Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 mars 2012 1 05 /03 /mars /2012 11:33

 

 

Partager cet article
Repost0
5 mars 2012 1 05 /03 /mars /2012 11:09
Partager cet article
Repost0
4 mars 2012 7 04 /03 /mars /2012 09:43

landi 17

samedi 3 mars 2012 - 10h

Finalement, l’(encore) ministre de l’Énergie Éric Besson a tranché  : la centrale combiné- gaz promise aux Bretons ne verra pas le jour à Brennilis, contrairement à ce qui était prévu comme on l’a raconté dans son numéro de février votre Siné Mensuel.

 

Où on vous racontait que ce charmant patelin du Finistère avait déjà la chance d’avoir une centrale nucléaire à l’arrêt depuis vingt-cinq ans qu’EDF n’arrivait pas à démanteler. Victoire donc pour les opposants au projet, lesquels ont, selon Le Télégramme de Brest, singulièrement fait peur à l’État qui n’avait pas envie de voir Brennilis se transformer en « sanctuaire de la contestation », voire « le lieu idéal pour organiser des week-ends de contestation, sous les tentes et les barnums, comme le Larzac de jadis », s’emporte le journal. Quelle horreur !


Exit Brennilis donc, ainsi que le projet d’EDF qui l’a aussi dans le baba, au profit de… Direct Énergies/Siemens, « le » producteur d’énergie autoproclamé le plus « vert » du marché. Mais si vert cela dit, au point de fabriquer une centrale combiné-gaz qui va émettre des millions de tonnes de carbone ! Dommage pour les habitants de Landivisiau… Déjà qu’ils se tapent un aérodrome militaire qui leur pollue l’air (et les oreilles) avec ses Rafale, les voilà qui héritent de l’encombrante centrale.

 

« Franchement, on est effondré », dit une riveraine, qui n’en revient toujours pas.


Heureusement, le collectif Gaspare, dont Siné Mensuel avait déjà vanté les exploits, n’entend pas laisser tomber les habitants de Landivisiau à leur triste sort. Et appelle à manifester dès demain, à 10 heures, place Jeanne-d’Arc à Landivisiau.


Blandine Flipo

 

http://www.sinemensuel.com/agenda/en-bretagne-brennilis-echappe-a-la-centrale-a-gaz-mais-pas-landivisiau/

Partager cet article
Repost0
4 mars 2012 7 04 /03 /mars /2012 09:05

landi-20.jpg

 

Départ : devant la statue du cheval breton


landi-3.jpg

 

landi-16.jpg

 

landi1.jpg

 

landi-npa-8-copie-1.jpg

 

landi-14.jpg

 

Visite de la zone d'implantion de la centrale

 

landi-21.jpg

 

landi-18.jpg

 

landi7.jpg

 

Grand final: devant le Ti Kear (mairie) , le "Ti"great, maire de Landi

 

landi8.jpg

 

landi9.jpg

 

landi-4.jpg

 

landi-22.jpg

 

landi-25.jpg

 

landi-26.jpg

Partager cet article
Repost0
4 mars 2012 7 04 /03 /mars /2012 09:01

landi-npa-2.jpg

 

landi-npa-6.jpg

 

landi-npa-7.jpg

 

landi-npa-9.jpg

 

landi-npa-d-2.jpg

 

landi-npa-glace.jpg

Partager cet article
Repost0
3 mars 2012 6 03 /03 /mars /2012 08:30

autocollant-gaspare 19-02-2011

3 mars 2012 -

 

Près de 300 personnes à l'intérieur, une centaine dehors, l'espace des Capucins était, hier soir, bien trop petit pour cette réunion d'information sur la centrale au gaz.

