Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 mars 2013 3 27 /03 /mars /2013 08:52

profit

 

Mardi, Cahuzac ministre du budget démissionne,

suite à une information judiciaire pour  blanchiment de fraude fiscale  et pour ses liens avec les laboratoires pharmaceutiques.

Mercredi, l’appartement parisien de Christine Lagarde,

directrice générale du FMI et ancienne ministre de Sarkozy est perquisitionné dans le cadre de l’enquête pour   complicité de faux et  de détournement de fonds publics.

Jeudi, c'est Nicolas Sarkozy qui est mis en examen, notamment pour abus de faiblesses dans le cadre de l’affaire Bettencourt.


Cette avalanche révèle l'extrême imbrication du pouvoir politique avec les grandes fortunes.

 

Ces 1 % de la société qui contrôlent 99 % des richesses et décident pour 99 % de la population sont tellement convaincus que « tout est à eux », que certains franchissent les limites de la légalité, pour se servir afin d'augmenter leur fortune personnelle ou leur pouvoir, voire les deux.

 

Qui sème la misère ….


Ils sont enfin rattrapés par des juges qui font correctement leur métier. Mais ils ne seront jamais inquiétés par la justice pour les politiques d'austérité qu'ils mettent en œuvre comme président de la république, ministres ou responsable du FMI. C'est en toute légalité mais dans la plus complète illégitimité qu'ils imposent le remboursement d'une dette illégitime, l'injustice fiscale, la destruction des services publics, de nos emplois, de la protection sociale, de nos salaires... et qu'ils sont directement responsables et coupables de la misère et du désespoir de millions d'hommes et de femmes.


Le coup de tonnerre de l'Oise où la candidate du FN talonne de quelques centaines de voix le candidat de l'UMP est un avertissement. Le mal-vivre engendré par des politiques de plus en plus brutales, le rejet d'un personnel politique qui impose restrictions et sacrifices au plus modestes et sert les puissants et les riches, quand il ne se sert pas lui-même malhonnêtement, poussent les victimes de la crise dans les bras du FN.

 

Il faut rejeter la politique d’austérité du gouvernement Hollande !


La crise politique est profonde et durable. Comme dans d'autres pays européens les partis qui ont mis et mettent en œuvre les politiques libérales sont de plus en plus discrédités et en crise. Si rien ne vient inverser la tendance, c'est immanquablement l'extrême droite et une partie de la droite qui ne rechigne plus à s'allier avec elle qui en tireront profit.


Pour être à la hauteur de l'enjeu, il faut résister, se mobiliser, ne pas se résigner, pour bloquer les attaques gouvernementales et patronales. Il n’y a pas de fatalité : une autre politique est possible, qui s’attaque aux capitalistes et aux marchés financiers, refuse de payer la dette illégitime, interdise les licenciements, organise une autre répartition des richesses, refuse la logique capitaliste et donne la priorité aux besoins sociaux. Voilà ce que ferait un gouvernement au service des travailleurs et de la population. Mais, il n’y aura pas de solution sans le rapport de force, sans mobilisation longue, déterminée et généralisée.


C'est la responsabilité des forces politiques de gauche qui ne participent pas au gouvernement, de l'ensemble du mouvement social de construire cette opposition de gauche au gouvernement Hollande-Ayrault.

 

Repost 0
NPA QUIMPER - dans NPA
commenter cet article
26 mars 2013 2 26 /03 /mars /2013 13:53

mich 2

mardi 26 mars 2013 - 13h40

*

Déclaration CGT CREDIT MUTUEL ARKEA au CE du siège du 21/03/2013

*

"La CGT souhaite attirer l’attention de la direction sur le fossé qui existe entre la communication commerciale de la banque et sa mise en œuvre sur le terrain.


En effet, en ce moment à Carhaix, au Centre Finistère, un citoyen, victime du surendettement, entame son 16ème jour de grève de la faim. Il souhaite ainsi interpeler la population et les élus sur le rôle des banques face à l’endettement, au surendettement chronique, puis aux saisies et expulsion de logement.


