Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 octobre 2012 5 05 /10 /octobre /2012 08:23
logo_bretagne_vivante.jpgecargot
04-10-2012

 Les associations de protection de l'environnement ne déposent jamais des recours par plaisir.

Les associations environnementales dénoncent depuis des années les aménagements routiers : la vallée du Restic, Lanrinou (Landerneau), la création de nouvelles ZAC (Daoulas), les innombrables projets de lotissements dans les communes rurales ou littorales et, aujourd'hui, le projet du centre de formation du Stade brestois. Pour autant, elles n'acceptent pas d'être mises à l'index.

Elles ne déposent jamais des recours par plaisir. Elles ne le font que lorsque les limites en termes d'atteinte à l'environnement et à la démocratie sont dépassées. C'est pourquoi AE2D tient à manifester publiquement sa solidarité à Bretagne vivante, association pionnière, qui depuis 50 ans défend avec sérieux et persévérance la nature en Bretagne.
Le droit de l'environnement est le droit le plus mal appliqué dans notre pays. Les associations, dont la protection de l'environnement fait l'objet, et qui sont agréées par l’État, peuvent-elles décemment accepter que les règles de base de la protection de la biodiversité soient bafouées ?
Peuvent-elles ainsi se satisfaire du recours abusif aux procédures expéditives de révision simplifiée qui, les unes après les autres dénaturent les objectifs affichés : « préservation de l’espace naturel et agricole », « développement urbain maîtrisé » du Plan Local d'Urbanisme ? Que penser du non-respect par BMO de la signature du Contrat Territorial des Milieux Aquatiques, censé préserver les zones humides sur son territoire ?
L’escargot de Quimper (et au moins 2 autres espèces protégées), dont se gaussent cyniquement les promoteurs du projet et leurs soutiens populistes, sont des révélateurs de la richesse du site. Protéger l’escargot en question c’est le meilleur moyen de protéger un milieu riche en biodiversité.
Il est clair que, si les dirigeants du Stade brestois cherchent à imposer leur projet sur le site de Plougastel, ils n'auront jamais l'accord des associations de protection de l'environnement. La justice s'honorera de leur rappeler que l'argent ne permet pas tout.

 

Partager cet article
Repost0
2 octobre 2012 2 02 /10 /octobre /2012 13:31

GASPARD-l-excargot2.jpg

2 octobre 2012 à 12h49 

 

Bretagne Vivante sort de sa coquille

Ce mardi matin, Bretagne Vivante, qui a déposé un recours contre le permis du centre de formation et d'entraînement du Stade Brestois, à Plougastel-Daoulas (29), est sortie de sa réserve. Daniel Malengreau, administrateur, a confirmé que l'association ne ferait pas marche arrière, car "un tel dossier ne se marchande pas et ce serait fermer les yeux sur la loi".

 

Déplorant "un manque de concertation et une volonté de passer en force sans respecter les procédures", Daniel Malengreau a ajouté qu'il n'hésiterait pas à attaquer si les travaux devaient être engagés malgré tout. Le projet de centre de formation semble donc bien mort et enterré.
Bretagne Vivante a d'ailleurs souligné, pour ceux qui garderaient espoir, "qu'en plus des escargots de Quimper vus sur le site, il y a des écureuils roux et une fougère appelée "Dryopteris Aemula", également protégés".

Pot de fer contre pot de terre

 
Bretagne Vivante estime qu'il existe trois sites sur le territoire de BMO où une telle structure pourrait être implantée : il s'agit du terrain du Grand Stade, à Guipavas, de Kervillerm, à Guipavas toujours, et du Spernot, à Brest.

Rappelons que les investisseurs doivent se réunir le 8 octobre pour décider de la suite à donner au dossier. Les défenseurs du projet, eux, ont annoncé un rassemblement samedi, à 11 h, sur le site de Plougastel. Une initiative que Bretagne Vivante ne semble pas apprécier du tout. Romain Ecorchard, juriste, rappelle qu"écraser une espèce protégée est un délit passible d'un an de prison et de 15.000 € d'amende".

Plus d'informations dans Le Télégramme de ce mercredi.

