Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 mai 2012 3 23 /05 /mai /2012 08:27

admr

23 mai 2012 -

 

Le réseau ADMR 29 est proche du chaos. Me Corre, liquidateur judiciaire nommé sur la fédération, le dit: «On court à la catastrophe». Des salariés des associations locales n'ont pas perçu leurs salaires des deux derniers mois. Les secrétaires ne s'en sortent plus.


Tension, lundi soir à Châteaulin. 80 salariés (aides à domiciles, secrétaires) et des personnes aidées manifestent, à l'appel de la CGT, devant le Juvénat où se tient une réunion de présidents des associations locales. «Quand serons-nous payés?», questionnent-ils. 10% des 3.000 salariés du réseau ne l'ont pas été en mars et en avril.

 

«J'ai donné l'ordre de virement des salaires mandataires vendredi, assure, très inquiet, Me Corre, en charge de la liquidation judiciaire de la fédération qui gérait les flux financiers du réseau (91 associations locales). La banque a bloqué le compte. Je ne sais pas pourquoi. Je retourne à la fédération cet après-midi (N.D.L.R, hier). C'est ma priorité».

«Je ne veux pas d'une fédération bis»

Une nouvelle association, Nord-Centre-Sud, s'est créée avec, à sa tête, les mêmes administrateurs responsables de la fédération. «Pourquoi? ont interrogé les délégués syndicaux. Ce n'est pas sain». Une délégation de trois personnes a été reçue par Francine L'Hour, présidente, et Alain Floc'h, administrateur. Une rencontre brève, tendue, qui n'a guère permis de lever les inquiétudes.

 

«La fédération gérait des fonds de tiers versés sur un compte particulier et qui devaient être rétribués aux associations locales et aux salariés mandataires, explique Me Corre. Du fait de la liquidation de la fédération, il a été demandé la création de cette association. Un compte de passage, jusqu'à l'assèchement de ces flux financiers, pour qu'il n'y ait pas de rupture de trésorerie. Le fait que les administrateurs soient les mêmes que ceux de la fédération me pose un problème mais nous sommes dans l'urgence.

 

J'ai bien dit à Francine L'Hour qu'il n'y aurait pas de salariés là-dedans. Je ne veux pas d'une fédération bis. Je lui ai fait un courrier. J'en ai également informé le parquet de Brest, le tribunal de grande instance et l'inspection du travail», martèle-t-il.

«Ce n'est pas possible de continuer ainsi»

Pendant ce temps, c'est la débâcle dans les associations. Les secrétaires ont tout à gérer sans aucun encadrement administratif. Les bulletins de salaires édités par la nouvelle société informatique Onyx sont truffés d'erreurs. «On a pris quelqu'un dans l'Est de la France. Je ne sais pas pourquoi..., poursuit Me Corre, tendu. On est dans l'associatif. C'est toute la difficulté. Il y a des problèmes d'ego et d'intérêts personnels...». Qui sont aussi un frein pour le conseil général?

 

«Bien sûr. Mais c'est fini, ce système avec les bénévoles. J'ai proposé un recours à un prestataire extérieur pour gérer le réseau, hors associations. Ça me permettrait un reclassement des salariés de la fédération où il y avait beaucoup de compétences. Ça peut se faire en huit jours, après un appel d'offres. Malheureusement, je ne peux pas décider à la place des bénévoles. La fédération a souffert d'un manque de discussion avec les salariés. Ce n'est pas possible de continuer ainsi. On court à la catastrophe».

  • Karine Joncqueur avec Gwenaëlle Le Ny

http://www.letelegramme.com/ig/generales/regions/finistere/admr-29-on-court-a-la-catastrophe-23-05-2012-1712024.php

Partager cet article
Repost0
23 mai 2012 3 23 /05 /mai /2012 08:18

Photo F.vignette paysage

22 mai 2012 à 13h38

 

Au moins 200 migrants, principalement des demandeurs d'asile, occupent depuis début mai une ancienne maison de retraite à Pacé, près de Rennes, "réquisitionnée" par le Dal 35 pour "sortir les gens de la rue", a-t-on appris auprès de l'association Droit au logement.

