Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 mars 2010 6 20 /03 /mars /2010 11:58
dyn003_original_550_371_jpeg__58eab36ed51b200ff74498f1b7265.jpg

Par Agnès Rousseaux (20 mars 2010)


Une « assurance spéculation ». C’est le projet défendu auprès du G20 par Dominique Strauss-Kahn, directeur général du FMI. Le principe ? Demander aux banques de cotiser à un fonds dʼassurance contre de futures faillites.


Dans un communiqué commun, les associations Attac, Aides et Oxfam critiquent cette proposition, qui selon elles n’empêchera en rien de nouveaux krachs financiers. Elle serait même un encouragement pour les banques « à des prises de risque excessives en les garantissant contre la faillite ».


Ce serait surtout une résignation « à simplement colmater les prochaines crises financières » selon les organisations non-gouvernementales, alors que cet argent devrait servir à engager les changements de comportements nécessaires pour éviter toute récidive. Les ONG demandent la mise en œuvre d’une taxe sur les transactions financières, qui tout en contribuant au financement des biens publics mondiaux, aurait l’intérêt d’encadrer la spéculation.


Dominique Strauss-Kahn refuse l’idée d’une telle taxation sur les transactions financières au motif que « l’industrie financière a fait de telles innovations qu’il est probablement impossible de trouver une taxation sur les transactions qui ne serait pas contournée par les potentiels contributeurs » [1].


D’où l’idée de collecter ces sommes par le biais d’une cotisation par les banques. « Nous ne voulons pas d’une solution extrêmement simpliste qui ne serait pas effective », a-t-il déclaré.


Pour les ONG, la mise en place d’une taxe sur les transactions financières est tout à fait possible, sous forme d’un micro-prélèvement (par exemple de 0,05%) sur l’ensemble des transactions financières. A la clé ? 600 milliards de dollars par an. Soit plus de 20 fois le produit national brut mondial. Des travaux récents ont montré que cela complétement envisageable. Ce type de prélèvement est déjà expérimenté en Grande-Bretagne, avec la Stamp Duty, ou pour les transactions concernant les obligations émises par les Etats dans la zone euro.


« La volonté de faire en sorte que tous les pays travaillent ensemble régresse quelque peu », a déclaré le directeur du FMI cette semaine devant le Parlement européen. Il s’est dit « préoccupé » par le manque de volonté des gouvernements à travailler pour réguler le système financier. La critique peut sembler étrange quant on sait que la « taxe FMI » qu’il propose ne marque pas une avancée majeure dans le contrôle du système financier par les États.

Notes

[1] IMF to Assess G-20 Progress on Recovery, Mulls Financial Levy

Partager cet article
Repost0
20 mars 2010 6 20 /03 /mars /2010 11:31

La position du NPA c'est de battre la droite, d'accentuer encore la défaite du parti du président. Nous ne précisons pas plus la consigne de vote, mais nous portons à votre connaissance cette communication sans appel au vote :

Bonjour,

Depuis lundi les médias vous donnent des informations parfois contradictoires sur les raisons réelles qui font de la région Bretagne la seule où les forces de gauche du Parti socialiste et d'Europe Écologie (Verts et UDB) n'ont pas pu fusionner.

Au-delà des questions d'application de la règle pour la répartition des places sur une liste de fusion, pourtant choisie ensemble et appliquée partout ailleurs en France mais refusée par Jean-Yves Le Drian, le problème essentiel était bien celui du programme.


Jean-Yves Le Drian s'annonçait disposé à l'union
SEULEMENT A PARTIR DU MOMENT 
où Europe Écologie Bretagne aurait reconnu le programme de la liste socialiste : "ce sera mon programme, rien que mon programme, le premier tour a tranché" nous a-t-il dit dès le début des négociations. Celui qui prétend  "garantir la participation de tous aux débats régionaux : pour une démocratie participative au quotidien", refuse de marier les programmes...

Pourquoi une telle intransigeance et un tel refus de négocier le programme ? Comparez les deux professions de foi du premier tour et vous comprendrez.


