Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 mai 2010 6 15 /05 /mai /2010 11:11


15 mai 2010 - Le télégramme


Le conseil général ne subventionnera plus les cinq cafés-concerts costarmoricains. Conséquence directe, deux d'entre eux vont stopper la programmation musicale. Les trois autres vont diminuer leur nombre de dates...


Juliette, Anaïs, Gilles Servat, Alexis HK ou Pauline Croze: cinqartistes, parmi tant d'autres, passés par les cafés-concerts des Côtes-d'Armor. Leurs cadets pourront-ils eux aussi faire leurs armes dans les bistrots? Rien n'est moins sûr.

«Nous ne pouvons pas faire autrement»


Il y a un peu plus de deux semaines, les cinq associations costarmoricaines (lire l'encadré) qui organisent des concerts dans des bars ont appris que les subventions versées par le conseil général ne se seront pas reconduites l'an prochain. Motif invoqué par les services départementaux: la Réforme générale des politiques publiques (RGPP) et les transferts de compétences entre l'État et les conseils généraux.


«Ce n'est pas notre choix. Il nous est imposé par le gouvernement», se défend Christian Provost, le vice-président socialiste du conseil général, en charge de la culture. «Nous sommes en difficulté, donc obligés de faire des coupes dans le budget. On peut considérer que ces cinqcafés conventionnés font partie du service public culturel. Mais ce sont quand même des lieux privés. Au pire, ils ne feront plus de musique mais continueront leur activité de bar. C'est un peu dramatique mais nous ne pouvons pas faire autrement».

Pas de bénéfices lors des soirées-concerts


Les conséquences de la décision du conseil général n'ont pas tardé. D'ores et déjà, deuxbars (Le Piccadilly et le Toucouleur) ont annoncé qu'ils n'y auraient plus de concerts chez eux l'an prochain. Et les trois autres vont être obligés de diminuer le nombre de soirées, tout en augmentant les tarifs (jusqu'ici compris entre 3€ et 10 €). «On touche encore aux petits et à ceux qui ont le moins de ressources», déplore Yvette Bellet, du Toucouleur, à Trégastel. «Au cours de ces soirées, aucun d'entre nous ne réalise de bénéfices, si ce n'est celui du plaisir partagé avec le public», embraye GuénaëleRouzic, de l'association Badaboum (organisatrice de concerts au Piccadilly, à Saint-Brieuc).


71 concerts 180 artistes employés


«Pourquoi cette inégalité de traitement avec les autres structures? Ces 15.000 €, c'est une goutte d'eau dans le budget du conseil général», insiste YvainLemattre, du Pixie, à Lannion. «L'an passé, à nous cinq, nous avons organisé 71 concerts, employé 180 artistes et attiré 4.200 spectateurs. Cela représente trois saisons culturelles dans une salle.

 

Cette décision va engendrer moins de travail pour les artistes. Notamment pour les artistes départementaux qui ont tous écumé nos lieux. Ce qui leur permettait d'avoir suffisamment de dates pour garder leur statut d'intermittents du spectacle». Pour le Lannionnais, désormais, une question se pose: «Est-ce que le conseil général souhaite une politique culturelle qui ne soit qu'un outil de communication du département? Ou bien désire-t-il promouvoir une programmation avec des prises de risques, dans des lieux de proximité et de convivialité, tout au long de l'année?».

  • Julien Vaillant

Cinq associations et cinq bars conventionnés

Les cinq associations conventionnées par le conseil général pour organiser des concerts dans des bars sont: Asso Trégor, au Pixie, à Lannion; Liv an noz, au Toucouleur, à Trégastel; Dans la gueule du loup, au Kerganer, à Lanloup; Les coquins d'accord, au Chaland qui passe, à Binic; Badaboum!, au Piccadilly, à Saint-Brieuc.