  • Sarah Morio

Voir le site de notre pote Dédé l'Abeillaud :

 

http://ddlabeillaud.blogspot.fr/

 

Centre de formation de foot à Plougastel : « Le site n’est pas bon »

Football mardi 02 octobre 2012

Bretagne vivant contre le projet de centre de formation à Plougastel

Gros blocage en vue pour le dossier du Centre de formation du Stade brestois 29. Hier, Dominique Cap, maire de Plougastel, appelait à une négociation avec l’association Bretagne vivante, qui a déposé un recours devant le tribunal administratif contre ce projet de plus de 10 millions d’euros visant à former les futurs footballeurs de haut niveau.

Réponse aujourd’hui de Bretagne vivante : « Le site n’est pas bon […]. Ce n’est pas parce qu’une espèce protégée est là que tout projet est impossible. Mais il faut une dérogation. La procédure n’a pas été respectée. Mais même si c’était le cas, cette dérogation ne peut être donnée que pour des projets d’intérêt public majeur. Or pour nous c’est un projet d’intérêt privé. On n’est pas dans le sport pour tous. Le site sera fermé. Les jeunes de Plougastel n’iront pas là s’entraîner ».


« Nous, on joue la concertation »


L’escargot de Quimper est une espèce protégée, dont des particuliers puis Bretagne vivante avaient signalé la présence sur une partie du site envisagé de 10 hectares. L’association parle de « déni » dans les conclusions de l’enquête publique. Elle critique la précipitation des porteurs du projet et parle de « rouleau compresseur ». Selon elle, « des gens ont emmené ce projet dans le mur. Nous, on joue la concertation depuis le départ ».


Bretagne vivante se dit prête à collaborer pour l’étude d’autres sites. Mais celui de Plougastel lui paraît définitivement « inadapté ».


L’association s’inquiète également de l’appel à manifester samedi, lancé par le maire de Plougastel. Si cette manifestation a lieu sur le site du projet, elle craint « la destruction d’espèces protégées ». Pour elle, « il y a un risque fort de trouble à l’ordre public ».

 

 

Commentaire:

 

  Chasse aux sorcières contre les écolos. Tout l'establishment brestois, y compris les journalistes ( du Télégramme) se mobilsent avec les "Ultras" c'est dire si l'heure est grave! Tous ensemble,  tous ensemble avec les grands humanistes que sont les supporters et les fooballeurs, pro, des gens dans le besoin! Mobilisons ! En cette période de crise, arrêtons les dépenses inutiles, sauf le foot bien sû! Et bétonnons encore un peu plus les terres agricoles pour quel rapport pour l'économie locale?  On apprend qu'il y a plusieurs sites, mais que le Stade ne veut aller QUE sur le site à escargots.


Partager cet article
Repost0
29 septembre 2012 6 29 /09 /septembre /2012 11:52
ecargot.jpg
Dédé l'Abeillaud fait partie des "écolos" qui refusent le centre de formation du Stade à Plougaste pour prtéger un escargot, mais tout comme la zone industrielle de Daoulas, il s'agit d'un débat de société: peut-on indéfiniment bétonner la nature pour des futilités? (le Blog NPA29)
L’artificialisation des sols cultivables et la réduction de la surface agricole utile s’accompagnent d’une recomposition des activités agricoles : l’élevage recule tandis que les productions végétales progressent.

Ce phénomène est également lié aux conditions de marché (augmentation du prix des céréales). La déprise de l’activité agricole, combinée à la forte pression foncière, provoque la vente de terres fertiles. En effet, la valeur des terres agricoles proches des villes intègre souvent les plus-values d’urbanisation potentielles et le prix actuel des terres agricoles est d’autant plus important que les villes sont proches et grandes.

Selon le Ministère de l’Écologie, « la valeur médiane d’un terrain agricole devenu constructible correspond à 40 fois son prix d’acquisition, et il n’est pas rare d’atteindre des multiples supérieurs à 100 ». Ces terres agricoles revendues seront alors destinées soit à l’urbanisation, soit, lorsqu’elles restent dans le domaine agricole, destinées entièrement
ou partiellement à agrandir des structures agricoles existantes, souvent orientées vers la production en grandes cultures céréalières.