Dans celle du PS, aucune remise en question des causes des pollutions de l'eau et de l'air, des algues vertes et des cyanobactéries. Dans la lutte contre le fléau mortel des algues vertes, le Conseil régional aurait pu se porter partie civile contre l'État et contre X ! Pourtant Jean-Yves Le Drian n'a jamais voulu aller au-delà du déclaratif et affronter des lobbies encore puissants.

Pas un mot non plus sur la réunification de la Bretagne et la modification des institutions nécessaire à la mise en œuvre de la conversion écologique de l'économie.


La région Bretagne est le seul cas de triangulaire PS - Europe Écologie - UMP. Et comme par hasard c'est la région où les problèmes liés aux pollutions de l'agriculture intensive sont les plus visibles, et les plus médiatisés devant toute la France (Thalassa, etc.). Jean-Yves Le Drian a-t-il préféré protéger l'agro-industrie et son cortège de méfaits ?

Nous faisons le choix de l'installation de 2000 jeunes par an en agriculture pour une alimentation saine et un environnement respecté, gages de la santé publique.


Nous comptons sur vous pour affirmer le choix d'une Bretagne sans OGM du port à la fourchette, sans algues vertes et sans pollution ; une Bretagne sans nucléaire et sans centrale thermique qui se donne les moyens d'aller vers l'autonomie énergétique créatrice d'emplois, une Bretagne solidaire qui va vers la souveraineté alimentaire, une Bretagne autonome et ouverte au monde.




Partager cet article
Repost0
20 mars 2010 6 20 /03 /mars /2010 11:25
Justice vendredi 19 mars 2010

« La demande est devenue sans objet. »

 

Voilà, en substance, la conclusion du président Le Quinquis dans l’affaire qui opposait la direction et le syndicat de l’Afobat. Depuis un mois et demi, les employés du centre de formation aux apprentis du bâtiment se battent pour la réintégration de Nicolas Gallais Duval, un animateur licencié, selon eux, à tort.


Après plusieurs journées de grève ayant entraîné l’annulation des cours, la direction avait décidé de saisir le tribunal pour que celui-ci se prononce sur la légalité du mouvement. Selon les dirigeants, cette grève causerait un trouble manifestement illicite. Au cours du procès, le président du tribunal avait demandé la mise en place d’une médiation. Le temps de la discussion, le syndicat a suspendu son mouvement. Le tribunal ne pouvait donc plus rendre une décision sur un conflit actuellement suspendu.

Partager cet article
Repost0
20 mars 2010 6 20 /03 /mars /2010 11:23
Social vendredi 19 mars 2010

Ce matin, vers 11 h 30, une vingtaine de salariés de Carrefour étaient rassemblés à l’entrée du magasin pour distribuer des tracts et faire signer une pétition.


À l’appel du syndicat CGT, ils dénoncent la fermeture de 21 magasins de l’enseigne en Belgique. Les employés quimpérois ont aussi présenté leurs craintes quant à l’avenir de leur magasin : « Il y a un projet de pesée automatique des fruits et légumes qui pourrait entraîner la suppression de deux postes et la direction voudrait installer un îlot de caisses automatiques supplémentaires », explique Michelle Laurent, une des salariés mobilisés.


Le fonctionnement de l’hypermarché n’est pas perturbé par ce mouvement.

Partager cet article
Repost0
20 mars 2010 6 20 /03 /mars /2010 11:14

20 mars 2010


Jérôme Jaffré, politologue directeur du Centre d'études et de connaissance sur l'opinion publique (Cecop), analyse le nouveau paysage politique français.



Comment expliquer le taux record d'abstention enregistré dimanche dernier?