Partager cet article
Repost0
10 mai 2010 1 10 /05 /mai /2010 10:11

 

 

Pétition à signer et à faire circuler :

http://www.cyberacteurs.org/actions/presentation.php?id=92

 

<http://www.cyberacteurs.org/actions/presentation.php?id=92>

Pétition mise en ligne le 04/05/2010,

en partenariat avec : Association GROS PLAN
Elle sera envoyé à : Mairie de Quimper
Elle prendra fin le : 15/07/2010


L
es Studios du Chapeau rouge constituent à Quimper une offre essentielle d’un cinéma d’art et essai depuis 1986 et fréquenté par 50 000 spectateurs par an. Ce cinéma, actuellement situé aux côtés de la médiathèque des Ursulines, du Théâtre de Cornouaille, du Quartier et de l’Ecole des Beaux-Arts, fait partie intégrante du paysage culturel quimpérois et national : il participe à l’équilibre, à l’enrichissement et à la diversité du cinéma indépendant en France.

L’actuel projet de la Ville de Quimper de la transformation des salles de cinéma en auditorium du centre des congrès, voté ce 30 avril 2010 à l’unanimité des élus de la communauté d’agglomération, Quimper Communauté, a occulté la dimension culturelle de cette activité cinématographique.

Le Maire, M. Bernard Poignant, évoque le transfert des 2 salles art et essai aux Arcades « comme une chance à saisir ».


De nombreux exemples en France ont prouvé l’échec des transferts des salles art et essai à l’intérieur d’un cinéma privé commercial. Ces transferts fragilisent le lien des spectateurs avec la salle et la programmation, l’objectif étant la découverte d’œuvres de qualité issues de toutes les cinématographies...


NOUS DEMANDONS :

1 - La garantie d’un cinéma indépendant dans un lieu clairement identifié, qui défend la plus grande ouverture grâce aux trois labels « recherche et découverte », « patrimoine » et « jeune public », ainsi que l’installation des bureaux de Gros Plan dans le cinéma même ;

2 - Le maintien des emplois actuels ;

3 - Le refus d’une cohabitation dans les Arcades si elle implique un accueil indifférencié et une influence à court terme sur la programmation, c’est-à-dire la perte de l’autonomie et l’indépendance du cinéma.

La disparition des deux salles de cinéma aussi emblématiques à Quimper serait un exemple désastreux de la fragilisation du cinéma d’art et essai en Finistère et en France, et entrerait en contradiction totale avec la promesse électorale de 2008 (rénovation des Studios du Chapeau Rouge) et l’engagement de la politique culturelle de la Ville.

Partager cet article
Repost0
22 avril 2010 4 22 /04 /avril /2010 12:46

 

Partager cet article
Repost0
21 avril 2010 3 21 /04 /avril /2010 11:18

"Solutions locales pour un désordre global"

« Les films d'alertes et catastrophistes ont été tournés, ils ont eu leur utilité, mais maintenant il faut montrer qu'il existe des solutions, faire entendre les réflexions des paysans, des philosophes et économistes qui, tout en expliquant pourquoi notre modèle de société s'est embourbé dans la crise écologique, financière et politique que nous connaissons, inventent et expérimentent des alternatives. »
Coline Serreau

Dépassant la simple dénonciation d'un système agricole perverti par une volonté de croissance irraisonnée, Coline Serreau nous invite dans « Solutions locales pour un désordre global » à découvrir de nouveaux systèmes de production agricole, des pratiques qui fonctionnent, réparent les dégâts et proposent une vie et une santé améliorées en garantissant une sécurité alimentaire pérenne.

Caméra au poing, Coline Serreau a parcouru le monde pendant près de trois ans à la rencontre de femmes et d'hommes de terrain, penseurs et économistes, qui expérimentent localement, avec succès, des solutions pour panser les plaies d'une terre trop longtemps maltraitée.

Pierre Rabhi, Claude et Lydia Bourguignon, les paysans sans terre du Brésil, Kokopelli en Inde, M. Antoniets en Ukraine... tour à tour drôles et émouvants, combatifs et inspirés, ils sont ces résistants, ces amoureux de la terre, dont le documentaire de Coline Serreau porte la voix.

Cette série d'entretiens d'une incroyable concordance prouve un autre possible : une réponse concrète aux défis écologiques et plus largement à la crise de civilisation que nous traversons.

