Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 juillet 2010 5 23 /07 /juillet /2010 11:06
les Zapartistes Code Rouge

  les Zapartistes Code Rouge

Partager cet article
Repost0
23 juillet 2010 5 23 /07 /juillet /2010 11:01


l'Université d'Eté du NPA


Programme de l'Université….

Sous le socialisme, la plage…

Un lieu de formation….

Militante et internationaliste…

Quelques détails des débats prévus…

Pour les enfants…

Garderie…

Hébergement….

Partager cet article
Repost0
23 juillet 2010 5 23 /07 /juillet /2010 10:58

pour la liberté du peuple palestinien, des  piquets de grève dans le port d'Oakland rejoints par des syndicalistes de la région et des dockers américains bloquant des cargos de l'apartheid israélien 

Workers Stand Against Israeli Apartheid-ILWU Members Refuse To Cross Picket LInes On Zim Ship

 

Partager cet article
Repost0
23 juillet 2010 5 23 /07 /juillet /2010 10:54


par la Ligue des droits de l’homme

Suite aux violences intervenues à Saint-Aignan (Loir-et-Cher), et au lieu de réaffirmer la nécessaire primauté de la justice pour instruire ce dramatique fait divers et les inexcusables dégradations qui s’en sont suivies, le président de la République a choisi la stigmatisation raciste des populations Roms et Gens du voyage par des amalgames inacceptables, en annonçant l’expulsion, ciblée ethniquement, de tous les campements en situation irrégulière. De telles annonces, si elles étaient suivies d’effet, ne feraient qu’envenimer les choses en renforçant des préjugés séculaires.

Plus de dix ans après l’adoption d’une loi imposant aux communes la réalisation d’aires d’accueil et de stationnement pour les Gens du voyage, à peine la moitié des places prévues sur toute la France sont aujourd’hui ouvertes. Les personnes vivant en caravane sont contraintes de s’installer là où elles le peuvent, faute de possibilités régulières.

 

Les premiers responsables de cette situation tendue sont ceux des maires qui ne respectent pas leurs obligations légales, sans que les préfets ne les y contraignent, comme la loi le prévoit. L’injustice serait patente de sanctionner aveuglement les victimes de ces carences de l’Etat et des collectivités territoriales, sans offrir de perspectives d’accueil.


A la différence de tous les autres français, une loi discriminatoire de 1969 impose toujours aux personnes vivant en caravane un contrôle policier régulier, avec l’obligation de carnets de circulation à faire viser tous les trois mois au commissariat ou en gendarmerie. Ainsi sous surveillance constante, avec une liberté de circulation en France sous contrainte, incapables de s’arrêter là où ils le souhaitent, exclus en pratique du droit de vote du fait d’un délai dérogatoire de trois ans pour s’inscrire, ces « Gens du voyage » peuvent légitimement être défiants envers des pouvoirs publics qui les traitent en citoyens de seconde classe.


L’amalgame avec les Roms présents en France qui sont essentiellement venus de Roumanie et de Bulgarie, confirme l’ethnicisation de l’action publique du gouvernement. Ces ressortissants européens, libres de circuler au sein de tous les pays de l’Union, sont frappés, du fait de la décision du gouvernement français, de mesures transitoires qui les excluent en pratique du marché de l’emploi.

 

Faute de pouvoir travailler légalement et d’avoir des ressources régulières, ils ne peuvent louer un appartement. Des bidonvilles sont ainsi réapparus aux périphéries des grandes villes, témoignant du manque criant de logements en France particulièrement ceux accessibles aux plus faibles revenus. Expulser ces personnes des terrains qu’elles occupent sans solution alternative ne fait que déplacer le problème et accroître la précarité. Là encore, les Roms ne sauraient être les victimes de l’incurie de l’Etat, qui refuse d’imposer aux communes leur obligation légale de réaliser 20 % de logements sociaux et les hébergements d’urgence nécessaires sur leur territoire.


Les rapports officiels se succèdent pour dénoncer la situation des Roms et des Gens du voyage en France (CNCDH 2008, Halde 2009, Ecri /Commissaire aux droits de l’Homme du Conseil de l’Europe 2010...). Plutôt que d’en faire des boucs émissaires et d’exacerber les passions, le gouvernement se devrait de suivre enfin les recommandations qui lui sont faites pour affirmer l’égalité des droits.