Le Crédit Mutuel de Bretagne a lancé la procédure d’expulsion de cette personne de son logement. Qui a dit que le Crédit Mutuel est "La banque à qui parler" proche de ses sociétaires ?


Le temps presse ! A ce stade, qui comprendrait que le CMB ne fasse pas de propositions honorables, humaines et dignes ?"

http://bellaciao.org/fr/spip.php?article134334

 


Repost 0
26 mars 2013 2 26 /03 /mars /2013 13:44
3-accords-FG-FASE-PC622.preview
*
 

Quatre ans après la création du Parti de gauche, qui se réunit en congrès jusqu’à dimanche, il n’est plus rare de voir flotter ses drapeaux rouge et vert dans les manifestations.

*

Que ce soit en faveur des sans-papiers, contre l’accord sur l’emploi, ou contre le projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes.

*

Reconnaissables à leur foulard rouge, ses adhérents – 12 000 revendiqués – sont des militants très dévoués. « Il y a beaucoup de jeunes – qui n’avaient jamais adhéré à un parti avant - et de militants syndicaux, note Martine Billard, coprésidente du parti. Des personnes qui viennent grâce à cette fusion du social et de l’écologie. » Comprendre grâce à « l’écosocialisme » que le PG a mis au cœur de son projet. Sans oublier une critique de plus en plus radicale du gouvernement socialiste, qui fait grincer des dents jusque dans les rangs du Front de gauche. « Ce n’est pas avec des formules bien léchées qu’on se fait entendre », justifie Mme Billard.


« C’est très secret »


Créé fin 2008 par Jean-Luc Mélenchon, alors sénateur socialiste, le parti reste structuré autour de son fondateur, qui devrait rempiler à la tête du PG, et peine à faire émerger d’autres figures. La coprésidente de M. Mélenchon, Martine Billard, son bras droit, Francois Delapierre, ou son fidèle lieutenant Eric Coquerel restent peu connus du grand public. Quant au PG, il est encore souvent confondu avec le Front de gauche. Un des anciens cofondateurs du parti, qui a préféré rester anonyme, décrit ainsi le fonctionnement du parti : « C’est du petit comité, c’est très secret, à l’ancienne, raconte-t-il. Il n’est pas sûr que les instances officielles soient les instances réelles. »


Avec près de 600 élus, le Parti de gauche n’a plus de représentation à l’Assemblée nationale depuis le départ de Marc Dolez qui a claqué la porte en décembre. Outre des désaccords stratégiques, il a dénoncé, comme d’autres avant lui, l’absence de démocratie interne. Un seul texte est discuté ce week-end. Le droit de tendance est en effet rendu difficile par les statuts du PG : pour parvenir à monter une plateforme alternative, il faut réunit au moins 20% du conseil national, qui comprend environ 700 personnes. « Ce n’est pas un seuil inatteignable, souligne pourtant M. Delapierre. L’idée est d’homogénéiser les points de vue. » C’est notamment pour cette raison que la Gauche anticapitaliste, un courant du NPA qui a rejoint le Front de gauche en juillet 2012, a refusé de venir grossir les troupes du parti. « Jean-Luc voulait faire un parti creuset, ce n’est pas le cas », estime un ex du PG.


« Crise de croissance »


La plus belle réussite de M. Mélenchon et du PCF reste le rassemblement de la gauche radicale au sein du Front de gauche. Avec, pour résultat, un score inespéré à la présidentielle (11,10%), au regard des 1,93% obtenus par Marie-George Buffet en 2007, mais aussi une grosse déception aux législatives de juin dernier.

 

Malgré la publication d’un texte stratégique du Front de gauche en janvier, de vives tensions continuent cependant à fragiliser le rassemblement. Si PG et PCF partagent la même analyse de la politique gouvernementale, l’attitude à y opposer fait débat. Les communistes veulent « ouvrir des brèches » quand le PG se pose en recours et refuse d’être associé au PS. L’approche des municipales n’y est pas étrangère : les premiers sont favorables à des alliances au cas par cas, les seconds prônent « une autonomie conquérante ».


