Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 février 2013 4 07 /02 /février /2013 12:42

jesus.jpg

*

Vouloir l’empêcher serait une erreur et une injustice. Le catholicisme n’est pas une maladie.


Bien qu’ils puissent sembler étranges et déplaire à beaucoup, les catholiques sont des êtres normaux et doivent jouir des mêmes droits que la majorité, de la même façon, par exemple, que les informaticiens et les homosexuels. Nous sommes conscients que beaucoup de traits et d’aspects du comportement des catholiques, comme leur tendance à diaboliser le sexe, peuvent nous sembler bizarres.


Nous savons qu’il pourrait même émerger des questions de santé publique, liées à leur refus dangereux et délibéré de l’usage des préservatifs.


Nous savons aussi que beaucoup de leurs coutumes, comme l’exhibition publique d’images de torturés, peuvent déranger beaucoup d’entre nous. Cependant tout cela correspond davantage à une image médiatique qu’à la réalité, et cela n’est pas une bonne raison pour leur interdire le droit au mariage.


Certains pourraient arguer qu’un mariage entre catholiques n’est pas un vrai mariage, car il s’agit pour eux d’un rite et d’un précepte religieux engagé devant leur dieu, plutôt que d’un contrat entre deux personnes. En outre, étant donné que les enfants nés hors mariage sont lourdement condamnés par l’Église catholique, l’on pourrait penser qu’en permettant aux catholiques de se marier on augmenterait le nombre de mariages « précipités » ou voués à la simple recherche du sexe (prohibé par leur religion en dehors du mariage).


De la même façon, on dit que cela favoriserait les situations de violence familiale et les familles à problème. Mais il faut rappeler ici que cela ne concerne pas seulement les familles catholiques et que, étant incapables de nous mettre dans la tête des autres, nous ne pouvons pas préjuger de leurs motivations.


Dire qu’il ne faudrait pas appeler cela mariage mais d’une autre façon, cela ne revient qu’à détourner le problème – et de manière mesquine – vers des questions lexicales totalement hors de propos. Même catholique, un mariage reste un mariage et une famille une famille !


Et en parlant de famille, passons à l’autre thème brûlant, dont nous espérons qu’il ne sera pas trop choquant : nous sommes également favorables à l’adoption pour les couples catholiques.


D’aucuns crieront au scandale. Il est probable que l’on nous réponde avec une affirmation du type : « Des catholiques qui adoptent des enfants ?!? Mais les enfants pourraient devenir eux aussi catholiques ! » Face à ces critiques, nous répondons qu’il est vrai que les enfants de catholiques ont de fortes probabilités de devenir à leur tour catholiques (à la différence des enfants d’homosexuels et d’informaticiens), mais nous avons déjà dit que les catholiques sont des gens comme les autres.


Malgré les opinions de certains et quelques indices en ce sens, il n’existe pourtant pas de preuves que les parents catholiques soient moins préparés que les autres à éduquer des enfants, ni que le climat religieusement orienté d’un foyer catholique ait une influence néfaste sur l’enfant.


Enfin les tribunaux pour mineurs s’expriment sur chaque cas particulier, et c’est précisément leur rôle que de déterminer l’aptitude des potentiels parents adoptifs. En définitive, malgré l’opposition d’une partie, je crois qu’il faudrait permettre aux catholiques de se marier et d’adopter des enfants. Exactement comme les informaticiens et les homosexuels.

*

http://www.avanti4.be/actualite/article/tribune-libre-je

Partager cet article
Repost0
7 février 2013 4 07 /02 /février /2013 12:27

787-ecole-en-danger,bWF4LTQyMHgw

 

Éducation jeudi 07 février 2013
*

À Quimperlé, les professeurs du lycée professionnel Roz-Glas sont en grève aujourd’hui et n’assurent pas les cours.

