Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 août 2012 6 04 /08 /août /2012 12:56

Les dirigeants de la Banque Centrale Européenne ont décidé jeudi 2 août de...ne rien faire en laissant l'Espagne et l'Italie s'enfoncer dans la crise.

 

S'interdisant elle-même de financer les Etats, la BCE laisse les banquiers et les spéculateurs imposer à l’Espagne et l'Italie, comme à la Grèce, des taux usuriers qui saignent les peuples.

 

L'impuissance de la BCE inquiète même les bourses qui ont chuté alors que, dans toute l'Europe, la récession s'aggrave et avec elle le chômage.


La BCE n'aidera les États qu'à condition que cette aide soit accompagnée d'un engagement écrit d'ajustement budgétaire et de réformes structurelles, c'est-à-dire de nouvelles mesures d'austérité contre le monde du travail et la population.

 

"Les gouvernements doivent continuer les efforts de consolidation budgétaire, de réformes structurelles pour améliorer la compétitivité et de réformes institutionnelles au niveau européen", a insisté Mario Draghi. Il met en œuvre la politique définie par le traité budgétaire (TSCG) mis en place par Sarkozy-Merkel et qu'Hollande a décidé de faire valider par le Parlement à la rentrée.


Cette politique est destinée à aider les banques et les spéculateurs contre les peuples.

 

Elle est inacceptable et conduit à une crise économique majeure dont les plans de licenciements actuels sont les premiers signes.

 

Il faut mettre un cours d'arrêt à cette folle fuite en avant spéculative en imposant un moratoire sur la dette en vue de son annulation et en refusant les politiques d'austérité.

 

http://www.npa2009.org/content/la-bce-pr%C3%A9pare-de-nouvelles-cures-daust%C3%A9rit%C3%A9

 

Partager cet article
Repost0
3 août 2012 5 03 /08 /août /2012 10:50
Nicolas Thierry | Conseiller en politique publique

Invité dans le cadre d’un programme organisé par le département d’Etat Américain, j’achève un parcours de plusieurs semaines ponctué de multiples rencontres avec industriels, ONG et administrations autour des questions énergétiques et environnementales. Ce périple m’a notamment amené en Pennsylvanie et au Texas, hauts lieux de l’exploitation des gaz de schiste.

Quelle fut ma stupéfaction en découvrant le reportage du journaliste Jean-Michel Bezat publié sur Le Monde du 26 juillet, à l’occasion de sa visite à Fort Worth, sur le territoire Texan [un reportage financé par Total sans que cela soit révélé aux lecteurs, ndlr]. Mes constatations sur le terrain m’amènent à livrer une autre version des faits.

L’équivalent de 2,4 millions de piscines olympiques d’eaux polluées

N’en déplaise aux partisans d’un optimisme béat, l’exploitation du gaz de schiste présente quelques rédhibitoires inconvénients. Commençons par le sort réservé à l’or bleu par nos amis de l’or noir. Pour effectuer une fracturation hydraulique, chaque puits nécessite 20 millions de litres d’eau mélangés à du sable et à un cocktail d’environ 500 produits chimiques.


Le spectacle est édifiant. On peut admirer au Texas des files de camion de plus de trois kilomètres de long qui attendent consciencieusement d’injecter leurs marchandises dans le sous-sol. Le processus de fracturation en lui-même dure environ cinq jours, et le puits doit être alimenté toutes les douze minutes par un nouveau camion. Au final, 80% de l’eau injectée – soit seize millions de litres de cette mixture, stagnent dans le sol, et personne n’est en capacité aujourd’hui d’indiquer le devenir de cette « potion magique ».


Bientôt, ce seront pas moins de 450 000 puits qui seront forés dans le sol des Etats-Unis. Pour évaluer le désastre, le calcul est simple : environ 7 200 milliards de litres d’eaux polluées, soit l’équivalent de 2,4 millions de piscines olympiques stagneront dans le sous-sol américain. A cela s’ajoute des risques majeurs de contamination des nappes phréatiques et des eaux de surface liées aux techniques de forage et au traitement des eaux usées.