À l'initiative de l'association «Landivisiau doit dire non à la centrale» et du collectif Gaspare (Garantir l'avenir par l'autonomie régionale énergétique), une réunion a donc eu lieu à l'espace des Capucins, hier soir. Cette réunion d'information faisait suite au choix du ministre de l'Industrie et de l'Énergie qui a retenu le projet de Siemens et Direct Énergie pour la construction, à Landivisiau, d'une centrale combinée au gaz (Télégramme de jeudi). Le coût de ce projet tourne autour de 400millions d'euros (M€).

«Plus qu'une seule envie: déménager»

Parmi les 400 personnes présentes aux Capucins, il y avait bien sûr des opposants au projet, mais aussi certains en quête d'informations. «Avant de pouvoir donner un avis, je suis venu pour me renseigner sur ce que c'est que cette centrale», explique Sophiane, un Landivisien de 32 ans. Toujours dans l'assistance, deux Landivisiennes, Sonia, 62 ans, et Alice, 39 ans, sont, elles, farouchement opposées à la centrale, dont la mise en service est prévue pour octobre2016. «On n'a plus qu'une seule envie, c'est déménager, préviennent-elles. On a déjà assez de nuisances avec la base aéronavale. Et puis, que se passerait-il en cas d'explosion de cette centrale?».

«Décision sans concertation»

«Il serait tout de même préférable de favoriser les énergies renouvelables: le photovoltaïque, l'éolien...», avance Christophe, un Landernéen de 54 ans. «C'est regrettable que la décision ait été prise sans la concertation de la population», ajoute le Landivisien Jean-Paul, 49 ans.

Souhait d'un débat public contradictoire

Face au public, c'est Marie-Eugénie Derrien, présidente de «Landivisiau doit dire non à la centrale» qui a ouvert la réunion en exprimant «le souhait de l'organisation d'un débat public contradictoiresur le projet. Pour l'instant, nous ne savons pas quel sera l'impact de cette centrale sur notre santé et sur notre environnement». «Nous espérons vraiment que cette centrale ne se fera pas, s'exclame Louis Pouliquen, vice-président de l'association. Il n'est pas question que nous faiblissions. Il faut alerter la population sur les risques sanitaires, physiques et financiers. Avec 400M€, on peut construire 1.500 microstations d'épurations pour nos agriculteurs». L'association doit prochainement rencontrer la députée Marylise Lebranchu.

Marche ce matin

Dans la salle, un participant a suggéré la mise en place d'un référendum. En attendant, l'association «Landivisiau doit dire non à la centrale» organise unemarche citoyenne ce matin. Le départ est fixé à 10h de la place Jeanne-D'arc (près de la mairie). Le cortège se dirigera ensuite vers le site où doit être construite la centrale, à 2km de la place Jeanne-D'arc. «Les gens se rendront ainsi compte que la centrale sera proche d'une école, du centre-ville», expliquent les organisateurs, qui attendent plus de 800 personnes. «On est parti pour des années de lutte, indique Marie-Eugénie Derrien. On s'opposera à ce projet en utilisant tous les moyens légaux».

  • Jacques Chanteau

http://www.letelegramme.com/local/finistere-nord/morlaix/landivisiau/landivisiau/centrale-au-gaz-400-personnes-aux-capucins-03-03-2012-1620244.php

Partager cet article
Repost0
3 mars 2012 6 03 /03 /mars /2012 08:27

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
2 mars 2012 5 02 /03 /mars /2012 10:09

 

viewerf
vendredi 02 mars 2012

En marge de la réunion publique de Laurent Fabius, hier à Saint-Thégonnec, les opposants à la centrale ont tenu à se montrer.
Les opposants réaménagent leurs agendas et organisent leur action à Landivisiau. Tandis que Direct Energie et les élus donnent la priorité au calendrier de la concertation.
Surpris par une annonce qui ne devait arriver qu'à la fin du mois de mars, les opposants à la centrale à gaz profitent de chaque occasion pour maintenir la pression. Hier soir, à la salle des fêtes de Saint-Thégonnec, ils ont posé des autocollants et des affiches pendant le discours de Laurent Fabius, ancien Premier ministre en campagne pour le candidat socialiste François Hollande.
Mais pas de prise de parole intempestive : les membres de l'association Non à la centrale à Landivisiau ont attendu la fin du meeting pour venir en délégation autour de l'homme politique. Un dialogue de sourd, qui s'est terminé par une pirouette du député de Seine-Maritime, qui devait prendre son avion quelques dizaines de minutes après : « Vous en débattrez avec Marylise Lebranchu ».

