Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 juin 2011 6 11 /06 /juin /2011 10:35
Social vendredi 10 juin 2011

Le tribunal de commerce de Brest a statué favorablement, aujourd’hui, sur le projet de reprise de l’entreprise de fabrication de décodeurs TV Breizadic. Ce projet, porté par l’ex-directeur de Grass Valley Brest, Alain Puillandre, prévoit de ne garder que 20 des 40 salariés du site. « On aurait préféré rester adossé à Adetel Group, plutôt que de rejoindre une PME de 20 salariés, regrette Philippe Le Floc’h, délégué cégétiste du personnel de l’entreprise. L’avenir aurait peut-être été moins incertain. »


Alain Puillandre devrait prendre les commandes le 20 juin. Le 15 juin au soir, les licenciements de la moitié du personnel seront annoncés.

 

L’entreprise Breizadic, basée au Technopôle, et anciennement Nextream - filiale de Thomson - était en redressement judiciaire depuis le mois de décembre.

 

 

http://www.ouest-france.fr/region/bretagne_detail_-Brest-20-emplois-supprimes-chez-le-fabricant-de-decodeurs-Breizadic_40779-1829557_actu.Htm

 

Breizadic tournera, mais avec la moitié des salariés
samedi 11 juin 2011

Le tribunal de commerce de Brest a statué, l'entreprise d'électronique Breizadic continuera à fonctionner dès le 20 juin, avec 50 % de ses effectifs. 20 postes sont supprimés.

Ça y est, le tribunal de commerce a accepté le projet de reprise de Breizadic, entreprise de fabrication de décodeurs TV basée au Technopôle. Ce projet, porté par Alain Puillandre, ex-directeur de Grass Valley à Brest, prévoyait le maintien de l'activité mais... avec 50 % des effectifs.

20 des 40 salariés vont donc être licenciés. Parmi eux, « quatre des cinq cadres de l'entreprise, les membres du service logistique, et des postes de production comme les monteurs-cableurs », énumère, ému, Philippe Le Floc'h, délégué cégétiste du personnel de Breizadic, filiale d'Adetel Group. Lui-même n'est pas « sûr à 100 % » d'être gardé. Il reconnaît que c'est « la moins pire des solutions » qui a été choisie par le tribunal. L'autre étant la liquidation judiciaire, et donc pour tous les salariés, un licenciement économique.

1,2 million d'euros

Breizadic a une histoire particulière. L'entreprise de fabrication de décodeurs TV est née en 2006, de la suppression de Nextream, elle-même issue de l'éclatement de Thomson (aujourd'hui Technicolor). « L'entreprise a eu plusieurs noms avant Nextream », précise Philippe Le Floc'h. L'année de sa création, elle est achetée par Adeneo (aujourd'hui Adetel Group). Thomson en reste le principal donneur d'ordres, ainsi que le fournisseur de commandes, jusqu'en 2009, où il se retire peu à peu.

L'ex-filiale trouve des nouveaux clients dans le ferroviaire ou encore l'aéronautique, mais pas assez pour joindre les deux bouts. Elle tombe en cessation de paiement mi-novembre 2010, avec 1,2 million d'euros de pertes. Un mois plus tard, elle est en redressement judiciaire avec une période d'observation de la situation par le tribunal de commerce de Brest de six mois. En mai dernier, une première ébauche du projet d'Alain Puillandre est présentée au tribunal, et le projet final le 7 juin dernier (Ouest-France du 8 juin 2011).

Des métiers d'avenir

Si le nombre de salariés va être réduit, ce n'est pas le cas de la masse de travail. « Nous allons être moitié moins pour abattre la même quantité de travail, regrette le délégué syndical, en mandat depuis la création de l'entreprise en 2006. Les conditions vont se dégrader, on va avoir des difficultés à honorer les commandes, mais aussi à trouver des clients et ce, même si l'électronique offre des métiers d'avenir ».

L'avenir, les salariés le voient incertain. « On aurait aimé rester adossés à Adetel Group, plutôt que de rejoindre une PME de 20 personnes, mais d'après François Sebès (PDG du groupe, N.D.L.R.), le groupe n'a pas de cash pour supporter le poids financier d'un plan de continuation. » À la place, Breizadic et Adetel Group ont conclu un plan de charge : les commandes de la nouvelle PME de 20 personnes seront assurées par Adetel Group sur une durée de quatre ans, afin de permettre à l'entreprise de trouver de nouveaux clients.

Les salariés espèrent une chose, « que les schémas de Nextream et de Breizadic ne se reproduisent pas » dans la nouvelle PME dont on ne connaît pas encore le nom.

