Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 février 2012 3 01 /02 /février /2012 13:40
Daniel Schneidermann | Fondateur d'@rrêt sur images

Enfin vendus, ces avions de chasse ! Enfin fourgués à l'Inde (disons, presque). Cocorico !

 

De tous côtés, ça exulte. Sur France Inter, le chroniqueur économique Philippe Lefébure se félicite : c'est une bonne chose, explique-t-il, d'abord (petit un) pour Dassault, qui cessera d'être victime de « railleries », ensuite (petit deux) pour la France qui exporte sa haute technologie, et enfin (petit trois) pour l'emploi. C'est ce classement, qui en dit long sur le tropisme des journalistes économiques.

 

Au premier rang, ils voient l'entreprise, son patron, et l'ego de son patron. En deuxième, la politique. Et sur la troisième marche du podium, médaille de bronze, assez loin derrière, le social. Vous me direz que je suis dur pour Lefébure, qui n'est pas le pire journaliste économique, loin de là, et souvent très intéressant ; vous me direz qu'il a troussé son papier en dix minutes, aux petites heures de la matinée, sans réfléchir particulièrement à ce classement ; vous me direz que j'enc... je cherche la petite bête.

 

Mais c'est justement parce que ce classement n'a pas été mûrement réfléchi, parce qu'il lui est venu spontanément à l'esprit, qu'il est significatif d'une hiérarchie implicite, et qu'il trahit une représentation inconsciente du monde, dans laquelle les usines et les bleus de travail sont loin derrière.

Le vieil argumentaire communiste

On ne saurait faire ce reproche à Mélenchon, invité de la matinale, à qui Patrick Cohen pose d'emblée la question :

« Peut-on être favorable au désarmement, et se féliciter de la vente d'avions de chasse ? »

Et Mélenchon de ressortir tel quel le vieil argumentaire communiste, rodé par des décennies de défense des usines d'armement tricolores : que les Russes et les Américains commencent à désarmer, et après on en reparlera. La France, elle, n'agresse personne ! (C'est bien connu, en effet, elle ne fait la guerre ni en Afghanistan, ni en Côte d'Ivoire, ni en Libye).

 

S'ensuit, entre Cohen et son invité, un assez long échange sur la sympathie personnelle entre Mélenchon et Serge Dassault. Cette sympathie vient d'être révélée par une biographie de Mélenchon. C'est notamment elle, cette sympathie, qui a poussé Mélenchon à s'abstenir, lors d'un vote au Sénat sur le point de savoir si le mandat de sénateur était compatible avec le statut d'industriel dépendant des commandes de l'Etat. Sur les raisons de cette abstention, Mélenchon, d'habitude si clair sur d'autres sujets, s'embrouille légèrement, sans que l'on comprenne bien s'il est favorable à l'incompatibilité tout en y étant opposé, ou l'inverse.

 

Ces sinuosités laisseront sans doute perplexes les jeunes matinautes. Mais elles rappelleront aux plus anciens la trouble inclination que nourrissaient les uns pour les autres, tout au long de la guerre froide, gaullistes et communistes, meilleurs ennemis réciproques, sur fond de nationalisme farouche et d'anti-atlantisme. Les vieilles lignes de front ont la vie dure.

 

http://www.rue89.com/rue89-eco/2012/02/01/melenchon-et-dassault-impressions-et-souvenirs-en-rafales-228962

 


Partager cet article
Repost0
1 février 2012 3 01 /02 /février /2012 13:29

 

A la fin de ses vœux à la presse, mardi après-midi, Nicolas Sarkozy a salué l'audience, a commencé à descendre de l'estrade. Son regard a croisé celui de Serge Dassault, qui était là au titre de patron du Figaro. Ce dernier lui a fait comprendre qu'il aurait pu parler des ventes de Rafale à l'Inde. Sarkozy est alors remonté sur scène pour pousser un cocorico :

« Cela faisait trente ans qu'on attendait ce jour, 126 Rafale de dernière phase en Inde ! [...] C'est un signe de confiance pour l'économie française. »


Ventes de rafales à l'Inde : le Sarkocorico

La presse n'est pas en reste. Quelle formidable nouvelle ! Le contrat du siècle ! Douze milliards d'euros ! Des emplois ! Un succès commercial sur un marché extraordinairement difficile !

