Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 juillet 2008 2 08 /07 /juillet /2008 16:07

ASSOCIATION FRANCE-PALESTINE SOLIDARITÉ
GROUPE DU PAYS DE CORNOUAILLE


Communiqué


   Le groupe du Pays de Cornouaille de l’Association France-Palestine Solidarité estime qu’il existe en Palestine et au Proche-Orient quelques signes d’espoir: malgré quelques accrocs la trêve se maintient dans la bande de Gaza; les négociations indirectes continuent entre Israël et la Syrie; un échange de prisonniers et de dépouilles de victimes est intervenu entre le Hezbollah et Israël; un début de négociations a eu lieu entre le Hamas et le Fatah.

    Mais cela ne doit pas faire oublier que le “nettoyage ethnique” de la Palestine continue avec la destruction de villages en Cisjordanie des deux côtés du Mur, avec l’extension des colonies israéliennes, avec la poursuite de la construction du Mur et de confiscations de terres; en ce moment le village de Nil’in qui refuse de perdre 3200 hectares de terres est soumis à dix jours de couvre-feu par l’armée israélienne.

    Notre solidarité envers le peuple palestinien reste nécessaire. Pour l’exprimer, le piquet mensuel organisé par le groupe cornouaillais de l’AFPS se tiendra le jeudi 10 juillet, à  18 h, Rue Kéréon, à Quimper.

Pour le groupe de l’AFPS, Yves Jardin

Partager cet article
Repost0
7 juillet 2008 1 07 /07 /juillet /2008 11:25

Communiqué de presse du syndicat FSU - EPA


Vive la démocratie et le droit syndical...

FSU-EPA-ADMR 29, passe au tribunal, le 22 juillet prochain!


Il y a quelques semaines, le syndicat FSU-EPA avait nommé pour l'ADMR du Finistère un délégué. Yann Leriche était donc devenu le porte-parole d'une partie des salariés de cette organisme. Notre collègue courageusement a accepté cette lourde responsabilité de mettre en place une section syndicale. Le syndicat FSU-EPA a donc envoyé les courriers obligatoires à la direction du travail et à l'employeur pour la mise en place de la délégation. En parallèle notre collègue a pris contact avec sa direction, afin d'obtenir des rendez-vous pour présenter notre syndicat et ouvrir le dialogue. FSU-EPA avait avant la nomination de Yann LERICHE envoyé par mail, plusieurs informations syndicales. Ce type de moyen fut mis en place d'une part car le personnel de l'ADMR est dispatché sur l'ensemble du département, pour la rapidité de l'information et dans un souci d'écologie. La réponse de la direction de l'A.D.M.R fut de menacer par mail, de procédures au tribunal, si d'autres mails étaient envoyés aux salariés.

A ce jour, malgré les demandes de notre collègue, le syndicat FSU-EPA-ADMR n'a toujours pas eu le moindre rendez-vous avec la direction départementale de l'A.D.M.R. Pire, la seule réponse faite par la direction est d'avoir saisi directement le tribunal en référé !!!

Gaël TANGUY, responsable National de FSU-EPA, a eu vendredi dernier le directeur fédéral de l'ADMR 29. Ce dernier au cours de la conversation avança dans un premier temps la non représentativité de notre syndicat et en parallèle l'ancienneté de notre délégué dans l'établissement. Dans la conversation, la direction de l'A.D.M.R a fini par mettre en cause directement les facultés relationnelles et de dialogue de notre délégué, Yann LERICHE. Des allusions sur les qualités du travail de notre collègue furent également évoquées, néanmoins sans pour cela donner d'exemples concrets à notre responsable national. Notre délégué qui est en relation étroite avec la direction nationale, a immédiatement saisi sa hiérarchie directe et le directeur départemental, M. Elie BIDET, pour connaître les reproches. Les réponses faites à ce jour, oralement par téléphone et par mail, par la direction de l'A.D.M.R, sont qu'il n'y a rien à reprocher sur les qualités de travail de M. LERICHE, ni sur ses facultés relationnelles.

Le syndicat FSU-EPA-ADMR s'interroge donc sur les méthodes de l'A.D.M.R, qui visiblement et contrairement à ses déclarations officielles, met tout en oeuvre pour éviter l'entrée d'un autre syndicat dans son établissement. A ce jour, seule la C.F.D.T est reconnue, unique interlocutrice sociale, de la direction de l'A.D.M.R 29. Nous sommes à quelques mois d'une réforme importante sur la représentativité syndicale et nous regrettons le positionnement procédurier de l'A.D.M.R, une fois de plus.

