Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 février 2013 7 03 /02 /février /2013 13:36

1er février 2013

 

Le 12 février, le SNUipp-FSU appelle à une journée nationale de grève, de manifestations et de rassemblements : Oui à une réforme des rythmes mais réussie pour les élèves et construite avec les enseignants.


Depuis des semaines, nous n’avons cessé d’attirer l’attention du ministre sur les multiples difficultés que pose la réforme des rythmes scolaires telle qu’elle a été engagée. Nous ne revendiquons pas un statu-quo ou un retour en arrière...bien au contraire !


- Nous voulons une réforme réussie pour tous les enfants sur tout le territoire.

- Nous demandons également une réforme qui prennent en compte les conditions de vie professionnelle des enseignants.

Inégalités : nous écrivons un NON

Or, à l’épreuve des travaux pratiques, c’est la grande déception. Alors que le ministre affirmait en octobre dans le journal Le Monde « qu’aucun enfant ne soit hors de l’école avant 16h30 », aujourd’hui, l’Association des maires de France précise que l’heure de sortie de 16h30 n’est pas obligatoire et que l’organisation des activités péri-éducatives reste à la libre appréciation des élus, tout comme leur gratuité. Malgré les efforts des communes, cette réforme va générer de nouvelles inégalités dans une offre éducative qui en compte déjà beaucoup trop.

Pas sans les enseignants

De même, alors que le ministre déclarait encore la semaine dernière sur France-Inter que les conseils d’école seraient consultés, aujourd’hui sur le terrain, il n’en est rien. Horaires des écoles, durée de la pause méridienne, organisation de la sieste en maternelle, utilisation des locaux scolaires sur le temps péri-éducatif, organisation des activités périscolaires et des activités pédagogiques complémentaires, tout cela ne peut être pas être le fruit d’une décision unilatérale écartant les enseignants.

La pause méridienne : un temps pour qui ?

Souvent, les DASEN négocient avec les maires mais n’estiment pas utiles de réunir les équipes enseignantes. Comme il faut aller vite pour être prêt dès 2013, des schémas rigides d’organisation du temps scolaire surgissent dans les départements. Tous semblent vouloir imposer un allongement de la pause méridienne, parfois jusqu’à 2H45, avec une demi-heure d’activités périscolaires.


Où est l’intérêt de l’enfant pourtant vanté à coup de déclarations fracassantes ?


Car on peut alors se demander quelle sera la nature des activités que l’on peut offrir à des enfants en 30 minutes. Et puis, que feront les enfants le reste du temps de midi ? De la cour de récréation ? Et ceux qui ne mangent pas à la cantine ? Et les enfants de maternelle dont les besoins physiologiques nécessiteraient qu’ils bénéficient de la sieste juste après le déjeuner ?


De même, où est la prise en considération des conditions de vie personnelle et professionnelle des enseignants ?

 

Dans beaucoup d’endroits, faute de locaux, il est envisagé d’utiliser les salles de classes pour ces activités du midi. Mais alors, que feront les enseignants qui sont condamnés à rester à l’école sur ce temps méridien ? Du coup, les enseignants finiront l’école à 16H 15 voire 16H30 comme avant, avec le mercredi en plus. Il est inconcevable de leur imposer un allongement de leur amplitude de travail à l’école. Idem pour les animations pédagogiques dont certains DASEN annoncent déjà qu’elles auront lieu le mercredi après-midi. Enfin, le SNUipp-FSU demande toujours au ministre une revalorisation des PE.

Reporter pour une vraie réforme réussie en 2014

Face à ce bricolage insatisfaisant qui se dessine pour les enfants comme pour les enseignants, le SNUipp-FSU estime qu’il faut reporter la réforme à 2014. Le décret d’aménagement du temps scolaire doit être revu, les conseils d’école consultés. Il faut se donner le temps de penser une vraie réforme et de construire les conditions de sa réussite dans les écoles en s’appuyant sur les enseignants.


C’est sur cette plateforme, et pas une autre, que dans les départements, le SNUipp-FSU va s’adresser à ses partenaires attachés à une transformation de l’école au service de la réussite des élèves. Pas de statu quo ! Nous voulons faire bouger l’école, dans le bon sens et avec les enseignants.

*

http://www.snuipp.fr/Journee-de-greves-de

Partager cet article
Repost0
3 février 2013 7 03 /02 /février /2013 13:02

 

Le NPA tient à apporter toute sa solidarité à Nadir Dendoune, journaliste, photographe, incarcéré dans une prison à Bagdad alors qu’il exerçait son métier pour le compte du Monde Diplomatique.

