Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 avril 2013 2 02 /04 /avril /2013 15:01

*

Publié dans : Hebdo Tout est à nous ! 188 (28/03/13)

*

L’OCDE, organisme d’études économiques au service des États les plus développés, estime dans un rapport sur la France que le PIB ne progresserait que de 0, 1 % cette année, puis de seulement 1, 3 % en 2014. Du coup le chômage se « stabiliserait » (durablement) à 11, 2 % à partir de la fin de 2013.

 

Face à ces flambants résultats de plusieurs années de politique d’austérité, on pourrait s’attendre à ce que ces « experts » se grattent un peu la tête et s’interrogent sur la pertinence de continuer… Mais non. « L’assainissement des finances publiques demeure une priorité » et il faut « mettre en œuvre une stratégie ambitieuse de réformes ».


Il faudrait donc continuer à réduire les dépenses publiques, d’abord par une vaste réforme des retraites « dont la trajectoire prévue du déficit du système nécessite de prendre rapidement des décisions difficiles » : remplacer le système actuel par un régime par points, mettre fin aux régimes spéciaux de retraite, supprimer le taux réduit de CSG des retraités.

 

Les soins hospitaliers devraient être « rationalisés », seuls les médicaments génériques seraient remboursés.

 

Les indemnités de chômage de longue durée devraient être remplacées par le RSA, la dégressivité des allocations chômage restaurée.


Même le Smic-jeune est de retour.

 

Sans prononcer le mot, l’OCDE estime que « le niveau de salaire minimum tend à exclure les jeunes peu qualifiés de l’emploi », car « les jeunes adultes se trouvent en concurrence avec des salariés expérimentés sans avantage de coûts. » Bref, pour ces ­« économistes », les chômeurs le restent parce que leurs indemnités sont trop confortables, et les jeunes privés d’emploi parce qu’ils sont trop payés.


La régression doit continuer


Très logiquement, l’ANI plaît donc beaucoup à l’OCDE, qui fait mine de croire que les patrons embaucheront d’autant plus qu’ils pourront licencier plus facilement. Cet accord d’explosion du code du travail, ainsi que le « pacte de compétitivité », sont salués comme « des signaux encourageants » de la part du gouvernement français, invité cependant à ne pas s’endormir. « Le calendrier politique offre une occasion unique de mettre en œuvre une stratégie ambitieuse de réformes ».


Réformes impopulaires, certes, mais comme il n’y pas d’élections générales avant longtemps… Le capital dicte ainsi ses exigences et fait manifestement confiance aux socialistes pour s’exécuter.


Yann Cezard

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Contactez le NPA du Finistère

 

faou

 

UNE-190.JPG

 

cgt-gg.jpg

 

affiche_Peillon_Fioraso_BAT_0_0.preview.jpg

 

encart npa taille normale

 

 

nukleel-nam-bo-ket.jpg

accueil
*

Brest

06 42 22 96 37

brest.npa@gmail.com

 

Quimper

06 59 71 42 21

quimper.npa@gmail.com
 

Le blog sur les

questions maritimes

L'autre grenelle de la mer

 

Le blog de solidarité avec

les camarades arabes

Revolution arabe 

 

fermoez-fesse.jpg

Recherche

Actions !

Pour plus de détails voir les liens: 

 

diapo prisonnier palestine

Soirée prisonniers palestiniens

AFPS Brest

mardi 16 avril

20H30

Maison des syndicats

 

sortir-copie-1.jpg


manifestants-hopital-SUD-copie-1


Quimper Gourmelen

Rassemblement

vendredi 19 avril

8 h 45


foto2-205-ebf3f

 

Fermez Cofrents

(pays Valencian)

 

 

laniion.jpg

  Concert à Lannion

 

no nuk

 

Dimanche 28 avril

Brennilis

anti-r-1-r-copie-1.jpg

 


robertbelle5mai13DZ

 

 

Mardi 7 mai

 Yves-Marie Le Lay,

Président de

Sauvegarde du Trégor

  Douarnenez

Librairie l'Ivraie à 20h00

 

nddk.jpg

 

yy.jpg

 

st nnonon

 

grece.jpg