Pire que le charbon

Autre argument fréquemment cité : le gaz de schiste serait une aubaine pour en finir avec le charbon, véritable menace pour le climat. A ce stade pourtant, rien ne le confirme. En effet, le volume de fuite de méthane inhérent à l’exploitation des gaz de schiste fait débat. Certaines études et de nombreux interlocuteurs rencontrés in situ avancent que le bilan global pourrait s’avérer équivalent voir pire que le charbon (cf. l’étude réalisée par l’Université de Cornell).


Mais bien plus encore, à cela s’ajoutent d’autres impacts sur la biodiversité et la santé. D’après les mesures effectuées par les scientifiques de The Nature Conservancy, l’impact d’un site d’exploitation détruit quatre à cinq hectares d’espaces naturels et fragmente ainsi les habitats nécessaires à la conservation de la biodiversité.

Concernant la santé des populations, on peut légitimement se poser des questions.

 

La contre-enquête du film « Gasland », intitulée « Truthland » et financée par les compagnies gazières, se garde bien d’insister sur ce point. Les bassins de rétention des eaux usées sont très rudimentaires et laissés à l’air libre. « Quand ces retenues d’eau débordent, plus aucune végétation ne pousse et du bétail meurt », m’a confié un texan pro-gaz de schiste rencontré sur place. L’évaporation du liquide dans l’atmosphère n’est pas évaluée et ne doit par conséquent pas être sous-estimée.


En raison de l’irréversibilité des conséquences qu’ils entrainent, les choix énergétiques nous concernent tous. A quelques semaines de la conférence gouvernementale sur la transition énergétique, notre capacité à résister aux lobbys et à préserver le bien commun est plus que jamais d’actualité.

 

http://www.rue89.com/rue89-planete/2012/08/02/gaz-de-schiste-je-suis-stupefait-par-le-reportage-du-monde-234348

Partager cet article
Repost0
3 août 2012 5 03 /08 /août /2012 10:32
Catastroïka (1h27)

Les réalisateurs du film Debtocracy, le documentaire vu par plus de 2 millions de spectateurs, reviennent avec une nouvelle production.
Catastroïka cherche les conséquences de la liquidation totale de la Grèce. Revenant sur des exemples de privatisations dans les pays développés, Catastroïka essaie de prévoir ce qui va se passer si le même modèle s’applique à un pays sous surveillance économique.

On ne doit rien ! (20 min)

Reportage en Grèce avec une délégation solidaire internationale. Tourné les 28 et 29 février 2012 par Olivier Azam pour Les Mutins de Pangée.
lesmutins.org

Réunion euro-méditerranéenne des campagnes d’audit de la dette (27 min)

La première réunion euro-méditerranéenne du réseau d’audit citoyen de la dette s’est tenue le 7 avril à Bruxelles. Les pays représentés étaient au nombre de 12 : Grèce, Irlande, Portugal, Espagne, Italie, Pologne, Royaume-Uni, France, Allemagne, Belgique, Égypte et Tunisie. Des mouvements sociaux de ces différents pays sont impliqués dans un processus d’audit ou une campagne contre l’austérité (un film du CADTM).

Proposé par le CADTM, la Plataforma Auditaria Ciutadana del Deute País Valencia, Les Mutins de Pangée

Commandez le DVD ’3 films contre l’austérité’

Passez commande au CADTM !

Prix de vente : 5 euros
Passez commande soit par courrier électronique auprès de info@cadtm.org, soit par courrier en renvoyant le bon de commande ci-dessous au CADTM.

PDF - 49.5 ko
bon de commande

Belgique : CADTM, 345 Avenue de l’Observatoire, 4000 Liège. Tél : 32 (0)4 226 62 85. Contact : info@cadtm.org
France : CADTM, 17 rue de la Bate, 45150 Jargeau. Contact : france@cadtm.org
Autres pays : CADTM (secrétariat international), 345 Avenue de l’Observatoire, 4000 Liège, Belgique. Tél : 32 (0)4 226 62 85. Contact : info@cadtm.org

Partager cet article
Repost0
3 août 2012 5 03 /08 /août /2012 10:13
amir-8avril_copie.jpg
17 juillet 2012
  

Entretien avec Rabah Moulla, membre de Québec Solidaire, militant de la justice sociale et de la démocratie depuis près de 30 ans. Il vit au Québec depuis six ans où il s’implique dans les luttes sociales et démocratiques. Entrevue donnée au journal algérien La Nation.