Nous ne partageons pas cet enthousiasme. Au risque de paraître naïf, nous pensons que la France devrait s'abstenir de vendre des matériels de guerre.

Des armes qui servent

La vente de Rafale à l'Inde est d'autant plus contestable que c'est un pays qui connaît des tensions avec le Pakistan voisin... auquel la France a d'ailleurs vendu des sous-marins. Ce ne sont donc pas des avions de parade que nous leur cédons.

Certes, la situation actuelle est calme. Mais ces armes n'ont pas de date de péremption : les matériels que l'on vend à un pays dont les relations avec ses voisins semblent « stabilisées » peuvent servir, quelques années plus tard, à tuer des innocents.

Parmi les clients de la France, on compte des pays qui traversent des conflits comme la Colombie, Israël ou le Tchad. La France a ainsi vendu des munitions à la Syrie ; elle a vendu des missiles antichars Milan et des réseaux de télécommunication au régime libyen du colonel Kadhafi. Est-on fier de l'usage qui en a été fait ?

Des marchés corrompus

Ces marchés militaires reposent sur les commissions occultes énormes. Des élites corrompues, dans le monde entier, se sont enrichies grâce à ces ventes. Cet argent détourné est un facteur d'aggravation de la pauvreté dans les pays du sud. Comment peut-on se réjouir de participer à un tel système ? Ceux qui parlent de « moraliser » ces marchés sont des joueurs de pipeau.


Mettre un terme à ces ventes d'armes coûterait cher en emplois, c'est certain. L'industrie de la défense, en France, représente 165 000 emplois directs et autant d'emplois indirects. Et un tiers du chiffre d'affaires du secteur est réalisé à l'exportation. Autrement dit, une reconversion du secteur, si elle devait être décidée, prendra du temps. Pour commencer, il faudrait que la France s'interdise de vendre des armes à des pays impliqués dans un conflit armé et aux pays qui violent les droits humains.


Mais le système des exportations d'armement n'a pas que des vertus économiques : il conduit parfois à des gaspillages gigantesques, comme ce fut le cas avec les mésaventures du Rafale (la Cour des comptes ferait d'ailleurs bien de se plonger dans le dossier Dassault Industrie). Par ailleurs, ces contrats à l'exportation ont toujours des contreparties cachées. Qu'a-t-on promis à l'Inde en échange des 126 Rafale ? Quels seront, par exemple, les transferts de technologie ?

Enfin, il ne faut pas sous-estimer le coût de ces ventes d'armes, pour la France, en termes d'image et de crédibilité diplomatique.

Que fait le Parlement ?

C'est au Parlement, censé contrôler ces ventes d'armes, de se saisir de ces questions. Hélas, personne ne semble très préoccupé par la question au palais Bourbon. L'opacité règne sur ces marchés, comme l'a dénoncé Amnesty international. Et les parlementaires se contentent d'applaudir docilement quand le Président, VRP en chef de nos armements, annonce des contrats juteux.

 

 

http://www.rue89.com/rue89-eco/2012/02/01/contrat-du-siecle-pour-le-rafale-il-ny-pas-de-quoi-se-rejouir-228967


Partager cet article
Repost0
8 janvier 2012 7 08 /01 /janvier /2012 10:47

loadimg.php

Et çà, c'était le bon temps?

 

7 janvier 2012 - 

Après la plainte déposée, il y a plus d'une semaine, par le Bureau national de vigilance contre l'antisémitisme (BNVA), concernant un site marchand vendant des...

 

 

Commentaire: Bien sûr," y a pas mort d'homme", mais c'est assez nauséabond de se faire du fric en vendant des statues d'Hitler, ce grand homme,  et ce de l'intérieur d'une caserne de gendarmerie " de la république" et prétendre faire de l'éducation. Enfin, c'est moins "pire" que lorsque nous étions au "servive militaire" et que nous devions "faire les chambres" des sous-offs et que nous y trouvions de la propagande nazie...

