Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 février 2013 3 27 /02 /février /2013 09:48

communique des 6

*

27 février 2013 

*

Les organisations syndicales CGT, FO, FSU et Solidaires des Côtes-d'Armor relaient l'appel national des confédérations CGT et FO,

*

qui s'opposent aux dispositions de l'Accord national interprofessionnel (ANI) sur la flexibilité, signé le 11 janvier. « Dans le privé, cet accord organise une plus grande flexibilité pour les salariés, un recul de leurs droits individuels et collectifs au bénéfice des employeurs. Pour la fonction publique, l'application du pendant de cet accord entraînerait la déréglementation du statut », estiment les syndicats, qui appellent à un rassemblement départemental à Saint-Brieuc,

*

mardi 5 mars, place de la Liberté, à 10 h 30.

*

http://www.letelegramme.com/ig/generales/regions/cotesarmor/accord-sur-la-flexibilite-manifestation-a-saint-brieuc-le-5-mars-27-02-2013-2019183.php

Repost 0
27 février 2013 3 27 /02 /février /2013 09:42

arton354

*

26 février 2013 à 16h35 

*

L’abattoir Le Clézio (dindes) et Trévé Dindes Industrie (découpe), qui emploient près de 160 personnes au pont de Saint-Caradec, à Trévé (22), est toujours dans la tourmente de la restructuration de la volaille.
 

Déjà, le 7 novembre dernier, le tribunal de commerce de Saint-Brieuc avait reconduit le plan de sauvegarde mis en place dès le 23 mai de la même année, en raison des difficultés financières du site. Depuis, les deux entreprises, appartenant au groupe Even sont confrontées à une baisse des volumes, de l’ordre de 25%, prévue en 2013.  Ainsi, depuis deux semaines, les salariés des deux outils travaillent quatre jours sur cinq.  De plus, à partir de la semaine prochaine, les intérimaires (17 pour l’abattoir et la moitié des effectifs de TDI) ne seront plus employés…


Comité d’entreprise extraordinaire


Cet après-midi, la direction a convoqué un comité d’entreprise (CE) extraordinaire qui se déroule actuellement. L’ordre du jour de cette réunion prévoit la consultation des élus du CE sur "des modifications de l’organisation économique ou juridique de l’entreprise", ainsi que "sur le dépôt au greffe du tribunal d’une demande de conversion de la procédure de sauvegarde en une procédure de redressement judiciaire avec poursuite d’activité".


Cette demande devrait être déposée dès demain.

Même si aucun licenciement n’est annoncé, les salariés sont inquiets pour leur avenir. Certes, un redressement judiciaire permettrait d’assainir les comptes. "Il permettrait aussi à d’éventuels repreneurs d’avoir les coudées franches, observent les délégués du personnel. La société de découpe SVM serait intéressée par TDI, mais dans quelles conditions? Et que deviendrait l’abattoir ? Il appartient au groupe Even, qui en a les moyens, de sauver l’outil en trouvant de nouveaux clients".

  • Annie Quelven

http://www.letelegramme.com/ig/generales/economie/abattoir-le-clezio-et-tdi-une-procedure-de-redressement-judiciaire-envisagee-26-02-2013-2019013.php

Repost 0
27 février 2013 3 27 /02 /février /2013 08:17

autocollant-gaspare 19-02-2011

Appel à la mobilisation !

Ce jeudi 28 février, nous vous donnons rendez-vous à 17h30, au siège de la Communauté de Communes du Pays de Landivisiau.

Une soirée d'auto-promotion, cocktail et petits fours y sera organisée par... Direct Énergie !

Quand on pense que les locaux de la CCPL appartient à tous les habitants du Pays de Landivisiau... Que ces locaux sont financés par leurs impôts et taxes... et que Direct Énergie se permet d'inviter en son nom des officiels au sein de l'hôtel communautaire...
Il y a de quoi réagir !!!!
Nous vous attendons nombreux. Passez le message, la réussite de notre combat dépendra de notre mobilisation.