Mardi 17 Juillet 2012

Pouvez-vous nous dresser un tableau de la scène politique actuelle du Québec ?


Rabah Moulla – Au Québec, il y a comme une atmosphère de fin de règne. Le gouvernement du parti libéral du Québec (PLQ) bat des records d’impopularité depuis quelques années suite notamment à une série de scandales de corruption qui ont éclaboussé la scène politique provinciale dont plusieurs mettent en cause l’entourage du parti au pouvoir. Mais le premier ministre, Jean Charest, ne désespère pas de gagner les prochaines élections tant l’opposition officielle (Deuxième parti en nombre de sièges au parlement) formée par le parti Québécois (PQ), Centre et souverainiste, ne domine pas dans les intentions de vote en raison du flou qui caractérise son projet sur plusieurs questions (Économie, référendum sur la souveraineté, etc.).


La Coalition pour l’avenir du Québec (CAQ), un parti qui vient d’être constitué par un ancien député du PQ qui revient en politique un an après l’avoir quittée, en proposant de mettre de côté le débat sur la souveraineté et se consacrer à la « relance du Québec » en ayant en ligne de mire les fonctionnaires, les enseignants et les syndicats. La CAQ se positionne à droite de l’échiquier politique. Enfin, il y a Québec Solidaire (QS), fondé en 2006, seul parti classé clairement à gauche. Québec Solidaire fédère, en son sein, un large spectre de groupes qui vont de l’extrême gauche à la social-démocratie. Il a réussi à faire élire son premier député dès 2008 en la personne d’Amir Khadir, d’origine iranienne et qui, depuis son entrée au parlement, fait entendre un autre son de cloche face au discours politique et économique dominé par les tenants du néo-libéralisme.


Lire la suite

 


Partager cet article
Repost0
3 août 2012 5 03 /08 /août /2012 09:53

charles-doux

 

Économie jeudi 02 août 2012

Le pôle administratif de Doux frais, 113 salariés, fait partie des sites touchés par la liquidation prononcée mercredi par le tribunal.

 

Basé à La Vraie-Croix, ce secteur d’activité est concerné par la décision de justice. Il emploie notamment des télévendeuses, des comptables, chargés de marketing et une vingtaine de commerciaux. Soit 113 personnes au total qui se rajoutent aux 260 emplois de Pleucadeuc et 175 de Sérent touchés par la liquidation.


« Pour le moment, c’est le flou. Mais ces salariés vont vraisemblablement recevoir leur lettre de licenciements courant août », confie Jean-Luc Assailly, délégué syndical CFDT du site de La Vraie-Croix qui a réuni les salariés ce mercredi pour les informer.

 

« Les gens se demandent ce qu’ils vont devenir. Ce qui se passe est une catastrophe pour les salariés, mais aussi pour le Morbihan et la Bretagne ».

 

http://www.ouest-france.fr/region/bretagne_detail_-Les-salaries-de-Doux-de-La-Vraie-Croix-sont-amers-et-en-colere_40832-2101517_actu.Htm


Partager cet article
Repost0
2 août 2012 4 02 /08 /août /2012 15:44

 

doux 2

Économie mercredi 01 août 2012

Ce mercredi, à 16 h, le tribunal de commerce de Quimper rendra sa décision sur l’avenir du Groupe Doux, cinq jours après une audience tendue qui a permis d’examiner les offres de reprise. Des salariés du groupe devraient être présents devant le palais de justice, ce soir.


14 h 15. À 2 heures de la décision du tribunal, la CFDT réagit


Ce mercredi, la CFDT a annoncé ne pas être « favorable ni à un plan de reprise du groupe Doux, ni à un plan de continuation du PDG de ce groupe familial ».


Dans un communiqué, le syndicat explique que « compte tenu des offres qui restent trop faibles en terme d’emplois, de projets industriels et de l’insuffisance des informations reçues, la CFDT ne peut prendre une position qui sacrifie l’emploi. Ceci malgré la proposition d’amélioration de l’offre de Sofiprotéol ».

 

Vendredi dernier, il avait déposé une motion : « pas d’avis en faveur d’un plan de reprise ou de continuation ».