 

Au moins 200 personnes, dont 70 enfants, de 15 nationalités différentes, majoritairement des Mongols, Arméniens et Géorgiens, se sont installées le 4 mai, dans une cinquantaine de logements situés dans une ancienne maison de retraite inoccupée de 2.300 m² près de Rennes. C'est ce qu'a affirmé Yannik Cottin, secrétaire du Dal 35.


Arrivés en France récemment ou depuis un an pour certains d'entre eux, les migrants se trouvaient auparavant à la rue ou dans des squats de la région rennaise qui ont été évacués par les forces de l'ordre, parfois à l'aide de gaz lacrymogènes, selon la même source.

 

Fermée depuis septembre 2011


L'ancienne maison de retraite est fermée depuis septembre 2011 et "fait l'objet d'un projet de reconversion, notamment en Centre d'accueil de demandeurs d'asile (Cada), a, pour sa part, indiqué Paul Kerdraon, maire UMP. On sait qu'il y a des problèmes d'hébergement des demandeurs d'asile, auxquels on tente de répondre en partie par ce projet de Cada", a-t-il souligné.


L'élu a également rappelé que l'hébergement des demandeurs d'asile relevait des compétences de l'Etat et dénoncé un "coup de force" du Dal, qui a, selon lui, pénétré par effraction dans le bâtiment. La SA HLM Les Foyers, propriétaire des lieux, a déposé un recours en expulsion devant le tribunal d'instance de Rennes.

  • N. A., avec l'AFP

http://www.letelegramme.com/ig/generales/regions/ille-et-vilaine/pace-35-environ-200-migrants-squattent-une-ancienne-maison-de-retraite-22-05-2012-1711773.php

Partager cet article
Repost0
22 mai 2012 2 22 /05 /mai /2012 11:36
Partager cet article
Repost0
22 mai 2012 2 22 /05 /mai /2012 11:32

faf

 

Les dangers que représente la progression du FN à l’élection présidentielle suscitent bien des interrogations : pourquoi en est-on arrivé là, le FN est-il un parti fasciste, peut-il le devenir, comment lui barrer la route ?

 

Ces questions sont au cœur de nos préoccupations pour définir nos tâches et nos perspectives. Elles sont au centre de nos discussions et de l’axe d’intervention que nous avons adopté pour les élections législatives : barrer la route à la droite et l’extrême droite, construire une opposition de gauche à Hollande, contribuer à l’unité du monde du travail contre l’austérité.

 

Lire ici la suite...

Partager cet article
Repost0
22 mai 2012 2 22 /05 /mai /2012 11:27
0nosvies.jpg

PARIS, 21 mai 2012 (AFP) -

 

Le Nouveau parti anticapitaliste (NPA) présente pour les élections législatives en juin des candidatures dans 364 circonscriptions dont 25 "unitaires" avec d'autres partis de gauche dont le Front de Gauche, a-t-on appris lundi lors d'une conférence de presse à Paris.


Sur les 339 circonscriptions où le NPA part seul, 168 candidats sont des hommes, 171 des femmes.
"Au NPA on ne se bouscule pas pour être candidat sur le devant de la scène", a dit Christine Poupin, porte-parole du parti, pour expliquer l'absence de candidat NPA dans chacune des 577 circonscriptions.


L'ex-candidat à la présidentielle Philippe Poutou (1,15%) a déploré en outre que le nombre de 25 candidatures unitaires soit "trop peu". "Ca aurait été mieux" s'il y avait eu des candidatures unitaires dans toutes les circonscriptions, a dit M. Poutou, lui-même candidat dans la 5e circonscription de Gironde.


"Le Front de Gauche et le NPA n'ont pas le même projet, pas les mêmes perspectives politiques. Et dans les régions, les élus Front de gauche soutiennent la politique du PS, une politique libérale", a-t-il expliqué.


D'ailleurs, si le Limousin (5) et la Bretagne (3) ont pu fournir une bonne part des candidatures unitaires avec des "militants Front de Gauche", c'est parce que ceux-ci sont localement "en rupture avec le PS".


Les autres régions pourvoyeuses de candidatures unitaires sont la France-Comté (2), l'Île-de-France (1), Midi-Pyrénées (3), Provence-Alpes-Côte-d'Azur (3), Poitou-Charentes (1) et Rhône-Alpes (7). Le NPA s'y est généralement associé avec le MOC (Mouvement des objecteurs de croissance) et/ou les Alternatifs, a indiqué M. Poutou.