Ces dernières augmentent depuis 1950 avec des impacts environnementaux importants à cause de la réduction des rotations et de l’utilisation  massive d’intrants, responsables d’importantes émissions de gaz à effet de serre. Ce phénomène pose par ailleurs le problème de l’accès à la terre pour les agriculteurs souhaitant s’implanter dans un périmètre rapproché des villes, notamment en maraîchage, et par conséquent la question de la proximité des productions agricoles par rapport aux bassins de consommation.

En ce qui concerne les modalités de transfert de terres, l’enjeu majeur est moins l’artificialisation en tant que telle (même si elle génère les impacts présentés ici) que la forte incertitude sur les choix d’urbanisme, qui conditionne les choix de transmission ou non de l’exploitation et induit des logiques d’agrandissement préventif.

Vulnérabilité des territoires aux impacts des changements climatiques

L’étalement urbain contribue à augmenter la vulnérabilité de la biodiversité, de l’agriculture et plus généralement des territoires aux changements climatiques. La consommation d’espace au profit de l’artificialisation implique la destruction ou le dérangement d’habitats naturels. Alliée à la progression rapide des réseaux linéaires de transport, elle génère également une fragmentation des habitats, engendrant un isolement des populations, une perte de diversité génétique et par conséquent l’homogénéisation des espèces.

Enfin, la perte de mobilité liée à la fragmentation ainsi que la raréfaction de « stocks » de population engendrent une augmentation de la vulnérabilité de la biodiversité aux changements climatiques. Les impacts négatifs de l’étalement urbain et du mitage sur la biodiversité ont des conséquences sur la vulnérabilité du territoire aux changements climatiques. En effet, la biodiversité est un rempart majeur contre les impacts du changement climatique. Elle permet par exemple de mieux résister aux évènements climatiques extrêmes (sécheresses, inondations, tempêtes) car la résilience des écosystèmes permet d’absorber les chocs.

Préserver l’agriculture pour adapter les territoires

L’agriculture, en tant que secteur très dépendant du climat, est particulièrement sensible aux modifications climatiques. Le rapport des groupes de travail de la concertation nationale sur le Plan National d’Adaptation aux Changements Climatiques recommande dans le secteur de l’agriculture de faire particulièrement attention à l’artificialisation des sols.  La préservation des espaces agricoles et forestiers est essentielle pour maintenir leur capacité d’adaptation. Ils jouent également un rôle important dans l’adaptation des territoires au changement climatique. Ce rôle renforce la nécessité de lutter contre l’artificialisation.

Partager cet article
Repost0
27 septembre 2012 4 27 /09 /septembre /2012 09:19

 

macorlan_police_sort.png

 

19:00 Les 8 migrant-e-s sont à la rue… et nous apprenons que plusieurs autres familles se retrouvent elles aussi à l’extérieur de Coallia (ex Aftam), des gens que le gouvernement refuse de continuer à loger. Si on compte les 17 personnes à l’école Levot… cela fait énormément de gens à la rue.

 

18:15 Place de la Liberté, le rassemblement nous attend, nous lisons le tract et faisons un récit des jours vécus par les migrants et leurs soutiens depuis l’occupation du gymnase.

 

15:09 L’huissier de justice s’en va aussi…


L’huissier de justice quitte le Mac Orlan

 

15:00 Voila, la place est prise, se dit la police après avoir investi le Mac Orlan.


 

11:55 Trois migrants se sont rendu-e-s au presbytère du Landais, rue Gallieni à Brest.
Les personnes présentent ont bien voulu discuter et ont proposé de voir avec la mairie pour un hébergement d’urgence. Les migrants ont alors voulu attendre la réponse, c’est là que les choses se sont gâtées et que la police a été appelée!
Deux des migrantes ont été conduites au poste pour vérification d’identité.


Migrants et presbytère égal police !

 

10:00 La police reconnait les lieux et compte le nombre de personnes à expulser.

 

08:55 L’huissier est arrivé et a demander de partir.

 

Bien sûr il n’y a pas de solution de logement durant l’examen de leur dossier, comme la loi le prévoit, et une nouvelle fois les Migrants sont à la rue, sous la pluie!

 

La réponse des autorités à Brest est que ce n’est pas de leur ressort !