Autre difficulté : M. Mélenchon n’a toujours pas trouvé sa place au sein du Front de gauche, ce qui l’empêche aussi de s’émanciper du PG. « Il ne peut pas être ad vitam l’ancien candidat à la présidentielle », reconnaît un membre de la direction du PCF. Pourtant, à l’automne dernier, les communistes lui ont refusé la tête du conseil national du Front de gauche qui regroupe une centaine de personnes – politiques, syndicalistes, associatifs. Depuis, le député européen ne vient quasiment plus aux réunions de la coordination du rassemblement, qui regroupe tous les lundis les responsables des différents partis.


Inévitablement, les relations entre Pierre Laurent, le numéro un du PCF, et lui s’en ressentent. « Ils ne se disent même plus bonjour », affirme un cadre du Front de gauche. Lors de la manifestation du 5 mars contre l’accord sur l’emploi, dont le Front de gauche a fait un combat emblématique, les deux hommes sont restés à plusieurs mètres l’un de l’autre alors qu’ils auraient dû afficher leur unité.  

 

« Il y a des moments où il y a plus ou moins d’enthousiasme », reconnaît M. Laurent, qui réfute cependant que les relations soient difficiles avec M. Mélenchon. Membre de la direction du PCF, Marie-Pierre Vieu juge, elle, que les tensions actuelles résultent d’« une crise de croissance ». Elle met cependant en garde : « Il n’y a pas de plan B pour Mélenchon sans le PCF et inversement. On est marié au Front de gauche. »

*

Repost 0
26 mars 2013 2 26 /03 /mars /2013 13:21

183908 223016-amiante7

*

Justice mardi 26 mars 2013
*

René, 77 ans, souffre de l’asbestose. Une pneumoconiose due à l’inhalation de poussière d’amiante. Il a saisi le tribunal des affaires de sécurité sociale car son état de santé s’aggrave.

*

René Jaouen, qui vit à Fouesnant, a travaillé pendant de nombreuses années dans des entreprises de la navale et même sur le Clemenceau, porte-avions construit à l’arsenal militaire de Brest. La maladie a été détectée en 2004.

*

Décision mise en délibéré

*

Près de neuf ans après la condamnation de la société, les juges du tribunal des affaires de sécurité sociale de Quimper ont étudié hier, le dossier de René Jaouen. Depuis le début de sa maladie, son IPP, un barème spécifique tenant compte des conséquences fonctionnelles des maladies induites par l’amiante, est passé de 15 % à 67 %. « C’est pour ça que j’ai déposé un dossier pour aggravation auprès du tribunal. Je ne fais pas ça pour la rente, mais pour toucher des indemnisations pour le préjudice moral. » La décision du tribunal a été mise en délibéré.

*

http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Quimper.-Victime-de-l-amiante-il-saisit-a-nouveau-le-tribunal_40820-2177035------29232-aud_actu.Htm

Repost 0
26 mars 2013 2 26 /03 /mars /2013 12:51

unite.jpg

*

Social mardi 26 mars 2013
*

Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT, a annoncé mardi que son syndicat ne défilerait pas avec la CGT le 1er mai.

 

 « C’est une décision de notre bureau national de la semaine dernière, au moment où la CGT disait qu’il fallait faire un 1er mai commun », a-t-il déclaré sur RTL, en déplorant que son syndicat ait été « insulté, vilipendé » lors du congrès de la CGT à Toulouse.

*

Virulentes critiques

*

« Nos militants ne veulent pas se faire insulter une semaine et aller manifester avec la CGT une autre semaine », a encore dit Laurent Berger, tout en soulignant qu’il souhaitait prendre le temps d’une explication avec Thierry Lepaon pour mettre fin à ces tensions. Il faisait référence aux virulentes critiques de la CGT sur l’accord de sécurisation de l’emploi que la CFDT et deux autres syndicats, la CFTC et la CFE-CGC, ont signé en janvier avec le patronat.


« La direction de la CGT veut un syndicalisme rassemblé. Le syndicalisme rassemblé ça ne se proclame pas de façon unilatérale, ça se construit », estime Laurent Berger.