Il n'y a en revanche aucune candidature commune avec Lutte ouvrière, M. Poutou qui a mis en cause implicitement l'attitude du parti de Nathalie Arthaud.


Toutefois, «on peut avoir sur des sujets ponctuels des meetings communs, des batailles unitaires, y compris avec le PS, même si ça va être plus dur parce qu'ils sont au gouvernement», a-t-il dit, citant l'exemple des luttes des salariés de Fralib (Bouches-du-Rhône) ou d'Arcelor (Moselle).

«Il n'y a rien à attendre de ce gouvernement»

L'objectif pour le NPA reste, comme l'affirme Christine Poupin, d'être «une opposition à la gauche de ce gouvernement». «Il n'y a rien à attendre de ce gouvernement», appuie Philippe Poutou. Le NPA a affirmé défendre un programme constant: l'affrontement avec le Capital qui passe notamment par l'annulation de la dette.

 

Olivier Besancenot, candidat à la présidentielle de l'ancêtre du NPA, la Ligue communiste révolutionnaire, en 2002 et 2007, ne sera lui pas candidat pour ces législatives. «C'était prévu qu'il ne le soit pas», a simplement expliqué Philippe Poutou.


Alors que le parti a connu des tensions pendant la présidentielle, une partie de la direction appartenant au courant Gauche anticapitaliste (GA) appelant à s'allier au Front de Gauche, Philippe Poutou a déclaré que la majorité du NPA essayait de «faire les choses le plus ensemble possible» avec la minorité GA.

Partager cet article
Repost0
22 mai 2012 2 22 /05 /mai /2012 11:10
Depuis des années, des actions en solidarité avec les Sans Papiers se font jour : manifestations, parrainages citoyens, accompagnements en préfecture, pétitions, présence dans les tribunaux, débats publics, hébergements d’urgence…

Ces actes portent en eux-mêmes les valeurs de liberté, d’égalité, de fraternité et constituent une défense des droits de l’Homme : droit de vivre en famille, à la scolarité, au travail, à la sécurité, à la santé…


Le 12 mars 2011, environ 200 manifestants se rassemblaient à l’appel du RESF à l’aéroport de Marignane pour protester contre l’expulsion d’un père comorien de trois enfants scolarisés à Marseille.


Leur détermination permettait finalement qu’une famille ne soit pas démantelée et ce père retrouvait femme et enfants le soir même.


Aujourd’hui, plus d’un an après les faits et alors que la page du Sarkozysme est tournée, deux militants du RESF13 (facilement identifiables, Florimond GUIMARD professeur des écoles et Jean SICARD retraité) se voient reprocher d’avoir passé des portiques de sécurité destinés aux passagers !

Pour cela, ils encourent jusque 750€ d’amende chacun « pour ne pas s’être soumis au dispositif d’inspection filtrage en vigueur » !!!

La décision revenant in fine au Préfet, cette affaire ne constituerait-elle pas un ultime coup bas préfectoral avant un départ annoncé ?


Nous dénonçons ces méthodes qui visent à réprimer l’action citoyenne et spontanée d’un quartier, d’une école, d’une communauté, de militants associatifs, syndicaux et politiques.

Sarkozy c’est fini !

Nous demandons l’arrêt immédiat de la procédure contre ces militants des droits de l’Homme et contre toutes les personnes poursuivies en raison de leur soutien aux Sans-Papiers.

Signez la pétition en ligne sur le site du RESF :

Arrêt des procédures contre les militants du RESF

Partager cet article
Repost0
22 mai 2012 2 22 /05 /mai /2012 11:00
feminism.jpg

Par Nolwenn Weiler (22 mai 2012)


Depuis l’abrogation du délit de harcèlement sexuel, le 4 mai dernier, un vide juridique permet de harceler en toute impunité.

 

Cela ne devrait pas durer. Les droits des victimes, piétinés par la décision des « sages » du Conseil constitutionnel, semblent en effet être un sujet sérieux pour la nouvelle ministre des droits des femmes Najat Vallaud Belkacem, et la Garde des Sceaux Christiane Taubira.

