Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 avril 2010 3 07 /04 /avril /2010 12:39

 



Partager cet article
Repost0
7 avril 2010 3 07 /04 /avril /2010 10:25

hopital2.jpg

Christian Troadec et la municipalité de Carhaix, ainsi que NPA Kreiz-Breizh et le comité de défense et de développement de l'hôpital, appellent la population à se rassembler demain, à 16h, devant le tribunal de Quimper, en soutien aux deux personnes convoquées dans le cadre des manifestations pour la défense des services de chirurgie et de maternité.


Source : http://letelegramme.com/local/finistere-sud/chateaulin-carhaix/carhaix/manifestants-convoques-nouveaux-appels-a-manifester-07-04-2010-860301.php

Partager cet article
Repost0
7 avril 2010 3 07 /04 /avril /2010 10:14


LES FILMS DU PARADOXE

présentent

L’encerclement

Un documentaire de Richard Brouillette

Canada – 2008 – 2h40

------------

Projections suivies de rencontres

avec le réalisateur :


Samedi 10 avril au Cinéma Le Bretagne

de St Renan

------

Dimanche 11 avril au Cinéma Le Club

de Douarnenez

------

Lundi 12 avril au Cinéma Breiz de Rostrenen

---------------

 

Avec : Noam Chomsky, Ignacio Ramonet, Normand Baillargeon, Susan George, Omar Aktouf, Oncle Bernard, Michel Chossudovsky, François Denord, François Brune, Martin Masse, Jean-Luc Migué, Filip Palda and Donald J. Boudreaux


 

À travers les réflexions et les analyses de plusieurs intellectuels de renom, ce documentaire trace un portrait de l’idéologie néolibérale et examine les différents mécanismes mis à l’oeuvre pour en imposer mondialement les diktats.


 

Déréglementer, réduire la taille de l’État, privatiser, limiter l’inflation plutôt que le chômage, bref, financiariser et dépolitiser l’économie : les différents dogmes de cette pensée prêt-à-porter sont bien connus. Et s’ils s’immiscent lentement dans nos consciences c’est qu’ils sont diffusés à travers un vaste et inextricable réseau de propagande.


 

De fait, depuis la fondation de la Société du Mont Pèlerin, en 1947, les instituts de recherche néolibéraux, ces think tanks financés par des transnationales et des grandes fortunes, propagent inlassablement la pensée néolibérale au sein des universités, dans les médias, auprès des parlementaires, etc.


 

Cette idéologie qui s’affiche évidence, forte de la sanction historique et scientifique que semble lui avoir conférée la chute de l’URSS, a su intoxiquer tous les gouvernements, de gauche comme de droite. En effet, depuis la fin de la Guerre Froide, le rythme des réformes néolibérales est allé sans cesse s’accentuant.

 

Souvent imposée par la force, que ce soit à travers les plans d’ajustements structurels du FMI et de la Banque Mondiale, sous la pression des marchés financiers et des transnationales ou même par la guerre, la doctrine néolibérale s’étend dorénavant à la planète entière.


 

Mais derrière l’écran de fumée idéologique, derrière ces beaux concepts d’ordre spontané et d’harmonie des intérêts dans un libre marché, par-delà la panacée de la «main invisible», que se cache-t-il réellement ?

Partager cet article
Repost0
7 avril 2010 3 07 /04 /avril /2010 10:02

860965 nono 298x224


Il semblerait que le directeur du Télégramme, Coudurier, Sarkozyste gêné par le "bling-bling", ait pris la mesure du changement des mentalités en Bretagne. Nono, le dessinateur du journal, semble n'en faire qu'à sa tête, comme ici sur les jeux en ligne!  "Pourvou que çà doure!" comme on dit dans le Sud. Enfin, il reste les chroniques d'opinion bien à droite et les "édito politiques", rassurez-vous! 

Partager cet article
Repost0
7 avril 2010 3 07 /04 /avril /2010 09:53

 

7 avril 2010


La crèche associative Ti-Liou sera fermée demain car l'ensemble du personnel sera en grève. Comme il y a un mois et avec le même slogan: «Pas de bébé à la consigne!».


Il y a quatre semaines, les seize salariés de la crèche associative Ti-Liou s'étaient mis en grève. Des professionnels de la petite enfance qui entendaient ainsi manifester leurs inquiétudes face aux conclusions du rapport Tabarot. Un rapport qui devrait conduire le gouvernement à présenter un projet de loi permettant d'assouplir les règles d'accueil collectif des jeunes enfants.

