Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 mars 2012 1 05 /03 /mars /2012 12:59
arretez-vos-salades

Par Nolwenn Weiler (5 mars 2012)


Adoptée en 1991, la directive européenne concernant la lutte contre la pollution de l’eau par les nitrates a été suivie d’effets très inégaux en France.

 

Et que la Commission européenne juge tout à fait insuffisants. À tel point qu’elle a annoncé il y a peu qu’elle s’apprêtait à porter l’affaire devant la Cour de justice européenne. Ce n’est pas la première fois que la France, championne de l’agriculture intensive et des algues vertes (qui se repaissent de nitrates), est rappelée à l’ordre sur ce dossier. En 2009, déjà, l’Hexagone avait été mis en demeure. Des plaintes de l’association Eaux et Rivières de Bretagne, concernant la question des algues vertes, se sont ajoutées au contentieux.

 

Il faut maintenant attendre plusieurs mois avant de connaître la décision de la Cour de justice européenne, qui interviendra avant une éventuelle condamnation financière. Celle-ci risque d’être lourde : sans doute plusieurs milliers d’euros pas jour. La menace suffira-t-elle à faire plier la France qui, sous la pression des lobbies agricoles a assoupli l’année dernière les conditions d’épandage de déjections animales, à l’origine des surplus de nitrates, notamment en Bretagne ?

Partager cet article
Repost0
2 mars 2012 5 02 /03 /mars /2012 09:40

Fakir-s-attaque-au-geant-Casino reference

29 février 2012 à 15h08 - 

 

Ce mercredi, dans le cadre d'une journée européenne contre "l'austérité", les confédérations CGT, CFDT, FSU, Unsa, Solidaires appellent à des mobilisations. Des rassemblements étaient prévus dans la plupart des grandes villes bretonnes en fin de matinée ou en fin d'après-midi. 15 rassemblements ont été organisés en Bretagne par la CGT.

 


FINISTERE


La CGT, la FSU, l'Unsa et Solidaires ont appelé l'ensemble des salariés du Finistère à participer à une journée de grève et de manifestations. A 11 heures, ils étaient près de 200 à 250 personnes rassemblées place de la Liberté à Brest et une centaine à Quimperlé.


A Quimper, 450 personnes ont battu le pavé en fin de matinée. De même, ils étaient plus de 300 personnes à Morlaix ce matin.

La CFDT qui "n’appelle pas, au niveau national, à des arrêts de travail" prévoyait un rassemblement à 12 h 15, devant les locaux de la Maison de l’Europe, au 16, rue de l’Harteloire, à Brest; une distribution de tracts sur la voie publique à Quimper et, à Morlaix, une demande d’entretien à Agnès Le Brun, maire de la ville et députée européenne. 

MORBIHAN

 
A Lorient, ils étaient près de 500 personnes à manifester ce matin, dès 10h, à l'appel de la CGT, Solidaires et FSUA Vannes, 200 manifestants ont répondu à l’appel à manifester contre l'austérité de la Confédération européenne des syndicats.


D'autres rassemblements étaient prévus : la CGT et la FSU appelait à manifester à Pontivy, à 11h, sur la Plaine; à Belle-Ile-en-Mer, à 10h30, sur le port.

 
COTES-D'ARMOR

 
A Saint-Brieuc250 personnes se sont réunies devant la préfecture  à 11h30, à l'occasion d'un meeting organisé contre l'austérité. Plusieurs autres rassemblement étaient prévus : à 11h à Guingamp (11h) et Lannion (La Poste, 11h30). Le cortège lannionnais a rassemblé 350 personnes alors que celui de Guingamp, une petite centaine.

 

La CFDT a annoncé qu'elle s'adressera directement aux salariés avec une distribution de tracts.

 

ILLE-ET-VILAINE

 
FSU et UNSA appellent à des rassemblements à Rennes (11h30, place de la Mairie), St Malo (11h30, sous préfecture), Fougères (17h30, sous préfecture) et Redon (17 h 3O, sous-préfecture).


La CFDT appelle, elle, à un rassemblement départemental à Rennes devant la maison de l'Europe (10 place du parlement) à Rennes à 12h00.
 
LOIRE-ATLANTIQUE

 
Des rassemblement sont prévus à Nantes (10h30, Place du Commerce) et à Saint-Nazaire (10h30, Place d’Amérique). 

  • J.B.

