Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 mars 2012 6 17 /03 /mars /2012 13:04
Partager cet article
Repost0
17 mars 2012 6 17 /03 /mars /2012 12:20
palest-01.jpg
6 mars 2012

Contrairement à ce que prétendent analystes et journalistes losqu’ils parlent d’«  escalade meurtrière  » dans la Bande de Gaza, il n’y a pas d’équivalence entre les roquettes palestiniennes et les bombes israéliennes.


Vendredi 9 mars, l’armée israélienne exécute dans un raid aérien Zuhair al-Qaisi, secrétaire général des Comités de résistance populaire, et son escorte militaire Mahmoud Al-Hannani. Les Comités, qui regroupent notamment des militants issus des branches armées des diverses factions palestiniennes, ripostent quelques heures plus tard en tirant plusieurs dizaines de roquettes.

 

L’armée israélienne procède alors à des bombardements sur la Bande de Gaza, qui tuent en quelques jours 25 personnes et en blessent plusieurs dizaines d’autres. Un scénario bien rôdé.


Les «  analystes  » ont rapidement ressorti de leurs cartons les expressions toutes faites, et vides de sens, du type «  cycle de la violence  » ou «  escalade meurtrière  ». Ces formules passe-partout avaient tout juste eu le temps de prendre la poussière depuis qu’elles avaient été utilisées lors de la dernière campagne israélienne de bombardements sur Gaza en août dernier (quatorze morts, dont deux enfants). En parfaite harmonie avec ce mauvais concert, le «  quartette pour le Proche-Orient  » (États-Unis, Russie, UE, ONU) exprimait de son côté sa «  grave inquiétude à propos de l’escalade récente  » et lançait un «  appel au calme  ».


108 Palestiniens tués en 2011


Mais de quoi parle-t-on exactement  ? D’un double assassinat, perpétré hors de toute légalité internationale, qui vient s’ajouter à la longue liste des exécutions extra-­judiciaires organisées par Israël. Et qui ne pouvait manquer de susciter une réaction chez les Palestiniens de Gaza.


Aurait-on en effet déjà oublié les conditions dans lesquelles vivent les Gazaouis  ? Malgré le (très) relatif desserrement du blocus côté égyptien, l’immense majorité des habitantEs de Gaza vit dans des conditions déplorables. Plus de la moitié de la population active est au chômage, plus des deux tiers des Gazaouis vivent sous le seuil de pauvreté, et près des trois quarts sont dépendants de l’aide alimentaire internationale. Depuis plusieurs semaines, la seule centrale électrique de la Bande tourne au ralenti, faute de carburant, et les coupures de courant durent entre 16 et 18 heures par jour, tandis que les ressources en eau potable s’amenuisent.


Dans de telles circonstances, l’assassinat d’un dirigeant de la résistance armée ne pouvait être sans conséquence. Quoi que l’on pense de l’efficacité des roquettes, on peut comprendre que les Comités de résistance populaire n’allaient pas rester sans réagir. C’était d’ailleurs, selon plusieurs journaux israéliens, le pari des autorités, qui estimaient avant l’exécution qu’elle entraînerait le tir d’une centaines de roquettes dans les 24 heures. Fallacieux prétexte, côté israélien, pour multiplier les exécutions et, côté international, pour tirer un trait d’égalité entre «  violences  » palestiniennes et «  violences  » israéliennes.


Est-il besoin de souligner l’inanité de cette équivalence, qui assimile des tirs venus de groupes armés depuis une zone assiégée et des bombardements perpétrés par l’armée régulière d’un État colonial  ? Est-il besoin de rappeler en outre que les tirs de roquettes ont tué trois personnes côté israélien depuis le 1er janvier 2009, tandis que les bombardements réguliers sur Gaza ont fait 108 morts pour la seule année 2011  ?

 

N’oublions pas, enfin, que «  la  » violence n’a jamais cessé pour les Gazaouis, et ne cessera pas tant qu’ils ne seront pas libres, hors de la menace de l’armée israélienne, et que l’ensemble de leurs droits, y compris le droit au retour des réfugiés, ne seront pas satisfaits.