Il se pose également, suite à l'attitude de la direction, de vraies questions sur la démocratie, le droit syndical et la négation d'une partie des salariés syndiqués chez nous. Les salariés à ce jour, qui ne se reconnaissent pas dans l'unique syndicat en place, n'ont aucun autre moyen de se faire entendre. Il semble que contrairement aux déclarations officielles, la direction départementale A.D.M.R du Finistère, ne soit pas ouverte au dialogue social. Nous rappelons que l'A.D.M.R dans le Finistère, c'est 4.000 salariés, mais également de multiples recours aux prud'hommes, suite au non respect des conventions collectives, du droit du travail et dans plusieurs associations locales le non respect du droit syndical.

Vendredi dernier, en fin d'après-midi, notre délégué syndical, a fait une nouvelle proposition au directeur de l'A.D.M.R, Monsieur Elie BIDET, pour ouvrir le dialogue. La seule réponse fut, qu'il n'était pas sur de pouvoir le recevoir, sachant qu'il partait bientôt en vacances. En conclusion, la seule réponse de la direction départementale de l'A.D.M.R, avec à sa tête Monsieur Erwan LE LAY, fut de mettre notre syndicat et son délégué devant le Tribunal, le 22 juillet prochain. Il est évident que notre collègue, Yann LERICHE, risque de multiples problèmes, pressions et voire sa place, si notre syndicat est débouté par le tribunal.

Nous appelons l'ensemble des salariés de l'A.D.M.R et tous les syndicats du Finistère à se mobiliser, pour que la démocratie et le droit syndical puissent se faire entendre à l'A.D.M.R 29.

Le bureau syndical FSU-EPA-ADMR 

Site - Contact : fsu-epa-admr@orange.fr

Partager cet article
Repost0
4 juillet 2008 5 04 /07 /juillet /2008 19:07

Prévu le jeudi 3 juillet,  le conseil d'administration du Centre hospitalier de Cornouaille (Chic) n'a pas pu se tenir pour la troisième fois. En effet, une trentaine de membres du comité de défense de l’hôpital de Concarneau et de militants de Sud-Santé étaient présents, ce qui a fait dire au directeur du Chic, Hamid Siahmed : « La séance n’étant pas publique, le conseil d’administration ne peut se tenir ».

L'élection du président du Chic n'a donc toujours pas eu lieu. L'hôpital pourrait être mis sous administration provisoire par l'Etat.

Partager cet article
Repost0
3 juillet 2008 4 03 /07 /juillet /2008 18:52

Sortir du Nucléaire Cornouaille, les Alternatifs, les Verts, la LCR, la CNT, UDB, Cyberacteurs appellent à participer nombreux au grand rassemblement européen "Pour un monde sans nucléaire" à Paris, place de la République, le 12 juillet à 14 heure (site), alors que Nicolas Sarkozy débutera pour 6 mois à la présidence de l'union européenne et qu'il entend promouvoir le nucléaire.


 

Partager cet article
Repost0
1 juillet 2008 2 01 /07 /juillet /2008 19:03


10 hectares de terres arables disparaissent chaque jour en Bretagne. Au prix de la baisse de la fertilité des sols et de la pollution de l’eau, l’agriculture dite « productiviste », n’est productive que pour des intérêts lucratifs à court terme. La terre, comme la nourriture, sont devenues des produits spéculatifs et menacent, ipso facto, la souveraineté alimentaire des peuples du monde entier.


Le collectif des 2000 paniers paysans milite pour que la question de l’agriculture devienne centrale dans la politique de la ville de Quimper.


Interpellons ensemble les élus de Quimper Communauté afin de développer rapidement des réserves foncières pour une agriculture paysanne respectueuse de la biodiversité (sans herbicide, sans pesticide, sans engrais issu de la chimie de synthèse ; respect des animaux) à proximité de notre agglomération.


Parce que l’accès à une alimentation saine est un droit pour tous à Quimper, rejoignez le collectif des « 2000 paniers paysans », signez et faîtes signer la pétition.


Pour signer la pétition en ligne :
Cliquez ici

Un mail de retour vous sera envoyé pour valider votre signature.