 

http://www.letelegramme.com/ig/generales/regions/bretagne/journee-europeenne-contre-l-austerite-les-mobilisations-en-bretagne-29-02-2012-1617214.php

Partager cet article
Repost0
2 mars 2012 5 02 /03 /mars /2012 09:17

che Guevarrec2

 

Promettez-vous d’entamer sérieusement et de favoriser le processus de la réunification de la Bretagne ? Allez-vous développer la décentralisation en donnant plus de compétences et de ressources aux régions ?


Valérie Hamon (Nathalie Arthaud - Lutte Ouvrière)


Réorganiser les régions, leur donner plus de moyens et développer la décentralisation ne changerait rien au fait que ce sont ceux qui ont le pouvoir économique qui imposent leur loi.

 

Le groupe Bolloré, d’origine bretonne, mène son activité à travers le monde. Le groupe coréen STX possède les chantiers navals de Saint-Nazaire et de Lorient. Dans la filière automobile où, rien qu’en 2011, 1.700 emplois ont été supprimés, PSA décide de bien des emplois. Les groupes de l’agroalimentaire imposent leur loi aux producteurs comme aux salariés du secteur. Les banques, dont le Crédit Agricole, s‘enrichissent dans la spéculation contre les Etats et exigent des sacrifices intolérables des populations !

 

Les salariés et les exploités doivent exiger que les profits des grands groupes servent à maintenir l’emploi et les revenus des classes populaires.

 

Maryvonne Loiseau (Jean-Luc Mélenchon - Front de Gauche)


La question démocratique est au centre du programme. L'humain d'abord. Une assemblée constituante sera convoquée pour fonder une 6e république.

 

Nous voulons renforcer et amplifier la souveraineté directe du peuple. Le référendum pourra être initié par voie de pétition réunissant un pourcentage conséquent de la population. Ainsi la question de la taille de la région Bretagne pourra être débattue et tranchée par la population elle-même.

 

La réforme de 2010 des collectivités territoriales sera abrogée. La coopération entre régions remplacera leur mise en concurrence. La décentralisation sera organisée pour permettre une prise de décision conforme à l'intérêt général au plus près des populations. L’autonomie des collectivités territoriales devra être assurée grâce à une réforme de la fiscalité locale.

 

Katell Rivoal (Philippe Poutou - NPA)


 
Nous sommes pour la Bretagne à 5 départements, même si nous sommes conscients que cela ne règlera rien des problèmes fondamentaux (emploi, précarité…). Les habitants de Loire-Atlantique doivent être consultés, après un vrai débat démocratique éclairant l’histoire et les enjeux.


Toute compétence dévolue par l’Etat aux collectivités territoriales doit automatiquement s’accompagner du transfert des moyens correspondants.

 

Il faut à la fois que les décisions soient prises à l’échelon le plus pertinent et préserver un cadre commun. Pour l’énergie, par exemple, les populations locales doivent pouvoir décider démocratiquement de ce qu’il faut produire, et comment, pour satisfaire les besoins, dans le cadre d’un service public national qui préserve l’égalité des territoires entre eux.

 

http://www.letelegramme.com/presidentielle-2012/presidentielle-reunification-de-la-bretagne-et-decentralisation-les-reponses-des-militants-29-02-2012-1617220.php

 

Note du bloggueur :

 

Tous nos amis bottent bien évidemment en touche, car s'il est un tabou en gauche française c'est bien celui de la "Nation" . Il n'y en a qu'une la Nation française et il n'y a pas de "minorités nationales", de peuples basque, breton et corse. Et pourtant c'est passé dans le vocabulaire courant ! Le peuple breton existe au sein de la République française: "Mod se ema " (C'est comme çà!) ! Il a droit à son assemblée, non pour des raisons "techniques" , mais parce qu'il y a une identité bretonne, une culture spécifique, une histoire, une tradition d'accueil des étranger(e)s, un FN très bas... C'est pour cela "qu'on a droit" à une assemblée! Parce que comme disent les enfants !

Partager cet article
Repost0
1 mars 2012 4 01 /03 /mars /2012 13:08

 

injures

Emploi jeudi 01 mars 2012

Ce jeudi matin, une quinzaine de salariés sont restés sur le parking réservé au personnel de l’entrepôt

À la veille des négociations salariales qui se dérouleront ce vendredi à Paris, les syndicats CGT, UNSA et CFTC ont appelé les salariés à débrayer sur l'ensemble de la France.

