Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 avril 2012 4 19 /04 /avril /2012 13:45
le-projet-de-notre-dame-des-landes-suscite-une-vive-opposit
Politique mercredi 18 avril 2012

Alors que le meeting départemental du parti socialiste, à Rezé, était sur le point de démarrer, à 20 h, ce mercredi, une bonne centaine d’opposants à l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes avaient pris position devant l’entrée de la salle, avec sept tracteurs de paysans de la Confédération paysanne.

 

Alors que la conseillère régionale Chloé Lebail lançait le meeting, les tracteurs sont repartis, sous les applaudissements des opposants à l’aéroport. Les paysans n’avaient pas l’intention de s’éterniser à Rezé.

 

La Confédération paysanne tenait une assemblée générale extraordinaire où devait être évoquée la grève de la faim de deux paysans et d’une élue. Dans la salle, on comptait un peu plus de 600 sympathisants et militants socialistes.

 

http://www.ouest-france.fr/region/bretagne_detail_-Meeting-du-PS-a-Reze-une-centaine-de-manifestants-devant-la-Trocardiere_40815-2067696_actu.Htm


Partager cet article
Repost0
16 avril 2012 1 16 /04 /avril /2012 09:43

dal.jpg

16 avril 2012 à 08h16

 

Le collectif «Urgence un Toit pour Tous - Comité DaL 56» appelle à se rassembler demain, mardi, à 13h30, devant la sous-préfecture de Lorient «pour soutenir les sans-logis qui luttent aujourd'hui et font valoir leur droit à l'hébergement d'urgence reconnu récemment par un avis du Conseil d'État.

 

Pour demander des moyens supplémentaires à la préfecture afin que le nombre de places de l'accueil d'Urgence et en Centre d'Hébergement et de Réinsertion Sociale soit augmenté et adapté aux besoins réels du département. Pour demander à M.le Préfet de réquisitionner, dans l'urgence, des logements vacants afin d'héberger décemment toutes les personnes qui en font la demande via le 115».

 

Une délégation du collectif doit être reçue en sous-préfecture, afin de transmettre une «lettre ouverte porteuse de l'indignation citoyenne et demandant à M.le Préfet de réagir face à cette situation sociale inquiétante».

 

http://lorient.letelegramme.com/local/morbihan/lorient/ville/urgence-un-toit-pour-tous-rassemblement-ce-mardi-a-lorient-16-04-2012-1671341.php

 


Partager cet article
Repost0
13 avril 2012 5 13 /04 /avril /2012 10:48

 

le-projet-de-notre-dame-des-landes-suscite-une-vive-opposit

Environnement jeudi 12 avril 2012

Opposants à la construction d’un aéroport à Notre-Dame-des-Landes, des paysans expropriés se sont installés mercredi dans le centre de Nantes.

 

Ils y ont débuté une grève de la faim. Les paysans et leur comité de soutien ont amené des caravanes et des tracteurs, et les ont positionnés devant le monument aux Cinquante Otages, à proximité de la préfecture.

 

Mercredi en fin d’après-midi, la police s’est présentée et a verbalisé six véhicules pour stationnement interdit. Ce jeudi matin, la police est repassée, dressant cette fois cinq PV.

 

La facture s’élève donc à 385 €. Et ce n’est pas fini, a prévenu la police. Les opposants à l’aéroport dénoncent « la pression mise par les autorités, et la volonté de s’en prendre à une action pacifique ».

 

http://www.ouest-france.fr/region/bretagne_detail_-a-Nantes-les-paysans-grevistes-de-la-faim-a-nouveau-verbalises_40815-2065590_actu.Htm

 

Commentaire: Et bien, c'est simple, qui a appelé la police? Quel maire de gauche oserait faire cela? Allons donc, nous ne tomberons pas dans ce piège grossier d'examiner qui fait partie de la majorité municipale de Nantes! Verts, PS,   PC ...?  , il manque qui?