 

Son arrestation est inacceptable. C’est une atteinte à la liberté de la presse. Nadir Dendoune doit être libéré immédiatement. Le NPA est prêt à participer à toutes les actions de solidarité pour obtenir sa libération.


Partager cet article
Repost0
3 février 2013 7 03 /02 /février /2013 12:21

Version libérale de l'aide alimentaire

*

3 février 2013 

*

Quatre associations françaises d'aide alimentaire, Banques alimentaires, Croix-Rouge française, Restos du coeur et Secours populaire français,

 

lancent une mobilisation nationale, et notamment à Rennes, contre un nouveau règlement créant une Fonds européen d'aide aux plus démunis (FEAD) qui ne comportera plus un volet alimentaire aussi important qu'actuellement, qui prendrait effet en 2014 et se substituerait à l'actuel PEAD.

 

La Banque alimentaire 29 a expédié un courrier, le 20 janvier, aux huit députés finistériens à propos de leur délibération sur le FEAD dans lequel elle précise que si la délibération est adoptée « elle se traduirait pour la BA 29 par une réduction drastique de l'aide ».

 

Les 500 tonnes annuelles de produits alimentaires que nous recevons de Bruxelles se trouveraient réduites à moins de... 200 tonnes dès 2014 ».

*

http://www.letelegramme.com/ig/generales/regions/finistere/aide-alimentaire-europeenne-manifestation-demain-a-rennes-03-02-2013-1992829.php

*



Partager cet article
Repost0
3 février 2013 7 03 /02 /février /2013 12:12

*

3 février 2013

*

Les CRS sont intervenus vendredi soir devant un squat de la place Saint-Germain, au centre de Rennes, où une soixantaine de personnes protestaient contre l'expulsion de la dizaine d'occupants du bâtiment.

 

Des coups de matraque ont été donnés. Le collectif Droit au logement d'Ille-et-Vilaine s'est élevé contre cette expulsion, estimant que le squat « démontrait par trop les problèmes des jeunes pour se loger décemment et à un prix abordable » .

 

Le DAL35 a demandé « l'application de la loi de réquisition des logements vides » et « l'arrêt des expulsions, a fortiori de logements laissés vacants pendant des mois voire des années ».

*

http://www.letelegramme.com/ig/generales/regions/bretagne/rennes-intervention-des-crs-devant-un-squat-03-02-2013-1992817.php

Partager cet article
Repost0
3 février 2013 7 03 /02 /février /2013 11:52

zone-humide.jpg

3 février 2013 

 

Les opposants au projets d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes(44) ont organisé ce week-end une opération de réinstallation dans la ferme de Bellevue, occupée depuis lundi et qu'un jeune agriculteur s'est engagé à faire revivre en y ramenant, hier, ses animaux (vaches, moutons, poules).

 

« Cette occupation la protège de sa démolition et de son démantèlement afin qu'elle garde son potentiel de production en attendant l'arrêt du projet », écrit l'Acipa. Le collectif a appellé, hier, les volontaires à participer à la remise en état du bâtiment pour faciliter cette réinstallation.

 

La ferme de Bellevue est devenue le nouveau symbole de la résistance à l'aéroport, notamment via une lettre ouverte au président de la République.

*

http://www.letelegramme.com/ig/generales/regions/bretagne/notre-dame-des-landes-operation-de-reinstallation-dans-une-ferme-03-02-2013-1992822.php

Partager cet article
Repost0
3 février 2013 7 03 /02 /février /2013 11:33
rebelle-copie-1.jpg

 Le vendredi 25 janvier, trois lycéennes ont été exclues du lycée de Providence aux Abymes.

 

L’une d’elles, mineure, a même été embarquée brutalement par la police dans l’établissement, et retenue au commissariat. Sa mère n’a pu récupérer sa fille au poste qu’en fin de matinée.


Le motif ? Cette jeune fille portait un pin’s de soutien au journal Rebelle ! Ce petit mensuel dénonce régulièrement les problèmes auxquels la jeunesse de Guadeloupe doit faire face. Les lycéens y décrivent notamment leurs mauvaises conditions d’études, ainsi que les abus de pouvoir qu’ils subissent dans les établissements scolaires.


Le rectorat a toujours refusé de rencontrer les rédacteurs de ce journal, et il a choisi la répression pour essayer de les faire taire.