Les opposants ne comptent pas en rester là. Dès ce soir, ils organisent une réunion publique, à l'espace des Capucins de Landivisiau. « Au départ, c'était une réunion d'information, explique Florent Laot, membre de l'association Non à une centrale à Landivisiau. Mais on va raccourcir cette partie pour s'organiser pour la suite, avec les autres associations de Briec, Brennilis, S-eau-S, les pêcheurs de l'Elorn, etc. »


En ligne de mire, la marche organisée samedi, à partir de 10 h, depuis le centre de Landivisiau jusqu'au site de la future implantation, zone du Vern. « Une fois arrivés à la zone du Vern, nous reviendrons vers la place Jeanne-d'Arc, où nous organiserons des prises de parole », précise Florent Laot. Une sorte de mouvement des indignés version léonarde.


Dès la semaine prochaine, le mouvement promet d'enfler, annoncent les opposants, qui comptent bien s'inviter aussi à la conférence de presse qui sera organisée dans les prochains jours par le maire de Landivisiau, Georges Tigréat, avec Direct Energie.

 

Cette réunion permettra de répondre à « une première urgence, souligne Fabien Choné, directeur général délégué de Direct Energie, lancer la concertation. » La méthode ? « Nous organiserons des groupes de travail pour répondre à chacune des questions, depuis l'impact sur l'environnement, à la santé, en passant par les retombées économiques, indique-t-il. On fera toutes les réunions locales nécessaires pour convaincre. »


 

Liza MARIE-MAGDELEINE

 

http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Centrale-a-gaz-les-opposants-s-organisent-_40734-2050543------29019-aud_actu.Htm

Partager cet article
Repost0
2 mars 2012 5 02 /03 /mars /2012 09:52

viewerf

2 mars 2012 à 07h47 

 

Après l'annonce de l'implantation d'une centrale au gaz sur la zone artisanale du Vern, à Landivisiau, les opposants au projet appellent à la mobilisation.


Ainsi, l'association «Landivisiau doit dire non à la centrale» et le collectif Gaspare organisent une réunion d'information, ce soir, à 20h30, à Landivisiau (espace des Capucins).

 

Demain matin, toujours à Landivisiau, une marche citoyenne de protestation partira à 10h de la place Jeanne-d'Arc. Plusieurs autres collectifs et partis politiques appellent à manifester leur rejet de cette centrale à l'occasion de ces deux rendez-vous.

 

C'est le cas, notamment, de «Brennilis doit dire non à la centrale ici et ailleurs», d'Europe Ecologie-Les Verts ou encore de l'UDB. À noter, enfin, qu'à l'occasion de la visite de Laurent Fabius, hier après-midi à Saint-Thégonnec et à... Landivisiau, une délégation d'opposants a été reçue quelques minutes par l'ancien Premier ministre socialiste.

 

«Il s'est montré à notre écoute et s'est dit indigné qu'il n'y ait pas eu de débat public sur ce sujet», indique Louis Pouliquen, porte-parole de l'association landivisienne.

 

http://www.letelegramme.com/ig/generales/regions/finistere/centrale-au-gaz-mobilisation-ce-soir-et-demain-a-landivisiau-02-03-2012-1618790.php

Partager cet article
Repost0
1 mars 2012 4 01 /03 /mars /2012 12:39

autocollant-gaspare 19-02-2011

1 mars 2012 à 07h07 - 

La centrale au gaz à Landivisiau ? Le collectif Gaspare ne désarme pas : dénonçant un "déni de démocratie", il organise une réunion publique vendredi soir et appelle à une manifester samedi à Landivisiau.