« Concernant le plan de Charles Doux, ou plutôt de la Barclays, la CFDT exprime sa plus grande crainte quant à la pérennité du plan de continuité. La gouvernance du groupe confiée à la Barclays préserverait les intérêts de la Barclays et de la famille Doux, mais fragiliserait l’entreprise et l’avenir des salariés », estime la CFDT.


Le syndicat s’interroge « sur le choix et la stratégie de Charles Doux qui accepte finalement de quitter la gouvernance au profit de la Barclays alors qu’il s’y opposait il y a encore quelques semaines », rappelle-t-il.


« Il faut dès à présent tirer les leçons de ce gâchis social et économique dû à l’absence d’anticipation et de stratégie filière », poursuit le syndicat qui exige « la mise en place, aux niveaux régional et national, des conférences agroalimentaires sur la filière avicole ».


« Cette démarche doit être étendue aux autres secteurs à risque de l’agroalimentaire qui répondent aux mêmes phénomènes de cause et risquent de subir les mêmes conséquences », conclut le syndicat.

 

http://www.ouest-france.fr/region/bretagne_detail_-Doux.-La-CFDT-ne-croit-ni-en-Charles-Doux-ni-aux-autres-offres_39382-2101135_actu.Htm

 

Commentaire: Réquisition, expropriation de Doux et gestion coopérative!


Partager cet article
Repost0
2 août 2012 4 02 /08 /août /2012 14:29

Pour compenser le gel des prix au 4°trimestre 2011 le groupe GDF compte faire payer à 7 millions de foyers une augmentation en moyenne de 40 euros.

 

Et le gouvernement discute avec celui-ci le paiement progressif de cette somme et annonce pour la rentrée une loi réformant le tarif de l’énergie.

 

Dans les faits cela signifie autant de factures impayées et de foyers qui ne pourront pas se chauffer.

 

Alors que le chômage augmente, que le pouvoir d’achat stagne ou baisse, cette augmentation transforme un besoin élémentaire - se chauffer - en denrée précieuse.

 

Un gouvernement qui souhaiterait défendre les intérêts des couches populaires avec la même ferveur que la droite en a dépensée pour les riches, bloquerait les prix en reprenant le contrôle public de ce secteur, ouvrant ainsi la voie d’une bataille pour de vrais services publics.

 

Celui-ci subit la folie spéculative des marchés depuis la séparation d’EDF et GDF en 2004 et la privatisation de GDF lors de la fusion avec SUEZ sous le quinquennat Sarkozy, malgré la promesse de ne pas le faire.

 

Alors le droit de se chauffer, monsieur Hollande, c’est pour maintenant ?

 

http://www.npa2009.org/content/revenir-sur-la-privation-de-gdf

 


Partager cet article
Repost0
2 août 2012 4 02 /08 /août /2012 14:14

 

harcelement.jpg

*

Le documentaire "Femme de la rue" de Sofie Peeters - sur les agressions sexistes dont les femmes sont victimes - a été qualifié d'"utile mais problématique" par les féministes de l'association "Garance".

 

"Utile" parce que ce "coup de gueule" met en lumière "des situations qui pourrissent la vie de bien des femmes".

 

"Problématique" parce que, indépendamment des intentions de l'auteure, le film pointe du doigt une catégorie de la population mâle: les hommes d'origine maghrébine. Du coup s'ouvre dans les médias un "débat" biaisé et malodorant, bien dans l'air du temps...

 

L'agression sexiste serait un phénomène "nouveau", lié à "une certaine culture" qui, en alimentant la "frustration sexuelle", menacerait les droits des femmes et les placerait devant ce choix: "s'adapter ou partir" de certains quartiers.


Au seuil d'une campagne électorale communale dans laquelle les thèmes amalgamés de "l'insécurité" et de "l'immigration" joueront un rôle central, les politiques ne pouvaient que sauter sur l'occasion.

 

Lire la suite

Partager cet article
Repost0
2 août 2012 4 02 /08 /août /2012 14:05

Caterpillar

*

Quelque 200 travailleurs de l'usine de Rennes ont participé à la manifestation devant le siège de PSA à Paris le 25 juillet, à l'occasion de la présentation du plan défendu par Varin.