 

http://www.galeresdebrest.fr/2012/09/26/brest-migrants-demandeurs-dasile-lhuissier-est-au-mac-orlan/

Partager cet article
Repost0
26 septembre 2012 3 26 /09 /septembre /2012 09:37

Salah Brest

Partager cet article
Repost0
26 septembre 2012 3 26 /09 /septembre /2012 09:02
Photo F.vignette paysage

Dernière minute: En ce moment, 9h, expulsion au cinéma Mac Orlan

Communication du  Collectif Casss-paPIERS 

(Collectif d'Actions, de Soutien et de Solidarité avec les personnes Sans-Papiers)


Un logement pour tous et toutes !


Depuis un an, la préfecture du Finistère refuse quasi systématiquement de prendre en charge l'hébergement des personnes étrangères en demande de papiers, et notamment des demandeurs/ses d'asile politique.

 

Plus d'une centaine de personnes ont dû dormir plusieurs jours, voire plusieurs semaines, dans les couloirs de l'AFTAM, association mandatée par l'Etat pour accueillir les demandeurs/ses d'asile.

 

Face à l'inertie des pouvoirs publics, les personnes concernées et leurs soutiens occupent des bâtiments publics pour demander des logements.


La politique stigmatisante et discriminatoire du gouvernement Sarkozy à l'égard des migrants se perpétue donc sous le gouvernement Hollande, même lorsque ceux-ci sont en situation régulière.

 

Pire ! Si des solutions quoique précaires étaient parfois trouvées jusqu'ici à force de luttes, depuis mi-août, les pouvoirs publics ne répondent plus aux demandes de logement des personnes migrantes que par le silence... ou l'envoi d'un huissier, ou bien même de la police, au bout de quelques jours, voire de quelques heures d'occupation.   


Pour montrer aux pouvoirs publics que nous ne tolérons pas aujourd'hui ce qui était intolérable hier :
 

     RASSEMBLEMENT
mercredi 26 septembre à 18h00
   Brest -  Place de la Liberté
 

Premiers signataires :
FSU, CASSS-paPIERs, Alternative Libertaire, FASE, SLB Skol-Veur, NPA, POI, Solidaires, Les Alternatifs

 

Partager cet article
Repost0
24 septembre 2012 1 24 /09 /septembre /2012 11:20
Photo F.vignette paysage

24 septembre 2012


Les bénévoles qui soutiennent depuis le 10 août des demandeurs d'asile accueillent, depuis le milieu de semaine dernière, deux nouvelles familles à l'école Levot. (La suite payante)

 


Partager cet article
Repost0
23 septembre 2012 7 23 /09 /septembre /2012 13:25

austerite-4b

  ...une réunion publique
contre le pacte budgétaire et l'austérité permanente
avec vidéos et diaporamas sur le TSCG, le MES et la dette.

 
Lundi 24 septembre à 20heures Maison des syndicats

...un départ en car de Brest à Paris
pour la manifestation contre le pacte budgétaire
 13h30 Nation - Place d'Italie
dimanche 30 septembre

Nous lançons un double appel  :

Participez à la manifestation :
  • départ dimanche matin 5 heures, avec arrêts à St Eloi et Morlaix possible
  • retour dans la nuit de dimanche à lundi vers 1 heure.
  • amenez votre pique nique, votre détermination et votre bonne humeur
  • le transport est payé uniquement par la souscription et les organisations y appelant*
  • confirmez votre participation en répondant à ce mail avec un numéro de téléphone pour vous joindre
Participez financièrement au déplacement :
  • en priorité pour ceux et celles qui ne pourront y aller.
  • le financement du voyage se fera à l'aide de cette souscription :
  • chèques à l'ordre de "Solidaires manif du 30 sept"
  • chèques à adresser à Solidaires 2 rue Amiral Nielly 29200 Brest
Pour en savoir plus :
Partager cet article
Repost0
23 septembre 2012 7 23 /09 /septembre /2012 11:44
Photo F.vignette paysage

23 septembre 2012


Les jours se suivent et se ressemblent, pour une dizaine de réfugiés dont trois femmes enceintes, issus d'Albanie et de Géorgie. Après le foyer Coallia et le gymnase Foch,...(suite payante)

Partager cet article
Repost0
23 septembre 2012 7 23 /09 /septembre /2012 10:02
gingko_21-09-2012(4).jpg

 

 

 ... nous avons inauguré la plantation d'un Ginkgo Biloba au square Beautemps-Beaupré de Brest ainsi qu'une plaque commémorative. Ce ginkgo Biloba a été reçu par notre association comme trophée lors de la semaine du développement durable en 2006.