 

 

http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Breizadic-tournera-mais-avec-la-moitie-des-salaries-_40843-1830083------29019-aud_actu.Htm

 

 

Partager cet article
Repost0
9 juin 2011 4 09 /06 /juin /2011 09:32
Partager cet article
Repost0
6 juin 2011 1 06 /06 /juin /2011 13:22

autocollant-gaspare 19-02-2011

Environnement dimanche 05 juin 2011
Les marcheurs se sont retrouvés à Lanvian, en Guipavas, lieu possible d'implantation d'une centrale à gaz.

Partis de Guipavas, Saint-Divy, Saint-Thonan, Kersaint-Plabennec, La Forest-Landerneau, des marcheurs se sont retrouvés en fin de matinée sur le site de Lanvian, là où pourrait être construite une centrale à gaz de 450 mégawatts.

 

Un groupe de cyclistes, partis de Plabennec, les a rejoints.

 

Lanvian se situe à la limite des communes de Guipavas et Saint-Divy. Selon les organisateurs, le collectif Gaspare, ils étaient 700 à avoir fait le déplacement pour dire leur opposition à ce projet dont l’appel d'offres n’a toujours pas été lancé.

 

Un pique-nique géant a eu lieu à l'issue des prises de parole.

 

http://www.ouest-france.fr/region/bretagne_detail_-700-marcheurs-contre-le-projet-de-centrale-a-gaz-pres-de-Brest_40779-1821918_actu.Htm

Partager cet article
Repost0
5 juin 2011 7 05 /06 /juin /2011 11:44

viewer_0v04.png

viewer-copie-1

Partager cet article
Repost0
1 juin 2011 3 01 /06 /juin /2011 12:16

 


Social mardi 31 mai 2011

200 fonctionnaires étaient réunis ce mardi midi devant la sous-préfecture de Brest. Ils étaient rassemblés pour protester contre le gel des salaires de la fonction publique pour la deuxième année consécutive. D’après la CGT, leur pouvoir d’achat aurait baissé de 10 % depuis le premier janvier 2000.

Partager cet article
Repost0
19 mai 2011 4 19 /05 /mai /2011 10:05

non-a-la-centrale1

 

 

Environnement mercredi 18 mai 2011
Le collectif Gaspare saisira la commission nationale du débat public

Le collectif écologiste Gaspare (pour Garantir l’avenir solidaire par l’autonomie régionale énergétique), qui lutte contre le projet de centrale au gaz devant s’implanter dans le Nord-Finistère à l’horizon 2015, continu son combat.

 

Les membres du collectif l’ont annoncé ce mercredi, à Brest : ils saisiront « de manière imminente » la commission nationale du débat public. Cette haute autorité, d’après les textes, est chargée de « veiller au respect de la participation du public au processus d’élaboration des projets d’aménagement ou d’équipement d’intérêt national de l’État, des collectivités territoriales, des établissements publics et des personnes privées. »

 

« La démocratie n’a pas joué son véritable jeu dans ce dossier », exprimait ce matin Alain Suavet, membre de Gaspare. Ce dernier, se sentant floué, avançait que « les documents validant le projet ont été signés par les autorités (courant décembre N.D.L.R.) bien avant la tenue des réunions publiques. »

 

http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Centrale-au-gaz-de-Guipavas-le-collectif-Gaspare-saisira-la-commission-nationale-du-debat-public_40779-1801593------29019-aud_actu.Htm

 

Centrale au gaz : le combat de Gaspare
jeudi 19 mai 2011
Christine Bertho, Marc Amourette et Alain Le Suavet. Accompagnés des forces vives du collectif Gaspare, ils présentaient les prochaines actions de celui-ci, hier, à Brest.

Le collectif Gaspare annonce de prochaines actions de lutte. Celui-ci saisira les hautes sphères de l'État.

Les opposants au projet de centrale au gaz, qui doit s'implanter dans le Nord-Finistère à l'horizon 2015, ne baissent pas les armes.

Les membres du collectif écologiste Gaspare (pour Garantir l'avenir solidaire par l'autonomie régionale énergétique) l'ont annoncé ce mercredi, à Brest : ils saisiront « de manière imminente » la commission nationale du débat public. Cette autorité, d'après les textes, est chargée de « veiller au respect de la participation du public au processus d'élaboration des projets d'aménagement ou d'équipement d'intérêt national de l'État, des collectivités territoriales, des établissements publics et des personnes privées. »

 

« La démocratie n'a pas joué son véritable jeu dans ce dossier », affirmait hier Alain Suavet, membre de Gaspare. Ce dernier, se sentant floué, avançait que « les documents validant le projet ont été signés par les autorités (courant décembre N.D.L.R.), bien avant la tenue des réunions publiques. »

 

En parallèle, Gaspare va entreprendre une action de communication auprès des maires des 125 communes concernés par le projet et à leurs habitants. Dimanche 5 juin, une promenade « citoyenne et familiale » (au départ des communes de Guipavas, Kersaint-Plabennec, La Forest-Landerneau, Saint-Divy et Saint-Thonan) prendra la direction du site de Lanvian, prédestiné à accueillir le projet de centrale au gaz.