Partager cet article
Repost0
7 septembre 2011 3 07 /09 /septembre /2011 09:21

nuclear_explosion-1-.jpg

Anders Fogh Rasmusssen, le secrétaire général a visité la semaine dernière la base de sous-marins. En 2012, l'Alliance atlantique révisera sa stratégie nucléaire.

 Anders Fogh Rasmussen, secrétaire général de l'Organisation du traité de l'Atlantique nord (Otan), est venu visiter jeudi dernier la base de sous-marins nucléaires de l'Île-Longue, en Presqu'île de Crozon. Une visite en compagnie de Gérard Longuet, ministre de la Défense, sur fond de révision de la stratégie nucléaire de l'Otan. Celle-ci doit encore être précisée. Cette visite prolongeait celle de 25 représentants permanents de l'Otan les 23, 27 juin et 11 juillet, venus découvrir le nouveau missile M51 et l'un des quatre sous-marins nucléaires lanceurs d'engins (SNLE) français (Le TriomphantLe TéméraireLe Vigilant et Le Terrible). Dans un reportage de Natochannel.tv, Marc Sheers, expert nucléaire de l'Otan, confirme qu'« un processus de révision » est en cours pour « trouver la combinaison appropriée », entre dissuasion nucléaire et défense conventionnelle antimissiles. En 2012, il s'agira plus précisément de définir « quelles sont les forces nucléaires nécessaires », aux 28 pays de l'Alliance.

 

« Besoin de dissuasion »


L'an dernier, l'Allemagne, la Belgique, le Luxembourg, la Norvège et les Pays-Bas, avaient demandé « un grand débat » sur la politique nucléaire de l'Otan. En toile de fond, ils demandaient le retrait des armes américaines présentes sur le sol européen. L'Allemagne en particulier aurait vu d'un bon oeil que le projet de bouclier antimissiles en Europe, cher aux Américains, se substitue à la dissuasion nucléaire. La prise de position de Barack Obama en 2009 en faveur d'un monde dénucléarisé ouvrait aussi la porte au dialogue.

Plus d'armes conventionnelles et moins de nucléaire ? La France, très attachée à son statut de puissance nucléaire (la seule en Europe avec l'Angleterre) s'était alors opposée à l'ouverture d'un tel débat. En novembre 2010, à Lisbonne, Anders Fogh Rasmussen l'avait rassurée, estimant que l'Otan doit conserver une capacité de dissuasion nucléaire « crédible ». Selon lui, « aussi longtemps qu'il y aura des armes nucléaires dans le monde, l'Otan aura besoin d'une dissuasion nucléaire ». Le principe du bouclier antimissiles avait été adopté en complément de l'arme atomique.

Sébastien PANOU

 

http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-L-Otan-observe-le-nucleaire-a-l-ile-Longue-_40734-1982118------29019-aud_actu.Htm

 

Commentaire:

 

Quoi , comment, "notre" très coûteuse force nucléaire "indépendante" (des USA!) va être réformée par nos alliés de l'Otan?  En gros les Etats Unis doivent être les seuls légitimes décideurs en matière de force nucléaire (au moins de ce côté-ci, parce que russes, chinois, pakistanais, indiens, israêliens eux ....) Le retour sarkozyste dans l'Otan signifie donc la disparition de l'arme chèrement acquise par le gaullisme, arme qui a plombé le développement francais face à une Allemagne qui n'en avait pas.  Fini le rêve de "grande puissance" ainsi que la  fameuse "indépendance nationale".

Que faire ?

Il faut se battre! Pour sortir de l'Otan? Bien sûr! Mais pas pour le retour au nucléaire!

Manifester pour (re-re)sortir de l'Otan et pour re-retrouver notre "liberté" de re-fabriquer des armes nucléaires qui ne menacent plus personne ? 

Que nenni!

Notre position est:  "Désarmement unilatéral", mise au rencart, démantèlement  des armes nucléaires. Cela serait un exemple formidable envers l'opinion mondiale: la France ne menace plus les villes surpeuplées et leur millions d'habitants.