 

 Tous nos articles sur Gaspare


Le collectif Gaspare (Garantir l’Avenir Solidaire Par l’Autonomie Régionale Énergétique), qui milite contre la centrale au gaz, a réagi par communiqué à l'annonce d'Eric Besson : 

 

"Cette décision, véritable déni de démocratie, c’est :


- 4 à 5 années de travaux pendant lesquelles les citoyens-ne-s pourront comptabiliser l'argent public englouti en regrettant qu'il ne soit pas plutôt consacré à de véritables ambitions en matière de sobriété et d’efficacité énergétiques, à l'entretien et au renforcement réfléchi du réseau de distribution électrique…


- 4 à 5 années pendant lesquelles la population et les industriels pourront juger de "l'indépendance" énergétique bretonne alors que la flambée du coût d’une énergie fossile importée à 97% et gaspillée pour la transformer en électricité sera inévitablement répercutée sur leurs factures …


- 4 à 5 années qui seront par contre amplement suffisantes pour que les citoyen-ne-s manifestent leur rancoeur envers les élus-e-s qui auront fait de leur mandat un blanc-seing aux intérêts à court terme et financiers …


- mais aussi 40 années - durée de vie d’une centrale - pendant lesquelles les citoyen-ne-s seront dépossédé-e-s de leur liberté de choix énergétique sans qu'ils aient eu leur mot à dire !

 

La décision rendue par M. Besson n'est pas une fatalité. La détermination des GASPARE ne faiblira pas et ceux-ci demandent à l'Etat l’annulation pure et simple de cet appel d'offres et réclament une réelle concertation démocratique avec l'ensemble de la population.

 

Le Collectif GASPARE et l’association "Landivisiau doit dire NON à la centrale" organisent une réunion publique d’information vendredi 2 mars à 20h30, Espace des Capucins à Landivisiau, et appellent à une manifestation samedi 3 mars à Landivisiau, rendez-vous à 10h place Jeanne d’Arc."

 

http://www.letelegramme.com/local/finistere-nord/morlaix/landivisiau/landivisiau/centrale-au-gaz-le-collectif-gaspare-appelle-a-manifester-samedi-a-landivisiau-01-03-2012-1617341.php

 

 

 

Partager cet article
Repost0

Contactez le NPA du Finistère

 

faou

 

UNE-190.JPG

 

cgt-gg.jpg

 

affiche_Peillon_Fioraso_BAT_0_0.preview.jpg

 

encart npa taille normale

 

 

nukleel-nam-bo-ket.jpg

accueil
*

Brest

06 42 22 96 37

brest.npa@gmail.com

 

Quimper

06 59 71 42 21

quimper.npa@gmail.com
 

Le blog sur les

questions maritimes

L'autre grenelle de la mer

 

Le blog de solidarité avec

les camarades arabes

Revolution arabe 

 

fermoez-fesse.jpg

Recherche

Actions !

Pour plus de détails voir les liens: 

 

diapo prisonnier palestine

Soirée prisonniers palestiniens

AFPS Brest

mardi 16 avril

20H30

Maison des syndicats

 

sortir-copie-1.jpg


manifestants-hopital-SUD-copie-1


Quimper Gourmelen

Rassemblement

vendredi 19 avril

8 h 45


foto2-205-ebf3f

 

Fermez Cofrents

(pays Valencian)

 

 

laniion.jpg

  Concert à Lannion

 

no nuk

 

Dimanche 28 avril

Brennilis

anti-r-1-r-copie-1.jpg

 


robertbelle5mai13DZ

 

 

Mardi 7 mai

 Yves-Marie Le Lay,

Président de

Sauvegarde du Trégor

  Douarnenez

Librairie l'Ivraie à 20h00

 

nddk.jpg

 

yy.jpg

 

st nnonon

 

grece.jpg