Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 juillet 2011 6 02 /07 /juillet /2011 16:39

P6070002

 

P6070009

 

P6070010.JPG

 

P6070008.JPG

P6070007.JPG

Partager cet article
Repost0
29 juin 2011 3 29 /06 /juin /2011 10:59


28-06-2011
Communiqué du collectif "Eau publique Brest-BMO" (*) suite à l'annonce du choix de Veolia par la Société Publique Locale "Eau du Ponant", pour la gestion des usines d'eau potable et des stations de traitement.
 
a-boire_a-vendre.jpg

Il y a un an, BMO (Brest métropole océane) promettait de la transparence dans la gestion à venir des services publics de l'eau.
Force est de constater que les informations ont filtré aussi mal que lorsque Veolia était à la manœuvre. La Société publique locale (SPL) a commencé ses activités mais dans le secret. Pourtant des associations ont candidaté pour être "censeurs" au conseil d'administration, la loi leur en donnant la possibilité. Cela leur a été refusé ! Ce serait une avancée que BMO prenne exemple à l’extérieur pour instaurer un conseil consultatif large et indépendant, ouvert aux citoyen-ne-s.
Car, peut-on accepter que des débats et des décisions sur un bien vital tel que l'eau, ne soient pas publics ? Pour notre collectif c'est inacceptable !
Le choix de créer une SPL illustrait bien l'idée de service public par ici : créer une structure privée, transformer des élus en administrateurs. Le conseil d'administration décide, les élus de la collectivité prennent acte a posteriori. Mais ce n'est pas en se répétant tous les jours que la SPL est un retour en gestion publique, que cela va devenir une réalité. Il y a tromperie ! BMO pratique clairement le dé-tricotage et l'externalisation des services publics.
Le choix de la SPL, l'utilisation qui en est faite relève toujours de logiques de marchandisation de l'eau. Après avoir délégué directement à Veolia, ils délèguent à la SPL qui sous-traite à Veolia ! Et tout rentre dans l’ordre ?
Mais comment oser reconduire Veolia aux responsabilités, dans les usines, alors que c'est une multinationale qui a surfacturé pendant des années. Ce ne sont pas quelques 14 km de travaux de réseaux, négociés en fin de contrat, qui vont endormir les brestois-e-s. Nous ne nous contentons pas d'un arrangement. Il n'y a pas de solde de tout compte qui ne s'appuie sur un audit contradictoire assumé.
Le 1er avril 2012 pouvait être un grand moment pour la gestion de l'eau à BMO, mais il y a absence de volonté politique.
 
(*) Des associations : Agir pour un Environnement et un Développement Durables (AE2D), Association pour le Contrat Mondial de l’Eau (ACME), Club Loisirs Action Jeunesse (CLAJ), Kan an Dour, Mais qu’est-ce que tu fabriques ?, S-eau-S, Solidarité Ecologie Plougastel, Souris Verte, Ti ar Bed, Vivre la Rue ;
Un syndicat : Solidaires (SUD CT29 …) ;
Des groupes politiques : Comité de Brest du Parti ouvrier indépendant, Démocratie Ecologie Solidarité, FASE 29, Forum Civique de Plougastel, La gauche debout !, Les Verts du pays de Brest, Les Verts de Plouzané, MRC 29, NPA, UDB du pays de Brest ;
Et des citoyen-ne-s.
 
Partager cet article
Repost0
29 juin 2011 3 29 /06 /juin /2011 10:46
mercredi 29 juin 2011

Le collectif Gaspare, qui s'oppose au projet de centrale au gaz dans le pays de Brest réagit à la publication de l'appel d'offres européen pour choisir l'opérateur de cet équipement. Il déposera « dans les jours qui viennent » une demande de débat public.  
« Cette saisine de la commission nationale du débat public portera à la connaissance des citoyens les éléments portant sur le coût du projet, son enjeu national, ses incidences sur l'environnement », estiment ses membres.

Qui espèrent aussi que chacun participe « au processus décisionnel, ce dont Eric Besson (NDLR. ministre de l'Energie) ne veut pas ». Le collectif a rencontré « de nombreux élus qui pour la plupart comprennent la nécessité d'un débat public et sont prêts à soutenir la démarche.

 

La municipalité de Saint-Thonan a ouvert la voie en se déclarant publiquement favorable à cette requête ».