Partager cet article
Repost0
12 avril 2012 4 12 /04 /avril /2012 13:01
le-projet-de-notre-dame-des-landes-suscite-une-vive-opposit

Par Sophie Chapelle (12 avril 2012)


Deux paysans expropriés de leurs terres par le projet de nouvel aéroport à Notre-Dame-des-Landes ont entamé une grève de la faim.

 

Un dossier qui n’en finit pas de fâcher la gauche à l’approche du premier tour des présidentielles. Pour François Hollande, le projet « se fera » alors qu’Eva Joly dénonce un « modèle productiviste dépassé ». Le Front de gauche demeure lui aussi divisé.

 

Ils se sont installés symboliquement devant le Monument de la Résistance, au Pont Morand à Nantes, à deux pas de la préfecture et du conseil général. Depuis le 11 avril, Marcel Thébault et Michel Tarin, tous deux paysans, ont engagé une grève de la faim. Tous deux ont reçu l’ordonnance d’expropriation : les pistes du futur aéroport nantais, à Notre Dame des Landes, recouvriront leurs terres d’asphalte. Marcel Thébault, après avoir refusé de négocier avec les autorités, doit quitter son exploitation laitière avant le 1er janvier 2013. « Leur acte de résistance et de solidarité est aussi un cri de colère envers l’obstination du monde politique à vouloir détruire et bétonner », commente l’ACIPA, une association en lutte contre ce projet d’aéroport.


Chaque année, plus de 70 000 hectares de terres sont bétonnés (lire cet appel). A Notre-Dame-des Landes, environ 1 600 hectares de terres agricoles fertiles pourraient être dévorés par le projet d’aéroport du Grand Ouest défendu par Jean-Marc Ayrault. Pour le député-maire socialiste de Nantes, sur les rangs pour être le Premier ministre de François Hollande en cas de victoire de la gauche, ce projet d’aéroport est « acquis et acté ». C’est en pleine zone rurale qu’une concession d’exploitation de 55 ans a été accordée en décembre 2010 au géant du BTP Vinci pour construire le nouvel aéroport d’ici 2017 (lire nos articles). En remplaçant l’actuel aéroport de Nantes Atlantique, ce méga-projet impacte les exploitations de 44 agriculteurs.


Pomme de discorde


Les deux paysans savent que ce projet ne fait pas l’unanimité et espèrent parvenir à interpeller les candidats à la présidentielle. Ils réclament « l’abrogation de la déclaration d’utilité publique du projet » ou, au minimum, « le gel des expropriations sur le site pendant la durée d’examen des recours juridiques déposés ». Suite aux fortes mobilisations locales (lire ici et ), Europe Écologie - les Verts avait fini par faire de l’Aéroport de Notre-Dame des Landes un cheval de bataille national, en l’estimant contraire aux objectifs du Grenelle de l’Environnement.


Côté socialiste, les voix dissidentes se font aussi entendre. Arnaud Montebourg appelle à « tout reprendre depuis le début » et à réaliser une « nouvelle évaluation d’ensemble » du projet. Ségolène Royal demande un « moratoire » sur la concession du projet à Vinci, et la réouverture de l’enquête publique (conclue en novembre 2006). Toutefois, le candidat François Hollande demeure résolument favorable au nouvel aéroport : « Tous les recours de contentieux ont été utilisés. Si les accords sont donnés, l’équipement se fera », a-t-il déclaré le 4 avril, en visite à Rennes.


« Modèle productiviste dépassé »


Ce casus belli n’avait pas empêché socialistes et écologistes de s’allier aux sénatoriales de septembre 2011. Cette pomme de discorde n’a pas non plus fait capoter la signature d’un accord PS - EELV en vue des élections législatives, générant bon nombre de désillusions chez les opposants à l’aéroport. Eva Joly a cependant pris ces distances avec ces compromis d’appareil. Pour la candidate, ce projet est celui « d’un autre âge, celui d’un modèle productiviste dépassé ». Quant au Front de gauche, il est divisé : le Parti de Gauche y est opposé alors que le Parti communiste le soutient avec son allié socialiste au conseil général et au conseil régional... à l’instar des élus UMP. François Bayrou dénonce, lui, un « gâchis » financier [1].


