Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 octobre 2011 3 05 /10 /octobre /2011 11:10
ac.gif
mercredi 05 octobre 2011

L'association de chômeurs part en guerre contre les radiations qu'elle estime abusives.

Agir ensemble contre le chômage soutiendra les agents de Pôle emploi qui se mettront en grève le 10 octobre prochain. « Nous dénonçons l'Entretien inscription diagnostic (EID) qui vise à mécaniser la relation du chômeur avec son interlocuteur, assure Thierry Riou, porte-parole de l'association. Le premier entretien du chômeur devient un parcours semé d'embûches car les informations données à ce moment peuvent se retourner contre lui s'il refuse une offre raisonnable d'emploi. » Selon AC !, la menace de la radiation est permanente.

« Réalité de masse »


Autre exemple cité, celui des mails convoquant à un entretien. « Si le chômeur ne répond pas à ce mail, là aussi il peut être radié. Il faut exiger le maintien de la correspondance postale », renchérit Alain Guil. L'association estime que tout cela a pour but de faire baisser artificiellement les chiffres du chômage. Tout comme l'expérimentation d'un travail pour les titulaires du RSA. « L'objectif à peine caché est de faire basculer les chômeurs en catégorie B du classement statistique, c'est-à-dire de les faire sortir du baromètre officiel », analyse AC !

 

L'association insiste enfin sur les chiffres du chômage sur le bassin d'emploi (9 512 chômeurs recensés en juillet). « Le chômage et la précarité (intérim) sont devenus des réalités de masse touchant au minimum un actif sur quatre sur le bassin d'emploi », analyse AC !

 

http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Chomage-AC-denonce-les-derives-_40884-1996642------29232-aud_actu.Htm

 

 

Partager cet article
Repost0
4 octobre 2011 2 04 /10 /octobre /2011 11:17


PNG - 52.2 ko

Pour des augmentations générales de salaire,

pour des conditions de travail décentes,

pour l’embauche en CDI,

pour une protection sociale de haut niveau,

pour mettre fin au massacre des accidents de travail,

pour mettre fin à la dictature des marchés,

 

l’Union Syndicale de l’Intérim CGT appelle les travailleurs intérimaires et salarié(e)s d’agence à participer aux grèves, actions et manifestations qui se dérouleront le 11 octobre !

 

http://www.usi.cgt.fr/

Partager cet article
Repost0
17 septembre 2011 6 17 /09 /septembre /2011 12:59

 3949-2.JPG

RECOURS RADIATION

 http://www.recours-radiation.fr/

 

COMMUNIQUE DE PRESSE
 
 Nous vous adressons, en pièce jointe, la lettre ouverte au Directeur Général

 de Pôle Emploi adressée par les organisations suivantes :

 AC ! ( Agir Ensemble contre le Chômage ), L¹APEIS ( Association Pour l¹Emploi l¹Information et la Solidarité) , L'APPEL et la PIOCHE,  APNEE/ACTUCHOMAGE,  La CGT CHOMEURS, La Fédération SOLIDAIRES Sud Emploi, La CIP- IDF (Coordination des Intermittents et Précaires d¹Ile de France), La C. R. I. S. E (Coordination Révoltée des Invisibles Enragé(e)s) , GENERATION PRECAIRE, La Ligue des Droits de l¹Homme, Les MARCHES EUROPENNES, Le MNCP (le Mouvement National des Chômeurs et Précaires), Recours Radiation, Le SNU Pôle Emploi FSU.
 
 La décision de Pôle Emploi, au début de l'été, d'envoyer aux demandeurs d'emploi des "courriers dématérialisés" a déjà produit ses dégâts.
 
 Cette innovation intervient après la dématérialisation de l'accueil par l'intermédiaire du 3949, puis après la dématérialisation du Suivi Mensuel Personnalisé effectué, par Pôle Emploi, à distance (téléphone ou mail)...
 
 Ces choix d'organisation ne sont pas aussi louables que Pôle Emploi voudrait le faire croire (contribuer au développement durable), ils permettent à chaque fois, de perdre des chômeurs en route, en particulier les plus
 précaires (facture et fracture numérique, téléphone..)
 