*

Les syndicats dans leur ensemble, CGT Educ’action, Snuep-FSU, Unsa, dénoncent la baisse de la dotation horaire globale que l’inspection d’académie attribue au lycée professionnel pour la rentrée 2013-2014. Cette baisse implique, une fois la dotation répartie par le proviseur entre les classes, la suppression de deux postes à temps plein et celle d’un enseignant « volant », susceptible d’intervenir à temps partiel dans les classes selon les besoins.

*

Sonnette d'alarme

*

Les enseignants entendent ainsi tirer la sonnette d’alarme pour alerter l’opinion et l’inspection de la situation des lycées professionnels. Les professeurs ont tenu une assemblée générale ce matin, dès 9 h. Les explications d'Eric Cherrier, pour la CGT Educ'action sur la vidéo.

*

http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Quimperle-la-greve-au-lycee-Roz-Glas-bien-suivie_40771-2161524-pere-redac--29232-abd_filDMA.Htm

Partager cet article
Repost0
7 février 2013 4 07 /02 /février /2013 12:00

fresnes-Conseil-municipal-juin-37.jpg

1935

Que pensez-vous de l'attitude de Jean-Luc Mélenchon face au PS?


Si Jean-Luc Mélenchon ne parvient pas à rentrer dans le rang, s'il persiste dans sa stratégie d'opposition, il aura fini de prospérer. Son action n'aura pas de suite. La radicalité à gauche ne sert que la droite, elle n'agrège personne!


Pourtant, lors de la présidentielle, le candidat du Front de gauche a permis au PCF de rebondir…


Pendant la campagne, il remplissait parfaitement une fonction tribunitienne. Mais ce n'est pas pour cela que le contenu des discours était validé par ceux qui venaient aux meetings. Une fois passé le temps de la présidentielle, tout cela disparaît et nous retournons à la normale.


Ne ressentez-vous pas à Arles les tensions nationales?


Nous ne les ressentons pas. De toute façon, ce ne sont que des postures. La représentation donnée par les groupes politiques au Parlement ne reflète pas toujours ce que l'on observe au niveau local.


Que pensez-vous de la dénonciation par les parlementaires du Front de gauche de l'accord sur l'emploi?


Faudrait-il le dénoncer parce que la CGT et FO ne l'ont pas signé? De toute façon, la CGT ne signera jamais aucune convention, c'est sa posture de ne pas en signer… Il n'y aura jamais de compromis.


Vous regrettez que le PCF ne soit pas au gouvernement?


Oui, je le regrette. C'est un choix du parti, mais c'est aussi le signe de notre perte d'influence. Si nous étions une réelle articulation, ils viendraient nous chercher…


Craignez-vous le PS aux élections municipales?


Ils ne seront pas sur des stratégies de conquête mais de conservation de leurs positions. Ils savent déjà qu'on va perdre le Sénat, alors ils vont chercher l'union.


Êtes-vous toujours communiste?


J'aime mon parti, je ne le quitterai pas. Le PCF est désormais dégagé de ses enfermements, tranquillement vieillissant. Il continue à défendre ceux qu'il a toujours défendus, les pauvres gens. C'est honorable.

*

http://www.lefigaro.fr/politique/2013/02/06/01002-20130206ARTFIG00622-face-au-ps-et-a-melenchon-le-pcf-se-cherche.php

 


Partager cet article
Repost0
7 février 2013 4 07 /02 /février /2013 11:52
3-accords-FG-FASE-PC622.preview
Mis à jour le 06/02/2013 à 23:36 |
Le Parti communiste se réunit en congrès jusqu'à dimanche, sous le signe des tensions au sein de la gauche.Le Parti communiste se réunit en congrès jusqu'à dimanche, sous le signe des tensions au sein de la gauche.

Les communistes ne cessent de hausser le ton mais ne parviennent pourtant pas à se faire entendre de ceux qui sont aux commandes, que ce soit au gouvernement ou à la direction du PS. Une source d'agacement fort et de tensions supplémentaires alors que s'ouvre jeudi le 36e congrès du PCF aux Docks d'Aubervilliers (Seine-Saint-Denis).

