Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 avril 2013 7 07 /04 /avril /2013 14:31

 

 

 

 

*

Nous ne dirons jamais assez de bien de l'association Henri Pézerat qui « a pour but de créer et de faire vivre un réseau d'échanges d'expérience et d'aide aux luttes sociales concernant la santé des personnes en lien avec le travail et l'environnement » (cf http://bit.ly/XSpIYk ).

*

Henri Pézerat, décédé en 2009, était toxicologue et directeur de recherche au CNRS, il a révélé le scandale de l'amiante en France.

*
Cette fois, il s'agit d'une autre affaire édifiante : de 1972 à 1996, à l'arsenal de Brest, des personnels civils ont travaillé sans protection au contact de missiles à tête nucléaire. L'armée leur disait qu'il n'y avait aucun danger. L'association Henry Pezerat tente de retrouver ces ouvriers irradiés. Une dizaine de cas avérés de leucémies et de cancers sont déjà recensés.

C'est une constante : les « responsables » du nucléaire, qu'il soit militaire ou prétendument « civil », n'ont aucun scrupule et sont prêts à faire irradier n'importe qui, y compris les gens qui travaillent dans leurs usines ou leurs centrales.
*
Communiqué de l'association Henri Pézerat :
*
http://bit.ly/Z4ntgt
*
Article du Télégramme :
http://bit.ly/14QG0US
Article de Ouest-France :
http://bit.ly/14QGkCU
Reportage de France3 :
http://bit.ly/12cbTCM

Une association pour les irradiés de l'Île Longue (OF)

Elle cherchera à recenser les ouvriers qui ont été au contact des têtes nucléaires entre 1972 et 1996, et demandera la levée du secret défense entourant le dossier.
*
Pourquoi ? Comment ?

Pourquoi implanter une antenne de l'association Henri-Pézerat à Brest ?


Selon Francis Talec, ancien élu du comité d'hygiène de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) de la pyrotechnie de l'Île Longue, « des ouvriers civils ont entretenu les têtes nucléaires entreposées à l'Île Longue et ont été gravement irradiés ». C'est pour leur venir en aide qu'une antenne de l'association Henri-Pézerat a été créée, mardi à Brest. Elle a pour but de les défendre devant les tribunaux et de soutenir leurs familles. « On va se battre pour la levée du secret défense qui entoure les résultats de l'enquête sur les causes de l'absence de protection radiologique », promet Francis Talec, élu président.

Qui sont les irradiés ?


Il s'agirait des ouvriers civils qui ont travaillé sur les têtes nucléaires de 1972 à 1996, des mécaniciens, des électriciens et des pyrotechniciens. « Ils avaient un contact rapproché avec ces engins sans aucune protection, explique Fabrice Nicolino, membre de l'association. Pendant 25 ans, on leur a fait croire qu'il n'y avait aucun danger. Seulement, ces têtes étaient dangereuses et crachaient de la radioactivité. »

Qu'est ce qui a changé en 1996 ?


En août de cette année-là, un salarié du commissariat à l'énergie atomique a rendu public un film sur les dangers de la radioactivité. « Les autorités nucléaires ont été affolées », note Fabrice Nicolino. Dès novembre 1996, les premières mesures de protection ont été mises en place. « Mais aucune maladie n'a été détectée, l'affaire a donc été plongée dans le silence. »

Combien de victimes auraient été recensées à l'Île longue ?


« En 2002, un pyrotechnicien est décédé d'une leucémie, il venait d'avoir 50 ans », indique Francis Talec. « Neuf autres cas de maladies ont été découverts, dont quatre leucémies reconnues par les tribunaux comme faute inexcusable de la part de l'État », complète Fabrice Nicolino. D'autres affaires sont en cours de jugement. « On pense qu'il y a d'autres victimes. Personne n'était au courant, on veut retrouver les ouvriers qui ont travaillé sur les têtes nucléaires entre 1972 et 1996 », résume Francis Talec.

Qui était Henri Pézerat ?


Henri Pézerat, toxicologue et directeur de recherche au CNRS, a révélé le scandale de l'amiante en France. En 2009, à sa mort, ses amis ont créé l'association Henri-Pézerat pour continuer à faire vivre ses combats autour de la santé, du travail et de l'environnement. L'association est un réseau de soutien concernant la santé des personnes en lien avec le travail et l'environnement. Elle lutte pour la protection de la santé des travailleurs soumis à des risques.

*

Contact. francis.talec@orange.fr

*

http://www.brest.maville.com/actu/actudet_-Une-association-pour-les-irradies-de-l-ile-Longue_une-2317567_actu.Htm


 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Contactez le NPA du Finistère

 

faou

 

UNE-190.JPG

 

cgt-gg.jpg

 

affiche_Peillon_Fioraso_BAT_0_0.preview.jpg

 

encart npa taille normale

 

 

nukleel-nam-bo-ket.jpg

accueil
*

Brest

06 42 22 96 37

brest.npa@gmail.com

 

Quimper

06 59 71 42 21

quimper.npa@gmail.com
 

Le blog sur les

questions maritimes

L'autre grenelle de la mer

 

Le blog de solidarité avec

les camarades arabes

Revolution arabe 

 

fermoez-fesse.jpg

Recherche

Actions !

Pour plus de détails voir les liens: 

 

diapo prisonnier palestine

Soirée prisonniers palestiniens

AFPS Brest

mardi 16 avril

20H30

Maison des syndicats

 

sortir-copie-1.jpg


manifestants-hopital-SUD-copie-1


Quimper Gourmelen

Rassemblement

vendredi 19 avril

8 h 45


foto2-205-ebf3f

 

Fermez Cofrents

(pays Valencian)

 

 

laniion.jpg

  Concert à Lannion

 

no nuk

 

Dimanche 28 avril

Brennilis

anti-r-1-r-copie-1.jpg

 


robertbelle5mai13DZ

 

 

Mardi 7 mai

 Yves-Marie Le Lay,

Président de

Sauvegarde du Trégor

  Douarnenez

Librairie l'Ivraie à 20h00

 

nddk.jpg

 

yy.jpg

 

st nnonon

 

grece.jpg