 

Les deux femmes ont recueilli ce lundi 21 mai les avis et expertises de plusieurs associations anti-sexistes [1] sur les réformes à accomplir dans ce domaine.


Parmi les points soulevés, outre la définition du délit : l’instauration de la responsabilité pénale de la personne morale – en l’occurrence l’employeur – pourrait inciter les entreprises à mettre en place une prévention efficace du harcèlement sexuel. Grande nouveauté : en cas de harcèlement sexuel à l’encontre d’une salariée sous-traitante, est évoquée la responsabilité conjointe du sous-traitant et de la société qui y fait appel.

 

L’obligation de prévention dans les entreprises du secteur public, pour le moment dispensées d’être exemplaires en la matière, notamment dans l’enseignement supérieur et la recherche n’est pas oubliée.

 

Les étudiantes et doctorantes sont en effet régulièrement exposées au harcèlement sexuel de certains de leurs professeurs, lesquels sont fort bien protégés par leur statut et, souvent, leur hiérarchie. A suivre.

Notes

[1] Association européenne contre les violences sexistes et sexuelles au travail (AVFT), Marche mondiale des femmes, Femmes solidaires, Collectif de lutte anti-sexiste contre le harcèlement sexuel dans l’enseignement supérieur, (CLASCHES).

 

http://www.bastamag.net/article2401.html

Partager cet article
Repost0
22 mai 2012 2 22 /05 /mai /2012 09:23
32232.jpg
*
Nous avons trouvé ceci sur le blog des "Anarcho-droitiers du NPA" . Peu importe le ton, l'humour, il s'agit pour nous, modestement,  d'inciter à lire de bon livres! Puissions nous être aussi avides de culture que les militant(e)s de LO!
*
Voici, après discussion avec des anciens militants de LO, la bibliographie - incomplète – suggérée pour une bonne culture politique et littéraire :

Sur le marxisme illustré, on lira Le Talon de  Fer de Jack London, qui se voulait d'après son auteur une adaptation littéraire du Capital de Marx. Dédié à Lénine, préfacé dans certaines éditions par Trotsky , c'est très bien fait.
Pour connaître la classe ouvrière lire les romans de Zola, ou plus près de nous, L'établi de Robert Linhart ou encore Les 325 000 francs de Roger Vaillant à propos de l'aliénation à la machine.

Toujours sur la classe ouvrière, mais plus précisément celle plongée dans la crise de 1929 aux États-Unis, il faut évidement lire Les raisins de la colère de Steinbeck qui est un roman extraordinaire qui vous prendra aux tripes dès les premières pages.

Pour connaître la mentalité de la bourgeoisie, lire les romans de Balzac.

Sur la guerre de 14-18, on découvrira l'état d'esprit des soldats français en lisant Jules Matrat d'Exbrayat, celui des soldats allemands dans A l'ouest rien de nouveau d'E.M Remarque et celui des civils allemands dans Classe 22 d'Ernst Glaeser.

Sur le stalinisme on nous conseilleS'il est minuit dans le siècle de Victor Serge, auteur dont on a déjà parlé, ou Vie et destin de Vassili Grossman, celui là on ne l'a pas lu, mais on sait qu'il est épais. ( Conseil du blog: Jan Valtin "Sans patrie ni frontière").

A propos de la guerre d'Espagne on lira bien sûr Hommage à la Catalogne de George Orwell.

Pour comprendre le système de la Shoah, lire l'excellent Treblinka de J.F Steiner qui explique les mécanismes de manipulations mentales employées pour envoyer les populations juives à l'abattoir sans qu'elles bronchent et les résistances à l'intérieur même des camps d'exterminations. ( Blog: David Rousset: L'Univers concentrationnaire et Les Jours de notre mort.)
*
La guerre d'Algérie sera illustrée par Élise ou la vrai vie d'Etchereli ou La question d'Henri Alleg.

Black Boyde Richard Wright évoque la question des Noirs aux USA, tandis que Une saison blanche et sèche d'André Brink évoque l'apartheid en Afrique du Sud (il y a un article plus complet à ce propossur ce site là).

Enfin les révolutions et les militants révolutionnaires sont décrits dans des livres tels que Les Conquérants et La condition humaine de Malraux ( il s'agit de la Chine et de militants de la IIIème Internationale). 
  