Et reconversion des personnels militaires et civils.

Comme disait notre regretté André Fichaut: "Mais qu'on les paie à ne rien faire! Il ne faut surtout pas qu'ils se servent de leurs joujoux!"


Partager cet article
Repost0
1 septembre 2011 4 01 /09 /septembre /2011 13:22

nuclear_explosion-1-.jpg

PAR AGNÈS ROUSSEAUX (1ER SEPTEMBRE 2011)


Pendant que l’Autorité de sureté nucléaire, en France, questionne la sécurité des installations du futur réacteur EPR de Flamanville, en Grande-Bretagne un rapport fait état de la dégradation de la sureté des installations nucléaires militaires. Cet audit interne du ministère britannique de la défense, publié parThe Guardian, révèle que le risque d’accidents et de fuites radioactives provenant des missiles et sous-marins nucléaires britanniques « empire progressivement  », en raison de réductions budgétaires importantes.

Rédigé par le responsable de la sécurité nucléaire au ministère de la défense, Howard Mathers, l’audit note un « manque de ressources appropriées pour exécuter les programmes de défense en toute sécurité ». Selon lui, le degré de sécurité nucléaire est actuellement « acceptable ». Toutefois cette situation se dégrade depuis 2009.

Le rapport souligne que le nombre d’incidents sur les sites nucléaires est « trop élevé », ce qui pose un « risque pour la main-d’œuvre, la sécurité publique et l’environnement, à court et à moyen terme ». Selon Howard Mathers, la décision du gouvernement de prolonger la durée de vie de l’actuel système militaire « Trident » — pour économiser de l’argent — « constituera un défi pour le maintien de la sécurité nucléaire ». L’audit exhorte les responsables à fixer « des lignes à ne pas franchir et les défendre vigoureusement ». Rassurant..

 

http://www.bastamag.net/article1702.html
.

Partager cet article
Repost0
6 août 2011 6 06 /08 /août /2011 13:02

 

 Communiqué : Sortir du Nucléaire


Le 6 août 2011, une vingtaine d'opposants aux armes nucléaires vont commencer un jeûne pour commémorer le bombardement nucléaire d'Hiroshima. Ce jeûne durera jusqu'au 9 août, date anniversaire du bombardement de Nagasaki. Depuis 27 ans, à l'initiative de Solange Fernex et de Théodore Monod, regroupés dans l'association "La Maison de vigilance de Taverny" (1), des centaines de militants dénoncent les armes nucléaires et le lobby industriel qui a fait du nucléaire civil le pourvoyeur de la prolifération nucléaire. 

Depuis le drame de Fukushima, l'opinion publique mondiale questionne la pertinence du nucléaire civil. Pourtant, le nucléaire militaire est à peine effleuré par la profonde remise en question que connaît l’énergie nucléaire. Aujourd’hui, l’état d'alerte actuel des armes nucléaires est toujours celui de la guerre froide. Un tir de représailles peut être déclenché après détection d'un missile jugé hostile, et ceci en une dizaine de minutes. Les jeûneurs de la Maison de vigilance – soutenus par Armes Nucléaires Stop et le Réseau "Sortir du nucléaire" - dénoncent ce danger et demandent le désarmement nucléaire dans les plus brefs délais.

"La préparation d'un crime est un crime" disait Théodore Monod. La France possède un arsenal de 300 bombes atomiques, dont chacune recèle une puissance équivalente à dix fois la bombe d’Hiroshima. Au niveau mondial, ce sont aujourd’hui 20 000 bombes qui se trouvent pointées sur la population civile. Au regard du droit international actuel, une frappe nucléaire serait considérée comme un crime contre l'humanité.

Contrairement à leurs engagements internationaux, notamment au sein du TNP (Traité de non-prolifération), le club des 5 puissances nucléaires poursuit la modernisation de son arsenal nucléaire pour maintenir ses privilèges face à un partage équitable des richesses du monde. Le désarmement nucléaire est un impératif mondial clairement exprimé par l'Assemblée générale de l'ONU, qui a voté en décembre 2010 la nécessité d'une Convention d'élimination des armes nucléaires. La France, qui s'oppose à toute réduction de son arsenal, a voté contre cette délibération.