Israël prépare l’attaque de l’Iran


Derrière les faux prétextes se cache en réalité un tout autre dessein côté israélien. Il s’agit tout d’abord de pousser le Hamas à la «  faute  », alors qu’il acquiert une légitimité de plus en plus grande au niveau international

(«  réconciliation  » avec le Fatah, tournée des dirigeants du Hamas dans les pays arabes, etc.). Mais le Hamas n’a pas riposté militairement. Il s’agit également de poursuivre la campagne visant à légitimer de futurs bombardements sur l’Iran, en démontrant qu’Israël est «  en danger  », quitte à tricher avec la réalité et à sacrifier la vie de plusieurs dizaines d’êtres humains pour les besoins de la démonstration. Un cynisme et une morgue qui, s’ils ne sont guère surprenants, n’en sont pas pour autant moins inquiétants.


* Publié dans : Hebdo Tout est à nous ! 140 (15/03/12).

Partager cet article
Repost0
16 mars 2012 5 16 /03 /mars /2012 13:43

 

 

Partager cet article
Repost0
16 mars 2012 5 16 /03 /mars /2012 12:37

 

arretez-vos-salades

vendredi 16 mars 2012
Fin février, des pêcheurs ont découvert des filaments de couleur verte sur le lac. Les analyses ont révélé la présence de cyanobactéries. Mais l'eau reste propre à la consommation.
Créé il y a trente ans, le lac du Drennec est le réservoir d'eau potable de près de 400 000 habitants de la communauté urbaine de Brest et des pays de Landerneau, Landivisiau et Daoulas.

Fin février, des pêcheurs y ont découvert des traces de cyanobactéries. Les analyses ont déclaré l'eau propre à la consommation mais les pêcheurs sont sur leurs gardes. « Il y a un problème de suivi, s'indigne Jean-Yves Kermarrec, président de l'association agréée de pêche et de protection du milieu aquatique (AAPPMA) de l'Elorn. Il y a tellement d'autorités compétentes que chacun attend sagement que l'autre intervienne. »


Premier avertissement en 2010


« En juin 2010 déjà, l'agence de l'eau en Bretagne avait annoncé un déclassement du lac du Drennec pour la mauvaise qualité de son eau », informe Gilles Huet, délégué général d'Eau et rivières de Bretagne. Jusque-là, il correspondait à un bon état écologique mais la concentration trop élevée de phosphore et de nitrates a conduit à son déclassement. C'est à ce moment que les baignades dans les communes de Sizun et de Commana ont été interdites.

Selon les experts, la présence de cyanobactéries, caractérisées par la présence d'efflorescence verte en surface du lac, est surprenante en cette période. « Habituellement, les facteurs aggravants sont la chaleur et la luminosité. Or c'est encore l'hiver et la température du lac ne dépasse pas les 8 °C », s'alarme Jean-Paul Guyomarc'h, biologiste et porte-parole d'Eau et rivières.


« Pas dangereux mais alarmant »


« Les résultats des analyses effectuées par un spécialiste de Rennes en cyanobactéries sont plutôt rassurants, constate Philippe Masquelier, directeur du bassin de l'Elorn. Ils démontrent que la Planktothirx, identifiée dans le lac, ne produit pas de toxines. Il semble qu'elle se soit développée en raison du manque de pluie ces dernières semaines. » Hypothèse soutenue également par les associations AAPPMA et Eau et rivières, mais qui dénoncent aussi la forte implication des nutriments. « Surtout du phosphore en provenance d'effluents domestiques, d'élevages (de porcs, de volailles...) et d'engrais. »


La présence de cyanobactérie fait craindre aux associations « l'arrivée possible d'autres bactéries de la même famille mais toxiques cette fois, qui peuvent toucher le foie, la peau, les reins ». Philippe Masquelier se veut rassurant : « Un protocole de suivi a été mis en place. Des prélèvements réguliers seront effectués, analysés et les mesures seront prises en fonction des résultats. » Insuffisant selon l'AAPPMA : « Il ne faut pas se contenter de soigner. Il faut anticiper en commençant par maîtriser l'environnement et empêcher l'arrivée de trop de nutriments.

 

Aude KERDRAON

 

http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Nouvelle-pollution-au-lac-du-Drennec-a-Sizun-_40734-2055690------29019-aud_actu.Htm

Partager cet article
Repost0
16 mars 2012 5 16 /03 /mars /2012 12:26
André Bernard et sa suppléante Janine Carrasco, candidats aux élections législatives de l'alliance Alternatifs-Front de gauche-NPA.