 

Le lendemain, à Rennes, à l'appel de la CGT et de l'Intersyndicale, ce sont près de 3 000 personnes qui se sont retrouvées pour dire non à ce plan qui prévoit la fermeture de l'usine d'Aulnay et la suppression d'un emploi sur quatre à Rennes.


Dans cette usine réputée pour son « climat social » dominé par la politique de la direction, les travailleurs ont démontré qu'ils étaient capables de dire non, tous ensemble.

 

Il faut dire que, ces dernières années, les effectifs ont beaucoup diminué à coups de « départs volontaires », de mutations, mais aussi de déclarations d'inaptitude au travail et de licenciements pour faute, avec en prime une surcharge de travail pour ceux qui restent.

 

Fort de cette longue expérience, personne ne veut des nouveaux départs volontaires proposés par la direction.

 

Cette année, elle en a cherché sans réussir à en trouver autant qu'elle en voulait. Et ce ne sont pas les promesses de reclassement ou d'accompagnement qui y changeront quoi que ce soit, car le chômage touche de plus en plus de monde dans la région.


Le plan Varin est trop lourd pour permettre aux « optimistes » de croire qu'ils seront épargnés. Il n'y a plus aucune confiance dans la direction et personne ne défend son plan. C'est pourquoi le refus de tout licenciement et la solidarité avec les ouvriers d'Aulnay sont clairement affichés.


Après cette grosse mobilisation, les départs en congés vont être moins difficiles à vivre. Les ouvriers de La Janais quittent l'usine la tête haute. Le succès du débrayage et du rassemblement a mis du baume au cœur de tous ceux qui ne veulent pas se laisser faire.


Correspondant LO

 

http://www.lutte-ouvriere-journal.org/?act=artl&num=2296&id=17

Partager cet article
Repost0
2 août 2012 4 02 /08 /août /2012 13:54

 doux 2

Le groupe Doux se déclare aujourd'hui endetté et, depuis des semaines, a cessé de payer les centaines de sous-traitants de l'élevage et du transport qui dépendent de lui à 100 % pour leur activité.

 

Doux met cette situation sur le compte de la montée en puissance de la concurrence étrangère, tant sur le marché français qu'à l'exportation. Mais qu'est-ce qui prouve qu'il n'a pas les moyens de payer ce qu'il doit aux sous-traitants, et surtout de continuer à payer les salaires de ses 4 200 travailleurs en attendant que ses affaires repartent ?


Pendant des années, il a fait des profits substantiels grâce à la surexploitation des ouvriers et aux aides publiques (notamment de l'Union européenne) : c'est sur ces sommes accumulées qu'il faut prendre pour sauver les emplois et les salaires menacés !

 

http://www.lutte-ouvriere-journal.org/?act=artl&num=2296&id=13

Partager cet article
Repost0

Contactez le NPA du Finistère

 

faou

 

UNE-190.JPG

 

cgt-gg.jpg

 

affiche_Peillon_Fioraso_BAT_0_0.preview.jpg

 

encart npa taille normale

 

 

nukleel-nam-bo-ket.jpg

accueil
*

Brest

06 42 22 96 37

brest.npa@gmail.com

 

Quimper

06 59 71 42 21

quimper.npa@gmail.com
 

Le blog sur les

questions maritimes

L'autre grenelle de la mer

 

Le blog de solidarité avec

les camarades arabes

Revolution arabe 

 

fermoez-fesse.jpg

Recherche

Actions !

Pour plus de détails voir les liens: 

 

diapo prisonnier palestine

Soirée prisonniers palestiniens

AFPS Brest

mardi 16 avril

20H30

Maison des syndicats

 

sortir-copie-1.jpg


manifestants-hopital-SUD-copie-1


Quimper Gourmelen

Rassemblement

vendredi 19 avril

8 h 45


foto2-205-ebf3f

 

Fermez Cofrents

(pays Valencian)

 

 

laniion.jpg

  Concert à Lannion

 

no nuk

 

Dimanche 28 avril

Brennilis

anti-r-1-r-copie-1.jpg

 


robertbelle5mai13DZ

 

 

Mardi 7 mai

 Yves-Marie Le Lay,

Président de

Sauvegarde du Trégor

  Douarnenez

Librairie l'Ivraie à 20h00

 

nddk.jpg

 

yy.jpg

 

st nnonon

 

grece.jpg