Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 mai 2011 3 04 /05 /mai /2011 10:50

flottille_15-06-2008.jpg

 

Lettre ouverte d'AE2D au président de Brest métropole océane (Bmo) :

 

Il nous est signalé la présence de déchets radioactifs en sortie de la filière de traitement des eaux usées de la station d’épuration du port de commerce de Brest.

En tant qu’association agréée pour l’Environnement et membre de Commission consultative des services publics de Bmo, cette information nous interpelle, aussi nous souhaiterions savoir :
- la provenance exacte de des déchets ;
- si ce traitement est prévu au cahier des charges techniques de l'exploitation de la STEP ;
- et dans l’affirmative, de nous indiquer les conditions techniques particulières de ce traitement, notamment en matière de stockage et de manipulation des déchets ainsi que de sécurité et de protection des personnes amenées à les manipuler ou circulant simplement à proximité.
 
Copie :
Monsieur le Préfet du Finistère
Monsieur le Sous-préfet de Brest
Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement (DREAL) de Bretagne
 
Les acteurs du contrat de Rade de Brest
Madame la Ministre de l'Ecologie, du Développement durable, des Transports et du Logement
Monsieur Serge Lepeltier, président du comité de bassin Loire Bretagne
Monsieur Jean-Yves Le Drian, président du Conseil régional de Bretagne
Monsieur Pierre Maille, président du Conseil général du Finistère
Monsieur Thierry Fayret, président du Syndicat de bassin de l’Elorn et vice-président de Bmo
Monsieur Jean-Paul Glémarec, président de la Commission Locale de l'Eau (CLE) du SAGE de l'Elorn
Monsieur le président de la Commission Locale de l'Eau (CLE) du SAGE de l'Aulne
Source:
Partager cet article
Repost0
2 mai 2011 1 02 /05 /mai /2011 13:02
lundi 02 mai 2011
Dimanche matin, c'est Jean-Roger Guiban de l'Unsa qui s'est chargé de lire le discours commun des organisations syndicales.

Environ 250 personnes étaient rassemblées, dans la matinée, dimanche, place de la Liberté, pour la fête des travailleurs. Un rassemblement peu fourni.

« Et bien, il n'y a pas foule aujourd'hui mes amis ! » soupire une dame venue prendre part au traditionnel 1er Mai. C'est vrai qu'il n'est que 10 h 30. Les représentants des organisations syndicales croisent les doigts. Quelques rares brins de muguet fleurissent ici et là. Le temps est mi-figue mi-raisin. L'ambiance est à la morosité.

Il faudra attendre 11 h pour voir le gros des troupes. On peut dire qu'au plus fort de la manifestation, on comptait 250 personnes environ sur la place de la Liberté.

 

« Un 1er Mai, qui tombe un dimanche, coincé entre deux semaines de vacances... », tente de justifier un fidèle de ce rassemblement des travailleurs. Un autre estime quant à lui que, « désormais, les gens vont davantage se mobiliser pour 2012 ».

 

Revendications salariales


En attendant, on est loin des 2 500 personnes qui avaient défilé dans les rues de Brest  l'an dernier. Une mobilisation qui s'inscrivait alors en pleine réforme des retraites.

 

« Nous, nous réclamons l'augmentation des minima sociaux, indiquait, dimanche, André Garçon de Solidaires. Le 1er Mai est l'occasion de porter haut et fort les revendications salariales. Comment peut-on vivre avec moins de 1 500 € par mois ? »


Hier, on avait beau scruter le rassemblement local, pas de banderoles de la CFDT ni de la FSU. C'est Jean-Roger Guiban de l'Unsa qui s'est chargé de lire le texte pourtant commun de la CFDT, CGT, FSU, Solidaires et Unsa. Un discours qui entendait placer la journée sous le signe de la solidarité internationale et du progrès social.

 

Le texte unitaire évoquait « cette onde de choc salutaire qui bouscule les dictatures et porte un message d'espoir de liberté [...] ». Et de poursuivre en appelant à participer aux manifestations unitaires « pour donner la priorité à l'emploi, améliorer les salaires, les pensions et le pouvoir d'achat, les conditions de travail et lutter pour l'égalité des droits et contre toutes les discriminations ».