Plus d'enfants moins d'encadrement

La loi assouplirait notamment deux règles. Celle du nombre d'encadrants par places et celle du nombre d'encadrants diplômés par équipes. Exemple. Aujourd'hui à Ti Liou, il y a un encadrant pour cinq enfants qui ne marchent pas et un pour huit qui marchent.

 

Et la moitié des encadrants sont diplômés. La loi permettrait d'augmenter de 15% le nombre d'enfants par encadrant et de réduire à 40% le taux de diplômés. «Il faudrait accueillir plus d'enfants avec le même nombre d'encadrants mais moins formés», résume, amère, Delphine Caro, directrice de la crèche.

 

"Certes, personne ne nous empêcherait d'embaucher plus d'encadrants que requis mais avec quel argent?", fait remarquer Mariella Landais, coordinatrice de l'association. La situation financière dans les crèches est déjà drastique. Les communes nous soutiennent, certes, mais elles ne pourront pas aller au-delà de ce qu'elles font déjà. Je suis vraiment inquiète. C'est une proposition du ministère qui n'est pas viable».

La qualité de l'accueil en question


«Comment, dans ces conditions, pourrons-nous préserver la qualité de l'accueil, qui est le fondement de notre travail? Cette loi vise avant tout à permettre d'ouvrir un maximum de places d'accueil, sans moyens supplémentaires», résume Mariella Landais.

 

Demain, avec des parents et leurs enfants, la présidente de l'association, Marie Ducoq, en tête, toute l'équipe ira donc grossir les rangs de la manifestation départementale qui se déroulera à Quimper, à partir de 10h30, quai Dupleix, à l'appel du collectif national qui regroupe associations de professionnels et de parents et qui s'est baptisé «Pas de bébé à la consigne!».

Pétition en ligne sur www.pasdebebealaconsigne.com et à Ti Liou.

Partager cet article
Repost0
7 avril 2010 3 07 /04 /avril /2010 09:41

Éducation mardi 06 avril 2010

Une soixantaine de personnes ont manifesté cet après-midi devant l’inspection académique, à Quimper, pour protester contre la fermeture de trois classes d’inclusion scolaire (clis) dans le département (à Brest, Plouzané et Quimper).

 

Ces parents d’élèves handicapés réclament un enseignement adapté pour leurs enfants. À l’initiative de ce rassemblement : le collectif des associations des personnes handicapées dans le Finistère. Son président, Bruno Quellec, regrette l’absence de dialogue et de concertation avec les familles.

 

Ouest-France / Bretagne / Quimper / A la une de Quimper
Finistère
Les parents d'élèves handicapés manifestent
mercredi 07 avril 2010

Une soixantaine d'entre eux se sont rassemblés, hier, devant l'inspection académique. Ils réclament un enseignement adapté pour leurs enfants.

« En 2009, 547 élèves handicapés étaient scolarisés dans les 58 classes pour l'inclusion scolaire (Clis) du Finistère. Les prévisions indiquent qu'ils seront 545 à la rentrée. Deux élèves en moins et on ferme trois classes. Où est la logique ? »
Bruno Quellec, président du collectif des associations de personnes handicapées dans le Finistère ne décolère pas. Il est à l'initiative de la manifestation organisée, hier après-midi, devant les locaux de l'inspection académique.

Liste d'attente


Une soixantaine de parents d'élèves se sont rassemblés pour protester contre la fermeture de trois Clis à Quimper (école de Kerjestin), à Brest (Paul-Langevin) et à Plouzané (Croas-Saliou). « On veut forcer ces enfants à aller dans des classes dites ordinaires. Mais pour beaucoup d'entre eux, le handicap est trop lourd, ajoute Bruno Quellec. Et les enseignants ne sont pas formés pour les prendre en charge. L'inspection académique casse un système qui correspond bien aux besoins des familles. »


Beaucoup d'entre elles ne savent toujours pas où iront leurs enfants à la rentrée. « Dans le Finistère, il manque actuellement une centaine de places dans les instituts médico-éducatifs (IME) et près de 130 dans les services d'éducation spéciale et de soins à domicile (Sessad), précise André Guéguen, président de l'Adapéi du Finistère. Les listes d'attente s'allongent.

 

Le risque, c'est que ces familles soient sans solution et qu'elles se replient sur elles-mêmes. » Cette fois, elles ont déplié leur banderole pour exprimer leur désarroi : « On supprime des classes, on supprime des postes. L'inspection académique nous dit qu'il y a trop d'auxiliaires de vie scolaire (AVS). Et nos enfants, sont-ils de trop ? », lance un papa.


