Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 juillet 2012 2 03 /07 /juillet /2012 12:59

 


“Vous êtes ingénieur ou un truc comme ça ?” A la gare Saint-Jean, le taxi (la cinquantaine mal rasée, accent mi-bordelais mi-borborygme) s’étonne de notre destination, l’usine Ford de Blanquefort. On lui dit que non, on a rencart avec Philippe Poutou pour apprendre à séquestrer un patron.  

“J’ai voté pour lui, hier. Les connards de la gauche bobo, je les supporte pas. Je viendrais bien le voir avec vous, mais bon.” Mais bon, il est taxi.

Sur le parking de Ford, entre les allées et venues des camions dans la zone industrielle, Philippe Poutou débauche et pose son sac dans sa bagnole.

 

De 6 heures à 14 heures, il exerce ses talents de technicien de maintenance, répare les machines utilisées par ses collègues pour fabriquer des boîtes de vitesse. Le reste du temps, il est syndicaliste CGT, à l’occasion candidat du NPA à la présidentielle et aux législatives. Même s’il se réjouit du vote du chauffeur de taxi, Philippe Poutou n’a réuni que 2,12 % des voix dans la 5e circonscription de Gironde. Surtout, sur la France entière, “on est loin des cinquante candidats dépassant les 1 % pour avoir les financements”. Mais au moins, c’est fini. Et Jeannot, retraité de Ford croisé dans le hall du bâtiment réservé au CE, appelle quand même Poutou “Monsieur le député”, pour rigoler.


“Monsieur le député” nous sert un fond de café dans deux gobelets en plastique, réchauffé une minute au micro-ondes. Pendant la lutte menée de 2006 à 2010 pour échapper à la fermeture, beaucoup de réunions ont eu lieu ici. Dès les premiers soupçons de licenciements, les salariés ont manifesté, alerté les médias, les élus.

Puis ils sont passés à la démonstration de force, sous l’influence des élus CGT. Pendant sa campagne présidentielle, le candidat du NPA avait fait frissonner Pujadas avec sa sortie :  

“D’habitude, on est chez le patron en groupe, on séquestre en groupe.”

En 2008, après les blocages, les salariés de Ford Blanquefort ont choisi ce mode d’action. “Le premier coup, c’était le plus difficile”, concède Poutou. “Quand on ne sait pas faire, il faut apprendre.” Pendant qu’un patron de Ford rencontre les délégués du personnel, la salle est envahie, les portes bloquées. “Il y a toujours un côté gênant dans le fait que le délégué parle et raconte ensuite à ses copains ce qui s’est passé. Là, les ouvriers ont agi directement.”


La première séquestration ” se passe très bien, dans la bonne humeur”.

 

Ils remettent ça quelques mois plus tard. Cette fois, “les patrons arrivent à partir, on rate la sortie de la salle et on bloque les portillons du parking”. Un huissier constate, des journalistes filment, les dirigeants finissent par battre en retraite. “Les gardiens de l’usine ont découpé le grillage derrière, ils se sont barrés par là. Mais finalement c’était très bien, leur fuite a été filmée et ça permettait de sortir d’une situation qui ne pouvait pas durer trop longtemps.”


Le risque ? “Qu’on nous traite de violents, de terroristes”, “que quelqu’un mette son poing dans la figure du patron”, “que des insultes partent”, et surtout “que les forces de l’ordre interviennent”. Malgré tout, Philippe Poutou ne s’inquiète pas trop.

 

Il faut “faire confiance” aux salariés : “chacun comprend que quand on lutte, il ne faut pas faire n’importe quoi”.


Chez Ford, l’activité a repris. L’effectif a fondu, mais sans licenciements. Depuis la fin de la campagne présidentielle, Philippe Poutou retourne tous les jours au boulot, sans trop s’attarder auprès des télés venues l’attendre à 6 heures du matin pour le voir arriver à l’usine. Le candidat normal, c’était lui.