 

 

R.L.L.
Partager cet article
Repost0
19 mai 2011 4 19 /05 /mai /2011 10:02

 


jeudi 19 mai 2011

Mercredi, la société était convoquée au tribunal. Le comité d'entreprise et la CGT l'accusent de les avoir menés en bateau.

Pourquoi ? Comment ? Pourquoi cette audience ?

Fin novembre, les élus du comité d'entreprise (CE) de Compétence, ex-Jabil, saisissaient le tribunal de grande instance (TGI). La société étant proche du dépôt de bilan, ils réclamaient notamment des garanties financières pour préserver leurs emplois. Hier, deux des points évoqués à l'époque ont été abandonnés, Jabil ayant racheté le site. Reste le troisième, qui porte sur le projet de cession à Mercatech. Tel qu'il a été soumis aux salariés en juin, il était trompeur selon le CE et la CGT.

 

Quels sont les griefs des salariés ?


Me Bledniak, l'avocate des salariés, estime qu'ils ont été pressés d'accepter le plan de cession : en moins d'un mois, l'affaire était conclue. « Jabil ne voulait pas qu'ils s'attardent sur les conditions précises de la vente », indique l'avocate. Des éléments importants leur auraient ainsi été cachés : prix d'achat, prêt de Jabil à Mercatech, profil financier du repreneur, hypothèque sur les bâtiments de Brest... En somme, elle accuse Jabil d'avoir trompé salariés et élus du CE en leur vendant un projet ambitieux de diversification de l'activité, mais sans garantie pour les salariés. L'avocate réclame 30 000 € de dommages et intérêts.

 

La ligne de défense de Jabil ?


Pour Me Journo, l'avocate de Jabil, « le CE et le syndicat n'ont pas assigné le véritable responsable. L'entreprise qui a berné tout ce petit monde, Jabil inclus, c'est Mercatech ». Quant à d'éventuelles pressions pour rallier rapidement les salariés à sa cause, Jabil s'en défend bien : si la société avait voulu suspendre la session, le CE aurait aussi bien pu saisir la justice.

 

Et maintenant ?


Le jugement est mis en délibéré au 14 septembre prochain. Une déception pour Nicole Camblan de la CGT, qui espérait un dénouement plus rapide. « On est un peu las d'attendre. »


 

Delphine VAN HAUWAERT

 

 

http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Jabil-les-salaries-estiment-avoir-ete-trompes-_40843-1802222------29019-aud_actu.Htm

Partager cet article
Repost0
15 mai 2011 7 15 /05 /mai /2011 08:15

 

 

Un encouragement à participer nombreux à la grande manif du 21 mai au Havre
Un car partira de Brest 
samedi vers 8h30
Inscrivez-vous (06 42 17 95 56) ...
Partager cet article
Repost0
5 mai 2011 4 05 /05 /mai /2011 12:18

 

Un comité d'entreprise extraordinaire s'est tenu, mercredi, sur le site brestois. Le plan présenté hier pour l'entreprise n'a pas convaincu les représentants des salariés. 

Comité d'entreprise extraordinaire, mercredi, à Jabil-Brest (192 salariés). Et ce, avec Robin Forster, DRH de Jabil-Europe ; Nicola Trombetti, manager de Jabil-France ; Michel Petit, directeur du site brestois et Claire Picard, DRH de Jabil-France.On pouvait légitimement s'attendre à ce que, enfin, Jabil dévoile sa stratégie pour la France. Le 22 février dernier en effet, le géant mondial de sous-traitance électronique annonçait qu'il rachetait les quatre usines (deux en France, deux en Italie) qu'il avait vendues quelques mois plus tôt, le 16 juillet, à un fonds d'investissement américain, Mercatech. 

« Rien de neuf »

À cette annonce, la réaction des salariés était restée mesurée. Pas d'effusion de joie. Juste un peu de soulagement sur le visage des employés. Cela pouvait se comprendre. À force de vivre de rachat en plan social, les salariés blasés ont maintenant du mal à faire confiance. « En dix ans, ils ont vécu cinq plans de licenciements »,rappelle Serge Roudaut pour FO. Depuis cette annonce ? Rien. Les représentants des salariés ont à maintes reprises sollicité la direction pour connaître, enfin, « la stratégie »de Jabil. Mercredi, on pensait que l'heure avait sonné. Finalement ? « Rien de neuf »,a résumé Nicole Camblan de la CGT.