Partager cet article
Repost0
23 juillet 2010 5 23 /07 /juillet /2010 10:35

 

1

 

La première présence du Collectif Brest-Retraites aux jeudis du port s'est bien passée.


Compte tenu du refus de la mairie d'autoriser la présence de stands, nous avons opté pour une présence plus souple mais très visible.


Soulignons que nous étions nombreux, plus de dix, que nous avions des pancartes sur nous, les billets-tracts toujours très  appréciés, et que nous avions disposé la banderole du Collectif sur le rond-point où ça roule beaucoup, et l'autre banderole sur la Retraite à 60 ans, le long de la vitrine : "La Grande évasion" !

 

Collectif-Brest-Retraites-3.jpg


Nous étions en place à 18h30 et avons distribué jusqu'à 20h40.

Nous avons distribué 1500 tracts-billets, avec à 90% un accueil très favorable et pas mal de discussions.

Plusieurs camarades ont traversé avec pancartes et billets le site, ont discuté avec des artistes, où on distribué à d'autres entrées.

Il en ressort que très peu de gens sont présents avant 19 h, nous proposons donc de nous donner rendez-vous jeudi prochain à 19 h au local de Solidaires (2 rue Nielly, en face de la boîte Le César).


En fonction du nombre de présent-e-s, nous verrons les endroits où nous pourrons nous mettre.

A jeudi prochain, 19 h.

André (06 42 17 95 56)

Partager cet article
Repost0
20 juillet 2010 2 20 /07 /juillet /2010 17:20

 




Partager cet article
Repost0
20 juillet 2010 2 20 /07 /juillet /2010 17:12

 



Manifeste surréaliste
Partager cet article
Repost0
20 juillet 2010 2 20 /07 /juillet /2010 16:40

1605925799.jpg

«Indécent» : les associations (*) ont refusé de cautionner l'inauguration de l'usine de compostage des algues de Launay-Lantic.


«Ç'aurait été parfait pour les ministres du Tourisme et de la Santé publique», commentaient, hier matin, les associations sur une plage de Binic «nettoyée jusqu'à l'os», critiquant vertement ce qu'ils estiment être une «opération de communication»: «Ilne suffit pas de ramasser les algues vertes pour résoudre le problème». «C'est indécent parce que cette usine est le symbole même de l'échec de la lutte contre les algues vertes. Les ministres ne devraient pas inaugurer en grande pompe un équipement dont les pouvoirs publics devraient avoir honte», souligne Jean-François Picquot (Eau et Rivières) «et que les contribuables vont devoir payer (5M€)».

Les coûts de collecte

Sans oublier les coûts de collecte:«20 € la seconde, soit 30.000€ par jour, c'est énorme», renchérit Michel Guillemont (Halte aux marées vertes); «Une fois de plus, le principe pollueur-payeur n'est pas respecté». Les associations reprochent de consacrer les moyens de ce plan aux actions curatives: «Cela ne résoudra rien sur le fond». À cet égard, Jean-Marie Le Lay (Sauvegarde du Trégor) regrette que l'on «n'ait pas saisi la chance offerte l'an passé, au moment où le préfet des Côtes-d'Armor précisait que 25% des bassins-versants produisaient les algues vertes en Bretagne. C'était l'occasion de régler rapidement le problème... dont la solution passe essentiellement par la prévention, c'est-à-dire la réduction des nitrates à la source par de nouvelles pratiques et un nouveau modèle agricole».

«On a besoin des agriculteurs»

«L'État n'a pas su prendre un tournant majeur. Mais attention, ajoute Jean-François Picquot: s'il est indispensable de revoir le problème économique agricole breton, c'est avec les agriculteurs. On a besoin d'eux. Au contraire, on veut une agriculture avec plus de paysans. Le problème n'est pas de ne pas produire mais de ne pas tout produire au même endroit. Ce n'est pas simple car l'agroalimentaire représente beaucoup d'emplois. Mais une chose est sûre: toujours plus de cochons, c'est moins de paysans».