Le congrès réunit 800 délégués venus de toute la France, «unis comme rarement», assure Pierre Laurent. Le secrétaire national du PCF a défini son angle d'attaque: «L'heure est à la mobilisation des forces qui ont attendu un changement qui ne vient pas.»

 

Depuis plusieurs mois, il dénonce «la politique d'austérité» suivie par le gouvernement. Le ton est moins virulent que celui de son allié au sein du Front de gauche, Jean-Luc Mélenchon, coprésident du Parti de gauche, mais la critique est toute aussi radicale. Avec ses alliés du Front de gauche, le PCF vient d'ailleurs de lancer une campagne nationale de lutte contre l'austérité. Elle peine à ne pas passer pour une campagne d'opposition au PS. «Nous n'acceptons pas la perspective de l'échec d'une politique de gauche», assure Pierre Laurent, qui souhaite un congrès «utile par ses propositions à la réussite de la gauche». II prévient que «personne ne rassemblera toute la gauche en lui demandant de s'aligner sur les uns ou les autres».

La stratégie pour les municipales

Les tensions au sein de la gauche vont traverser le congrès, aussi bien lors de la venue de la délégation officielle socialiste, vendredi, conduite par Guillaume Bachelay, que lors de la réception des syndicats du fait des tensions entre la CFDT et la CGT. Mais les difficultés vont aussi surgir lorsque sera discutée en groupes de travail - surnommés les «ruches» - la stratégie à adopter aux municipales. Le Front de gauche se réunit en conseil national le 2 mars pour aborder cette question. Mais déjà, les communistes veulent éclaircir leur propre terrain. Le PCF, qui compte selon sa direction 134.000 membres, dont 54 % à jour de leur cotisation, conserve un bon maillage local avec 839 maires communistes ou apparentés et 8 800 élus municipaux. «La bataille que nous allons mener pour changer la politique du gouvernement est le meilleur service qu'on puisse rendre à la gauche pour les municipales», assure Laurent, conscient que l'appareil PCF n'aura pas toute la main sur les alliances locales.


Secrétaire de la fédération de l'Oise, Thierry Aury note «une mobilisation nouvelle» au sein du PCF. «Si le gouvernement préfère écouter le Medef et les idéologues libéraux, assure-t-il, ce n'est pas tant un problème pour nous que pour les Français qui ont voté en faveur du changement.» Il prévient que «si les luttes ne sont pas encore massivement visibles, le climat se tend de façon certaine». Même constat à Nice où Cécile Dumas, secrétaire fédérale des Alpes-Maritimes, voit arriver «une nouvelle tranche d'âge, des 30-40 ans salariés, porteurs d'un souffle nouveau». «On est dans la majorité à la région Paca, indique-t-elle, mais je ne sais pas encore pour combien de temps…»  Non loin de là, son homologue des Bouches-du-Rhône, Pierre Dharéville, responsable du «texte de base» sur lequel débattent les délégués, juge que «la situation politique est bloquée». «Nous tirons les sonnettes d'alarme au Parlement face à un gouvernement qui tient le langage du renoncement. Il ne nous entend pas, c'est une réalité. Mais de plus en plus de monde écoute ce que racontent le Front de gauche et le PCF», croit-il savoir.

*
http://www.lefigaro.fr/politique/2013/02/06/01002-20130206ARTFIG00622-face-au-ps-et-a-melenchon-le-pcf-se-cherche.php

 

 

Partager cet article
Repost0
7 février 2013 4 07 /02 /février /2013 11:23

tremorel

*

Social jeudi 07 février 2013

Depuis 3 h ce jeudi matin, environs 150 salariés de l’entreprise agroalimentaire SVA (Société Vitréenne d’abattage Jean Rozé) à Trémorel, dans les Côtes d’Armor, occupent l’entrée du site.

*

À l’appel de l’organisation syndicale CFDT, ils revendiquent une hausse des salaires à hauteur du cours de l’inflation.