10 jours qui ébranlèrent le monde  du journaliste américain John Reed, véritable reportage au jour le jour de la prise du pouvoir des bolchéviques en octobre 1917.

Ma Vie l'autobiographie de Trotsky ou Mémoires d'un révolutionnaire de Victor Serge. (Blog: Et une femme militante, noire: l'autobiographie d' Angela Davis).


Autres conseils:

Leur Morale et la nôtre de Léon Trotsky
Un homme à part de Gilles Perrault sur Henri Curiel.
L'orchestre Rouge, également de Gilles Perrault,  sur Leopold Trepper
Le grand Jeu du même Leopold Trepper

Mes années caudron par Simone Minguet

et bien sûr

Sans bottes ni médailles de  Ned Calvez




Partager cet article
Repost0
22 mai 2012 2 22 /05 /mai /2012 09:11
manuel v
Dessin de Fañch ar Ruz

 « L’immigration reste à l’Intérieur »,

 

 a indiqué à l’AFP l’entourage du nouveau ministre Manuel Valls, adepte d’une gauche moderne et décomplexée, d’origine catalane et naturalisé français à 20 ans. Pourtant, lorsque la politique de l’immigration est entrée complètement  Place Beauvau à la suite d’un remaniement du gouvernement de François Fillon en novembre 2009, le PS s’en était indigné. Au même titre que les associations.  


Le ministère de l’Intérieur garde pour l’instant la haute main sur la politique de l’immigration, une réforme emblématique du mandat de Nicolas Sarkozy dénoncée en son temps par les socialistes et les ONG de défense des étrangers qui espèrent un changement après les législatives en juin.

En rattachant l’Immigration à l’Intérieur, le gouvernement « fait un lien entre immigration et insécurité », avait alors dénoncé auprès de l’AFP la députée Sandrine Mazetier, spécialiste de la question qui n’a pas souhaité réagir jeudi.

Les associations regrettent cette décision
 
« On aurait pu imaginer une rupture avec cette réforme symbolique de Nicolas Sarkozy mais ce n’est pas le cas », remarquait jeudi Stéphane Maugendre, président du Groupe d’information et de soutien des travailleurs immigrés (Gisti). « On constate que la conception policière (de l’immigration) reste imprimée dans ce choix » de François Hollande, ajoutait-il.

« Le compte n’y est pas », a regretté France Terre d’Asile (FTA) qui a salué la victoire du socialiste le 6 mai. Son président, Pierre Henry, se dit désormais « dans une position d’attente jusqu’aux élections législatives ».
« Pas d’impatience, attendons les législatives », a insisté M. Henry, estimant qu’« une rupture symbolique doit s’opérer » avec la conception de Nicolas Sarkozy car « les questions de l’asile et de l’intégration ne peuvent pas relever de la logique de sécurité ».

Autre association de défense des étrangers, la Cimade avait appelé juste après la victoire de M. Hollande à une rupture avec « l’approche sécuritaire » de son prédécesseur. Le « premier signe » en serait, selon elle, « de sortir la question de l’immigration de l’Intérieur ».

« La gauche doit être très claire »
 
Au début de son quinquennat, Nicolas Sarkozy avait instauré un « ministère de l’Immigration, de l’Intégration, de l’Identité nationale et du Développement solidaire » qui avait été fortement critiqué à cause de l’association « immigration » et « identité nationale ».

Jusqu’à cette date, la politique de l’immigration relevait de plusieurs ministères : Affaires étrangères, Emploi et Affaires sociales et Intérieur.

Le maintien de l’immigration dans le giron de Beauvau « ne doit pas être détaché de la nomination de Manuel Valls », incarnation de la droite du PS, a analysé M. Maugendre.

Partager cet article
Repost0
22 mai 2012 2 22 /05 /mai /2012 08:28

1990_desstardi.jpg

21 mai 2012 à 16h30 

 

La nomination à Matignon de Jean-Marc Ayrault rend-elle la perspective d’une réunification de la Bretagne encore plus hypothétique? Le nouveau Premier ministre n’y a, en tout cas, jamais été favorable.

 

Pas de procès d’intention mais ses partisans le savent bien: l’élection de François Hollande -pour laquelle beaucoup ont milité- et la nomination de Jean-Marc Ayrault au poste de Premier ministre ne constituent pas des atouts pour la réunification de la Bretagne.

