est précisément une fête bien davantage qu'un complot. (...) La conférence afro-asiatique assure, par la voix de ses organisateurs, qu'elle ne veut pas être un rassemblement racial, une machine de guerre contre l'Occident. »

L'année suivante Nasser, Nehru et le président yougoslave Tito évoquèrent le « non-alignement », souvent associé à Bandung. Il faudra attendre la conférence de Belgrade en 1961 pour officialiser une formule qui prétendait alors offrir une alternative aux deux blocs.

Cinq ou dix ans après Bandung, les succès de la révolution cubaine ou de l'indépendance algérienne pouvaient nourrir des illusions tiers-mondistes. Cinquante-cinq après, elles se sont évaporées. La grande majorité des États du Tiers Monde, y compris ceux qui se présentaient comme de farouches défenseurs de l'indépendance nationale, voire du socialisme, se sont alignés sur l'impérialisme qu'ils prétendaient combattre.

À de très rares exceptions, ils n'affichent même plus l'ambition d'apporter un peu de bien-être à leur peuple. Pour la plupart, ils ont démantelé ou achèvent de démanteler ce qui était étatisé dans leur économie, espérant ainsi s'intégrer au sein de l'économie mondiale comme fournisseurs de matières premières ou comme sous-traitants des multinationales, et tant pis si leurs populations payent au prix fort ce réalignement par un surcroît d'exploitation.

Jacques FONTENOY

Partager cet article
Repost0

commentaires

Contactez le NPA du Finistère

 

faou

 

UNE-190.JPG

 

cgt-gg.jpg

 

affiche_Peillon_Fioraso_BAT_0_0.preview.jpg

 

encart npa taille normale

 

 

nukleel-nam-bo-ket.jpg

accueil
*

Brest

06 42 22 96 37

brest.npa@gmail.com

 

Quimper

06 59 71 42 21

quimper.npa@gmail.com
 

Le blog sur les

questions maritimes

L'autre grenelle de la mer

 

Le blog de solidarité avec

les camarades arabes

Revolution arabe 

 

fermoez-fesse.jpg

Recherche

Actions !

Pour plus de détails voir les liens: 

 

diapo prisonnier palestine

Soirée prisonniers palestiniens

AFPS Brest

mardi 16 avril

20H30

Maison des syndicats

 

sortir-copie-1.jpg


manifestants-hopital-SUD-copie-1


Quimper Gourmelen

Rassemblement

vendredi 19 avril

8 h 45


foto2-205-ebf3f

 

Fermez Cofrents

(pays Valencian)

 

 

laniion.jpg

  Concert à Lannion

 

no nuk

 

Dimanche 28 avril

Brennilis

anti-r-1-r-copie-1.jpg

 


robertbelle5mai13DZ

 

 

Mardi 7 mai

 Yves-Marie Le Lay,

Président de

Sauvegarde du Trégor

  Douarnenez

Librairie l'Ivraie à 20h00

 

nddk.jpg

 

yy.jpg

 

st nnonon

 

grece.jpg