Dans cette abstention considérable, il y a une part de distance à l'égard de la politique. On observe ce phénomène dans tous les scrutins sans grands enjeux. S'y est ajoutée, cette fois-ci, une sorte de consensus entre le PS, Nicolas Sarkozy et l'UMP pour limiter la mobilisation électorale. On a soigneusement évité les thèmes de campagne nationaux. Or, dans une campagne de ce type, si on n'introduit pas d'ingrédients nationaux, on limite forcément la participation. Le PS l'a voulu parce qu'il voulait jouer sur la qualité de son réseau d'élus et sur le fait que ses présidents sortants avaient l'avantage de la légitimité. Cela s'est révélé être un assez bon calcul. De son côté, Nicolas Sarkozy voulait au départ nationaliser la campagne, mais il a rebroussé chemin à partir de janvier en affirmant que c'était une élection sans conséquence. Tout a été fait ainsi pour réduire le degré de mobilisation.


lire la suite

link

Partager cet article
Repost0
20 mars 2010 6 20 /03 /mars /2010 11:07

20 mars 2010 à 09h17

 

À la suite du sommet social du 15 février, les organisations continuent de manifester leur profonde inquiétude sur «l'emploi, les salaires, le pouvoir d'achat, les conditions de travail, les retraites et les politiques publiques.


La question des chômeurs en fin de droits est reléguée à une concertation avec le secrétaire d'État à l'Emploi».


Dans le cadre de la journée de mobilisation interprofessionnelle unitaire du 23mars, les unions départementales CGT, CFDT, FSU, Solidaires, Unsa appellent les salariés à se mobiliser par des arrêts de travail et manifestations qui seront organisés sur le département à


Saint-Brieuc, à 10h30, place de la Liberté;

Lannion, à 11h30, parking de La Poste;

Guingamp, à 10h30, place de l'Échiquier.

Partager cet article
Repost0
19 mars 2010 5 19 /03 /mars /2010 11:39
Ben oui, il a organisé sa faillite:

1237298742graphbouclier300x280.jpg

Partager cet article
Repost0
19 mars 2010 5 19 /03 /mars /2010 10:35
27811_une-guyane.jpg
17 mars 2010


La droite guyanaise se sent très forte pour ces régionales. Après les référendums du mois de janvier qui ont validé le projet institutionnel concocté par l’Élysée, avec une très forte abstention, le candidat adoubé par Sarkozy, Rodolphe Alexandre, ancien membre du Parti socialiste guyanais, avait pour slogan  : «  Un jour, un tour  ». Mais la population l’a obligé à un second tour, avec un vote d’environ 40 % pour la liste UMP.


À gauche les Guyanais ont choisi une gauche de combat, favorable à plus d’autonomie, pour s’opposer aux notables de l’UMP. C’est en effet la liste emmenée par Christiane Taubira et Fabien Canavy, issue d’une alliance entre le mouvement Walwari et le Mouvement de décolonisation et d’émancipation sociale (MDES) qui est arrivée en tête des listes de gauche.


La liste «  2 ans, un Marathon pour bâtir  » était sans nul doute la plus marquée à gauche, et elle a obtenu 23 % des voix. Les autres listes n’ont pas dépassé 10 %, notamment le Parti socialiste guyanais qui gère la région depuis dix-huit ans. Dans ce contexte de forte polarisation, les militants du NPA appellent à faire barrage à la droite et à soutenir l’espoir porté par la candidature de Taubira et de ses colistiers.


Correspondant

Partager cet article
Repost0
19 mars 2010 5 19 /03 /mars /2010 10:31

15 mars 2010

LA VIE DU SYNDICALISTE RUSSE VALENTIN OUROUSOV

EST EN DANGER !


Le syndicaliste Valentin Ourousov est en prison depuis plus d’un an. Son crime ? Il avait fondé en 2007 un syndicat indépendant, « Prosvoboda », dans l’entreprise d’extraction de diamants ALROSA, sise dans la République de Sakha-Iakoutie.


ALROSA est une entreprise florissante : c’est le premier producteur russe de diamants. En 2009 ALROSA a vendu 25 % des diamants bruts achetés dans le monde. ALROSA a annoncé avoir devancé cette même année le bostwanais Debswana et le sud-africain De Beers dans la production de carats. Le conseil de surveillance d’ALROSA est présidé par le ministre russe des finances, Koudrine, flanqué du premier ministre de la république de Sakha-Iakoutie, Egor Borissov et du vice-premier ministre, Guennadi Alexeiev. En août 2009 le premier ministre Vladimir Poutine a fait attribuer par l’Etat russe un soutien d’un milliard de dollars à ALROSA.