« Lors des négociations annuelles obligatoires avec la direction, nous avons demandé 80 € brut d’augmentation pour chaque salarié », détaille Jean-Claude Loyer, délégué syndical CFDT à Trémorel.

*

13 € brut

*

Selon eux, la proposition de la direction, « 1,3 % d’augmentation, soit 13 € brut, est insuffisante et inacceptable. »

L’occupation du site ne s’accompagne d’aucun blocage des poids lourds. « On reste devant l’entreprise. On ne bloque aucun camion car on ne veut pas que la société perde de l’argent. » Massivement suivie sur le site de Trémorel, la grève a entraîné ce matin l’arrêt total de l’abattage, soit 450 bovins et 200 coches. Les délégués syndicaux se disent « prêts à durcir le mouvement » en l’absence de négociations. La direction du site de Trémorel n’a pas souhaité s’exprimer.

*

http://www.ouest-france.fr/ofdernmin_-SVA-a-Tremorel-22-.-Pres-de-150-salaries-grevistes-ce-jeudi-matin_40771-2161507-pere-bre_filDMA.Htm

Partager cet article
Repost0
7 février 2013 4 07 /02 /février /2013 11:14

 

le-projet-de-notre-dame-des-landes-suscite-une-vive-opposit
* 
Faits de société mercredi 06 février 2013
*

Les paysans opposés à l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes ont investi la ferme de Bellevue, désormais propriété d’Aéroports du Grand Ouest (Vinci) et que le fermier était en train de laisser.

 

*

 Dimanche, ils y installaient un jeune paysan avec vaches, moutons et poules. Le constructeur de l’aéroport n’a pas tardé à réagir. Il a engagé une procédure d’expulsion, et déposé plainte, ainsi que le fermier. L’occupant est convoqué en référé (procédure d’urgence), mercredi prochain, devant le tribunal d’instance de Saint-Nazaire. Il devra répondre de voies de fait, violation de propriété, risque de dégradation, trouble de voisinage et impossibilité pour Vinci de disposer de l’immeuble.

*

http://www.ouest-france.fr/region/bretagne_detail_-Notre-Dame-des-Landes.-Procedure-d-expulsion-a-la-ferme-de-Bellevue_40815-2161370_actu.Htm



Partager cet article
Repost0
7 février 2013 4 07 /02 /février /2013 10:56
3147243547-copie-1.jpg
Politique jeudi 07 février 2013
*

Le PCF ouvre ce jeudi après-midi son 36e congrès, à un peu plus d’un an des élections européennes et municipales. Les communistes comptent de la voix face à un Parti socialiste qui multiplie les critiques.

*

« Rassembler et mobiliser » seront les mots d’ordre de ce 36e congrès qui se tient en Seine-Saint-Denis jusqu’à dimanche. Mercredi, Jean-Christophe Cambadélis, député PS de Paris, s’est plu à souligner la contradiction entre un PCF appelant, à la suite de Jean-Luc Mélenchon, à lutter contre l’austérité, « portée on l’a compris par le PS », et qui propose dans le même temps pour les municipales un rassemblement le plus large possible à gauche pour faire échec à la droite et l’extrême droite.

*

Un parti perçu comme « moins ringard »

*

« Notre positionnement est très, très clair », répond en souriant Pierre Laurent, secrétaire national du PCF avant d’ajouter : « Le cap actuel de la politique gouvernementale ne nous convient pas. Nous n’acceptons pas la perspective de l’échec d’une politique de gauche. » Un positionnement qui semble plaire puisque selon un sondage Ifop parut dans L’Humanité, le PCF apparaît aujourd’hui moins ringard qu’il n’a pu l’être ces dernières années. Il est en effet perçu comme « un parti qui s’est transformé » par 30 % des sondés contre 23 % il y a trois ans. « Ce congrès va marquer une étape supplémentaire et significative de l’avancée de la transformation du parti », assure Pierre Laurent qui parle de « communisme de nouvelle génération ».


