Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 février 2013 4 07 /02 /février /2013 13:43
logoNPA29
Publié dans : Hebdo Tout est à nous ! 181 (06/02/13)
*

Un nouveau drame vient de se produire à la naissance d’un enfant.

*

Il met une nouvelle fois en lumière les conséquences du manque de moyens et du fonctionnement d’entreprise imposé à l’hôpital public. Une mère qui devait accoucher à la maternité de Port-Royal, à Paris, a perdu l’enfant qu’elle attendait. Le service débordé et saturé l’avait renvoyé deux fois chez elle. Quand, inquiète, elle est revenue à la maternité, il était trop tard : le fœtus ne vivait plus.


On ne saurait invoquer la fatalité ou faire porter la responsabilité au personnel débordé, qui chaque jour essaie de faire fonctionner au mieux les services avec des effectifs insuffisants.

 

La saturation de cette maternité est la conséquence voulue et programmée de l’Agence régionale de santé (fermeture de la maternité de Saint-Antoine à Paris, qui assurait 2 500 naissances par an et de celle de Saint-Vincent-de-Paul…). À Port-Royal même, il a fallu fermer une partie des lits, faute de personnel.

 

Pour rationaliser les coûts et faire des économies, les maternités et services hospitaliers sont regroupés sur quelques sites avec une réduction des effectifs.

 

Ils se trouvent complètement débordés. Les maternités de « niveau 3 » censées accueillir les accouchements les plus complexes et comportant le plus de risques (comme Port-Royal) ne sont plus en état de le faire.


Ce qui est en cause une nouvelle fois, c’est le choix politique de l’Hôpital-Entreprise, dans lequel la rentabilité et la productivité du personnel prime sur la qualité et la sécurité des soins.

 

Après les restructurations hospitalières imposées par la loi Bachelot, que ce gouvernement ne remet pas en cause, c’est un nouveau plan de 657 millions d’économies qui est imposé cette année à l’hôpital. Au moment même où se produisait le drame de Port-Royal, l’Agence régional de santé de Basse-Normandie confirmait la fermeture de la maternité de Vire, après celles de Lannemezan, Decize, Marie-Galante et Valréas.


Dans la santé, la politique de maîtrise des dépenses et de lutte contre les prétendus « déficits publics » se termine parfois par des vies perdues ou gâchées. La combattre est une urgence vitale.

*
J.C. Delavigne

Partager cet article

Repost 0
NPA QUIMPER - dans NPA
commenter cet article

commentaires

Contactez le NPA du Finistère

 

faou

 

UNE-190.JPG

 

cgt-gg.jpg

 

affiche_Peillon_Fioraso_BAT_0_0.preview.jpg

 

encart npa taille normale

 

 

nukleel-nam-bo-ket.jpg

accueil
*

Brest

06 42 22 96 37

brest.npa@gmail.com

 

Quimper

06 59 71 42 21

quimper.npa@gmail.com
 

Le blog sur les

questions maritimes

L'autre grenelle de la mer

 

Le blog de solidarité avec

les camarades arabes

Revolution arabe 

 

fermoez-fesse.jpg

Recherche

Actions !

Pour plus de détails voir les liens: 

 

diapo prisonnier palestine

Soirée prisonniers palestiniens

AFPS Brest

mardi 16 avril

20H30

Maison des syndicats

 

sortir-copie-1.jpg


manifestants-hopital-SUD-copie-1


Quimper Gourmelen

Rassemblement

vendredi 19 avril

8 h 45


foto2-205-ebf3f

 

Fermez Cofrents

(pays Valencian)

 

 

laniion.jpg

  Concert à Lannion

 

no nuk

 

Dimanche 28 avril

Brennilis

anti-r-1-r-copie-1.jpg

 


robertbelle5mai13DZ

 

 

Mardi 7 mai

 Yves-Marie Le Lay,

Président de

Sauvegarde du Trégor

  Douarnenez

Librairie l'Ivraie à 20h00

 

nddk.jpg

 

yy.jpg

 

st nnonon

 

grece.jpg