 Notre réaction collective est à la hauteur de la gravité de cette décision et de ses conséquences, entre autres, sur les revenus des chômeurs radiés en toute illégalité.
 
 Compte tenu de l'importance et des conséquences de cette "innovation" de Pôle Emploi, nous espérons que vous ne manquerez pas d'informer vos lecteurs, auditeurs, téléspectateurs.
 
 Nous vous en remercions par avance,

 Cordialement

Partager cet article
Repost0
2 août 2011 2 02 /08 /août /2011 21:34
France Info - 300 professionnels de l'urgence social et familles sans logis ont manifesté ce mardi à Paris. - (c) Nathanael Charbonnier

300 professionnels de l'urgence social et familles sans logis ont manifesté ce mardi à Paris.

Le cri d’alarme de l’urgence sociale

Journée de mobilisation ce mardi un peu partout en France des professionnels de l’urgence sociale pour protester contre l’insuffisance des moyens d’hébergement d’urgence alloués par le gouvernement pour les sans abris.

"Associations asphyxiées = public en danger", "Maman, on dort où ce soir ?". Voilà ce qu’on pouvait lire sur quelques unes des banderoles déployées par les travailleurs sociaux, associations et autres familles sans logement dans les rues ce mardi.

A Paris, ils étaient 300 à manifester entre le square Boucicaut, où campent des familles sans logis, et le ministère du Logement. La manifestation rennaise a rassemblé une centaine de personnes. Par ailleurs, le Samu social de Lille, Strasbourg ou Lyon sont en grève.


Les salariés du "115" réclament des moyens supplémentaires et une application de la loi sur le "droit au logement opposable". Ils dénoncent par ailleurs le désengagement de l’Etat sur la question de l’hébergement d’urgence au profit de logements définitifs

Réponse de Benoist Apparu, le secrétaire d’Etat au Logement : ces quatre dernières années, le gouvernement a augmenté de 65% ses crédits pour l’urgence en Ile-de-France et de 30% sur l’ensemble du territoire. Selon lui, la France compte aujourd’hui 115.000 places pour les sans abris à la recherche d’un refuge pour une nuit.

 
Partager cet article
Repost0
2 juin 2011 4 02 /06 /juin /2011 08:58

arton354.gif

Communiqué de presse

 Aujourd'hui, mercredi 1 juin, une quinzaine de membres du collectif en marche contre l'injustice sociale s'est rendu au Pôle Emploi Kergaradec pour dénoncer les abus par les employeurs, en pleine période saisonnière, des mesures proposées par le service public de l'emploi (EMT, Evaluation en Milieu de Travail, EMTPR : Evaluation en Milieu de Travail Préalable à un Recrutement, AFPR  : Allocation de Formation Préalable à un Recrutement).

 

Le but de notre action était d'informer les demandeurs d'emploi et de faire remonter à la direction notre refus du travail gratuit. Devant le malaise évident provoqué par l'impossibilité de nous contredire, le site a été fermé et la police a été appelée, sur la décision du directeur territorial, au dire du directeur adjoint.

 

A 11 heures 30, des gendarmes se sont présentés. Pôle Emploi s'est ainsi senti obligé de réouvrir le site au public. Nous avons quitté les lieux à 12 heures.


 Nous avons l'intention de poursuivre les actions contre ces dispositifs qui forcent les chômeurs et précaires à travailler gratuitement.

Le collectif en marche contre l'injustice sociale

Partager cet article
Repost0
17 janvier 2011 1 17 /01 /janvier /2011 08:56

 

viewer-copie-2

Partager cet article
Repost0
8 janvier 2011 6 08 /01 /janvier /2011 10:37
sos-taudis-abbe-pierre-mal-logement_31.jpg

Par Nolwenn Weiler (6 janvier 2011)


33.000 personnes à la rue ou en hébergement d’urgence, 38.000 à l’hôtel (dont 17% ont moins de 18 ans), 85.000 en hébergement de fortune (type mobil-homes), 800.000 dans des logements surpeuplés... : ce sont quelques-uns des chiffres, effrayants, publiés ce jeudi 6 janvier par l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee).