 

 

 

 

 

 

 

16 mars 2012

 

C'est désormais officiel, Janine Carrasco, responsable du NPA local, est la suppléante d'André Bernard, élu communiste fouesnantais et candidat aux élections législatives.

Législatives. Le Front de gauche et le NPA signent un accord
Politique jeudi 15 mars 2012

Janine Carrasco, suppléante NPA, et André Bernard, candidat Front de gauche, ce jeudi après-midi à Quimper.

Ils ne soutiennent pas le même candidat à la présidentielle. Mais pour les législatives, ils font front commun. À Quimper, première circonscription du Finistère, le Nouveau parti anticapitaliste (NPA) et le Front de gauche ont signé un accord pour les élections de juin. Le communiste fouesnantais Alain Bernard, candidat aux législatives, aura pour suppléante Janine Carrasco, porte-parole du NPA à Quimper.


Concertation


« Cet accord est l’aboutissement d’une concertation sérieuse et responsable, menée depuis trois mois, avec le soutien de nos instances départementales et nationales », expliqué André Bernard. Il ajoute : « Dans une France qui souffre, auprès de millions de victimes de la politique sarkozyste et face à ceux qui prônent une rigueur édulcorée, cette alliance ouvre une nouvelle perspective à gauche. »

 

 

 

Partager cet article
Repost0
16 mars 2012 5 16 /03 /mars /2012 12:05

pour-blog-copie

15 mars 2012 à 16h54 -


Une quarantaine d’associations, de collectifs et de partis politiques (dont le Modem 44, NPA 44 et Europe Ecologie Les Verts) organisent le samedi 24 mars une manifestation pour s’opposer à l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes.

 

Ils réclament l’arrêt immédiat du projet de plate-forme aéroportuaire, dont la construction et l’exploitation ont été confiées début 2011 par l’Etat à un consortium mené par le groupe Vinci.

 

Tracteurs, vélos et piétons commenceront à se rassembler au Cardo, à la Haluchère et à Pirmil à 12h, avant de converger une heure plus tard vers la préfecture et le Cours des 50 otages.

 

http://www.letelegramme.com/ig/generales/regions/nantes/nantes-manifestation-des-opposants-a-l-aeroport-le-24-mars-15-03-2012-1634260.php


Partager cet article
Repost0
16 mars 2012 5 16 /03 /mars /2012 11:58

Bob_Simon-3f4af.jpg

Panneau menaçant Bob Simon, conseiller municipal et président des écolos locaux 16 mars 2012 

 

La date est désormais connue:c'est le vendredi 30 mars que le tribunal administratif de Rennes examinera à nouveau le dossier de la plateforme légumière initiée par la Sica de Saint-Pol-de-Léon, au lieu-dit Vilar Gren.

 

Il s'agira alors d'une audience sur le fond après la décision prise le 23novembre dernier par le juge des référés. Ce jour-là, après un recours déposé par une association de défense du site, le magistrat avait ordonné la suspension provisoire du chantier de construction d'un bâtiment de 7ha destiné au conditionnement des légumes avant leur expédition.

 

Il avait émis des doutes quant au respect de la loi Littoral et du plan d'occupation des sols. Sitôt rendue, la décision avait suscité bon nombre de réactions, notamment dans les milieux agricole, politique, économique et écologique.

 

http://www.letelegramme.com/ig/generales/regions/finistere/plateforme-legumiere-de-la-sica-l-audience-sur-le-fond-le-30mars-16-03-2012-1634478.php

Partager cet article
Repost0
16 mars 2012 5 16 /03 /mars /2012 11:47

laposte

16 mars 2012 - 

 

Hier matin, des dizaines de postiers ont manifesté, à Quimper, Rennes et Saint-Brieuc. Un mouvement national qui dénonçait la souffrance au travail et qui avait une tonalité particulière, en Bretagne, après les deux suicides.

Les drapeaux et les banderoles syndicales étaient en berne et l'émotion palpable dans les rangs de la cinquantaine de manifestants, à Quimper, hier. Cette journée nationale de lutte pour dénoncer les conditions de travail liées aux réorganisations incessantes et prévue de «longue date» a pris une autre dimension, après le suicide d'un cadre de La Poste, dimanche, à Trégunc.