« L'illusion de l'intégration »


Les manifestants, soutenus par des syndicats de l'Éducation nationale, redoutent également les effets des nouvelles mesures concernant le mobilier adapté dans les écoles. « Jusqu'à présent, tout était géré par l'inspection académique, informe Bruno Quellec. Désormais, cette compétence est transférée aux collectivités locales. Aux familles de faire les démarches auprès des maires pour avoir une chaise ou un bureau. C'est une démarche à faire en plus. »

 

Même chose pour les auxiliaires de vie scolaire sur le temps du midi, à la cantine : « Ces personnels dépendront des collectivités locales et non plus de l'inspection académique. Concrètement, cela va compliquer les choses pour les enfants qui seront face à des personnes différentes. »


Vers 15 h, une délégation de parents a été reçue par un représentant de l'inspection académique. « La loi de 2005, c'est l'illusion de l'intégration, conclut André Guéguen. Elle sert de prétexte pour fermer les Clis. C'est absurde et c'est cela que nous venons dénoncer aujourd'hui. »

Partager cet article
Repost0
7 avril 2010 3 07 /04 /avril /2010 09:12

7 avril 2010  


Débrayage et pression (Le Télégramme)


Après un premier débrayage, mercredi 31mars, des personnels de l'Association tutélaire du Ponant (ATP) et, le lendemain, une rencontre «presque stérile», entre leurs représentants et le conseil d'administration, une soixantaine des 130 salariés ont, hier, remis le couvert devant le siège brestois de l'association qui gère des mesures de tutelles auprès des majeurs protégés du Finistère.

 

Au même moment, une de leur collègue était entendue par la direction dans le cadre d'un entretien préalable à un licenciement pour faute grave. La nature de la faute? «Avoir, dans le cadre d'une enquête conjointement menée par le conseil d'administration et le Comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT), remis un courrier dans lequel elle disait la dégradation des conditions de travail en lien avec les méthodes de management de la directrice de l'association», selon la CFDT. La direction, qui a mené l'entretien préalable au licenciement, est, hier, restée injoignable.

Une assemblée générale demain

«Nous espérons que c'est le conseil d'administration qui prendra la décision car c'est jouer avec l'argent public que de prendre le risque d'aller devant le tribunal des prud'hommes dans un tel dossier. La CFDT se réserve aussi la possibilité de porter l'affaire au pénal».

 

Une assemblée générale ouverte à tous les salariés de l'ATP se tiendra demain, à 18h30, au Juvénat, à Châteaulin.

  • K.J.
Association tutélaire du Ponant : bras de fer
mercredi 07 avril 2010

Des salariés réclament qu'une procédure de licenciement soit abandonnée. Ils veulent aussi un climat social plus serein.

Deuxième rassemblement de salariés, mardi, devant le siège de l'Association tutélaire du Ponant (ATP) à Brest. À 11 h précisément. À l'heure où la salariée concernée par une procédure en cours de licenciement pour faute grave passait un entretien préalable à sanction. Plus de soixante personnes étaient réunies « pour lui manifester leur soutien ». L'association compte 130 salariés en Finistère. Un débrayage était aussi prévu.


« L'entretien a duré deux heures. La directrice et la direction des ressources humaines sont uniquement revenues sur les éléments du courrier », rapporte la CFDT.


En mise à pied conservatoire, « désormais sans salaire, raconte le syndicat, la salariée avait remis un courrier à un membre du conseil d'administration ». Et ce, lors d'une enquête du comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT).


« Apaiser le climat »


Dans ce courrier, elle aurait avancé « des accusations ». Le conseil d'administration indique que « si elle revenait sur certaines allégations ou en atténuait le caractère péremptoire, cela constituerait un fait nouveau que la direction prendrait en considération ».


La salariée « reconnaît des maladresses mais c'était pour faire état d'un malaise plus général que vivent les salariés », défend la CFDT. Pour le syndicat, ce climat dure depuis au moins trois ans. « Des salariés sont venus en masse nous trouver. La modification du régime des tuteurs n'est pas à l'origine de la détérioration du climat. L'Udaf aussi est concernée. Pour autant, il n'y a pas de crispation. »


« Pour l'instant, on attend, précise Mari-Lou Roudaut de la CFDT. Il y a un délai de 48 h avant que la décision ne soit rendue. On espère que le conseil d'administration s'investisse et sache apaiser le climat. »

Le personnel doit se réunir en assemblée générale le jeudi 8 avril au Juvénat à Châteaulin.