 

Depuis septembre 2008, les Rebelles ont du faire face à de nombreuses tentatives d’intimidation de la part des responsables de l’académie, qui ont reçu l’appui de la préfecture. C’est ce qui a conduit devant les tribunaux deux étudiants, qui sont également militants de Combat ouvrier : Raphaël Cécé et Sony Laguerre.


Mais il semblerait que les autorités sont en train de «perdre leur fil». Le 16 janvier, le tribunal a demandé piteusement un report pour l’affaire de Raphaël. Et le 18 janvier, lorsque Sony s’est présenté, le tribunal a enfin accepté que les deux procès se déroulent le même jour, le 13 mars 2013. C’est une avancée, car cela montre qu’il ne s’agit pas de deux procès différents, concernant deux jeunes délinquants, mais bien d’une seule et même affaire, où ces jeunes sont poursuivis pour leur activité militante.

 

La CGTG a décidé de montrer son soutien à Raphaël et à Sony en appelant les salariés à la mobilisation le 13 mars.


Ces avancées ont conduit le recteur à organiser, le mardi 22 janvier, une «cellule de crise anti-rebelle», au cours de laquelle, de son aveu même, il a encouragé les proviseurs à s'attaquer aux membres du journal Rebelle ! C'est la raison pour laquelle, trois jours plus tard, au lycée Providence, la proviseure s'est sentie autorisée à faire arrêter une enfant par la police et à faire subir des sanctions injustes à deux autres jeunes filles.

 

Cela a soulevé une certaine émotion. Les lycéennes ont reçu le soutien de nombreuses organisations politiques et syndicales. Le collectif d’avocats qui défend Raphaël et Sony s’est aussi mobilisé. Le recteur d’académie, M. Martens, a d’abord adopté une posture autoritaire et il a soutenu la proviseure, en allant jusqu’à calomnier l’élève interpellée ainsi que les Rebelles.

 

Mais il a dû se raviser, et ordonner au lycée la réintégration des trois élèves le jeudi 31 janvier. Les jeunes rédacteurs et diffuseurs de Rebelle ! en sortent renforcés dans leur détermination. Ils ont bien l’intention de rester mobilisés pour défendre Raphaël et Sony le 13 mars. Combat ouvrier sera à leur côté.

*

http://www.combat-ouvrier.net/pageLibre00010ffd.asp#I0001260c

Partager cet article
Repost0
3 février 2013 7 03 /02 /février /2013 10:47

 

 

Partager cet article
Repost0
3 février 2013 7 03 /02 /février /2013 10:22
Damien Delseny et Aurélie Lebelle | Publié le 02.02.2013, 07h01
Le 12 février, les salariés de dizaines d’entreprises victimes de plans sociaux manifesteront leur solidarité avec Goodyear. Un mouvement surveillé de près par la police.

Paris (VIIe), mardi. Le collectif contre les licenciements boursiers a rassemblé 700 salariés devant le ministère du Travail. Le 12 février, il compte frapper plus fort en manifestant auprès des employés de Goodyear. 

Ils veulent frapper fort. Et s’organisent en coulisses pour envoyer un signal à . Le 12 février, au moins un millier de salariés visés par des plans sociaux (, Fralib, , Virgin, Pilpa…) devraient se regrouper à 8h30 à Rueil-Malmaison (Hauts-de-Seine), devant le siège de l’entreprise Goodyear. Un geste de solidarité envers les 1173 employés de l’usine d’AmiensNord, qui apprendront officiellement ce jour-là la fermeture de leur site lors d’un comité central d’entreprise (CCE).

Des plans sociaux qui s’accumulent, des salariés qui s’impatientent devant l’impuissance des pouvoirs publics… en alerte, les services de police craignent une « radicalisation » de certains groupes de manifestants. Si la préfecture de police assure ne pas avoir reçu « d’alerte spécifique » quant à la journée du 12 février, d’autres sources émanant du renseignement confirment la « préoccupation » des services. Une note envoyée mercredi par le directeur de la sécurité publique sur les « orientations stratégiques 2013 » des RG place d’ailleurs « le domaine économique et social » en première position des priorités en matière de renseignement et ordonne « d’anticiper les mobilisations, les risques d’incidents et les éventuelles menaces sur l’outil de production en cas de radicalisation d’un conflit ».

 

Le NPA appelé à participer

C’est ce qui pourrait se passer avec Goodyear, en passe de devenir le nouveau symbole social de la lutte des salariés pour préserver leurs emplois. Déjà, le collectif contre les licenciements boursiers a répondu présent. Mardi, il a rassemblé près de 700 salariés devant le ministère du Travail. Cette fois-ci, ils devraient être encore plus nombreux.