*

http://www.ouest-france.fr/actu/actuDet_-La-CFDT-ne-defilera-pas-avec-la-CGT-le-1er-mai_55257-2177009_actu.Htm

Repost 0
26 mars 2013 2 26 /03 /mars /2013 12:40

228223 617113994971662 1014737782 n

26 mars 2013 

*

La mobilisation de milliers de retraités, le 11 octobre dernier, n'a reçu aucune réponse du gouvernement.

 

Les organisations de retraités ont donc décidé d'une nouvelle journée nationale de mobilisation, jeudi. Trois sujets sont pointés du doigt par les organisateurs : le pouvoir d'achat, l'accès aux soins et la perte d'autonomie.

 

« En France, la retraite moyenne s'élève à 1.216 €, le gouvernement a annoncé une hausse de celle-ci de 1,3 % en 2013, mais une contribution additionnelle de solidarité pour l'autonomie (Casa) vient d'être mise en place.

 

Cette taxe sera de 0,3 %. On peut d'ores et déjà dire que le pouvoir d'achat ne sera pas maintenu », déclarent les organisations syndicales. Elles mettent aussi en avant l'accès aux soins : « C'est de plus en plus difficile d'accéder à une complémentaire santé », avoue Alain Guichard secrétaire général CGT des retraités à Lorient.

 

Concernant la perte d'autonomie, les retraités souhaitent qu'elle soit prise en charge par une branche de la Sécurité sociale, « pour que ce ne soit plus à la charge des familles et des retraités », indique Alain Guichard. Un courrier a été adressé, hier, au président de la République. Une délégation morbihannaise sera reçue en début d'après midi, jeudi, en sous-préfecture de Lorient.

*

Pratique Rassemblement, jeudi,à 10 h 30, sous-préfecture de Lorient.

*

http://www.letelegramme.com/ig/generales/regions/morbihan/mobilisation-les-retraites-dans-la-rue-jeudi-26-03-2013-2047419.php

Repost 0
26 mars 2013 2 26 /03 /mars /2013 12:33

787-ecole-en-danger,bWF4LTQyMHgw

*

26 mars 2013 à 06h56 

*

Grève générale, mardi, à l'IUFM de Bretagne (5 sites services centraux).

*

Les personnels du site quimpérois annoncent qu'il sera fermé. Les grévistes se rendront à Rennes, où doit se tenir, ce jour-là, une réunion des quatre présidents d'université et du recteur de Bretagne à propos de la mise en place de la future école supérieure du professorat et de l'éducation.

 

Les personnels dans l'action estiment n'avoir aucune garantie sur deux points en particulier : « le caractère d'école professionnelle de plein exercice qui inscrit et diplôme les étudiants »; « l'affectation dans l'ESPE de tous les personnels de l'actuel IUFM ».

*

http://www.letelegramme.com/ig/generales/regions/bretagne/iufm-de-bretagne-personnels-en-greve-mardi-22-03-2013-2044219.php

Repost 0
26 mars 2013 2 26 /03 /mars /2013 12:21

EMI_376101.jpg

 

En 1960, Bernard Ista était ingénieur et entrait au Commissariat à l'Energie Atomique (CEA).

*

De 1960 à 1995, il a filmé tous les essais nucléaires et écrit au quotidien la chronique de ces 35 années, avant de mourir des suites d'un cancer en 1998. Son témoignage retrace l'aventure de la bombe atomique française et rend hommage aux 150 000 militaires et civils qui en furent les acteurs. Près de 30% d'entre eux souffrent aujourd'hui de pathologies graves.

*

http://www.franceo.fr/emission/aux-enfants-de-la-bombe/79169712

 

GERBOISE_BLEUE-red.jpg

*

Pour en savoir plus:

*

http://www.astrosurf.com/luxorion/mururoa-irradie-pourlafrance3.htm

Repost 0
26 mars 2013 2 26 /03 /mars /2013 11:53

mich

*

25 mars 2013 à 16h12 

 

Des milliers de Brestois habitant "tout autour de Recouvrance" recevront bientôt des pastilles d'iode à titre préventif, selon France 3. Une conséquence de la mise à jour du Plan particulier d’intervention (PPI) de la base navale de Brest qui héberge des installations nucléaires (tout comme l'Ile Longue).