«Ça va être très compliqué. On connaît la position de Jean-Marc Ayrault qui n’a jamais été un chantre de la réunification», reconnaît Mona Bras, porte-parole de l’UDB, tout en se félicitant que le poids politique de la Bretagne ait été reconnu dans le nouveau gouvernement.

Pas favorable à "la modification des frontières"

 
D’autant plus compliqué que pendant la campagne présidentielle, François Hollande avait, sur ce sujet, tenu des propos qui rejoignaient plutôt la position de celui qu’il a choisi comme Premier ministre. «Je ne suis pas partisan de la modification des frontières», avait-il, notamment, expliqué lors de sa venue à Rennes.


«J’espère qu’ils nous aideront»

 
Faut-il en conclure que la perspective de la Bretagne à cinq départements n’a plus aucune chance d’aboutir, sinon d’avancer, au cours des cinq prochaines années ? Pas forcément. Il y a des raisons qui, aux yeux des partisans de la réunification, font que le dossier n’est pas forcément enterré.

 

http://www.letelegramme.com/ig/generales/regions/bretagne/reunification-de-la-bretagne-et-maintenant-21-05-2012-1710612.php

 

Commentaire d'un lecteur du Télégramme:


domi...


NOEL ET LA BRETAGNE

Demander à l'état français de réunifier la Bretagne c'est comme si on demandait à une dinde de fêter noel . Cette amputation n'est pas innocente et elle a commencé bien avant 1941 le décret qui n'a été qu'une tentative parmi d'autres le décret a d'ailleurs été annulé à la libération et a été repris par la suite lors de la création des régions programmes Tout cela n'est qu'une entreprise qui a débuté dans la foulée de la révolution française pour que la Bretagne en tant qu'entité politique disparaisse à jamais.

 

Mais les partisans de la réunification doivent sortir de la rhétorique Pétain Vichy pour répondre à ceux qui se demandent à juste titre qu'apporterait le retour du pays nantais. 

 

Commentaire du blog


 

C'est tout à fait vrai que l'intention des états français, monarchie puis république, à toujours visé à l'assimilation de la "nation bretonne", à sa dilution dans "l'entité française". L'intention y était, mais malgré les" vilains instituteurs de la république" force est de constater que le peuple breton est toujours là.


Inutile de reprendre la rhétorique des nationalistes bretons, pour qui la république et elle seule, cause de tous nos malheurs, oubliant que pour les rois, la Bretagne était "le Pérou de l'Europe". C'est reprendre une logique du passé, les nationalistes du 19è défendant la monarchie avec le clergé, tandis que le peuple breton prenait parti pour la république. 

 

Partager cet article
Repost0

Contactez le NPA du Finistère

 

faou

 

UNE-190.JPG

 

cgt-gg.jpg

 

affiche_Peillon_Fioraso_BAT_0_0.preview.jpg

 

encart npa taille normale

 

 

nukleel-nam-bo-ket.jpg

accueil
*

Brest

06 42 22 96 37

brest.npa@gmail.com

 

Quimper

06 59 71 42 21

quimper.npa@gmail.com
 

Le blog sur les

questions maritimes

L'autre grenelle de la mer

 

Le blog de solidarité avec

les camarades arabes

Revolution arabe 

 

fermoez-fesse.jpg

Recherche

Actions !

Pour plus de détails voir les liens: 

 

diapo prisonnier palestine

Soirée prisonniers palestiniens

AFPS Brest

mardi 16 avril

20H30

Maison des syndicats

 

sortir-copie-1.jpg


manifestants-hopital-SUD-copie-1


Quimper Gourmelen

Rassemblement

vendredi 19 avril

8 h 45


foto2-205-ebf3f

 

Fermez Cofrents

(pays Valencian)

 

 

laniion.jpg

  Concert à Lannion

 

no nuk

 

Dimanche 28 avril

Brennilis

anti-r-1-r-copie-1.jpg

 


robertbelle5mai13DZ

 

 

Mardi 7 mai

 Yves-Marie Le Lay,

Président de

Sauvegarde du Trégor

  Douarnenez

Librairie l'Ivraie à 20h00

 

nddk.jpg

 

yy.jpg

 

st nnonon

 

grece.jpg