Le collectif des 2000 paniers paysans, Quimper

Partager cet article
Repost0
30 juin 2008 1 30 /06 /juin /2008 16:03

La journée d’Enzo

3 septembre 2012


Enzo est assis à sa place, parmi ses 32 camarades de CP. Il porte la vieille blouse de son frère, éculée, tâchée, un peu grande. Celle de Jean-Emilien, au premier rang, est toute neuve et porte le logo d’une grande marque. La maîtresse parle, mais il a du mal à l’entendre, du fond de la classe. Trop de bruit. La maîtresse est une remplaçante, une dame en retraite qui vient remplacer leur maîtresse en congés maternité. Il ne se souvient pas plus de son nom qu’elle ne se souvient du sien. Sa maîtresse a fait la rentrée, il y a trois semaines, puis est partie en congés. La vieille dame de 65 ans est là depuis lundi, elle est un peu sourde, mais gentille. Plus gentille que l’intérimaire avant elle. Il sentait le vin et criait fort. Puis il expliquait mal. Du coup Enzo ne comprend pas bien pourquoi B et A font BA, mais pas dans BANC ni dans BAIE ; ni la soustraction ; ni pourquoi il doit connaître toutes les dates des croisades.

On l’a mis sur la liste des élèves en difficulté, car il a raté sa première évaluation. Il devra rester de 12 à 12h30 pour le soutien. Sans doute aussi aux vacances. Hier, il avait du mal à écouter la vieille dame, pendant le soutien; son ventre gargouillait. Quand il est arrivé à la cantine, il ne restait que du pain. Il l’a mangé sous le préau avec ceux dont les parents ne peuvent déjà plus payer la cantine.

Il a commencé l’école l’an dernier, à 5 ans. L’école maternelle n’est plus obligatoire, c’est un choix des mairies, et la mairie de son village ne pouvait pas payer pour maintenir une école. Son cousin Brice a eu plus de chance : il est allé à l’école à 3 ans, mais ses parents ont dû payer. La sieste, l’accueil et le goûter n’existent plus, place à la morale, à l’alphabet ; il faut vouvoyer les adultes, obéir, ne pas parler et apprendre à se débrouiller seul pour les habits et les toilettes : pas assez de personnel. Les enseignants, mal payés par la commune, gèrent leurs quarante élèves chacun comme une garderie. L’école privée en face a une vraie maternelle, mais seuls les riches y ont accès. Mais Brice a moins de mal, malgré tout, à comprendre les règles de l’école et ses leçons de CP. En plus, le soir il va à des cours particuliers, car ses parents ne peuvent pas l’aider pour les devoirs, ils font trop d’heures supplémentaires.

Mais Enzo a toujours plus de chance que son voisin Kévin : il doit se lever plus tôt et livrer les journaux avant de venir à l’école, pour aider son grand-père, qui n’a presque pas de retraite. Enzo est au fond de la classe. La chaise à côté de lui est vide. Son ami Saïd est parti, son père a été expulsé le lendemain du jour où le directeur (un gendarme en retraite choisi par le maire) a rentré le dossier de Saïd dans Base Élèves. Il ne reviendra jamais. Enzo n’oubliera jamais son ami pleurant dans le fourgon de la police, à côté de son père menotté. Il parait qu'il n'avait pas de papiers... Enzo fait très attention : chaque matin il met du papier dans son cartable, dans le sac de sa maman et dans celui de son frère.

Du fond, Enzo ne voit pas bien le tableau. Il est trop loin, et il a besoin de lunettes. Mais les lunettes ne sont plus remboursées. Il faut payer l’assurance, et ses parents n’ont pas les moyens. L’an prochain Enzo devra prendre le bus pour aller à l’école. Il devra se lever plus tôt. Et rentrer plus tard. L’EPEP (établissements publics d’enseignement primaire) qui gère son école a décidé de regrouper les CP dans le village voisin, pour économiser un poste d’enseignant. Ils seront 36 par classe. Que des garçons. Les filles sont dans une autre école.

Enzo se demande si après le CM2 il ira au collège ou, comme son grand frère Théo, en centre de préformation professionnelle. Peut-être que les cours en atelier seront moins ennuyeux que toutes ces leçons à apprendre par cœur. Mais sa mère dit qu’il n’y a plus de travail, que ça ne sert à rien. Le père d’Enzo a dû aller travailler en Roumanie, l’usine est partie là-bas. Il ne l’a pas vu depuis des mois. La délocalisation, ça s’appelle, à cause de la mondialisation. Pourtant la vieille dame disait hier que c’est très bien, la mondialisation, que ça apportait la richesse. Ils sont fous, ces Roumains !

Il lui tarde la récréation. Il retrouvera Cathy, la jeune sœur de maman. Elle fait sa deuxième année de stage pour être maîtresse dans l’école, dans la classe de monsieur Luc. Il remplace monsieur Jacques, qui a été renvoyé, car il avait fait grève. On dit que c’était un syndicaliste qui faisait de la pédagogie. Il y avait aussi madame Paulette en CP; elle apprenait à lire aux enfants avec des vrais livres; un inspecteur venait régulièrement la gronder; elle a fini par démissionner. Cathy a les yeux cernés : le soir elle est serveuse dans un café, car sa formation n’est pas payée. Elle dit : «A 28 ans et un bac +5, servir des bières le soir et faire classe la journée, c’est épuisant. » Surtout qu’elle dort dans le salon chez Enzo, elle n’a pas assez d’argent pour se payer un loyer.