 

La manifestation a tiré sa révérence sur les chants revigorants de la chorale Peuple et Chansons dédiés aux travailleurs.

 

http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Une-faible-mobilisation-pour-le-1er-Mai-_40843-1782867------29019-aud_actu.Htm

 

1er mai : 180 personnes rassemblées à Quimper
Social dimanche 01 mai 2011

180 personnes se sont rassemblées sur la place de la Résistance, à Quimper, ce dimanche matin, pour le 1er mai, journée de solidarité internationale du monde du travail. Les syndicats CGT, FSU, Solidaires et Unsa avaient appelé à ce rassemblement. Ni la CFDT, ni Force ouvrière ne se sont jointes au mouvement.

 

« On sait que la CFDT préfère mobiliser dans les entreprises, explique Thierry Gourlay, secrétaire général de l’union départementale de la CGT. Nous, on pense qu’il faut quand même donner un petit signe de temps en temps, car dès qu’on lâche, il y a des attaques sur les garanties collectives, comme transformer les augmentations de salaires en primes… alors que les salaires des plus grands patrons ont augmenté de 24 % ! »

 

Les responsables des organisations présentes ont tenu à manifester leur soutien pour les salariés des pays en conflit aujourd’hui. « Partout dans le monde, une onde de choc bouscule les dictatures et porte un message d’espoir, de liberté, de démocratie et de progrès social, a rappelé dans son allocution, Gildas Le Goff, secrétaire de l’union locale de la CGT.

 

http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-1er-mai-180-personnes-rassemblees-a-Quimper_40820-1782224------29232-aud_actu.Htm

Partager cet article
Repost0
27 avril 2011 3 27 /04 /avril /2011 14:49

bandeau-cher5b14-4adbb

 

 

 

 

041.jpg

 

042.jpg

 

043

 

"Die in", c'est "mort sur place"?

En breton c'est "maro mik", à ne pas confondre avec "atao mik"!

Partager cet article
Repost0
17 avril 2011 7 17 /04 /avril /2011 10:11

autocollant-gaspare_19-02-2011.jpg

 

En réaction au lancement par l’État et la région Bretagne, le 5 avril à Brest, de la consultation sur les conditions générales de l’appel d’offres pour une centrale électrique à cycle combiné à gaz dans l’aire de Brest, le collectif Gaspare, opposé à ce projet, a mis en place une cyberaction à destination du ministère de l’Ecologie.
Le collectif, les associations et membres qui le composent, s’érigent comme véritables "acteurs concernés" du projet et réaffirment leur opposition à ce projet inutile, aberrant, coûteux et dangereux !
En outre, les membres du collectif dénoncent les contre-vérités, les informations déformées, les omissions coupables du texte de cette consultation :
* Le pacte électrique breton a été signé par la Région le 14 décembre 2010 : FAUX ! Mr JY LE DRIAN ne l’a pas signé ce dit jour.
* La Bretagne ne produit que 8% de l’électricité qu’elle consomme : FAUX ! La région Bretagne du gaz et de l’électricité est une Bretagne à 5 départements. Cette « Bretagne des réseaux » produit quant à elle 34% de sa consommation.
* Le réseau de distribution de l’électricité est saturé en Bretagne : ET POUR CAUSE ! Le récent rapport Proriol (député UMP de Haute-Loire) dénonce le manque d’investissement dans l’entretien du réseau électrique, source de pertes en ligne…
* La centrale projetée a un très haut rendement énergétique (54%) : FAUX ! Ce rendement ne prend pas en compte les pertes en amont (approvisionnement lointain du gaz) et en aval (transport de l’électricité, rendement faible du chauffage électrique…) : quel gaspillage d’une ressource fossile qui ne nous appartient pas !
* L’Etat s’engage à acheter 1% de la production de cette centrale : BRAVO ! Et quid des 99% « placé librement sur le marché » ? Comment l’État peut-il lancer un appel d’offres public pour un équipement dont il n’utiliserait qu’une infime partie ?
* « La centrale devra être disponible 24H/24H » : IMPROBABLE ! Le risque de congestion du réseau gaz annoncé par GrDF implique des périodes croissantes de délestage de l’approvisionnement en gaz : 4 jours dans l’hiver 2011, 21 en 2013, puis 52 en 2015 si des dizaines de centrales de ce type sont construites en France,
En conclusion, ce projet va à l’encontre des engagements pris par ce même État en termes de réduction des émissions de gaz à effet de serre, d’augmentation de son efficacité énergétique, de développement des énergies renouvelables.
Il détourne l’attention de grandes réformes à mettre en œuvre sans plus attendre : isolation du bâti, abandon de cette « folie française » qu’est le chauffage électrique, recours massif aux énergies renouvelables…
La cyberaction est signable en ligne, jusqu’au 21 avril, ICI
Adresse pour télécharger la consultation : ICI   