* Côtes-d'Armor Nature Environnement, Bretagne Vivante SEPNB, De la source à la mer, Eau et Rivières, Halte aux marées vertes, Sauvegarde du Trégor.

Partager cet article
Repost0
20 juillet 2010 2 20 /07 /juillet /2010 16:23



ARGOL- Presqu'ile de Crozon - Finistère

Fête militante du NPA,
le Samedi 24 juillet 2010
Présence de l'Association France-Palestine Solidarité. des Collectifs pour la défense des retraites etc.......
14 h00 : Animations Folk SWANN ROK révolté, Cochon grillé
19 h00 : FEST NOZ Chanteurs Sonneurs Instruments divers
Entrées pas chères : 3 & 5 Euros
Partager cet article
Repost0
20 juillet 2010 2 20 /07 /juillet /2010 16:16

logo.png


Olivier Besancenot, porte-parole national du NPA,

Myriam Martin, membre du comité exécutif du NPA

 

20.07.10 | 10h44  •  Mis à jour le 20.07.10 | 10h47


L'affaire Woerth-Bettencourt est devenue une véritable affaire d'Etat impliquant et compromettant l'ensemble du pouvoir et le parti à sa tête, l'UMP. Eric Woerth, soutenu par le président, contre-attaque et porte plainte pour diffamation. C'est son droit de justiciable.


Mais il est évident que certains éléments semblent de plus en plus incontestables dans ce dossier : c'est Eric Woerth, ex-ministre du budget et trésorier de l'UMP, qui organise en Suisse des soirées de collecte de fonds auprès de contribuables particulièrement fortunés, adeptes de la fraude fiscale…, contre laquelle le même Woerth fait mine, ensuite, de mener bataille.

 

C'est l'embauche, par Liliane Bettencourt, de Florence Woerth, quand son mari est à la tête d'une administration qui, bouclier fiscal oblige, verse à l'employeur de sa femme un chèque de "remboursement" de 30 millions d'euros. C'est la possibilité pour la "troisième fortune de France" de frauder le fisc sans risques puisque, contrairement aux affirmations d'Eric Woerth et de ses soutiens, elle n'a fait l'objet d'aucun contrôle fiscal depuis 1995 ! C'est un couple généreux, les Bettencourt, distribuant des enveloppes à de nombreux politiciens (de droite). Il se dit même que Balladur et Sarkozy figuraient parmi les bénéficiaires attitrés…


Les rebondissements quasi quotidiens, dans cette affaire, illustrent une fois encore les liens troubles entretenus par les plus hauts responsables de l'Etat avec la haute bourgeoisie.


En effet, au delà de l'indignation que suscite ce scandale, il révèle avant tout ce qui existe depuis fort longtemps : un personnel politique à droite au service du monde des affaires et des grandes fortunes. Ce n'est pas une nouveauté, depuis la constitution du comité des forges rassemblant en 1864 les patrons de la métallurgie, la classe possédante a toujours lié son sort au pouvoir politique qui la soutient sans faillir.

 

La gauche institutionnelle, elle aussi, au contact du pouvoir, s'est laissée enivrer par les sphères de la finance. Il est monnaie courante également que des membres de cabinets ministériels après avoir servi au sein de ces derniers vendent leurs services aux conseils d'administrations des plus grandes entreprises.


Car c'est bien de cela qu'il s'agit, de cette complicité étroite entre, au fond, des gens du même monde. L'UMP sarkozyste n'a jamais caché ses liens avec Lagardère, Bouygues, Bolloré et bien d'autres. Les membres du gouvernement Fillon, le président de la République partagent les mêmes idées libérales, voire ultra-libérales des milieux d'affaires. Tous sont attachés à défendre le système capitaliste coûte que coûte et à faire payer la crise dudit système à la majorité de la population, en imposant leur plan d'austérité.

 

Le président a confirmé d'ailleurs cette politique le 12 juillet : rien ne changera dans sa politique, c'est la rigueur qui s'impose, sauf pour les plus nantis.