 

Au total, selon l’Insee, 3,2 millions de Français ne vivent pas dans un logement satisfaisant. La Fondation Abbé Pierre évalue le nombre de non ou mal logés à 3,5 millions de personnes. Elle définit un second groupe de 6,6 millions de personnes en situation de réelle fragilité à court ou moyen terme, correspondant à des difficultés relatives au maintien dans le logement (difficultés ou impossibilité de payer principalement).

 

http://www.bastamag.net/

Partager cet article
Repost0
11 décembre 2010 6 11 /12 /décembre /2010 10:50

viewerrr-copie-1

vieggwer

vifffewer.png

Partager cet article
Repost0
11 décembre 2010 6 11 /12 /décembre /2010 09:37


Mardi 7 décembre nous avons occupé ensemble la direction régionale de Pôle emploi dans le but d’obtenir enfin pour Martine Mégret ce qui lui est dû, ni plus, ni moins : un CDI.


             Après deux mois de mobilisation, Martine rencontrait pour la première fois une directrice régionale complètement indifférente et insensible qui n’a fait qu’ânonner la leçon bien apprise par toute « la ligne managériale » précarité, précarité, précarité……rien ne sera fait pour les précaires et Pôle emploi n’embauchent pas les + de 50 ans !

Martine n’a qu’à aller voir ailleurs si j’y suis et bien sûr qu’elle ne trouvera pas de boulot mais je m’en fous ! Evidemment, elle ne l’a pas dit comme ça (ces gens là sont formatés) mais c’est ce que ça voulait dire !   


             Mais la palme revient à cette « médiatrice » sortie de nul part qui, de toute évidence, ne sait pas ce que signifie ce terme puisqu’elle n’a fait que défendre, envers et contre tout, la position intenable de la directrice régionale sur un ton autoritaire d’avant mai 68 croyant sans doute nous impressionner !


Il a bien fallu qu’elle remballe, n’ayant réussit, pour toute médiation, qu’à jeter de l’huile sur le feu !

             Devant ce mépris affiché, nous avons décidé d’envahir le séminaire de l’encadrement qui se tenait l’après midi au centre culturel du Triangle à Rennes.

             Après avoir rappelé la situation de Martine et appelé les « responsables » de site, sans trop y croire, à signer la pétition de soutien à Martine pour s’insurger avec nous de la précarité qui règne à Pôle emploi (ils compatissent disent-ils ! qu’ils le prouvent !), nous les avons invités à débattre.


            Bizarrement, un mouvement de panique les à fait fuir….qui par la porte sous prétextes de malaises, qui par la terrasse … ! Courage fuyons…. ! 


            Faut-il que ces « managers » soient loin de la réalité pour ne pas vouloir la regarder en face, et être incapables d’un minimum de respect pour le personnel?  

 Il va sans dire que nous n’en resterons pas là !


Nous appelons l’ensemble du personnel à se battre contre cette « gestion du personnel » cynique et inhumaine !

 D’autres actions sont prévues pour obtenir un CDI pour Martine, un préavis de grève est déposé en intersyndicale !

                                        Résistance !


http://www.cgt-pole-emploi-bretagne.fr/?p=644

Partager cet article
Repost0
14 novembre 2010 7 14 /11 /novembre /2010 09:17

 


samedi 13 novembre 2010 Ouest France

L'État a coupé les vivres pour financer les contrats aidés. Des centaines de salariés se retrouvent ou risquent de se retrouver sans rien. Exemple à Quimper.

« Ils nous jettent comme des k...  ! » Roger (le prénom a été changé), 56 ans, est atterré. Il faisait partie des quelque 6 000 personnes employées en contrats aidés (1) dans le département, dans les administrations, les chantiers d'insertion, l'Éducation nationale... Problème, quand l'État a annoncé début octobre qu'aucun de ces contrats ne serait renouvelé faute de crédits, Roger s'est retrouvé sans rien du jour au lendemain.