 

Ce ginkgo biloba a été reçu comme trophée par AE2D et planté en ce lieu, square Beautemps-Beaupré avec le concours du service espaces verts de Brest Métropole Océane (BMO) que nous remercions. Nous avons choisi cette date pour cette inauguration afin d'exprimer notre volonté de voir grandir ce ginkgo dans la recherche d’un avenir durable pour Brest, sa Rade et bien au-delà, là où la promotion d’une culture de Paix et de mieux vivre ensemble sera une préoccupation majeure. Cela impliquera une vigilance écologique et citoyenne et des choix politiques significatifs «osés».


Nous avons aussi voulu que le ginkgo soit «tourné» vers la mer, en bordure de cet écosystème, de ce bassin de vie de la Rade de Brest. Ce site remarquable présente des caractéristiques susceptibles de satisfaire les critères de classement au Patrimoine Mondial. Sur les dix critères de sélection retenus pour figurer sur la liste, la Rade de Brest pourrait en viser cinq, alors qu’un seul des dix pourrait suffire.


Ce site remarquable présente aussi, hélas, du fait de la présence du nucléaire militaire, des caractéristiques qui «posent des problèmes majeurs aux sites du patrimoine mondial» et qui le conduiraient à être classé au Patrimoine Mondial en Péril. D’où une situation d’impasse ! Malgré cette situation, la présence du ginkgo peut constituer une sorte d’outil d’animation permanent. Symbole de longévité, il pourrait aussi nous relier aux générations futures. Ainsi cet arbre aux vertus thérapeutiques pour la mémoire sera le garant de notre mémoire collective, qui ne doit en aucun cas oublier notre passé pour mieux préparer l'avenir.


Longue vie donc au ginkgo biloba dans le rôle que nous lui donnons et aux actions écologiques qu’il symbolise : luttes contre les pollutions aériennes, terrestres et marines ; actions pour la promotion de solutions alternatives aux modèles productivistes et non durables existants ; actions pour le désarmement nucléaire et la sortie rapide du nucléaire civil et militaire ; actions pour préserver notre avenir et celui des générations futures, dans la paix et la justice entre les groupes humains et les peuples. Dans la pratique des animations et des manifestations, le ginkgo biloba pourra servir de point de départ ou d’arrivée ou d’étape pour symboliser les notions de durabilité, de soutenabilité, … et les démarches de vigilance et de veille citoyennes, de résistance, de transition, de transformation ….

 

http://www.ae2d.infini.fr/index.php?option=com_content&task=view&id=15392&Itemid=1


Partager cet article
Repost0

Contactez le NPA du Finistère

 

faou

 

UNE-190.JPG

 

cgt-gg.jpg

 

affiche_Peillon_Fioraso_BAT_0_0.preview.jpg

 

encart npa taille normale

 

 

nukleel-nam-bo-ket.jpg

accueil
*

Brest

06 42 22 96 37

brest.npa@gmail.com

 

Quimper

06 59 71 42 21

quimper.npa@gmail.com
 

Le blog sur les

questions maritimes

L'autre grenelle de la mer

 

Le blog de solidarité avec

les camarades arabes

Revolution arabe 

 

fermoez-fesse.jpg

Recherche

Actions !

Pour plus de détails voir les liens: 

 

diapo prisonnier palestine

Soirée prisonniers palestiniens

AFPS Brest

mardi 16 avril

20H30

Maison des syndicats

 

sortir-copie-1.jpg


manifestants-hopital-SUD-copie-1


Quimper Gourmelen

Rassemblement

vendredi 19 avril

8 h 45


foto2-205-ebf3f

 

Fermez Cofrents

(pays Valencian)

 

 

laniion.jpg

  Concert à Lannion

 

no nuk

 

Dimanche 28 avril

Brennilis

anti-r-1-r-copie-1.jpg

 


robertbelle5mai13DZ

 

 

Mardi 7 mai

 Yves-Marie Le Lay,

Président de

Sauvegarde du Trégor

  Douarnenez

Librairie l'Ivraie à 20h00

 

nddk.jpg

 

yy.jpg

 

st nnonon

 

grece.jpg