Aussi, la stratégie de défense de l'état major UMP, Sarkozy en tête sur France 2 au journal du soir, concernant le ministre du travail et le dossier des retraites, serait risible si elle n'était pas avant tout déplacée : Eric Woerth serait victime d'un complot "médiatico-politique car porteur de la courageuse réforme des retraites" ! Voilà pourquoi il existerait un véritable acharnement sur sa personne !


UNE LARGE UNITÉ DE LA GAUCHE POUR SAUVER LA RETRAITE PAR RÉPARTITION


L'histoire ne nous dit pas encore si elle retiendra le nom d'Eric Woerth, comme celui d'un ministre mouillé dans un scandale illustrant une fois encore l'osmose entre la haute bourgeoisie et les hommes du pouvoir. Ou encore si elle retiendra le nom du ministre de Sarkozy comme celui qui s'est attaqué à une très grande conquête sociale, la retraite par répartition. Mais finalement il y a un rapport entre les deux car lorsqu'il défend les intérêts des grandes fortunes ou quand il s'attaque aux retraites, ce sont toujours les mêmes qui payent, les salariés, les classes populaires. Cela suffit largement pour exiger la démission d'un ministre qui ne peut se targuer que d'une seule légitimité, celle de démissionner au plus vite.


En réalité si elle s'impose, la contre-réforme Woerth-Sarkozy va créer une situation nouvelle pour une large frange de la population qui sera contrainte d'avoir recours aux assureurs privés pour pouvoir espérer compléter ses maigres pensions de retraite. Un cadeau de plus au fond aux amis, aux requins de la finance qui vont enfin pouvoir faire du profit à grande échelle avec l'argent des retraites.


En somme, le gouvernement prétend sauver la retraite par répartition alors qu'il s'agit pour lui de la tuer. Cela suffit pour exiger le retrait de ce projet de loi. C'est sur ce point nodal que peut se faire l'unité la plus large de la gauche politique, syndicale et associative. Sur ce point peut se nouer le rapport de force et s'organiser le bras de fer avec le pouvoir. C'est possible car la population rejette majoritairement cette loi.


Il faut répondre massivement à l'appel pour le 7 septembre et faire de cette journée, une grande journée de grève et de mobilisation. Le 7 septembre doit servir de tremplin pour la construction d'un mouvement d'ensemble large et durable. Aussi est-il essentiel dans le cadre de sa préparation, partout où cela est possible, de poser la question de la reconduction de la grève et d'imposer celle-ci comme la seule voie efficace pour obtenir le retrait de ce projet scélérat.

 

Quels que soient les points de vue des uns et des autres, le NPA défend toujours la retraite à 60 ans, à taux plein et le retour à 37,5 annuités pour tous et toutes.

Partager cet article
Repost0

Contactez le NPA du Finistère

 

faou

 

UNE-190.JPG

 

cgt-gg.jpg

 

affiche_Peillon_Fioraso_BAT_0_0.preview.jpg

 

encart npa taille normale

 

 

nukleel-nam-bo-ket.jpg

accueil
*

Brest

06 42 22 96 37

brest.npa@gmail.com

 

Quimper

06 59 71 42 21

quimper.npa@gmail.com
 

Le blog sur les

questions maritimes

L'autre grenelle de la mer

 

Le blog de solidarité avec

les camarades arabes

Revolution arabe 

 

fermoez-fesse.jpg

Recherche

Actions !

Pour plus de détails voir les liens: 

 

diapo prisonnier palestine

Soirée prisonniers palestiniens

AFPS Brest

mardi 16 avril

20H30

Maison des syndicats

 

sortir-copie-1.jpg


manifestants-hopital-SUD-copie-1


Quimper Gourmelen

Rassemblement

vendredi 19 avril

8 h 45


foto2-205-ebf3f

 

Fermez Cofrents

(pays Valencian)

 

 

laniion.jpg

  Concert à Lannion

 

no nuk

 

Dimanche 28 avril

Brennilis

anti-r-1-r-copie-1.jpg

 


robertbelle5mai13DZ

 

 

Mardi 7 mai

 Yves-Marie Le Lay,

Président de

Sauvegarde du Trégor

  Douarnenez

Librairie l'Ivraie à 20h00

 

nddk.jpg

 

yy.jpg

 

st nnonon

 

grece.jpg