Positionnement au sein du Front de gauche


La question du positionnement au sein du Front de gauche et ses rapports avec Jean-Luc Mélenchon devraient également être au centre des débats. Le PS n’étant visiblement pas le seul à pointer du doigt la question de l’identité du PCF puisque 58 % des personnes interrogées (42 % d’avis en sens contraire) estiment que « l’existence du Front de gauche risque de conduire à la disparition de l’identité du Parti communiste ». Cette idée est même partagée par 45 % des sympathisants du Front de gauche. Le Congrès du PCF se tient de jeudi à dimanche aux docks de Paris à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis).

*

http://www.ouest-france.fr/ofdernmin_-Congres-du-PCF.-Les-communistes-veulent-donner-la-voix-face-au-PS_6346-2161487-fils-tous_filDMA.Htm

Partager cet article
Repost0
7 février 2013 4 07 /02 /février /2013 10:40

http://www.orgasociaux.cgt.fr/local/cache-gd2/78d91ad7227b3edf9939a2a98eb1f377.jpg

7 février 2013 à 10h10

Les organisations syndicales CGT, CFDT, FO, CFTC, CGC de la Sécurité sociale appellent les salariés à cesser le travail pour l'augmentation de la valeur du point servant au calcul des salaires.

*

« Elle est bloquée depuis 2010, communique les syndicats. La renégociation de la classification, l'arrêt des suppressions d'emplois, l'amélioration des conditions de travail, le gel des restructurations. Les Urssaf (*) de Brest et Quimper ont fusionné en 2009 pour donner l'Urssaf du Finistère.

*

Au 1er janvier 2013, les quatre Urssaf de Bretagne ont disparu pour laisser la place à l'Urssaf de Bretagne.

*

Les centres de décision s'éloignent, perturbant encore un peu plus l'organisation du travail, les salariés et la qualité du service rendu aux cotisants. Dans le Finistère, les départs ne sont plus remplacés depuis deux ans. Les salariés en ont assez de voir leurs conditions de travail se dégrader, les effectifs diminuer, les réorganisations se succéder et leurs salaires stagner ». Les syndicats CGT, CFDT, CFTC et FO de l'Urssaf de Bretagne appellent le personnel à cesser le travail aujourd'hui.

*

À Brest, un rassemblement aura lieu, à 11 h, square Marc-Sangnier.
*
(*) Unions de recouvrement des cotisations de Sécurité sociale et d'Allocations familiales.

*

http://brest.letelegramme.com/local/finistere-nord/brest/ville/urssaf-un-mouvement-de-greve-intersyndical-aujourd-hui-07-02-2013-1997385.php

Partager cet article
Repost0
7 février 2013 4 07 /02 /février /2013 10:35

1923732 alcatel11

*

6 février 2013 à 06h46 

*

Les salariés d'Alcatel-Lucent à Lannion sont appelés à débrayer demain jeudi matin, à 10 h 30.

*

L'intersyndicale CFDT, CFE-CGC et CGT, appelle à cette action, alors que se tiendra la première réunion de négociation sur le plan de suppressions d'emplois annoncé en novembre.

*

L'équipementier en télécommunications prévoit de diminuer ses effectifs de 1.350 salariés en France, dont 140 à Lannion. "Montrons à la direction notre détermination à préserver l'emploi sur le site de Lannion et à éviter la mise en place de licenciements coercitifs", dit le tract de l'intersyndicale.

*

http://www.letelegramme.com/fil_region/fil_bretagne/lannion-debrayage-jeudi-matin-chez-alcatel-lucent-06-02-2013-1996885.php

 *

http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Alcatel-Lucent-a-Lannion-un-debrayage-pour-marquer-le-debut-des-negociations_40805-2161525------22113-aud_actu.Htm


Partager cet article
Repost0
7 février 2013 4 07 /02 /février /2013 10:24

singenuk

7 février 2013 à 09h35

*

Le Conseil d'Etat vient de rejeter ce 6 février le référé en suspension concernant les travaux de démantèlement partiel de la centrale nucléaire de Brennilis, qui avait été déposé par sept associations finistériennes le 16 janvier dernier.