 

http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Centrale-au-gaz-Gaspare-veut-un-debat-public-_40734-1853167------29019-aud_actu.Htm

Partager cet article
Repost0
28 juin 2011 2 28 /06 /juin /2011 08:55

 

manifestants-hopital-SUD
mardi 28 juin 2011
Une quarantaine d'infirmiers et d'aides-soignants avaient débrayé pendant deux heures mercredi dernier, lors du comité technique de l'établissement, afin de dénoncer des mauvaises conditions de travail.
« La direction reste sur ses positions, et le personnel fait de même », résume Christian André, infirmier et chargé de la maintenance du matériel technique du service de réanimation médicale du centre hospitalier régional universitaire (CHRU) de La Cavale Blanche.

La quarantaine d'infirmiers et d'aides-soignants a donc de nouveau débrayé ce lundi matin pendant deux heures, afin de dénoncer, comme ils l'avaient fait mercredi dernier (O.-F du 23 juin), leurs mauvaises conditions de travail. « Nous avions demandé au comité technique d'établissement mercredi dernier, l'application de la loi de 2002, qui stipule qu'il doit y avoir deux infirmiers pour cinq patients et un aide-soignant pour quatre patients, explique Christian André. Ce qui n'est pas respecté pour le personnel. »


La direction a de nouveau exprimé son refus, aujourd'hui, d'augmenter le nombre de salariés dans le service.

Le personnel envisage de maintenir une grève partielle jusqu'à l'obtention de leurs revendications.

 

http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Hopital-la-reanimation-medicale-redebraye-pendant-deux-heures-_40843-1851676------29019-aud_actu.Htm

Partager cet article
Repost0
27 juin 2011 1 27 /06 /juin /2011 09:13
Communiqué de presse du Collectif brestois anti-sécuritaire

Le Collectif brestois anti-sécuritaire (ex collectif 29 contre la loi Loppsi 2) souhaite alerter la population et interpeller les élus sur les risques liberticides et discriminatoires concernant le projet de BMO et de Kéolis de mettre en place un système de billettique utilisant des cartes à puces RFID dans le réseau des transports de la communauté urbaine de Brest.

stop-rfid.jpgLes puces RFID sont de minuscules étiquettes électroniques lisibles à distance. Elles sont de plus en plus utilisées pour tracer les produits de consommation et les animaux. Utilisées par les opérateurs de transport public, les puces RFID peuvent contenir des données personnelles rattachées au nom de l'abonné (nom, prénom, adresse, mail, numéro de téléphone, photo....). Avec l'utilisation de cartes nominatives, la date, l'heure et le lieu des trois dernières validations (qui, quand, où) des usagers seront enregistrées en temps réel par Kéolis.

L'utilisation de la carte à puce nominative porte atteinte au principe d'aller et venir anonymement. Même à jour d'abonnement, l'usager aura désormais l'obligation de « valider » son titre de transport devant les bornes de contact lors de chaque trajet sous peine d'amende. Porter atteinte à sa propre vie privée devrait t-il être demain la règle à Brest pour les usagers des transports publics?

Pratiques douteuses
VisuelKorriGo.pngSi aujourd'hui les opérateurs de transport public proposent aux usagers des cartes anonymes, le Collectif brestois anti-sécuritaire note que dans la pratique tout est fait pour inciter les usagers à  souscrire à un abonnement nominatif permettant le traçage des voyageurs.
A plusieurs reprises la CNIL (Commission Nationale Informatique et Libertés) a mis en avant les pratiques douteuses des opérateurs de transport en commun en ce qui concerne la vente de cartes de transport munies de puce RFID : manque d'information sur les passes anonymes, absence de véritable choix pour l'usager entre des déplacements anonymes ou nominatifs, instauration d'un coût supplémentaire pour obtenir un titre de transport anonyme.
Dans son avertissement adressé à Kéolis Rennes (STAR) en janvier 2009, la CNIL a constaté que de 2006 à 2008, "53 passes anonymes ont été vendus pour 186 650 passes nominatifs"  et que "pour un utilisateur régulier, le passe anonyme revient donc, selon son âge, entre 2,5 et 4 fois le prix d'un abonnement nominatif" !

discriminations tarifaires
 
Le Collectif brestois anti-sécuritaire trouve inadmissible que les usagers bénéficiant de tarifs réduits et sociaux (étudiants, retraités, chômeurs...) soient demain contraints d'acheter un passe nominatif pour conserver leur avantage tarifaire. Par ailleurs, les salariés bénéficiant d'un remboursement intégral ou partiel de leur titre de transport par leur employeur seront contraints à l'acquisition d'un passe nominatif. Pour conserver leur droit à se déplacer anonymement, ces catégories d'usagers n'auront pas d'autre choix que de renoncer à leur avantage tarifaire et devront payer leur titre de transport plein pot ! L'impossibilité pour l'usager de souscrire un abonnement anonyme avec un titre hebdomadaire, mensuel ou annuel apparait contradictoire avec la liberté de choix.