Après la récréation, il y a le cours de religion et de morale, avec l’abbé Georges. Il faut lui réciter la vie de Jeanne d’Arc et les dix commandements par cœur. C’est lui qui organise le voyage scolaire à Lourdes, à Pâques. Sauf pour ceux qui seront convoqués pour le soutien…

Enzo se demande pourquoi il est là. Pourquoi Saïd a dû partir. Pourquoi Cathy et sa mère pleurent la nuit. Pourquoi et comment les usines s’en vont en emportant le travail. Pourquoi ils sont si nombreux en classe. Pourquoi il n’a pas une maîtresse toute l’année. Pourquoi il devra prendre le bus. Pourquoi il passe ses vacances à faire des stages. Pourquoi on le punit ainsi. Pourquoi il n'a pas de lunettes. Pourquoi il a faim.

Projection basée sur les textes actuels, les expérimentations en cours et les annonces du gouvernement.

Est-ce l’école que nous voulons ?

Partager cet article
Repost0
30 juin 2008 1 30 /06 /juin /2008 15:21
Suite à la réunion des comités NPA de ce Week end, la délégation du Finistère propose que tous les militant-e-s disponibles se réunissent le mercredi 9 juillet à 19 heures à Carhaix salle de la justice et paix (Mairie) pour:

  • Compte rendu de ce week end.

  • Choisir notre représentante, au comité d'animation nationale qui se réunira toute les 3 semaines à Paris jusqu'au congrès, le premier rendez vous a lieu le week end suivant. Pour l'instant, nous avons 2 candidatures, Hélène de Carhaix, Claudine de Quimper.

  • Décider d'une conférence départementale ou faire une conférence de presse le même jour par comité.

  • Organiser une rencontre départementale + les Morbihannais sur une journée entière à la rentré.
Partager cet article
Repost0
27 juin 2008 5 27 /06 /juin /2008 20:59

La direction de l'Assurance maladie a décidé de retirer de sa proposition de plan d'économies les mesures concernant les Affections Longues Durées. Les médicaments des patients atteints d'ALD resteront remboursés à 100%.

Partager cet article
Repost0
27 juin 2008 5 27 /06 /juin /2008 20:42
Cette année avec la hausse du prix du  carburant, le défilé du 14 juillet sera "UN PEU" différent…

Partager cet article
Repost0
26 juin 2008 4 26 /06 /juin /2008 22:02

Après des semaines de mobilisation, le juge des référés, Serge Mornet, a suspendu l'arrêté de l'Agence régionale de l'hospitalisation. Les activités de l'hôpital de Carhaix en chirurgie, obstétrique et anesthésie vont pouvoir reprendre. 
Partager cet article
Repost0

Contactez le NPA du Finistère

 

faou

 

UNE-190.JPG

 

cgt-gg.jpg

 

affiche_Peillon_Fioraso_BAT_0_0.preview.jpg

 

encart npa taille normale

 

 

nukleel-nam-bo-ket.jpg

accueil
*

Brest

06 42 22 96 37

brest.npa@gmail.com

 

Quimper

06 59 71 42 21

quimper.npa@gmail.com
 

Le blog sur les

questions maritimes

L'autre grenelle de la mer

 

Le blog de solidarité avec

les camarades arabes

Revolution arabe 

 

fermoez-fesse.jpg

Recherche

Actions !

Pour plus de détails voir les liens: 

 

diapo prisonnier palestine

Soirée prisonniers palestiniens

AFPS Brest

mardi 16 avril

20H30

Maison des syndicats

 

sortir-copie-1.jpg


manifestants-hopital-SUD-copie-1


Quimper Gourmelen

Rassemblement

vendredi 19 avril

8 h 45


foto2-205-ebf3f

 

Fermez Cofrents

(pays Valencian)

 

 

laniion.jpg

  Concert à Lannion

 

no nuk

 

Dimanche 28 avril

Brennilis

anti-r-1-r-copie-1.jpg

 


robertbelle5mai13DZ

 

 

Mardi 7 mai

 Yves-Marie Le Lay,

Président de

Sauvegarde du Trégor

  Douarnenez

Librairie l'Ivraie à 20h00

 

nddk.jpg

 

yy.jpg

 

st nnonon

 

grece.jpg