 

http://www.lesinrocks.com/2012/06/23/actualite/jai-appris-sequestrer-un-patron-philippe-avecpoutou-11271593/#.T_JKnF3g2yI.facebook

 

Repost 0
NPA QUIMPER - dans NPA
commenter cet article
3 juillet 2012 2 03 /07 /juillet /2012 12:50

Social lundi 02 juillet 2012

Depuis 15 h, ce lundi, une quarantaine de demandeurs d’asile avec des enfants, accompagnés de militants du collectif Casss-Papiers, occupent une salle du conseil général à Brest.

L’action vise à interpeller les élus du département sur les conditions de logement précaires des familles.
Depuis dix jours, 47 personnes, dont une quinzaine d’enfants, venues de Serbie, Macédoine, Tchétchénie, Biélorussie, Congo RDC, sont hébergées dans les locaux du gymnase Foch, dans l’attente d’une solution pérenne.

Les membres de Casss-Papiers dénoncent «l'inertie des pouvoirs publics face à cette situation très tendue ».

Repost 0
3 juillet 2012 2 03 /07 /juillet /2012 09:11

affichebuffet

*

Les élus communistes s'abstiendront lors du vote de confiance au Premier ministre socialiste Jean-Marc Ayrault mardi, en raison des réticences sur la politique de rigueur budgétaire déjà annoncée, a annoncé l'ancienne patronne du parti Marie-George Buffet.

 

Les dix députés du "Front de gauche" - dont les communistes - et cinq élus divers gauche d'outre-mer ont constitué un groupe de la Gauche démocrate et républicaine (GDR) à l'Assemblée nationale mais le PS n'en a pas besoin puisqu'il dispose de la majorité absolue à lui tout seul.

 

Marie-George Buffet a dit sur France 2 que son groupe désapprouvait les suppressions de postes dans certains ministères et les baisses de dépenses.

 

"La politique de rigueur est inefficace au plan économique, nous avons besoin de relance aujourd'hui", a-t-elle dit. Elle estime qu'il faudrait plutôt taxer les grandes entreprises, grandes fortunes et supprimer les "niches" (exemptions) fiscales.

 

Il ne sera pas donc pas possible de voter la confiance à Jean-Marc Ayrault.

 

"Nous allons nous abstenir s'il maintient cette orientation, nous n'allons surtout pas voter contre, car nous voulons lutter contre la droite et l'extrême-droite", a-t-elle dit.

 

Le groupe situé à la gauche du PS entend être une force de proposition, dit-elle. "Nous n'allons pas avoir une démarche d'opposition, nous aurons une démarche autonome et constructive".

 

Parmi les autres groupes, le PS bénéficiera en revanche du soutien des écologistes, qui siègent, à la différence du Front de gauche, au gouvernement.

 

Barbara Pompili, co-présidente du groupe écologiste à l'Assemblée, le dit dans le Figaro de mardi. "Oui, on va évidemment voter la confiance puisque nous sommes engagés dans la démarche de la majorité présidentielle".

 

Thierry Lévêque

 

http://www.franceinter.fr/depeche-les-communistes-s-abstiendront-sur-la-confiance-a-ayrault


Repost 0
2 juillet 2012 1 02 /07 /juillet /2012 12:40

profit

Par Fanny Petit (2 juillet 2012)


La principale niche fiscale sur le logement, le dispositif « Scellier » sur l’immobilier locatif, a coûté 900 millions d’euros à l’État en 2011.

 

Pire : cette exonération favorise l’augmentation des loyers et ne répond pas aux demandes locales en matière de logement.


Un logement « Scellier » est 7,5 fois plus cher qu’un logement social ! Alors que la Cour des comptes vient de rendre son audit et que le débat sur les finances publiques commencent à l’Assemblée, le gouvernement osera-t-il s’attaquer à une niche fiscale à laquelle s’accrochent les promoteurs immobiliers ?


Lire la suite

Repost 0
2 juillet 2012 1 02 /07 /juillet /2012 11:56

 

 

Repost 0
2 juillet 2012 1 02 /07 /juillet /2012 11:52

dir fin

1 juillet 2012 - 

 

Une semaine après Châteaulin, neufcentspersonnes ont manifesté danslesrues de Vannes, hiermatin. Ilssedisent contre ledémantèlement du groupe Doux. Mais ils sont nombreux à ne pas y croire.