Partager cet article
Repost0
7 avril 2010 3 07 /04 /avril /2010 09:10


7 avril 2010


Dans le dossier ADMR 29, des maires sortent de leur réserve.

 

Ceux des treize communes de la communauté de communes du pays des Abers (*) ont écrit à Christian Maguet, président de la Fédération ADMR du Finistère, et à Pierre Maille, président du conseil général. «Notre territoire compte plus de 200 salariés et 2.000 bénéficiaires, des personnes âgées dépendantes ou handicapées qui sont très inquiètes. Nous déplorons le manque de transparence. Il n'y a rien de pire que de ne pas savoir à quelle sauce on va être mangé...», indique Christian Tréguer, maire de Landéda, premier vice-président de la CCPA.

«Nous nous tournerons vers le juridique...»

L'élu souligne le caractère d'urgence de la démarche. «Dans notre secteur, des sociétés privées sont en train de prendre des parts de marché. Les gens vont se retrouver sans emploi. Et les difficultés de la fédération sont telles que les communes ne pourront que modestement participer à leur résolution. Il serait extrêmement difficile de municipaliser les services rendus par l'ADMR.

 

Nous attendons qu'avec l'aide du conseil général et de la Caisse régionale d'Assurance-maladie (Cram), les moyens soient trouvés pour préserver les raisons d'être de l'ADMR 29 et nous sommes prêts à y contribuer». Si les maires du pays des Abers n'obtiennent pas une réponse rapide du président de la Fédération, ils se tourneront vers les instances juridiques adéquates.

* Bourg-Blanc, Coat-Méal, Le Drennec, Kersaint-Plabennec, Landéda, Lannilis, Loc-Brévalaire, Plabennec, Plouguerneau, Plouguin, Plouvien, Saint-Pabu et Tréglonou.

Partager cet article
Repost0
7 avril 2010 3 07 /04 /avril /2010 09:03

6 avril 2010 


A Thomson, 90 % des salariés présents sur site se sont retrouvés entre midi et 13 h 30 pour protester contre l'annonce du plan social faite la semaine passée par la direction de Grass Valley. Le site brestois serait amputé de 26 de ses 73 postes.

Partager cet article
Repost0
7 avril 2010 3 07 /04 /avril /2010 09:01

6 avril 2010 


 

La CFDT, qui appelait mardi à une grève de 24 h à l'hypermarché Carrefour de Brest , estimait à 80 % la participation au mouvement . La direction l'évaluait de son côté à 20 % .


Dans la matinée, le personnel gréviste s'est posté à deux reprises au rond-point du magasin, bloquant une des voies d'accés. La direction a fait constater les faits par la police.


Le mouvement est liée aux propositions nationales de la direction concernant les négociations annuelles. La CFDT n'est pas d'accord avec leur contenu. Le mouvement est aussi lié aux conditions de travail dans le magasin brestois, que le syndicat juge dégradées, notamment du fait du non-remplacements de départs en retraite.


La direction estime nécessaire "de s'adapter dans un contexte difficile, avec un chiffre d'affaires en baisse localement".

Partager cet article
Repost0

Contactez le NPA du Finistère

 

faou

 

UNE-190.JPG

 

cgt-gg.jpg

 

affiche_Peillon_Fioraso_BAT_0_0.preview.jpg

 

encart npa taille normale

 

 

nukleel-nam-bo-ket.jpg

accueil
*

Brest

06 42 22 96 37

brest.npa@gmail.com

 

Quimper

06 59 71 42 21

quimper.npa@gmail.com
 

Le blog sur les

questions maritimes

L'autre grenelle de la mer

 

Le blog de solidarité avec

les camarades arabes

Revolution arabe 

 

fermoez-fesse.jpg

Recherche

Actions !

Pour plus de détails voir les liens: 

 

diapo prisonnier palestine

Soirée prisonniers palestiniens

AFPS Brest

mardi 16 avril

20H30

Maison des syndicats

 

sortir-copie-1.jpg


manifestants-hopital-SUD-copie-1


Quimper Gourmelen

Rassemblement

vendredi 19 avril

8 h 45


foto2-205-ebf3f

 

Fermez Cofrents

(pays Valencian)

 

 

laniion.jpg

  Concert à Lannion

 

no nuk

 

Dimanche 28 avril

Brennilis

anti-r-1-r-copie-1.jpg

 


robertbelle5mai13DZ

 

 

Mardi 7 mai

 Yves-Marie Le Lay,

Président de

Sauvegarde du Trégor

  Douarnenez

Librairie l'Ivraie à 20h00

 

nddk.jpg

 

yy.jpg

 

st nnonon

 

grece.jpg