Le collectif GASPARE (Garantir l’Avenir Solidaire Par l’Autonomie Régionale Energétique) a pour objectifs :
- de combattre le projet de centrale au gaz à Lanvian (Guipavas - Saint-Divy), ou ailleurs ;
- de proposer des alternatives qui permettront une réelle autonomie énergétique de la Bretagne, du Finistère et du pays de Brest en particulier.
Il regroupe :
Des riverain-e-s, des citoyen-ne-s, des élu-e-s
Des associations :
Abers Nature (Plabennec), AE2D (Brest), Approche Eco-Habitat (Plourin-les-Morlaix), Cohérence (Lorient), Comité de vigilance pour la qualité de l'environnement de BMO (Brest), Cyber@cteurs (Quimper), DES (Landerneau), Guipavas doit dire non à la centrale (Guipavas), Kersaint-Plabennec doit dire non à la centrale (Kersaint-Plabennec), La Forest-Landerneau doit dire non à la centrale (La Forest-Landerneau), Saint-Divy doit dire non à la centrale (Saint-Divy), Saint-Thonan doit dire non à la centrale (Saint-Thonan), S-Eau-S (Landerneau),  Solidarité écologie pour Plougastel (Plougastel-Daoulas), Sortir du nucléaire Cornouaille (Quimper), Vivre dans le Monts d'Arrée (Huelgoat)
Des formations politiques :
BNC - Autre gauche (Brest), Cap 21, Europe Ecologie - Les Verts, FASE 29, KEG - Kemper l’écologie à gauche (Quimper), MoDem 29, MRV Landerneau, NPA, UDB, UDB yaouank
Et le soutien du CURC22
 
Contacts :
AE2D : 09.62.60.16.92
Partager cet article
Repost0
12 avril 2011 2 12 /04 /avril /2011 10:08

 

moton3.JPG
Santé lundi 11 avril 2011
 

Trois mois après la fermeture du centre de planification et d’éducation familiale de Kerigonan, un nouveau projet pourrait voir le jour dans le quartier de Saint-Pierre à Brest, selon le Mouvement français pour le planning familial. L’antenne brestoise de l’association, qui milite toujours pour sa réouverture, a rencontré Pierre Maille, le président du conseil général, mardi dernier. « Il a réaffirmé que le centre de Kerigonan resterait fermé. Mais une consultation pourrait ouvrir, deux jours par semaine, au Centre départemental d’action sociale de Saint-Pierre. » Actuellement, le centre de l’hôpital Morvan - également centre d’IVG - est devenu l’unique brestois. Mais l’association estime que l’accueil n’est pas le même à l’hôpital qu’à Kérigonan.

De son côté le président du Conseil général du Finistère tient à rappeler que l’ouverture de ces permanences « reste une hypothèse ». Un projet départemental des centres de planification et d’éducation familiale est en cours d’élaboration. Il veut « rencontrer l’ensemble des acteurs », avant de prendre une décision. Les Centres de planification et d’éducation familiale sont financés par le Département. Ils informent le public sur la contraception, la grossesse, la sexualité ou l’interruption volontaire de grossesse.