Le groupe communication-action locales

Repost 0
26 février 2013 2 26 /02 /février /2013 15:01
Repost 0
NPA QUIMPER - dans NPA
commenter cet article
26 février 2013 2 26 /02 /février /2013 14:45
Repost 0
26 février 2013 2 26 /02 /février /2013 14:38

23 février 2013

 

A toutes les associations, syndicats, organisations, partis politiques,… du Morbihan

 

Il y a deux ans, le 11 mars 2011, 25 ans après l’explosion du réacteur n°4 de la centrale nucléaire de Tchernobyl, un accident nucléaire sans précédent se produisait au Japon. Un tremblement de terre très important, suivi d’un tsunami dont la force dépasse les prévisions empêche le refroidissement des réacteurs de la centrale de Fukushima Daiichi. Aujourd’hui le bilan de cette catastrophe est terrible :

  • Un vaste territoire invivable : plus de 160 000 japonais se trouvant dans le périmètre d’évacuation obligatoire ont dû abandonner leur maison tandis que des centaines de milliers d’autres ont « volontairement » fui les zones irradiées. L’air, l’eau, la mer, la terre sont pollués et continuent à l’être de jour en jour. Le Japon est toujours sous la menace des coriums et boues radioactives, la piscine du réacteur n° 4 menace de céder à tout instant,…
  • Des conséquences sanitaires désastreuses (non-respect des normes internationales pour l’évacuation de la population, contamination alimentaires,…). Aujourd’hui, près de 30% des enfants de la préfecture de Fukushima présentent des troubles thyroïdiens et les premiers décès viennent d’être constatés.
  • Des conséquences économiques et sociales découlant des précédentes.

Pour exprimer notre solidarité avec le peuple japonais et toutes les victimes du nucléaire, Stop nucléaire 56 / Trawalc’h invite toutes les associations, syndicats, organisations, partis politiques,… et citoyens du Morbihan à se rassembler le 16 mars à 16h à :

  • Vannes (esplanade du port)
  • Lorient
  • Pontivy

Si nous souhaitons que ces rassemblement soient aussi larges que possible et expriment la diversité des opinions lors de ce geste de solidarité, nous souhaitons également que ces rassemblements se déroulent dans la dignité et le respect mutuel.


Chaque association, syndicat, organisation, parti politique,… peut évidemment assurer sa propre communication (merci de préciser le caractère collectif de l’action sous la forme de « à l’appel de Stop nucléaire 56,… » ou « à l’appel d’un collectif d’associations ») et pourra prendre la parole lors de ces rassemblements.

 

http://www.stop-nucleaire56.org/2013/02/rassemblements-de-solidarite-16-mars-2013/

Repost 0
26 février 2013 2 26 /02 /février /2013 14:16

par Blaise Magnin, le 26 février 2013

 

Suivisme aveugle, décoration numérique, info-marketing

 

I. Aveuglements sexistes


Qu’un procureur de la République ou une revue américaine de sociologie professe des énormités sexistes, et aussitôt, sans s’interroger un instant, ni émettre la moindre réserve, les médias les reprennent en chœur…

 

1. Sexisme de source judiciaire


« Une agression sexuelle qui a mal tourné » : c’est en ces termes que le 31 janvier, le procureur de Nîmes expliquait lors d’une conférence de presse, le meurtre d’une joggeuse survenu une semaine auparavant… Aucun journaliste n’a visiblement songé à lui demander ce qu’est une agression sexuelle ayant « bien tourné », et la lamentable formule relayée par l’AFP a si peu choqué qu’elle a même été reprise dans tous les (nombreux) articles consacrés à l’affaire – ainsi du Monde, de Libération, de 20Minutes, de France Bleu, de BFMTV, de RMC, etc.

 

Avec une mention spéciale pour Elle qui a trouvé la tournure si percutante, qu’elle a été reprise jusque dans le titre de l’article :

 

2. Sexisme de source « savante »


D’une manière générale, les résultats de la recherche sociologique n’intéressent guère les grands médias. Et lorsque c’est le cas, c’est visiblement pour le pire… Ainsi, d’un article du numéro de février de l’American Sociological Review, prétendant établir que… moins un homme participe aux tâches ménagères, plus il a de rapports sexuels !

Relayées par l’AFP le 30 janvier dans une dépêche du bureau de Washington, les conclusions fantaisistes de cet article seront reprises le jour même sur un ton badin en guise de conclusion du journal de 13h de France Inter où on l’on apprendra ainsi que « chacun doit rester dans son rôle social » parce que « les codes sociaux ont la vie dure », ou qu’en lâchant la tondeuse « vous risqueriez de provoquer l’insatisfaction de vos épouses et d’ainsi diminuer la fréquence de vos ébats amoureux »…

 

Sans jamais émettre la moindre interrogation sur la méthodologie employée dans cette enquête et sur le sens même de cette prétendue découverte Libération, Le Point, L’Express, Le Parisien, Ouest France, et sans doute bien d’autres encore, ont emboîté le pas de l’AFP pour faire part à leurs lecteurs de cette remarquable avancée de la sociologie – qui ne fait finalement que vérifier ce que le bon sens machiste le plus douteux prétend depuis longtemps !