 

La prise d’iode stable - couplée à une mise à l'abri - permet de protéger la thyroïde contre les rejets d’iode radioactif en cas d’accident nucléaire. 

 

 

A Brest, c'est le première fois que des distributions d'iode auront lieu. Les Brestois habitant dans un périmètre de 500 mètres autour de la base navale seront concernés. Qu'ils se rassurent, aucune menace particulière ne pèse sur la ville, il s'agit simplement d'une "obligation légale" à titre préventif.

 

"L’efficacité (de l'iode) est maximale 1 à 2 heures avant l’arrivée de la pollution, et s’étend sur 24 heures", précise UFC Que Choisir. Une personne qui prendrait une pastille en l'absence de pollution "risquerait d'avoir des diarrhées, vomissements ou de l'urticaire, voire de dérégler sa thyroïde", ajoute Le Figaro.

Plus d'informations seront communiquées mercredi .


Des campagnes de distribution régulières


L'Autorité de Sûreté Nucléaire et les pouvoirs publics organisent depuis 1997, avec le soutien financier d'EDF, des campagnes de distribution de comprimés d'iode aux populations et aux collectivités qui résident à proximité d'une centrale. Ainsi, les écoles, les hôtels, les mairies, les entreprises situées à moins de 10 km d’une centrale reçoivent des bons les invitant à retirer les fameux comprimés dans les pharmacies.


Par exemple, certains habitants de Toulon reçoivent des pastilles d'iode depuis des années, en raison de leur proximité avec le port qui abrite le porte-avion Charles-de-Gaulle et des sous-marins nucléaires. Une façon de se préparer à une éventuelle "mais très improbable" fuite radioactive.



400.000 Français concernés


En France, 400.000 personnes dans 500 communes et 2.500 établissements sont théoriquement concernées par cette distribution de pastilles. Mais ces campagnes rencontrent un succès inégal. En 2009, selon le site distribution-iode.com,  seuls 22,5% des responsables d'entreprises et des collectivités concernés se sont déplacés en pharmacie pour retirer leurs comprimés, et pas plus de 51,9% pour les particuliers.


Depuis, la catastrophe de Fukushima a recentré le nucléaire au coeur des peurs collectives. 

Questions d'iode

Qu’est-ce que l’iode et où en trouve-t-on ? C’est un élément chimique de la famille des halogènes découvert à la fin du XIVe siècle dans des cendres d’algues marines, il a été nommé iode (du grec iodes, violet) en raison de sa couleur.
 
L’iode stable.  On trouve de l’iode dit stable dans l’eau et les aliments que nous consommons, écrit le site distribution-iode.com. Les comprimés d’iode stable sont fabriqués avec de l’iode tout à fait comparable à celui qui se trouve dans la nature. L’iode stable vient se fixer sur la thyroïde et participe à la sécrétion d’hormones. La plus grande quantité d’iode se trouve dans l’eau de la mer, les algues, les poissons et les coquillages. «L'iode est absorbé sous forme d'ions au niveau de l'estomac et du duodénum. Il est stocké principalement dans la glande thyroïde et excrété dans les urines», explique-t-on sur Wikipedia.


Un oligo-élément indispensable


Cet oligo-élément sert surtout à fabriquer des hormones et il est nécessaire à la vie humaine: les besoins quotidiens sont de 150 µg (microgrammes) et de 200 à 300 µg chez la femme enceinte.


Conditionné en pastilles


L’iode stable est conditionné en pastille pour protéger efficacement la thyroïde contre les effets des rejets d’iode radioactif qui pourraient intervenir en cas d’accident nucléaire.

 
L’iode radioactif est produit par la fission de l’uranium et du plutonium dans l’industrie nucléaire. Lors des accidents nucléaires comme Tchernobyl, cet iode 131 vient se fixer sur la thyroïde par l’alimentation, l’eau ou simplement l’inhalation. Il provoque alors des cancers ou des maladies de la thyroïde. D'où la distribution préventive de pastille d'iode en priorité aux bébés, aux jeunes et aux femmes enceintes.