 

 

http://www.ouest-france.fr/ofdernmin_-Brest-des-permanences-de-planification-familiale-en-dehors-de-l%E2%80%99hopital-_40771-1760981-pere-bre_filDMA.Htm

 

Mouvement Finistérien pour le Planning Familial (MFPF - AD 29)

Tél. :  02.98.44.08.14
4 bis RUE ERNEST RENAN 29200 Brest

 


Partager cet article
Repost0
6 avril 2011 3 06 /04 /avril /2011 13:27

 

non-a-la-centrale1

Énergies mardi 05 avril 2011

Concernant le projet de centrale électrique au gaz dans la « région de Brest », le processus d’appel d’offres va commencer, « conformément au calendrier donné ».

C’est ce qu’ont indiqué Michel Cadot, préfet de la région Bretagne, et Jean-Yves Le Drian, président du conseil régional, ce mardi après-midi, à la sous-préfecture de Brest. Alors qu’une douzaine d’opposants à la centrale au gaz, « que ce soit à Guipavas ou ailleurs », manifestaient devant les grilles.

« Prochainement », sur le site du ministère de l’Ecologie, les entreprises intéressées par la réalisation de la centrale pourront déposer leurs remarques et commentaires sur le projet. « Pour améliorer le cahier des charges, dans la plus grande transparence », a précisé Michel Cadot. Et ce, jusqu’à fin mai, date à laquelle l’appel d’offres sera lancé. L’entreprise lauréate sera connue « fin novembre-début décembre ». La procédure de consultations et enquête publique commencerait « courant 2012 »

Surtout, « le site sera choisi et retenu par l’opérateur ». C’est l’inverse des dispositifs habituels, avec l’Etat ou les collectivités qui choisissent.

Jean-Yves Le Drian a rappelé que cette centrale s’inscrit dans le Pacte électrique breton voté par 72 conseillers sur 83. Elle devra permettre de faire face à des pics de consommation. 

http://www.ouest-france.fr/region/bretagne_detail_-Centrale-au-gaz-dans-la-region-de-Brest-le-site-sera-choisi-par-l%E2%80%99entreprise_40779-1753632_actu.Htm

Partager cet article
Repost0
4 avril 2011 1 04 /04 /avril /2011 11:28

 

Un-bateau-francais-pour-Gaza

Gaza We Are Coming

Gaza We Are Coming

Août 2008. Pour la première fois depuis 41 ans, deux bateaux battant pavillon grec brisent le blocus qu’Israël impose sur la bande de Gaza. Gaza We Are Coming (Gaza nous arrivons) raconte la conception, la préparation et la réalisation du périple de ces deux bateaux. Il est enfin disponible en français.

Il a obtenu le prix du meilleur film au Festival de film de Théssalonique en mars 2010

Pour télécharger le film (qualité DVD) - compter 30 mns de téléchargement :

 

http://public.labo.regardeavue.com/GazaWeAreComing-FR.mpg. Il est libre de droits.

Partager cet article
Repost0
1 avril 2011 5 01 /04 /avril /2011 11:51

2009_01_29_Greve_Enjeux.jpg Illustration: oeuvre d'art

 

Cultures jeudi 31 mars 2011

Brest, Lorient, Quimper et Rennes regroupent leurs écoles territoriales chargées de l’enseignement supérieur de l’art, du design et de la communication en Bretagne en un seul Établissement public de coopération culturelle (EPCC) : de 800 à 1000 étudiants sont concernés.

 

Cependant, la CFDT souligne que « cette création est intervenue dans la précipitation » : « Toutes les observations, inquiétudes légitimes et revendications portées par les équipes syndicales ont été rejetées ou ignorées. » Surtout : « Aucune garantie en matière de droits sociaux et conditions de travail n’a été apportée aux personnels », explique Bruno Boudin, secrétaire-adjoint de la section CFDT BMO.