 

Lire la suite

Repost 0
26 février 2013 2 26 /02 /février /2013 13:28

foutaises

*

Par Maxime Combes (26 février 2013)


L’Académie des sciences va remettre les clefs du débat sur les gaz de schiste à un... climato-sceptique.

 

Ce 26 février, elle organise une conférence-débat intitulée « Les gaz de schiste », dont la préparation et l’animation ont notamment été confiées à Vincent Courtillot. Ce géophysicien, proche de Claude Allègre, est un des plus fameux climato-sceptiques français. Alors que le GIEC (Groupe d’Experts Intergouvernemental sur l’Évolution du Climat) a établi que le réchauffement climatique planétaire actuellement observé est imputable à l’augmentation de la teneur de gaz à effet de serre dans l’atmosphère, Vincent Courtillot considère encore, rapporte l’AFP, que c’est une « thèse stupide ».


Cette conférence fait suite au rapport publié en janvier par l’Académie des Sciences, qui défendait une exploration et exploitation rapides des gaz et pétrole de schiste sur le territoire français.

 

Et cela en dépit de la loi de juillet 2011 interdisant l’utilisation de la fracturation hydraulique, la seule technique permettant à ce jour d’exploiter ces hydrocarbures non conventionnels. Ce rapport affirme que « les conséquences potentielles économiques positives sont trop importantes […] pour négliger cette nouvelle ressource », tout en critiquant « que des décisions aient été prises hâtivement ». A l’inverse, les recommandations du dernier rapport de l’Agence Internationale de l’Energie de décembre 2012 préconisent de ne pas consommer d’ici 2050 « plus d’un tiers des réserves prouvées de combustibles fossiles », afin de ne pas dépasser les 2°C de réchauffement global maximal d’ici la fin du siècle.


Parmi les intervenants de la conférence sont attendus un porte-parole de Total, ainsi que l’un des rédacteurs du rapport qui a justifié la poursuite de l’exploitation des gaz de schiste sur le sol britannique. Aucun climatologue ne figure en revanche dans le programme. Deux récentes études américaines démontrent pourtant que les rejets de méthane au cours de l’exploitation des gaz et pétrole de schiste seraient pires que ceux du charbon, sur le plan du climat (lire notre article). L’Agence Environnementale Américaine vient d’ailleurs de reconnaître avoir besoin d’étudier de plus près ces rejets de méthane pour prendre des décisions en toute connaissance de cause. L’Académie des sciences, qui réunit des chercheurs éminents chargés de « promouvoir la recherche scientifique », saura-t-elle à son tour faire du climat une de ses préoccupations majeures ?


Cet article vous a intéressé ? Basta ! a besoin de ses lecteurs
pour poursuivre son travail, faites un don.

 

Lire aussi:

 

http://www.terraeco.net/Gaz-de-schiste-le-debat-qu,48397.html

Repost 0
26 février 2013 2 26 /02 /février /2013 13:16

Par Sophie Chapelle (26 février 2013)


Plus de 5 millions d’euros. C’est le montant des dommages et intérêts demandé par EDF à l’encontre de 21 militants.

 

Ils avaient occupé pendant une semaine, en octobre 2012, deux cheminées de la centrale au gaz d’EDF à West Burton, au Royaume Uni. Cette action, organisée par le groupe « No Dash for gas » (Pas de ruée sur le gaz), visait à dénoncer le plan gouvernemental de construction de 40 nouvelles centrales à gaz.  

 

« Ce plan conduirait à ce que le gaz représente 50 % de la production d’électricité du Royaume Uni pour les trois prochaines décennies, nous poussant vers un changement climatique irréversible », affirme No Dash for Gas. « Il est important que ceux qui envisagent ce type d’action comprennent qu’ils s’exposent à des conséquences au travers de poursuites juridiques pour les dommages, coûts et perturbations qu’ils provoquent », réplique EDF Energy.