 

Commentaire:


KerPlouk :
Prévention, laissez moi rire !
Imaginez-vous 1 seconde que si un problème se passe dans ces bases maudites, nous en soyions informés ?


*

http://www.letelegramme.com/informations/-25-03-2013-2047231.php

Repost 0
26 mars 2013 2 26 /03 /mars /2013 11:44

02 tracteur paysans oui

jeudi 28 mars 2013, par zadist


Apéro - Pique nique à Notre Dame des Landes Rassemblement à Bellevue pour le rendu du délibéré concernant l’expulsion de la ferme (jugement du 20 mars) ; prévoir son pique nique

Lieu: Ferme de Bellevue

 

Le mercredi 20 mars, huit paysannes et paysans du Copain 44 comparaissaient devant le tribunal d'instance de Saint Nazaire, assignés dans le cadre d'une deuxième procédure de référé déposée par AGO Vinci pour les motifs suivants, entre autres, « violation du droit de propriété... non respect des règles élémentaires d'hygiène et de sécurité... troubles de voisinage... impossibilité de débuter les travaux projetés (démolition)... risque de dégradation de l'immeuble (aurait-on le sens de l'humour chez AGO ?) ». Le jugement sera rendu le jeudi 28 mars 2013.
Ce nouveau référé fait suite au premier jugement rendu le 28 février qui condamnait les 10 paysans, déclarés résidant dès la fin janvier, à l'expulsion immédiate assortie d'astreintes journalières.
Avant de déclarer à l'huissier, le 01 mars, qu'ils n' habitaient plus là, les dix avaient fait appel du jugement.
Après s'être déclarés résidant, le 02 mars, les huit nouveaux occupants se sont déclarés comparants volontaires dans le cadre de la procédure d'appel.
Ce sont donc bien, aujourd'hui 18 paysannes et paysans du Copain 44 qui sont poursuivis en justice par AGO Vinci.
Mercredi 20 mars, deux cents personnes sont venues les soutenir devant le tribunal d'instance de Saint Nazaire avec tracteurs, pelles, bêches, râteaux, plants et semences. Un tunnel maraîcher à été monté devant l'entrée du tribunal pour rappeler que Notre-Dame-des-Landes est aux portes des agglomérations de Nantes et Saint Nazaire, où il est urgent, aujourd'hui, de répondre à la demande en forte croissance d'une alimentation produite localement.
Symboliquement, les paysannes et paysans du Copain 44 on semé à la volée des céréales sur le bitume pour démontrer que ce n'est surement pas en bétonnant 1600 ha à Notre Dame des Landes que l'on répondrait à ce besoin vital.
Repost 0

Contactez le NPA du Finistère

 

faou

 

UNE-190.JPG

 

cgt-gg.jpg

 

affiche_Peillon_Fioraso_BAT_0_0.preview.jpg

 

encart npa taille normale

 

 

nukleel-nam-bo-ket.jpg

accueil
*

Brest

06 42 22 96 37

brest.npa@gmail.com

 

Quimper

06 59 71 42 21

quimper.npa@gmail.com
 

Le blog sur les

questions maritimes

L'autre grenelle de la mer

 

Le blog de solidarité avec

les camarades arabes

Revolution arabe 

 

fermoez-fesse.jpg

Recherche

Actions !

Pour plus de détails voir les liens: 

 

diapo prisonnier palestine

Soirée prisonniers palestiniens

AFPS Brest

mardi 16 avril

20H30

Maison des syndicats

 

sortir-copie-1.jpg


manifestants-hopital-SUD-copie-1


Quimper Gourmelen

Rassemblement

vendredi 19 avril

8 h 45


foto2-205-ebf3f

 

Fermez Cofrents

(pays Valencian)

 

 

laniion.jpg

  Concert à Lannion

 

no nuk

 

Dimanche 28 avril

Brennilis

anti-r-1-r-copie-1.jpg

 


robertbelle5mai13DZ

 

 

Mardi 7 mai

 Yves-Marie Le Lay,

Président de

Sauvegarde du Trégor

  Douarnenez

Librairie l'Ivraie à 20h00

 

nddk.jpg

 

yy.jpg

 

st nnonon

 

grece.jpg