Des appels de soutien

«Nous avons reçu beaucoup d'appels de nos collègues du courrier qui ne pouvaient être là sans risquer d'être sanctionnés», du fait que certains agents n'étaient pas couverts par un préavis de grève, a précisé Alain Le Berre, secrétaire départemental CGT, pour expliquer ce qui pouvait apparaître comme une faible mobilisation. René Bilien, secrétaire régionalCFDT, a dénoncé, haut et fort, «les pratiques managériales, la non prise en compte de l'activité, afin de réduire les coûts sur le dos du personnel et une pseudo-productivité qui engendre une réduction des moyens, alors que les objectifs sont toujours plus hauts».

«La peur au ventre»

«Dans un tel contexte, de nombreux agents et cadres viennent au travail angoissés, la peur au ventre pour certains et sans perspectives d'avenir», a-t-il ajouté, terminant par la lecture d'un extrait de la lettre de BrunoP.adressée, le 3novembre dernier, au président de La Poste, Jean-Paul Bailly, où il dit «vivre depuis quelques années un quotidien professionnel marqué par des dérapages réguliers de certains de ses managers, voire de collègues, et avoir peur d'y reconnaître des méthodes dangereuses, qui ont malheureusement fait la une dans d'autres entreprises». Un parallèle avec la situation à France Télécom mis en avant par Patrice Campion, de Sud-PTT qui a ajouté que le syndicat allait porter plainte au pénal pour homicide involontaire.

«Tout le monde l'a croisé une fois»

«Bruno P. a travaillé à la direction financière, au courrier, à l'enseigne. Tout le monde l'a croisé au moins une fois. Il avait à coeur de faire son métier le mieux possible avec sa déontologie. C'est quelqu'un qui s'était battu mais c'était David contre Goliath», témoigne Corinne, agent depuis 25 ans à La Poste et qui évoque un flux tendu permanent. À Rennes, où, le 29février, un cadre supérieur s'était jeté du haut de la poste centrale, une quarantaine de postiers du service Enseigne (guichet) se sont également réunis. Valérie Kerauffret, secrétaire départementale de la CGT, a évoqué des situations de «repli sur soi et de troubles du sommeil».

 

À Saint-Brieuc, 70 manifestants étaient réunis, hier pour leur troisième grève en quinze jours malgré l'annonce, mardi, par la direction de la suspension du projet de suppression de 3,43 postes au bureau «Résistance» de Saint-Brieuc. Preuve d'un certain malaise dont le point d'orgue a été l'incident, le 8mars, entre le directeur territorial et une salariée qui portait un tee-shirt avec un message «Non aux suppressions d'emplois». En Bretagne, les syndicats vont lancer une pétition pour «réclamer l'arrêt des réorganisations et ouvrir des négociations sur l'organisation du travail» qu'ils veulent déposer à la direction le 23mars, date d'un rassemblement auquel sont appelés tous les métiers de La Poste à l'occasion d'une réunion entre direction courrier territorial et syndicats à Rennes.

  • Delphine Tanguy

http://www.letelegramme.com/ig/generales/regions/finistere/bretagne-les-postiers-endeuilles-manifestent-16-03-2012-1634485.php

 

Suicide à La Poste : rassemblement à Quimper
vendredi 16 mars 2012
Syndicats et personnels expriment « une vive émotion ». Après la mort d'un de leurs collègues, dimanche à Trégunc.
« C'est un choc énorme. En dix jours, deux postiers bretons ont mis fin à leurs jours sur leur temps de travail. Aujourd'hui, on est là pour dire stop. » René Bilien est secrétaire régional de la CFDT. À l'appel de cinq syndicats (Sud, CGT, CFDT, FO et CGC), une centaine de postiers s'est rassemblée hier matin devant la direction de l'Enseigne Ouest-Bretagne de La Poste, à Creac'h-Gwen.

Pas de banderoles ni de drapeaux. « On ne voulait pas de récupération de ce drame, précise Patrice Campion de Sud. La plupart des collègues présents sont très émus. On connaissait bien Bruno. Ce que l'on veut, ce sont de véritables changements. La suppression de nombreux emplois affecte les salariés. Beaucoup craignent pour leur avenir. »


Les syndicats dénoncent les pratiques managériales. « La productivité qui se fait sur le don du personnel, ça suffit, renchérit René Bilien. Beaucoup de cadres viennent au travail, la peur au ventre. Les dépassements d'horaires deviennent la règle. » À la CGT, on réclame des mesures concrètes pour soutenir le personnel.