 


 

Partager cet article
Repost0
17 avril 2010 6 17 /04 /avril /2010 07:13

 

Partager cet article
Repost0
11 avril 2010 7 11 /04 /avril /2010 11:28

 

Partager cet article
Repost0
5 avril 2010 1 05 /04 /avril /2010 09:21

 



Partager cet article
Repost0
4 avril 2010 7 04 /04 /avril /2010 10:18

 

Il ne reste plus que quelques jours pour découvrir l'exposition «Générations, un siècle d'histoire culturelle des Maghrébins en France», présentée à la Cité nationale de l'histoire de l'immigration, à Paris.
L'association Génériques, qui travaille depuis la fin des années 1980 sur la mémoire des histoires maghrébines en France, a collecté de part et d'autre de la Méditerranée des archives privées ou institutionnelles inconnues du public.
Photos, enregistrements et affiches racontent l'aventure de l'exil et la construction d'une identité culturelle franco-maghrébine au cours du XXe siècle. Le fonds exposé est unique. Cette histoire, notamment décrite du point de vue des populations, permet par exemple de découvrir 350 clips vidéos diffusés sur des scopitones dans les bars maghrébins de 1969 à 1983.
Un événement auquel Compliquons les intrigues vous convie par ce reportage d'une dizaine de minutes. Fin de l'expo le 18 avril. Courez-y vite.
Partager cet article
Repost0
2 avril 2010 5 02 /04 /avril /2010 21:21

 

Partager cet article
Repost0
24 mars 2010 3 24 /03 /mars /2010 08:46
Plus de 13.700 signataires à ce jour
à l'appel «Impossible absence»



[Parmi lesquels de grands noms du monde culturel et politique]

C'est très bien, mais ce n'est pas  assez…

www;horschamp.org

Il est important que ce mouvement se continue et s'amplifie
après ces élections, car
les politiques n'entendent toujours pas l'urgence !



t

Pratiquement pas un mot des candidats aux élections régionales sur la culture... Nous sommes loin de nos objectifs : raison de plus pour continuer à porter l'appel Impossible absence, y compris après ces élections ! Si nous ne relâchons pas l'effort, peut-être les «ténors» de la vie politique du pays finiront-ils par s'apercevoir du caractère essentiel de l' enjeu !

Faisons en sorte que cette «absence»
soit vraiment entendue comme «impossible» !

t

Une grande manifestation nationale pour la culture
est prévue le 29 mars


_______

Continuons à faire circuler l'appel afin qu'un débat public puisse enfin s'ouvrir sur ce thème majeur et que l'ensemble du monde politique réalise l'importance des enjeux culturels et artistiques.

Pourquoi nous avons lancé cet appel…

www.horschamp.org

Partager cet article
Repost0

Contactez le NPA du Finistère

 

faou

 

UNE-190.JPG

 

cgt-gg.jpg

 

affiche_Peillon_Fioraso_BAT_0_0.preview.jpg

 

encart npa taille normale

 

 

nukleel-nam-bo-ket.jpg

accueil
*

Brest

06 42 22 96 37

brest.npa@gmail.com

 

Quimper

06 59 71 42 21

quimper.npa@gmail.com
 

Le blog sur les

questions maritimes

L'autre grenelle de la mer

 

Le blog de solidarité avec

les camarades arabes

Revolution arabe 

 

fermoez-fesse.jpg

Recherche

Actions !

Pour plus de détails voir les liens: 

 

diapo prisonnier palestine

Soirée prisonniers palestiniens

AFPS Brest

mardi 16 avril

20H30

Maison des syndicats

 

sortir-copie-1.jpg


manifestants-hopital-SUD-copie-1


Quimper Gourmelen

Rassemblement

vendredi 19 avril

8 h 45


foto2-205-ebf3f

 

Fermez Cofrents

(pays Valencian)

 

 

laniion.jpg

  Concert à Lannion

 

no nuk

 

Dimanche 28 avril

Brennilis

anti-r-1-r-copie-1.jpg

 


robertbelle5mai13DZ

 

 

Mardi 7 mai

 Yves-Marie Le Lay,

Président de

Sauvegarde du Trégor

  Douarnenez

Librairie l'Ivraie à 20h00

 

nddk.jpg

 

yy.jpg

 

st nnonon

 

grece.jpg