 

Outre cette demande d’engager rapidement « un dialogue social de qualité », transmise aux quatre maires concernés, les étudiants occupent aussi les locaux des écoles, pour que soit revue à la hausse la représentativité des personnels et des étudiants au sein du conseil d'administration. Garantir les spécialités actuelles dans chaque site et étendre à trois ans la mise à disposition collective actuelle des personnels au sein du nouvel établissement font également partie des demandes.

 

http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-A-Brest-un-dialogue-social-de-qualite-reclame-pour-les-ecoles-d%E2%80%99art-regroupees-_40779-1747929------29019-aud_actu.Htm

Partager cet article
Repost0
1 avril 2011 5 01 /04 /avril /2011 11:35

Un-bateau-francais-pour-Gaza.jpg

 

Soirée du 7 avril:

Projection du film grec 'Gaza we are coming' (2008, quand les militants de Free Gaza arrivent à atteindre Gaza --donc, c'est possible!), suivie d'un débat avec Jo Le Guen, navigateur breton, citoyen engagé, et Thomas Sommer, qui était dans la Flottille de la Liberté en 2010. Il témoignera de l'attaque israélienne contre la flottille, qui a fait 9 morts parmi les militants de la solidarité.  Il dira aussi la nécessité de la solidarité internationale.

Cinéma les Studios, le 7 avril à 20h


Nous ferons une collecte pour soutenir la campagne "un bateau français pour Gaza":

 


Partager cet article
Repost0
20 mars 2011 7 20 /03 /mars /2011 08:38

 

787-ecole-en-danger,bWF4LTQyMHgw

Éducation samedi 19 mars 2011

« C’est une rentrée scolaire catastrophique qui se profile », s’inquiète Olivier Cuzon, de Sud Education sur la place de la Liberté, ce samedi matin. À l’appel des organisations finistériennes signataires du collectif « l’école est notre avenir », environ 400 personnes manifestent dans les rues de Brest. Des organisations syndicales, d’étudiants, des associations de parents


« Quand on voit les conditions de travail qui se dégradent, poursuit Olivier Cuzon. Mais il n’y a pas que les enseignants qui sont en difficultés. » Le militant annonce la « perte de quarante postes dans le département du Finistère dans le premier degré à la rentrée prochaine. Ça veut dire quarante fermetures de classes ! On n’a jamais connu une saignée aussi importante. C’est historique dans le département ». Il s’insurge sur le fait que, « forcément, les élèves en difficulté vont trinquer ».

 

http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Le-collectif-l%E2%80%99ecole-est-notre-avenir-reunit-400-manifestants-a-Brest_40779-1732424------29019-aud_actu.Htm

Partager cet article
Repost0

Contactez le NPA du Finistère

 

faou

 

UNE-190.JPG

 

cgt-gg.jpg

 

affiche_Peillon_Fioraso_BAT_0_0.preview.jpg

 

encart npa taille normale

 

 

nukleel-nam-bo-ket.jpg

accueil
*

Brest

06 42 22 96 37

brest.npa@gmail.com

 

Quimper

06 59 71 42 21

quimper.npa@gmail.com
 

Le blog sur les

questions maritimes

L'autre grenelle de la mer

 

Le blog de solidarité avec

les camarades arabes

Revolution arabe 

 

fermoez-fesse.jpg

Recherche

Actions !

Pour plus de détails voir les liens: 

 

diapo prisonnier palestine

Soirée prisonniers palestiniens

AFPS Brest

mardi 16 avril

20H30

Maison des syndicats

 

sortir-copie-1.jpg


manifestants-hopital-SUD-copie-1


Quimper Gourmelen

Rassemblement

vendredi 19 avril

8 h 45


foto2-205-ebf3f

 

Fermez Cofrents

(pays Valencian)

 

 

laniion.jpg

  Concert à Lannion

 

no nuk

 

Dimanche 28 avril

Brennilis

anti-r-1-r-copie-1.jpg

 


robertbelle5mai13DZ

 

 

Mardi 7 mai

 Yves-Marie Le Lay,

Président de

Sauvegarde du Trégor

  Douarnenez

Librairie l'Ivraie à 20h00

 

nddk.jpg

 

yy.jpg

 

st nnonon

 

grece.jpg