Tout allait mieux pourtant. Après de longues années de galère, ce père d'un enfant de dix ans et mari d'une épouse au chômage était parvenu, grâce à un contrat aidé, à trouver un boulot d'agent d'entretien au sein d'une collectivité, à Quimper, en octobre 2009. Pas un travail payé lourd : 540 € par mois. « Mais au moins, on avait de quoi manger. »


Patatras ! Un an pile avant la date de fin de son contrat (prévu pour durer jusqu'en octobre 2011), tout s'est écroulé. « Le directeur est venu me voir tout gêné. Il m'a dit « je n'en ai pas dormi de la nuit, mais tu ne peux plus travailler, on n'a plus d'argent pour te payer ». Dans mon administration, on est deux dans ce cas-là. »


« Hé ho ! »


Tout s'est passé par un simple coup de fil. Les directeurs de chantiers d'insertion, qui manifestaient devant la préfecture à Quimper, le 27 octobre dernier (OF du 28 octobre), apportent le même témoignage. Tous ont été prévenus de la fin des crédits par téléphone ou e-mail. « Pas de courrier officiel. » Et charge à eux d'apporter la bonne nouvelle à leurs salariés en contrats aidés. « On nous laisse sur le bord de la route comme si nous étions des numéros, ne décolère pas Roger. Hé ho ! On est des êtres humains. »


En préfecture, on rappelait dernièrement (OF du 15 octobre) que « l'État a consacré près de 40 millions d'euros pour financer les contrats aidés en 2010 » dans le Finistère. Pour l'avenir, et pour « prévenir des situations difficiles », le préfet de la région Bretagne a sollicité « une dotation complémentaire auprès du secrétaire d'État chargé de l'emploi ». C'était il y a presqu'un mois.

 

Depuis, 175 postes ont été débloqués pour renouveler certains contrats. Autant dire, une goutte d'eau. « L'État n'honore pas ses engagements. La situation devient préoccupante sur le terrain », s'indignaient d'ailleurs les représentants d'organismes d'insertion dans nos colonnes dernièrement (OF du 8 novembre). Ces derniers réclament que d'autres crédits soient débloqués. En attendant, Roger qui ne touche plus rien, ne sait pas quoi faire. Sans plus aucun revenu, il se voit couler. « Ils nous jettent comme des kleenexs ® ! », répète-t-il, désespéré.


 

Yann-Armel HUET.
Partager cet article
Repost0

Contactez le NPA du Finistère

 

faou

 

UNE-190.JPG

 

cgt-gg.jpg

 

affiche_Peillon_Fioraso_BAT_0_0.preview.jpg

 

encart npa taille normale

 

 

nukleel-nam-bo-ket.jpg

accueil
*

Brest

06 42 22 96 37

brest.npa@gmail.com

 

Quimper

06 59 71 42 21

quimper.npa@gmail.com
 

Le blog sur les

questions maritimes

L'autre grenelle de la mer

 

Le blog de solidarité avec

les camarades arabes

Revolution arabe 

 

fermoez-fesse.jpg

Recherche

Actions !

Pour plus de détails voir les liens: 

 

diapo prisonnier palestine

Soirée prisonniers palestiniens

AFPS Brest

mardi 16 avril

20H30

Maison des syndicats

 

sortir-copie-1.jpg


manifestants-hopital-SUD-copie-1


Quimper Gourmelen

Rassemblement

vendredi 19 avril

8 h 45


foto2-205-ebf3f

 

Fermez Cofrents

(pays Valencian)

 

 

laniion.jpg

  Concert à Lannion

 

no nuk

 

Dimanche 28 avril

Brennilis

anti-r-1-r-copie-1.jpg

 


robertbelle5mai13DZ

 

 

Mardi 7 mai

 Yves-Marie Le Lay,

Président de

Sauvegarde du Trégor

  Douarnenez

Librairie l'Ivraie à 20h00

 

nddk.jpg

 

yy.jpg

 

st nnonon

 

grece.jpg