« Si on peut fabriquer des casseroles »

 

« Ils prétendent que le fait que le groupe autorise l'usine de Brest à chercher des ' petits clients '(de 4-5 millions d'euros de chiffre d'affaires) est une nouveauté », sourit Serge Roudaut de FO. Preuve (s'il en faut !) que la crise qui secoue la filière électronique est loin d'être à son terme. « Si on peut fabriquer des casseroles de manière rentable, on le fera », aurait dit la direction, hier.

 

Seul élément concret : « Ils espèrent le retour à l'équilibre financier de Jabil-France[Brest et Gallargues (20 salariés)] pour 2013. » La direction travaillerait aussi aux transferts provisoires de charges de travail d'autres sites Jabil. « Elle pourrait ainsi remonter un peu à partir d'octobre. »

 

Si tel n'était pas le cas, « la charge de travail continuera à décliner jusqu'à la fin de l'année,poursuit Serge Roudaut, le temps de trouver et de démarrer un éventuel nouveau client, laissant environ 40 % du personnel en sureffectif. »

La direction donnera une réponse en juin-juillet sur cette question de transfert. « Si la réponse est non, elle n'exclut pas de faire une demande de chômage partiel »,rapporte FO.

 

Enfin, Alcatel, voisin de Jabil, va bientôt laisser vacant le site propriété du groupe américain. « Environ 45 000 m2. Le prix de vente est estimé entre 3 et 3,5 millions d'euros. »

 

Sophie MARÉCHAL.

http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Jabil-cale-sur-ses-orientations-strategiques-_40843-1786573------29019-aud_actu.Htm



Partager cet article
Repost0
5 mai 2011 4 05 /05 /mai /2011 11:44

nato-go-home.jpg

 

À l'occasion de son 20e anniversaire l'Université Européenne de la Paix a décidé d'inaugurer une autre façon de marquer l'armistice du 8 mai, tourné sur la construction d'un monde de Paix.

 

Dimanche à 14h30, Place de la Liberté à Brest, un groupe de jeunes percussionnistes battra tambour pour la paix. Les roulements de tambours seront entrecoupés de lectures à plusieurs voix de textes et de poésies pour la paix, la solidarité, la fraternité,... qui seront poursuivies pendant la randonnée urbaine.

 

Randonnée urbaine : chemins de Paix


Une randonnée urbaine partira aux environs de 16h de la Place de la Liberté  à Brest par des lieux marquants des conséquences de la guerre 39-45 pour Brest.


Elle passera par le square Mathon, l'église Saint Louis, le Boulevard Jean Moulin, l'Abri Sadi Carnot, le Monument américain, le Square Beautemps-Beaupré avec retour devant la Mairie vers 18h. Chaque station donnera lieu à des commentaires et des échanges.

 

Au delà de la commémoration de la fin de la dernière guerre mondiale, faire du 8 mai un hymne pour la Paix ! En venant nombreux en famille et avec des amis au rendez-vous de l'UEP vous contribuerez au succès de cette initiative et témoignerez de notre volonté de faire de Brest une ville de Paix.

Partager cet article
Repost0

Contactez le NPA du Finistère

 

faou

 

UNE-190.JPG

 

cgt-gg.jpg

 

affiche_Peillon_Fioraso_BAT_0_0.preview.jpg

 

encart npa taille normale

 

 

nukleel-nam-bo-ket.jpg

accueil
*

Brest

06 42 22 96 37

brest.npa@gmail.com

 

Quimper

06 59 71 42 21

quimper.npa@gmail.com
 

Le blog sur les

questions maritimes

L'autre grenelle de la mer

 

Le blog de solidarité avec

les camarades arabes

Revolution arabe 

 

fermoez-fesse.jpg

Recherche

Actions !

Pour plus de détails voir les liens: 

 

diapo prisonnier palestine

Soirée prisonniers palestiniens

AFPS Brest

mardi 16 avril

20H30

Maison des syndicats

 

sortir-copie-1.jpg


manifestants-hopital-SUD-copie-1


Quimper Gourmelen

Rassemblement

vendredi 19 avril

8 h 45


foto2-205-ebf3f

 

Fermez Cofrents

(pays Valencian)

 

 

laniion.jpg

  Concert à Lannion

 

no nuk

 

Dimanche 28 avril

Brennilis

anti-r-1-r-copie-1.jpg

 


robertbelle5mai13DZ

 

 

Mardi 7 mai

 Yves-Marie Le Lay,

Président de

Sauvegarde du Trégor

  Douarnenez

Librairie l'Ivraie à 20h00

 

nddk.jpg

 

yy.jpg

 

st nnonon

 

grece.jpg