Les deux paysans ont annoncé que leur grève de la faim pourrait durer jusqu’au deuxième tour des présidentielles. Cet acte de résistance leur coûte déjà cher. Dès le premier jour de grève, la police a verbalisé les deux caravanes, les deux tracteurs et les deux véhicules mis en place par le comité de soutien. Bilan : six PV à 35 euros, soit 210 euros. « Et la police peut recommencer toutes les deux heures, informent les opposants au projet. A ce tarif là, dans un grand pays dit démocratique, il va falloir être très riche pour oser contester ».

Sophie Chapelle

Notes

[1] Lire la synthèse des positions des candidats sur le site du Mensuel de Rennes.

Partager cet article
Repost0
11 avril 2012 3 11 /04 /avril /2012 12:20

 


Marc Le Fur, député UMP des Côtes-d’Armor et membre actif du Club des amis du cochon au Parlement (Raphaël Krafft)


Les éoliennes. Depuis le début de ce voyage, nous avons l’impression de surtout les voir pousser près des futurs centres d’enfouissement de déchets nucléaires (Bure, dans la Meuse) ou des centrales atomiques (Penly, en Seine-Maritime), une sorte de signalisation verticale comme plantée là pour endormir le cycliste en goguette, l’air de dire « tout va bien, vous pouvez passer votre chemin ». C’est à se demander si leur présence dans ces lieux relève de la communication environnementale ou de la schizophrénie. Marc Le Fur, député (UMP) des Côtes-d’Armor, vice-président de l’Assemblée nationale, membre actif du Club des amis du cochon au Parlement, ne dit pas autre chose :

« Arrêtez de me parler des algues vertes, c’est un problème de journalistes parisiens qui ne voient la Bretagne que par ce prisme. Pourquoi ne vous intéressez-vous pas aux efforts considérables que nous avons fait pour développer l’énergie éolienne dans les Côtes-d’Armor ? »

Nous avons beau lui dire que ce n’est pas l’objet de notre halte dans la région, que ce qui a trait aux éoliennes sera sans doute coupé au montage, rien à faire, Marc le Fur refuse de nous parler des algues vertes, de l’agriculture productiviste et de son impact sur l’environnement. C’est presque excédé qu’il nous dit :

« Dans cette période de crise que nous traversons, il faut distinguer l’essentiel de l’accessoire. L’essentiel, c’est l’emploi ; l’écologie, c’est accessoire. »

 

 

http://www.rue89.com/rue89-planete/2012/04/10/un-cochonnier-breton-sarkozy-naime-pas-le-monde-agricole-231012


 

Partager cet article
Repost0
11 avril 2012 3 11 /04 /avril /2012 10:56
le-projet-de-notre-dame-des-landes-suscite-une-vive-opposit
Faits divers mercredi 11 avril 2012

Ce mercredi matin, peu après 6 h, deux opposants à l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, touchés par une expropriation, se sont installés à proximité de la préfecture de Nantes, au Pont-Morand devant le monument de la Résistance.


Deux paysans ayant reçu l’ordonnance d’expropriation concernant le projet d’aéroport à Notre Dame des Landes se sont installés dans une caravane avec l’intention, selon leur porte-parole, d’entamer une grève de la faim qui doit durer jusqu’à l’élection présidentielle.


Ils réclament l’abrogation de la déclaration d’utilité publique de l’aéroport et interpellent les candidats à la présidentielle.