 

Les salariés de dizaines d’autres entreprises — la plupart du temps des adhérents CGT — devraient rejoindre le mouvement. « On en est encore qu’aux prémices, assure Marie Lecomte, aux commandes de l’organisation. Mais on devrait être plus de 1000 personnes minimum. Le mouvement va encore s’élargir. » Chez PSA, par exemple, on s’interroge sur l’opportunité de manifester. Marie Lecomte dit aussi être en contact avec Philippe Poutou, du Nouveau Parti anticapitaliste (NPA), qui lui a répondu qu’il allait appeler ses troupes à rejoindre le mouvement.

Pour l’instant, les organisateurs assurent que la manifestation se fera uniquement devant le siège social de Goodyear… sans débordement dans la capitale, toute proche. Jean Mangin, de la CGT ArcelorMittal de Florange, qui fera le déplacement, prévient toutefois : « C’est vrai que dans ce genre d’action on ne sait jamais comment cela peut se passer. »

*

http://www.leparisien.fr/economie/emploi/plans-sociaux-la-police-redoute-une-radicalisation-02-02-2013-2533983.php

*

Commentaire: Le NPA soutien à fond, mais ce sont les entreprises en lutte qui décident!

Partager cet article
Repost0
3 février 2013 7 03 /02 /février /2013 10:18

 

 

Partager cet article
Repost0
3 février 2013 7 03 /02 /février /2013 09:58

Photo F.vignette paysage

*

2 février 2013 

*

Agrandir le texte

Depuis cinq mois, l'église désaffectée de Quizac est occupée par des migrants;

*

des Albanais et des Tchétchènes principalement, ainsi que, plus récemment, des Kosovars. Ils sont actuellement une quarantaine à habiter le bâtiment propriété de l'évêché, fermé depuis deux ans. Pour des raisons de salubrité, les évêques de France interdisent l'occupation des églises. « Un huissier s'est rendu sur place. Sur cette question, nous travaillons en lien avec la préfecture. Une solution est imminente », aconfirmé Yvon Gargam, responsable de la communication du diocèse de Quimper.

À l'hôtel et dans des campings

Il n'en a pas dit plus sur les modalités de la prise en charge des migrants. La préfecture n'a pas non plus souhaité s'exprimer. Selon nos informations, le squat serait évacué mardi. Les occupants, des adultes et des enfants, seraient relogés à l'hôtel et dans des mobile homes dans des campings, aux quatre coins du département.

  • Karine Joncqueur

http://brest.letelegramme.com/local/finistere-nord/brest/ville/squat-de-l-eglise-de-quizac-une-solution-imminente-02-02-2013-1992071.php#go_reactions

*

Commentaire: Il ne s'agit pas d'un "squat", mais d'une réquisition, la préfecture ne remplissant pas son rôle d'aide aux réfugiés, selon les lois internationales.

Partager cet article
Repost0

Contactez le NPA du Finistère

 

faou

 

UNE-190.JPG

 

cgt-gg.jpg

 

affiche_Peillon_Fioraso_BAT_0_0.preview.jpg

 

encart npa taille normale

 

 

nukleel-nam-bo-ket.jpg

accueil
*

Brest

06 42 22 96 37

brest.npa@gmail.com

 

Quimper

06 59 71 42 21

quimper.npa@gmail.com
 

Le blog sur les

questions maritimes

L'autre grenelle de la mer

 

Le blog de solidarité avec

les camarades arabes

Revolution arabe 

 

fermoez-fesse.jpg

Recherche

Actions !

Pour plus de détails voir les liens: 

 

diapo prisonnier palestine

Soirée prisonniers palestiniens

AFPS Brest

mardi 16 avril

20H30

Maison des syndicats

 

sortir-copie-1.jpg


manifestants-hopital-SUD-copie-1


Quimper Gourmelen

Rassemblement

vendredi 19 avril

8 h 45


foto2-205-ebf3f

 

Fermez Cofrents

(pays Valencian)

 

 

laniion.jpg

  Concert à Lannion

 

no nuk

 

Dimanche 28 avril

Brennilis

anti-r-1-r-copie-1.jpg

 


robertbelle5mai13DZ

 

 

Mardi 7 mai

 Yves-Marie Le Lay,

Président de

Sauvegarde du Trégor

  Douarnenez

Librairie l'Ivraie à 20h00

 

nddk.jpg

 

yy.jpg

 

st nnonon

 

grece.jpg