Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 février 2013 7 17 /02 /février /2013 10:01

1923732 alcatel11

17 février 2013 

*

Agrandir le texte

Hier matin, environ 2.500 manifestants ont défilé dans les rues de Lannion (22) pour rappeler que le Trégor « est toujours debout », malgré les plans sociaux (Alcatel-Lucent en tête) qui menacent l'économie locale.

*

Hier, de 10 h à midi, environ 2.500 personnes se sont retrouvées le long des quais du Léguer, pour défiler ensuite dans les rues de Lannion, avec en bouche, maints slogans anti licenciements, et une devise : « Oui, le Trégor est toujours debout ».

 

Frappés par le nouveau plan de restructuration d'Alcatel-Lucent (140 des 861 emplois sont sur la sellette), heurtés par la hausse du chômage dans le bassin de vie (+ 11,3 % en un an) et émus par la kyrielle de PME menacées ou fraîchement liquidées (AEG Power Solution, Trégor Plastiques Industrie, JLG Immo, Petibon, Capey Connect, PECI...), les manifestants ont renoué avec les grands rassemblements protestataires ayant marqué l'histoire sociale de la Telecom Valley bretonne.

 

Certes, l'affluence d'hier n'a aucune commune mesure avec la manif de 1996 (20.000 personnes) et est encore assez éloignée des coups de semonce de 2002, 2003 et 2007 (de 5.000 à 6.500 manifestants). Pour autant, la mobilisation d'hier montre que le territoire qui a perdu plus de 8.000 emplois depuis l'explosion de la bulle télécom, n'est pas encore complètement résigné.

Un emploi perdu trois de détruits

Un motif de satisfaction pour l'intersyndicale CFDT-CFE/CGC-CGT-FSU-Solidaires-UNSA et le collectif Trégor debout qui jouaient gros et craignaient de n'avoir plus les moyens de rassembler suffisamment pour peser dans le débat. Derrière ces organisateurs un brin soulagés, de nombreux élus du territoire (le maire de Lannion, la députée Corinne Erhel, le sénateur Yannick Botrel...), la poitrine ceinte de leur écharpe tricolore, ont appuyé le mouvement, battant le pavé symboliquement. Idem d'une flopée de citoyens qui ont bien compris qu'un emploi perdu sur le plateau télécom, c'est « trois emplois induits détruits », comme l'ont martelé les syndicats.

*

Arnaud Morvan
*


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Contactez le NPA du Finistère

 

faou

 

UNE-190.JPG

 

cgt-gg.jpg

 

affiche_Peillon_Fioraso_BAT_0_0.preview.jpg

 

encart npa taille normale

 

 

nukleel-nam-bo-ket.jpg

accueil
*

Brest

06 42 22 96 37

brest.npa@gmail.com

 

Quimper

06 59 71 42 21

quimper.npa@gmail.com
 

Le blog sur les

questions maritimes

L'autre grenelle de la mer

 

Le blog de solidarité avec

les camarades arabes

Revolution arabe 

 

fermoez-fesse.jpg

Recherche

Actions !

Pour plus de détails voir les liens: 

 

diapo prisonnier palestine

Soirée prisonniers palestiniens

AFPS Brest

mardi 16 avril

20H30

Maison des syndicats

 

sortir-copie-1.jpg


manifestants-hopital-SUD-copie-1


Quimper Gourmelen

Rassemblement

vendredi 19 avril

8 h 45


foto2-205-ebf3f

 

Fermez Cofrents

(pays Valencian)

 

 

laniion.jpg

  Concert à Lannion

 

no nuk

 

Dimanche 28 avril

Brennilis

anti-r-1-r-copie-1.jpg

 


robertbelle5mai13DZ

 

 

Mardi 7 mai

 Yves-Marie Le Lay,

Président de

Sauvegarde du Trégor

  Douarnenez

Librairie l'Ivraie à 20h00

 

nddk.jpg

 

yy.jpg

 

st nnonon

 

grece.jpg