 

http://www.ouest-france.fr/actu/actuDet_-Nantes.-Ils-font-la-greve-de-la-faim-contre-le-futur-aeroport_40815-2065157_actu.Htm

Partager cet article
Repost0
9 avril 2012 1 09 /04 /avril /2012 15:08

arretez-vos-salades

 

Café l'Eloge de la Lenteur à Vannes / 10 Avril à 20H30

Salle communale à Plonevez-Porzay / 11 Avril à 20H30

Les Champs Libres à Rennes / 12 Avril à 20H30

Cinéma Agora à Chateaulin / 24 Avril à 20H30

Cinéma Argoat à Callac / 25 Avril à 20H30

Cinéma Le Club à Locmine / 26 Avril à 20H30

Cinéma du port à L'île-Tudy / 28 Avril à 19H30

Cinéma Le Rex à Crozon / 10 mai à 20h30

Cinéma La Bobine à Quimperlé /23 mai à 20h30

Cinéma Le Sévigné à Cesson-Sévigné / 24 Mai à 20h30

Maison Pour Tous de Kerfeunteun à Quimper / 25 mai à 20h30

Partager cet article
Repost0
4 avril 2012 3 04 /04 /avril /2012 14:36

faf.jpg

 
Le FN est à la peine en Bretagne, notamment grâce à la culture et à l’ancrage catholique de la région. Mais depuis quelques années, comme ailleurs, le vote frontiste évolue.


La carte des parrainages de Marine Le Pen (Owni)

Voir le document

(Fichier PDF)


Les Bretons se sentent bien chez eux

Une note de l’Insee nous apprend qu’avec 60 000 immigrés vivant sur son territoire, la Bretagne compte 2,2% d’immigrés, bien en-dessous de la moyenne nationale (8%). De plus, la croissance du nombre d’immigrés est due pour moitié aux arrivées européennes et notamment britanniques.

Erik Neveu, professeur en science politique à l’université de Rennes, met en doute le lien immigration/vote FN :

« Ce raisonnement suppose qu’on entre dans la logique du FN, où l’immigration est directement liée au vote. Or des confrères ont montré que le vote FN était fort dans les quartiers où les habitants n’étaient pas en contact direct avec les populations immigrées, dans une sorte de fantasme. »

Pour Jean-Luc Richard, sociologue et démographe, professeur à l’université de Rennes et auteur de plusieurs articles sur le Front national en Bretagne, l’immigration est « un des éléments » explicatifs. Dans un de ses travaux récents, il a affiné l’analyse :

« La Bretagne est avec l’Ile-de-France la région où les gens disent le moins qu’ils ne se sentent plus chez eux comme avant. »

Une culture bretonne réfractaire au FN

Pour lui, l’héritage et la tradition culturelle bretonne jouent un rôle plus important dans la faiblesse frontiste :

« La Bretagne, région de marins, a gardé une certaine identité régionale, qui repose sur l’ouverture au monde. La Bretagne est une région de très forte émigration et a été dans le passé victime de stéréotypes et de discriminations. »

L’activité des femmes, historiquement plus élevée en Bretagne qu’ailleurs, est une des « raisons historiques » de cette faiblesse :

« Jusqu’à présent, le vote FN était un vote plutôt masculin, de retraités, de personnes isolées, dans une région où la solidarité familiale jouait un grand rôle. »

Erik Neveu pointe pour sa part le rôle de l’héritage catholique très fort dans la région :

« Une explication peut être dans une influence catholique persistante, très structurante. Dans la génération aînée, beaucoup ont été marqués par la tradition chrétienne et catholique, avec sa tradition de tolérance et d’ouverture aux autres.

De nombreux élus locaux de gauche – avec Le Drian, le président du conseil régional – comme de droite, par exemple Méhaignerie – ont été influencés par cette idéologie. »

Le FN se déplace à l’intérieur des terres

Aux cantonales de 2011, trois candidats d’extrême droite sont parvenus au second tour, une première en Bretagne. Une candidate n’avait même pas fait campagne, portée par la seule notoriété de Marine Le Pen : elle a récolté 14,3% des voix. Signe d’un début d’ancrage du Parti dans la région ?