Un millier de manifestants à Châteaulin samedi dernier, 900 hier à Vannes: les deux rassemblements se valent. À cette différence qu'hier, dans les rues de la ville préfecture du Morbihan, ce sont essentiellement des salariés du groupe Doux qui étaient dans la rue. Doux représente 1.300 emplois dans le département. Les deux sites les plus importants, La Vraie-Croix et Pleucadeuc, en concentrent, à eux seuls, près d'un millier.

 

Les autres salariés sont répartis entre les usines de Sérent et de Plouray. Ces quatre sites étaient massivement représentés dans le cortège qui est parti de l'esplanade du port pour se rendre à la préfecture. Mais il y avait aussi, parmi eux, des ouvriers du Finistère et même une petite délégation, venue de Laval. Christophe est employé en CDD sur le site de Kergonan, à Quimper. Il se sait exposé: «Ma situation est plus que fragile, je le sais. Mais je viens là pour tous les collègues. Il ne faut pas lâcher».

De nombreux élus présents

Tour à tour, les délégués de chacune des organisations syndicales (FO, CGT, CFDT, CFTC) prennent la parole. Leur discours navigue entre colère et volonté de rester positif. «Comment un groupe implanté mondialement comme Doux peut-il être tombé dans un tel gouffre», s'interroge NadineHourmant, de FO. «Mais le chiffre à retenir, c'est que 40% de la volaille consommée en France est importée. Ne nous laissons pas envahir!». Christiane Le Gouesbe, déléguée centrale CFDT, se dit «persuadée que la filière volaille a un avenir en Bretagne et Doux y a toute sa place».

 

Dans le cortège, la présence de nombreux élus, bardés de l'écharpe tricolore, se fait remarquer. Gérard Perron, conseiller général d'Hennebont, demande à ce que Doux «restitue les aides publiques qui lui ont été versées». Le sénateur Joël Labbé enchaîne sur le fait que «la famille Doux, c'est la 146e fortune de France. Derrière cela, il y a un scandale».

«Il y aura de la casse»

Mais, parmi les salariés, nombreux sont ceux qui pensent que la messe est dite. Les candidats au rachat ont jusqu'à jeudi pour faire leur offre et les employés ne croient pas que la solution retenue sera indolore. «Il y aura forcément une restructuration. Et qui dit restructuration dit licenciements» pense un salarié de Sérent. Natacha, ouvrière à Pleucadeuc, croit que l'usine où elle travaille est menacée. «C'est un vieux site. Il n'y a pas eu beaucoup d'investissements. Même sion est repris, il y aura de la casse». Après avoir été reçus par le préfet, les responsables syndicaux ont continué à marteler la même exigence: «Nous demandons augouvernement de prendre position. Et de tout faire pour empêcher le démantèlement du groupe».

  • Loïc Berthy

http://www.letelegramme.com/ig/generales/regions/bretagne/doux-900-manifestants-a-vannes-entre-espoir-et-resignation-01-07-2012-1758330.php

Repost 0
2 juillet 2012 1 02 /07 /juillet /2012 10:11

 

 

Repost 0
2 juillet 2012 1 02 /07 /juillet /2012 09:54


 altalt
Dimanche, 01 Juillet 2012 09:00

Signez la pétition !

Dans une lettre rendue publique à l'occasion de l'Euro de football, Éric Cantona, Noam Chomsky et Ken Loach observent avec satisfaction que «certains membres de gouvernements ont décidé de boycotter les matchs de groupe en Ukraine en raison des violations des droits humains observées dans ce pays. » avant de demander « pourquoi les mêmes acteurs sont-ils si silencieux quand Israël reçoit l’Euro 2013 des moins de vingt-et-un an ? Le racisme, les violations des droits de l’homme et les violations flagrantes du droit international sont des faits quotidiens dans ce pays.»

Le maintien d'Israël comme pays organisateur de l'Euro 2013 des moins de 21 ans est d'autant plus surprenant qu'en 2010, Michel Platini, président de l'UEFA (Union of European Football Associations), avait menacé Israël de sanctions sportives, en raison des restrictions imposées pour les allers et venues des sportifs palestiniens, et des difficultés à pouvoir importer des équipements sportifs. Michel Platini avait alors déclaré « Israël n’a qu’un seul choix : laisser le sport palestinien se développer, ou il doit assumer tout seul les conséquences de son attitude ».