Le syndicat de Valentin Ourousov a vite rassemblé près d’un millier de membres, et a soumis à la direction une liste de revendications portant sur les conditions de travail et de rémunération des ouvriers et employés de l’entreprise. La réaction ne s’est pas fait attendre.


Le 13 septembre 2008, Valentin Ourousov a été arrêté et accusé de « détention de narcotiques » qu’en réalité, selon un procédé éprouvé, les policiers lui fourrèrent dans la poche au moment même de son arrestation. L’un des deux officiers de police chargés de l’opération fut d’ailleurs arrêté peu après pour malversations.


Le tribunal a d’abord condamné Valentin Ourousov à 6 ans de prison. A la suite d’une campagne menée en Russie et à l’étranger cette condamnation a d’abord été cassée en appel. Mais le tribunal régional l’a à nouveau condamné à 6 années de prison, réduites à 5 lors d’un second appel.


En même temps, la direction d’ALROSA a licencié tous les responsables du syndicat « Profsvoboda », les a fait inscrire sur une « liste noire » destinée à les empêcher de retrouver du travail. Elle a obtenu ce qu’elle voulait : le syndicat décapité a perdu plus de la moitié de ses adhérents.

Le gouvernement de la République de Sakha (Iakoutie) reste quant à lui sourd aux appels lancés en faveur d’Ourousov, et ne semble être sensible qu’aux exigences de la direction d’ALROSA.


Ourousov est atteint d’une maladie des reins qui a nécessité son hospitalisation bientôt suivie de son renvoi en cellule, où il est soumis au harcèlement de l’administration pénitentiaire.


Sa vie est en danger !

Son maintien en prison est une violation des libertés syndicales élémentaires.


Deux délégations de syndicalistes aux ambassades de Russie à Paris et à Berlin ont fait état de ces éléments, et ont réclamé sa libération, tout comme le syndicat des mineurs britanniques, et des militants ouvriers et démocratiques de Serbie. Pour sauver Ourousov et défendre les libertés syndicales cette exigence doit être largement reprise.


C’est pourquoi les soussignés réclament la libération immédiate de Valentin Ourousov.


Premiers signataires : Carine Clément, « Institut de l’Action collective » (IKD, Moscou), Jean-Jacques Marie, historien ;


Merci de renvoyer votre signature, en indiquant vos nom, prénom, et qualité, à


Jean-Jacques Marie


jj.marie@club-internet.fr 

 








Le 26 décembre 2008, le tribunal de district de Mirny de la République de Sakha (Iakoutie) a condamné Valentin Ourousov, électricien à l’URMSU Almazenergoremont de AK ALROSA et leader du syndicat Profsvoboda, à 6 ans de réclusion pour détention de drogues. Son avocat, Evgueny Chernousov, affirme que le tribunal n’a pas suffisamment étudié les preuves montrant l’innocence du syndicaliste, ni pris en considération sa version des faits. Lors de l’arrestation et de la confiscation des drogues, violence et menaces de mort ont été utilisées par les autorités, les déclarations des témoins à charge ont été déformées. De plus, l’arrestation de Valentin Ourousov a eu lieu à un moment essentiel de l’activité du syndicat : 2 jours avant la fin de la commission de conciliation créée pour résoudre les conflits de travail dans l’entreprise.

Ainsi, il y a fort à parier que la condamnation de Valentin Ourousov est une attaque contre son activité syndicaliste, ce qui crée un précédent extraordinairement dangereux capable d’amener à une aggravation de la situation sociale dans un proche avenir. D’ailleurs, en janvier et février 2009, 13 militants du syndicat Profsvoboda ont été licenciés de l’entreprise AK ALROSA. Et ces militants se voient maintenant refuser tout emploi dans les autres entreprises de la ville puisque ces dernières sont toutes liées à la compagnie AK ALROSA. Le pourvoi en cassation d’Ourousov aura lieu dans la seconde moitié d’avril à la Cour suprême de la République de Sakha, vous pouvez leur envoyer une lettre demandant la libération de Valentin Ourusov (modèle sur le site ikd.ru).