Pour Jean-Luc Richard, la géographie du vote FN breton a évolué, passant d’un vote dit « côtier » – les scores les plus élevés du FN dans la région étaient réalisés sur les côtes – à un vote de périphérie :

« La nouvelle évolution du vote FN est très visible en Ille-et-Vilaine : plus on va en périphérie, plus on est relégué loin de la ville et de ses facilités, plus le vote FN est élevé. Il se développe surtout dans les zones rurales, en troisième ou quatrième couronne. »

A l’automne dernier, Le Télégramme consacrait un reportage à ces pêcheurs de plus en plus tentés par le vote FN :

« Région jusqu’à présent réfractaire au Front national, la Bretagne est-elle en train de se “normaliser” ? Les digues que constituaient son passé démocrate chrétien puis son fort ancrage à gauche sont-elles en train de céder ? On ne tirera pas de conclusions définitives mais un constat quand même : dire que l’on va voter Front national n’est plus tabou partout. »

 

http://www.rue89.com/2012/04/04/la-bretagne-terre-de-resistance-lextreme-droite-230769

Partager cet article
Repost0
29 mars 2012 4 29 /03 /mars /2012 14:13

 

Politique mercredi 28 mars 2012

Olivier Besancenot connaît bien Pierre Le Menahes, syndicaliste CGT à la Fonderie de Bretagne, à Caudan.

L’ex candidat du Nouveau parti anticapitaliste Olivier Besancenot rencontrait ce mercredi 28 mars 2012 des salariés de la Fonderie de Bretagne à Caudan (Morbihan), près de Lorient. Un site où il est déjà venu six fois soutenir les luttes sociales.


Après une discussion avec des salariés dans le local de la CGT, en fin de matinée, le militant a déjeuné dans un restaurant d’Hennebont. Cet après-midi, les clients du supermarché Leclerc à Lanester devraient le croiser sur le parking, où il distribuera des tracts avec ses camarades du NPA 56.

 

Ce soir à 20 h, il participe à un meeting, salle Agora au Foyer des jeunes travailleurs de Lorient.

 

http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Presidentielle.-Apres-une-fonderie-Olivier-Besancenot-NPA-tracte-a-Lanester_40811-2060150------56121-aud_actu.Htm

Partager cet article
Repost0
28 mars 2012 3 28 /03 /mars /2012 13:58

electr1.jpgaa-copie-1.jpg

 

electr1ab-copie-1.jpg

Partager cet article
Repost0

Contactez le NPA du Finistère

 

faou

 

UNE-190.JPG

 

cgt-gg.jpg

 

affiche_Peillon_Fioraso_BAT_0_0.preview.jpg

 

encart npa taille normale

 

 

nukleel-nam-bo-ket.jpg

accueil
*

Brest

06 42 22 96 37

brest.npa@gmail.com

 

Quimper

06 59 71 42 21

quimper.npa@gmail.com
 

Le blog sur les

questions maritimes

L'autre grenelle de la mer

 

Le blog de solidarité avec

les camarades arabes

Revolution arabe 

 

fermoez-fesse.jpg

Recherche

Actions !

Pour plus de détails voir les liens: 

 

diapo prisonnier palestine

Soirée prisonniers palestiniens

AFPS Brest

mardi 16 avril

20H30

Maison des syndicats

 

sortir-copie-1.jpg


manifestants-hopital-SUD-copie-1


Quimper Gourmelen

Rassemblement

vendredi 19 avril

8 h 45


foto2-205-ebf3f

 

Fermez Cofrents

(pays Valencian)

 

 

laniion.jpg

  Concert à Lannion

 

no nuk

 

Dimanche 28 avril

Brennilis

anti-r-1-r-copie-1.jpg

 


robertbelle5mai13DZ

 

 

Mardi 7 mai

 Yves-Marie Le Lay,

Président de

Sauvegarde du Trégor

  Douarnenez

Librairie l'Ivraie à 20h00

 

nddk.jpg

 

yy.jpg

 

st nnonon

 

grece.jpg