 

« On ne veut pas d'une cellule psychologique mais une vraie écoute sur le mal-être au travail, précise Alain Le Berre. Il est temps de valoriser les salariés. » Tous demandent le gel des réorganisations. « La réponse au suicide ne peut être que collective », conclut René Bilien.

 

Dans un communiqué, la direction réagit de manière inattendue. Elle précise que le mouvement de grève a été suivi par 30 % du personnel dans le Finistère, soit 133 personnes. La Poste ajoute en conclusion que « ses autres métiers (courrier, colis, services financiers) ne sont pas concernés par ce mouvement ».

 

 

Lucile VANWEYDEVELDT

 

http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Suicide-a-La-Poste-rassemblement-a-Quimper-_40734-2055691------29019-aud_actu.Htm

Partager cet article
Repost0
16 mars 2012 5 16 /03 /mars /2012 11:39

ikea

16 mars 2012 à 10h45 - 

 

Comme FO avant-hier, La fédération nationale CFDT des Services a porté plainte contre X, «pour collecte de données à caractère frauduleux, déloyal ou illicite» au sein de la filière française Ikéa. «Cette action nationale et globale permet de couvrir les éventuels agissements délictueux dans tous les magasins y compris Brest-Guipavas. Le syndicat CFDT des Services du Finistère a été sollicité par de nombreux salariés et aujourd'hui plusieurs dizaines de dossiers pourraient être ouverts sur le département».

 

 

http://www.letelegramme.com/ig/generales/regions/finistere/ikea-brest-la-cfdt-porte-plainte-contre-x-16-03-2012-1634475.php


Partager cet article
Repost0
16 mars 2012 5 16 /03 /mars /2012 10:29
1367466 photo-1300557775328-1-0 640x280

samedi 17 mars 2012

Samedi 17 Mars, 14h Barbès, Paris
Manifestation Anticoloniale et en soutien à la Révolution syrienne

Cette manifestation conclut la semaine anticoloniale.

 

Elle intervient à un moment où il est sain, dans un contexte électoral miné par le nationalisme, d’affirmer un profil antiraciste et internationaliste.

 

Affirmer dans la rue ce qui est quasi-inexistant sur le terrain institutionnel, offrir une perspective de solidarité de lutte entre les peuples, c’est ce que la mobilisation pour le 17 mars permet d’entrevoir.

 

La manifestation va converger avec la manifestation de solidarité avec la révolution syrienne afin d’éviter la dispersion des forces.


Notre présence aux côtés des Syriens et jeunes arabes est une nécessité pour contrer, dans les faits, la démoralisation que porte la solution interventionniste.

 

http://poutou2012.org/Manifestation-anticoloniale-et-en

Partager cet article
Repost0

Contactez le NPA du Finistère

 

faou

 

UNE-190.JPG

 

cgt-gg.jpg

 

affiche_Peillon_Fioraso_BAT_0_0.preview.jpg

 

encart npa taille normale

 

 

nukleel-nam-bo-ket.jpg

accueil
*

Brest

06 42 22 96 37

brest.npa@gmail.com

 

Quimper

06 59 71 42 21

quimper.npa@gmail.com
 

Le blog sur les

questions maritimes

L'autre grenelle de la mer

 

Le blog de solidarité avec

les camarades arabes

Revolution arabe 

 

fermoez-fesse.jpg

Recherche

Actions !

Pour plus de détails voir les liens: 

 

diapo prisonnier palestine

Soirée prisonniers palestiniens

AFPS Brest

mardi 16 avril

20H30

Maison des syndicats

 

sortir-copie-1.jpg


manifestants-hopital-SUD-copie-1


Quimper Gourmelen

Rassemblement

vendredi 19 avril

8 h 45


foto2-205-ebf3f

 

Fermez Cofrents

(pays Valencian)

 

 

laniion.jpg

  Concert à Lannion

 

no nuk

 

Dimanche 28 avril

Brennilis

anti-r-1-r-copie-1.jpg

 


robertbelle5mai13DZ

 

 

Mardi 7 mai

 Yves-Marie Le Lay,

Président de

Sauvegarde du Trégor

  Douarnenez

Librairie l'Ivraie à 20h00

 

nddk.jpg

 

yy.jpg

 

st nnonon

 

grece.jpg