Un traçage régional en perspective
 
En Bretagne, les cartes à puces RFID devraient être mises en place à Quimper fin 2011, à Lorient et à Brest courant 2012. Les villes de Saint-Malo, Vannes et Saint-Brieuc réfléchissent à la mise en place de ce système de billettique. L'objectif à terme pour les collectivités territoriales et Kéolis est de pucer les cartes de transport pour toute la région : bus, tram, métro, TER. La Bretagne, désormais le laboratoire de l'acceptation de la société de surveillance généralisée ?

Aller plus loin :

- RFID : vers un traçage généralisé ?Par Jean-Claude Vitran - Ligue des Droits de l'Homme
- "RFID, la police totale" - Le film Un film de 28 mn contre la tyrannie technologique et la société de contrainte
Partager cet article
Repost0
26 juin 2011 7 26 /06 /juin /2011 11:09
Social vendredi 24 juin 2011
Vers 10 h 30, dans le hall de la clinique de Keraudren, environ 130 salariés débrayent.

Ce vendredi matin, à Brest, environ 170 salariés des cliniques Keraudren et Grand-large ont débrayé durant une heure, alors que se tient la troisième réunion sur la négociation annuelle obligatoire sur les salaires. La direction propose une augmentation de 0,6 %.

 

Les syndicats CFDT et CGT demandent 5 %, ou « 3 % au moins ». Des infirmières, aides-soignantes, brancardiers, agents d’entretien etc. Une mobilisation qualifiée « d’importante et d’exceptionnelle ». Les salariés dénoncent également une dégradation des conditions de travail. « Des postes sont supprimés. Quand une infirmière est absente, il n’y a pas de remplaçante. Or, l’activité est en hausse. C’est le ras-le-bol », expliquent des infirmières.

 

Le groupe Sogesta, qui possédait Keraudren et Grand-Large, a été racheté par Vedici en juillet 2010.

Finalement, la direction a revu son offre à 1,2 %. Mais les syndicats ne sont pas satisfaits. Ils appellent à débrayer de nouveau, mardi, lors de la quatrième réunion.

 

http://www.ouest-france.fr/region/bretagne_detail_-Brest.-170-salaries-des-cliniques-Vedici-debrayent_40779-1847443_actu.Htm

Partager cet article
Repost0
18 juin 2011 6 18 /06 /juin /2011 09:39

 

 autocollant-gaspare 19-02-2011

Énergies vendredi 17 juin 2011
Une trentaine d’opposants du collectif Gaspare se sont rassemblés devant la sous-préfecture de Brest pendant la réunion.

Ce vendredi après-midi, plusieurs présidents de Communautés de communes du Finistère ont été reçus à la sous-préfecture de Brest, pour une réunion préalable au lancement d’appel d’offres d’une centrale à cycle combiné gaz.

 

Ce projet porté par l’Etat et accepté par le conseil régional dans son « pacte électrique », vise à pallier « la fragilité électrique structurelle de la Bretagne ». Il prévoit l’implantation d’une centrale électrique de 450 MW « dans l’aire de Brest ». L’appel d’offres sera lancé d’ici fin juin, ou peut-être fin juillet, puisqu’il semble y avoir un léger flou sur ce point.

 

Les candidats proposeront d’ici fin décembre un projet dont le site d’implantation devra être à proximité d’un poste de transformation électrique. Soit dans un rayon de 25 km autour de Loscoat (Brest), de 25 km autour de La Martyre ou de 30 km autour de Brennilis.

 

Les présidents de communautés représentaient ainsi les 147 communes potentiellement concernées. La réunion était présidée par Pascal Mailhos, préfet du Finistère.

 

http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Centrale-au-gaz-les-elus-recus-en-sous-prefecture-a-Brest_40779-1838243------29019-aud_actu.Htm

Partager cet article
Repost0
17 juin 2011 5 17 /06 /juin /2011 11:41

  autocollant-gaspare 19-02-2011
 Le Collectif Gaspare appelle à un rassemblement demain, vendredi, à 14h30 à la sous-préfecture de Brest.


Nous venons d'apprendre la présence de M. le Préfet de Bretagne,

 

demain vendredi 17 juin à 15h00,

 

à la sous-préfecture de Brest.


Sa présence est liée au projet de centrale. Sans doute le lancement de l'appel d'offres...


A noter que cette visite n'est pas à son agenda !