Il serait donc inadmissible qu'Israël puisse organiser l'Euro 2013 des moins de 21 ans, alors que rien n'a changé dans la situation d'apartheid imposée aux Palestiniens. Pour preuve, le cas de Mahmoud Sarsak, footballeur professionnel palestinien qui, comme, l'écrivent Eric Cantona, Noam Chomsky et Ken Loach, «est détenu depuis environ trois ans, sans chef d’accusation, ni procès (…) ».

Il vient d'achever une grève de la faim de plus de trois mois et en gardera malheureusement des séquelles. Il ne sera pas libéré avant la mi-juillet et son maintien en détention à la prison de Ramlé risque d'aggraver son état, selon les Médecins Israéliens pour les Droits de l'Homme.

Enfin, après sa libération, il sera exilé à Gaza, l’État d'Israël lui refusant le droit de rejoindre le club palestinien de Balata où il avait pourtant été recruté.

Israël ne respectant pas les droits fondamentaux des Palestiniens, ni le développement du sport en Palestine, la Campagne BDS France  lance une pétition demandant  à l'UEFA et à son président Michel Platini que l'Euro 2013 des moins de 21 ans ne se tienne pas en Israël:


www.bdsfrance.org - campagnebdsfrance@yahoo.fr

Repost 0
1 juillet 2012 7 01 /07 /juillet /2012 13:58
Repost 0
NPA QUIMPER - dans NPA
commenter cet article
1 juillet 2012 7 01 /07 /juillet /2012 13:16

 

Immigration samedi 30 juin 2012

Droit au logement

Aujourd’hui en Bretagne, 300 personnes étrangères vivent à la rue.

 

À Brest, une quarantaine de demandeurs d’asile squattent un gymnase. Des familles, un temps hébergés dans des campings du sud-Finistère sont revenues à la case départ.

 

Une situation intolérable pour les collectifs de défense du droit au logement et des partis de gauche (NPA, PC) qui ont défilé dans les rues du centre de Brest ce samedi après-midi.

 

Derrière les banderoles, 300 personnes qui ont ralenti, le temps de la manifestation, la circulation du tram. Demain dimanche, la mobilisation va se poursuivre à Quimper autour d’un pique-nique solidaire.

 


 

http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-300-personnes-reclament-un-toit-pour-tous-dans-les-rues-de-Brest_40779-2092385------29019-aud_actu.Htm


Repost 0

Contactez le NPA du Finistère

 

faou

 

UNE-190.JPG

 

cgt-gg.jpg

 

affiche_Peillon_Fioraso_BAT_0_0.preview.jpg

 

encart npa taille normale

 

 

nukleel-nam-bo-ket.jpg

accueil
*

Brest

06 42 22 96 37

brest.npa@gmail.com

 

Quimper

06 59 71 42 21

quimper.npa@gmail.com
 

Le blog sur les

questions maritimes

L'autre grenelle de la mer

 

Le blog de solidarité avec

les camarades arabes

Revolution arabe 

 

fermoez-fesse.jpg

Recherche

Actions !

Pour plus de détails voir les liens: 

 

diapo prisonnier palestine

Soirée prisonniers palestiniens

AFPS Brest

mardi 16 avril

20H30

Maison des syndicats

 

sortir-copie-1.jpg


manifestants-hopital-SUD-copie-1


Quimper Gourmelen

Rassemblement

vendredi 19 avril

8 h 45


foto2-205-ebf3f

 

Fermez Cofrents

(pays Valencian)

 

 

laniion.jpg

  Concert à Lannion

 

no nuk

 

Dimanche 28 avril

Brennilis

anti-r-1-r-copie-1.jpg

 


robertbelle5mai13DZ

 

 

Mardi 7 mai

 Yves-Marie Le Lay,

Président de

Sauvegarde du Trégor

  Douarnenez

Librairie l'Ivraie à 20h00

 

nddk.jpg

 

yy.jpg

 

st nnonon

 

grece.jpg