Nous demandons que le débat sur l'élimination des armes nucléaires soit engagé au plus vite en France, afin que soit accepté le principe d'une Convention d'élimination et que des mesures précises de désarmement nucléaire soient adoptées par notre pays.

 

Rendez-vous samedi 6 août à 12 heures, au Mur pour la paix sur le Champ de Mars à Paris, ainsi que

le mardi 9 août à 11 heures à Taverny, devant la Base de commandement de la Force nucléaire aéroportée.

 

 

 

Partager cet article
Repost0
6 août 2011 6 06 /08 /août /2011 12:33
nuclear_explosion-1-.jpg

samedi 06 août 2011

Une vingtaine de militants du Mouvement de la Paix de Cornouaille, surtout des retraités, ont commémoré l’anniversaire des bombardements atomiques d’Hiroshima et Nagasaki, à Quimper, ce samedi matin. Ils ont lancé des petits bateaux chargés de fleurs sur le pont Médard, au bout de la rue Kéréon, en centre-ville.


 

Ces deux bombardements, les 6 et 9 août 1945, ont fait 320 000 morts. « Un acte criminel, à mettre en relation avec les guerres actuelles, en Afghanistan ou en Libye, dans lesquelles la France est particulièrement impliquée », n’hésite pas à dire Christian Colimard, animateur du Mouvement de la paix.

 

À ses côtés, Jean Salaud, 74 ans, opine. Cet ancien ouvrier des arsenaux a été mécanicien pendant 16 ans sur les sous-marins nucléaires à Cherbourg et L’Île Longue.

 « J’ai toujours été un militant de la paix malgré ce travail. Comme dit le poète, « pardonnez-moi si je fonds des canons, pardonnez-moi s’ils tueront un jour, mais ce n’est pas moi qui les fais faire. »

  Également ancien d’Algérie, il préside aujourd’hui l’association républicaine des anciens combattants (Arac) du Finistère. « Cette association est née dans les tranchées de la guerre 14 - 18 avec deux mots d’ordre : « Guerre à la guerre » et « La jambe d’un soldat vaut bien celle d’un général ».

 La guerre ne résout rien. Anatole France disait « on croit mourir pour la patrie, alors qu’on meurt pour les industriels ». C’était vrai en 14, c’est toujours vrai aujourd’hui. »

 


http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Quimper.-Commemoration-de-l-anniversaire-des-bombardements-atomiques-d-Hiroshima-et-Nagasaki_40820-1899204------29232-aud_actu.Htm

Partager cet article
Repost0
21 juillet 2011 4 21 /07 /juillet /2011 09:27

 affiches-colo-3

Parce qu'Éva Joly, la candidate écologiste à l'élection présidentielle dit vouloir remplacer le défilé militaire du 14 juillet par un « défilé citoyen », tout ce que le pays compte de réactionnaires, à commencer par Fillon, est monté au créneau pour clouer au pilori celle qui « n'a pas une culture très ancienne des traditions françaises, des valeurs françaises, de l'histoire française », visant sa bi-nationalité française-norvégienne.

Cette campagne nauséabonde a été reprise par bien des politiciens de droite, comme le député Lionel Tardy qui a affirmé : « Il est temps qu'elle retourne en Norvège ».

Face à ces poussées xénophobes, le Parti socialiste s'est senti obligé de condamner les déclarations de Fillon, ce qui n'empêche pas ses ténors d'affirmer leur accord avec la défense de l'armée française et de son rôle. La proposition d'Éva Joly a ainsi été qualifiée de « très mauvaise idée » par Ségolène Royal ; quant à Martine Aubry, elle a déclaré que « nos militaires agissent pour nous et sont des militaires au service de la patrie, c'est une chose utile », ce que ne nie d'ailleurs pas Éva Joly qui a rappelé qu'elle était « pour l'intervention française en Libye ».