 Une action de Gaspare est à envisager,

soyons nombreuses et nombreux à l'accueillir

demain à 14h30 

avec t-shirts et banderoles.


Le collectif Gaspare  http://www.nonalacentrale.fr/

Partager cet article
Repost0
16 juin 2011 4 16 /06 /juin /2011 09:50

 

Social mercredi 15 juin 2011

Dans le cadre de la journée d'action intersyndicale de ce jeudi 16 juin, la CGT appelle les travailleurs sociaux de la région brestoise à se rassembler à 10 h 15 devant l'hôtel de ville de Brest, entrée rue Frézier.

 

A 10 h 30, une délégation représentative des personnels concernés sera reçue par la première adjointe au maire, vice-présidente de BMO. Au cours de cette entrevue l'ensemble des pétitions recueillies, lui sera remis.

 

«Depuis plus de vingt ans les professionnels sociaux et éducatifs attendent une reconnaissance à leur juste qualification de leurs diplômes, expose la CGT. Les trois années d'études nécessaires pour l'obtention du diplôme d'éducateur spécialisé et d'assistant social ne compte toujours que pour 2 années (...). Aujourd'hui, nous vous demandons, en tant qu'employeur (...) de soutenir notre action en leur exprimant la nécessité de revaloriser les diplômes de vos salariés concernés à leur juste qualification.»

 

http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Appel-a-la-mobilisation-des-travailleurs-sociaux-ce-jeudi-a-Brest_40779-1835330------29019-aud_actu.Htm

Partager cet article
Repost0
11 juin 2011 6 11 /06 /juin /2011 11:23

mp

La France entretient le mythe d'un nucléaire sûr, et cela malgré la position de l'ASN (Autorité de Sûreté Nucléaire) qui considère la catastrophe de Fukushima comme un échec collectif.

Aujourd'hui, tout le monde sait que les autorités japonaises et Tepco (l'exploitant de la centrale de Fukushima) ont menti et dissimulé des informations. La situation n'est pas maîtrisée et le pire n'est pas exclu !

Au lieu de s'obstiner dans la promotion du nucléaire, la France devrait annoncer une transition énergétique en incluant une sortie du nucléaire à l'exemple de l'Allemagne.

En Bretagne tout particulièrement, cette transition est possible rapidement par la sobriété et l'efficacité énergétiques, et la promotion des énergies renouvelables, en agissant par exemple par l'isolation du bâti, les alternatives au chauffage électrique, le développement de la biomasse (bois, ...) et des énergies marines.

AE2D et le groupe local Greenpeace de Brest participeront à l'opération "Carton rouge pour le nucléaire !", trois mois après la catastrophe de Fukushima toujours en cours.

Nous invitons tous les citoyens à un rassemblement

 

Place de la Liberté

Brest lundi 13 juin

 18h

suivi d'un déplacement vers des lieux représentatifs

l'un du nucléaire civil et l'autre du nucléaire militaire.

Le Conseil Collégial d'AE2D

Partager cet article
Repost0

Contactez le NPA du Finistère

 

faou

 

UNE-190.JPG

 

cgt-gg.jpg

 

affiche_Peillon_Fioraso_BAT_0_0.preview.jpg

 

encart npa taille normale

 

 

nukleel-nam-bo-ket.jpg

accueil
*

Brest

06 42 22 96 37

brest.npa@gmail.com

 

Quimper

06 59 71 42 21

quimper.npa@gmail.com
 

Le blog sur les

questions maritimes

L'autre grenelle de la mer

 

Le blog de solidarité avec

les camarades arabes

Revolution arabe 

 

fermoez-fesse.jpg

Recherche

Actions !

Pour plus de détails voir les liens: 

 

diapo prisonnier palestine

Soirée prisonniers palestiniens

AFPS Brest

mardi 16 avril

20H30

Maison des syndicats

 

sortir-copie-1.jpg


manifestants-hopital-SUD-copie-1


Quimper Gourmelen

Rassemblement

vendredi 19 avril

8 h 45


foto2-205-ebf3f

 

Fermez Cofrents

(pays Valencian)

 

 

laniion.jpg

  Concert à Lannion

 

no nuk

 

Dimanche 28 avril

Brennilis

anti-r-1-r-copie-1.jpg

 


robertbelle5mai13DZ

 

 

Mardi 7 mai

 Yves-Marie Le Lay,

Président de

Sauvegarde du Trégor

  Douarnenez

Librairie l'Ivraie à 20h00

 

nddk.jpg

 

yy.jpg

 

st nnonon

 

grece.jpg