 

 


Autre cas, autre demande de soutien : Depuis le 6 novembre 2008, Alexei Olesinov est en prison, en attente de son procès, poursuivi pour hooliganisme en groupe (article 213, al. 2 du code pénal de la Fédération de Russie). Précisément, il est accusé de s’être battu avec des agents de sécurité du club moscovite « Culte », le 30 août 2008. Il est arrêté deux mois après, bien que les agents n’aient même pas porté plainte (les bagarres se produisent quotidiennement à la sortie des clubs). Toutes les preuves montrent donc que l’affaire est entièrement fabriquée. L’appartenance d’Olesinov au mouvement informel Antifa a été révélée dans l’enquête, alors que ça n’avait rien à y faire.

L’histoire d’Alexeï Olesinov avait été racontée dans l’un des derniers articlesAnastasia Babourova, Grani.ru l’a relaté également cette semaine. Une campagne internationale pour faire pression sur les autorités russes peut-elle servir à quelque chose ? Si vous le croyez, n’hésitez pas à écrire au ministère des Affaires étrangères de la Fédération de Russie ou à organiser des actions près des ambassades russes dans vos pays, ce jeune homme de 23 ans risque 5 ans de prison pour des convictions politiques.

d’

Tribunal :


Téléphone/Fax : +7 495 911-03-85 en écrivant “Konovalova N.V.”
Adresse : 109147, Russia, Moscow, Marksistskij per., 1/32
I.o. predsedatelya Taganskogo rajonnogo suda Konovalovoj N.V.


En russe : 109147, Россия, Москва, Марксистский пер., 1/32
Исполняющей обязанности председателя Таганского районного суда
Коноваловой Наталье Владимировне


Ministère des Affaires étrangères :
Fax : +7 (499) 244-34-48 ministry@mid.ru
Adresse : Ministerstvo inostrannyx del RF
119200, Rossija/Russie, Moskva, Smolenskaja-Sennaja pl., 32/34


Sources photos : ikd.ru et grani.ru

 

Partager cet article
Repost0
19 mars 2010 5 19 /03 /mars /2010 10:12

19 mars 2010


Le juge des référés du tribunal de grande instance de Quimper rendra ce vendredi, à 14 h, son ordonnance sur l'illégalité ou non de la grève des enseignants de l'Afobat 29 à Quimper qui demandent la réintégration d'un animateur injustement licencié selon eux.


Et si il est compétent dans ce dossier. Ce matin, la direction et la CGT se sont retrouvés devant le juge à l'issue d'une semaine de médiation. Celle-ci s'est soldée par un échec. La direction ne s'est pas rendue à la réunion hier.  

Partager cet article
Repost0

Contactez le NPA du Finistère

 

faou

 

UNE-190.JPG

 

cgt-gg.jpg

 

affiche_Peillon_Fioraso_BAT_0_0.preview.jpg

 

encart npa taille normale

 

 

nukleel-nam-bo-ket.jpg

accueil
*

Brest

06 42 22 96 37

brest.npa@gmail.com

 

Quimper

06 59 71 42 21

quimper.npa@gmail.com
 

Le blog sur les

questions maritimes

L'autre grenelle de la mer

 

Le blog de solidarité avec

les camarades arabes

Revolution arabe 

 

fermoez-fesse.jpg

Recherche

Actions !

Pour plus de détails voir les liens: 

 

diapo prisonnier palestine

Soirée prisonniers palestiniens

AFPS Brest

mardi 16 avril

20H30

Maison des syndicats

 

sortir-copie-1.jpg


manifestants-hopital-SUD-copie-1


Quimper Gourmelen

Rassemblement

vendredi 19 avril

8 h 45


foto2-205-ebf3f

 

Fermez Cofrents

(pays Valencian)

 

 

laniion.jpg

  Concert à Lannion

 

no nuk

 

Dimanche 28 avril

Brennilis

anti-r-1-r-copie-1.jpg

 


robertbelle5mai13DZ

 

 

Mardi 7 mai

 Yves-Marie Le Lay,

Président de

Sauvegarde du Trégor

  Douarnenez

Librairie l'Ivraie à 20h00

 

nddk.jpg

 

yy.jpg

 

st nnonon

 

grece.jpg