 

Les associations demandaient l'arrêt du démantèlement des échangeurs de chaleur. Le premier des 16 échangeurs de chaleur (colonnes de 20m de haut et 37t chacune), devrait donc être démonté cet été, le reste s'échelonnera jusqu'à fin 2014. Deux des trois ateliers de découpe (enceintes confinées) nécessaires à cette étape sont construits. 

*

http://www.letelegramme.com/local/finistere-sud/chateaulin-carhaix/pleyben/brennilis/centrale-de-brennilis-le-demantelement-peut-se-poursuivre-07-02-2013-1997903.php

*

Brennilis. Centrale nucléaire : un référé des associations rejeté

8 février 2013 

 

Le Conseil d'État a rejeté, mercredi, le référé en suspension concernant les travaux de démantèlement partiel de la centrale nucléaire de Brennilis, déposé par sept associations (*) du Finistère, le 16 janvier. Les travaux préparatoires au démantèlement des échangeurs de chaleur au sein du bloc réacteur vont donc se poursuivre, avec l'objectif de découper la première des 16 colonnes (20 m de haut, 37 t) l'été prochain. Mais lundi, deux autres recours en annulation seront examinés par le Conseil d'État : l'un, déposé en septembre 2011, concerne le décret autorisant le démantèlement partiel de la centrale et l'autre concerne la construction d'une installation de conditionnement et d'entreposage des déchets activés à Bugey, dans l'Ain.

 

Les associations qui ont saisi le Conseil d'État demandent la tenue d'un débat public en 2013 sur la question du démantèlement des installations nucléaires. « Ce sera la clé des débats lors de l'audience, lundi », martèle Chantal Cuisnier, porte-parole de Sortir du nucléaire Cornouaille. Le rapporteur public présentera ses conclusions lundi, la décision du Conseil d'État devrait suivre dans les deux à trois semaines.

* Agir pour un environnement et un développement durables, Bretagne vivante, Consommation logement et cadre de vie, Eau et Rivières de Bretagne, Groupement mammalogique breton, Sortir du nucléaire Cornouaille et Vivre dans les monts d'Arrée.

*

http://www.letelegramme.com/ig/generales/regions/finistere/brennilis-centrale-nucleaire-un-refere-des-associations-rejete-08-02-2013-1998171.php

Partager cet article
Repost0

Contactez le NPA du Finistère

 

faou

 

UNE-190.JPG

 

cgt-gg.jpg

 

affiche_Peillon_Fioraso_BAT_0_0.preview.jpg

 

encart npa taille normale

 

 

nukleel-nam-bo-ket.jpg

accueil
*

Brest

06 42 22 96 37

brest.npa@gmail.com

 

Quimper

06 59 71 42 21

quimper.npa@gmail.com
 

Le blog sur les

questions maritimes

L'autre grenelle de la mer

 

Le blog de solidarité avec

les camarades arabes

Revolution arabe 

 

fermoez-fesse.jpg

Recherche

Actions !

Pour plus de détails voir les liens: 

 

diapo prisonnier palestine

Soirée prisonniers palestiniens

AFPS Brest

mardi 16 avril

20H30

Maison des syndicats

 

sortir-copie-1.jpg


manifestants-hopital-SUD-copie-1


Quimper Gourmelen

Rassemblement

vendredi 19 avril

8 h 45


foto2-205-ebf3f

 

Fermez Cofrents

(pays Valencian)

 

 

laniion.jpg

  Concert à Lannion

 

no nuk

 

Dimanche 28 avril

Brennilis

anti-r-1-r-copie-1.jpg

 


robertbelle5mai13DZ

 

 

Mardi 7 mai

 Yves-Marie Le Lay,

Président de

Sauvegarde du Trégor

  Douarnenez

Librairie l'Ivraie à 20h00

 

nddk.jpg

 

yy.jpg

 

st nnonon

 

grece.jpg