« Les poursuites menées par EDF constituent l’ouverture d’un nouveau front contre les manifestations pacifiques, confie John Sauven, le directeur exécutif de Greenpeace, au Guardian. Il est difficile d’imaginer comment nous aurions pu réussir nos campagnes contre les importations illégales de bois ou la pêche pirate, si à chaque fois que nous menions des actions directes nous avions subi des amendes équivalentes à des millions de livres ». Anna Walker du mouvement UK Uncut voit dans la menace de cette amende un moyen « d’écraser le droit de manifester » : « Si EDF s’en tire avec cela, nous aurons une démocratie plus faible ».


Derrière EDF, c’est évidemment l’État Français, actionnaire majoritaire du groupe à 84,4 %, qui poursuit des militants.  

 

« En maintenant les poursuites, EDF et le gouvernement français démontreraient le peu d’importance qu’ils accordent aux dérèglements du climat et à la démocratie » souligne l’organisation Attac France. L’association demande que les dirigeants d’EDF et ses actionnaires renoncent immédiatement à ces poursuites. Attac invite les organisations syndicales, associatives et politiques à « dénoncer cet acte d’intimidation qui vise à faire taire toutes celles et tous ceux qui voudraient utiliser des pratiques de désobéissance civile non-violente pour dénoncer des crimes sociaux ou environnementaux ». Le verdict est attendu le 20 mars prochain.


Cet article vous a intéressé ? Basta ! a besoin de ses lecteurs
pour poursuivre son travail, faites un don.

Repost 0
26 février 2013 2 26 /02 /février /2013 12:26
Gerard-Depardieu-reu.jpg
*
Collectif- 25 février 2013
  

Une vague de répression s’abat sur de nombreux militants politiques de gauche en Russie.

 

Le 28 février s’ouvre un procès contre ces militants accusés de tous les torts voir même de « complot anti-gouvernemental » ce qui rappellera à chacun des heures sombres de l’histoire russe avec laquelle Vladimir Poutine renoue. Il s’agit tout simplement de briser tout engagement politique contre le régime actuel et de briser l’opposition de gauche à Vladimir Poutine.


Parmi la vingtaine de militants accusés certains sont incarcérés dans des conditions qui mettent leur santé et leur vie en péril.


A l’appel d’organisations de gauche russes nous avons décidé de participer à cette campagne de solidarité internationale pour rompre le silence que le pouvoir russe voudrait entretenir autour de cette répression politique.


Nous appelons donc à un rassemblement devant l’ambassade et les consulats russes à Paris, Strasbourg, Marseille, vendredi 1er mars 2013 à 18h30 afin de dénoncer ce procès politique et de témoigner notre solidarité.


Signataires :

 

Alternative Libertaire, Les Alternatifs, Europe Écologie Les Verts, Gauche Anticapitaliste, Lutte Ouvrière, Nouveau Parti Anticapitaliste, Parti de Gauche, Union Syndicale Solidaires.


Paris :

 

Vendredi 1er mars à 18h30 devant l’Ambassade russe, Square C. Debussy, 40 Bd Lannes 75016 Paris

*

http://www.europe-solidaire.org/spip.php?article27939

Repost 0

Contactez le NPA du Finistère

 

faou

 

UNE-190.JPG

 

cgt-gg.jpg

 

affiche_Peillon_Fioraso_BAT_0_0.preview.jpg

 

encart npa taille normale

 

 

nukleel-nam-bo-ket.jpg

accueil
*

Brest

06 42 22 96 37

brest.npa@gmail.com

 

Quimper

06 59 71 42 21

quimper.npa@gmail.com
 

Le blog sur les

questions maritimes

L'autre grenelle de la mer

 

Le blog de solidarité avec

les camarades arabes

Revolution arabe 

 

fermoez-fesse.jpg

Recherche

Actions !

Pour plus de détails voir les liens: 

 

diapo prisonnier palestine

Soirée prisonniers palestiniens

AFPS Brest

mardi 16 avril

20H30

Maison des syndicats

 

sortir-copie-1.jpg


manifestants-hopital-SUD-copie-1


Quimper Gourmelen

Rassemblement

vendredi 19 avril

8 h 45


foto2-205-ebf3f

 

Fermez Cofrents

(pays Valencian)

 

 

laniion.jpg

  Concert à Lannion

 

no nuk

 

Dimanche 28 avril

Brennilis

anti-r-1-r-copie-1.jpg

 


robertbelle5mai13DZ

 

 

Mardi 7 mai

 Yves-Marie Le Lay,

Président de

Sauvegarde du Trégor

  Douarnenez

Librairie l'Ivraie à 20h00

 

nddk.jpg

 

yy.jpg

 

st nnonon

 

grece.jpg