L'utilité d'une armée se juge avant tout sur les objectifs qu'elle défend. Depuis des décennies, l'armée française a multiplié les guerres coloniales, de Madagascar aux guerres d'Indochine et d'Algérie, faisant des centaines de milliers de victimes, sans compter les innombrables répressions menées en Afrique contre les peuples luttant pour leur indépendance.

Aujourd'hui, l'armée française continue à jouer un rôle analogue en défendant les intérêts des capitalistes français partout dans le monde et en aidant les dictateurs à surveiller et réprimer leur population. Au Rwanda, l'armée est intervenue pour soutenir la dictature en place dans les années 1980 et 1990. Elle est restée un fidèle soutien de ce pouvoir au moment du génocide perpétré en 1994. Et une fois la dictature renversée, elle a protégé les responsables du génocide dans leur fuite vers le Congo voisin.

Ce rôle de défenseur des intérêts politiques et économiques du capitalisme français, on le retrouve en Afghanistan, en Côte d'Ivoire ou en Libye,

Les travailleurs n'ont, eux, aucune raison de se sentir solidaires de cette armée, mais doivent l'être des peuples qui en ont été et en sont les victimes.

Stéphane GIRAULT

 

 

http://www.lutte-ouvriere-journal.org/?act=artl&num=2242&id=3

 

Partager cet article
Repost0
18 juillet 2011 1 18 /07 /juillet /2011 09:14

 

1990_desstardi.jpg

Déclaration de Philippe Poutou:


Eva Joly a raison : le 14 juillet est devenu le défilé des mercenaires des interventions colonialistes et impérialistes dans le monde.


Heureusement, la révolution française c'est autre chose que les bombardements de civils en Afghanisatan ou en Libye.

 

Les réactions scandaleuses et nationalistes de François Fillon ou Marine Le Pen sont à la mesure de la politique d'intervention qu'ils soutiennent.

 

Avec Eva Joly, nous exigeons l'arrêt de ces défilés coûteux et provocateurs et le retrait de toutes les troupes françaises engagées dans des combats meurtriers contraires aux intérêt des peuples.

 

Montreuil, le 15 juillet 2011.

Partager cet article
Repost0
23 juin 2011 4 23 /06 /juin /2011 12:03

 Projection-débat du film NOIR OCEAN de Marion Hansel

Date
à 20h00 le 1er juillet

Lieu
au cinéma Le Studio à Brest

Le film


Noir Océan - En 1972, trois jeunes appelés à bord d’un navire de la Marine française participent aux essais nucléaires à Mururoa, dans le Pacifique, inconscients des dangers qu’ils encourent et des effets dramatiques pour notre planète.

Partager cet article
Repost0

Contactez le NPA du Finistère

 

faou

 

UNE-190.JPG

 

cgt-gg.jpg

 

affiche_Peillon_Fioraso_BAT_0_0.preview.jpg

 

encart npa taille normale

 

 

nukleel-nam-bo-ket.jpg

accueil
*

Brest

06 42 22 96 37

brest.npa@gmail.com

 

Quimper

06 59 71 42 21

quimper.npa@gmail.com
 

Le blog sur les

questions maritimes

L'autre grenelle de la mer

 

Le blog de solidarité avec

les camarades arabes

Revolution arabe 

 

fermoez-fesse.jpg

Recherche

Actions !

Pour plus de détails voir les liens: 

 

diapo prisonnier palestine

Soirée prisonniers palestiniens

AFPS Brest

mardi 16 avril

20H30

Maison des syndicats

 

sortir-copie-1.jpg


manifestants-hopital-SUD-copie-1


Quimper Gourmelen

Rassemblement

vendredi 19 avril

8 h 45


foto2-205-ebf3f

 

Fermez Cofrents

(pays Valencian)

 

 

laniion.jpg

  Concert à Lannion

 

no nuk

 

Dimanche 28 avril

Brennilis

anti-r-1-r-copie-1.jpg

 


robertbelle5mai13DZ

 

 

Mardi 7 mai

 Yves-Marie Le Lay,

Président de

Sauvegarde du Trégor

  Douarnenez

Librairie l'Ivraie à 20h00

 

nddk.jpg

 

yy.jpg

 

st nnonon

 

grece.jpg