 

A Ploumagoar, l’entrepôt de Lidl emploie entre 120 et 130 préparateurs de commandes.

 

Ce matin une quinzaine d’employés était présents sur le site. Les syndicats jugent « méprisables » les propositions de la direction visant notamment à supprimer la participation au bénéfice.

 

« Et l’augmentation des salaires proposée est de 1,4 % alors que l’inflation est de 2,4 % selon l’Insee », indique le délégué syndical CGT qui invite également le personnel travaillant en magasin à débrayer.

 

http://www.ouest-france.fr/ofdernmin_-Une-journee-de-debrayage-a-l-entrepot-Lidl-de-Ploumagoar-_40771-2050274-pere-bre_filDMA.Htm

Partager cet article
Repost0
1 mars 2012 4 01 /03 /mars /2012 11:23

poupin.jpg

Partager cet article
Repost0
28 février 2012 2 28 /02 /février /2012 09:50

 

injures

Économie lundi 27 février 2012

Le mouvement se poursuit ce lundi.

Palettes et pneus enflammés. Une épaisse fumée noire flotte sur le port de pêche de Lorient. Agents portuaires et dockers sont en grève, depuis dimanche à 20 h, à l’appel des syndicats CGT et FO.

 

Ils demandent à la direction du port de pêche l’application locale de la nouvelle convention collective nationale unifiée ports et manutention, signée au plan national. Selon les syndicats, le conflit porte sur la pénibilité des métiers et les départs anticipés à la retraite.

 

Aucun débarquement ni tri de poisson n’ont eu lieu hier soir et ce lundi matin.

 

http://www.ouest-france.fr/region/bretagne_detail_-Greve-des-agents-et-des-dockers-au-port-de-peche-de-Lorient_40811-2049002_actu.Htm


Partager cet article
Repost0
27 février 2012 1 27 /02 /février /2012 10:38
110214201606330 18 000 apx 470
Environnement lundi 27 février 2012

La France poursuivie par Bruxelles pour pollution aux nitrates.

La Commission européenne a décidé de poursuivre la France en justice pour ne pas avoir pris des mesures suffisantes afin de lutter contre la pollution des eaux aux nitrates, a indiqué une source européenne.


Une législation européenne à ce sujet existe depuis 1991 mais la Commission reproche à la France de ne toujours pas s’y être correctement conformée. La saisine de la Cour de justice européenne à Luxembourg doit être officialisée lundi dans la journée.


La France n’a toujours pas désigné comme vulnérables à la pollution par les nitrates des zones qui le sont au vu des données scientifiques disponibles et n’a pas encore adopté les mesures permettant de lutter efficacement contre cette pollution dans ces zones, estime la Commission dans un document.


La directive de 1991 a pour but de protéger de la pollution les réserves d’eau en surface et en sous-sol (nappes phréatiques) en limitant l’usage des nitrates, présents dans les engrais agricoles, et en imposant des périodes d’interdiction de répandre ces engrais qui doivent alors être dûment stockés.


Plans insuffisants


De l’avis de l’exécutif européen les plans d’action annoncés jusqu’ici par la France sont insuffisants. Il avait adressé une mise en garde en ce sens à la France le 26 octobre 2011, à la suite de quoi Paris avait accepté de modifier sa législation pour se conformer à la directive européenne.


« Mais la lenteur des progrès et l’insuffisance des changements proposés ont conduit la Commission à transférer le dossier à la Cour de justice de l’Union européenne », indique la Commission dans son document. La France est donc potentiellement passible d’amendes importantes au bout de la procédure.


La Bretagne particulièrement visée


La France a maille à partir avec Bruxelles au sujet de ses nitrates, notamment en Bretagne, depuis des années. Elle a déjà dans le passé été menacée de poursuite en justice, voire même d’amendes.

Le problème récurrent de la pollution aux nitrates dans les rivières bretonnes s’explique par la nature intensive de l’élevage et des cultures dans cette région.


La Bretagne représente 7 % de la surface agricole française mais rassemble 50 % des élevages de porcs, 50 % des élevages de volailles et 30 % des bovins. C’est aussi une grande région de production légumière, consommant beaucoup d’engrais azotés.

 

http://www.ouest-france.fr/ofdernmin_-Algues-vertes.-Bruxelles-poursuit-la-France-pour-pollution-aux-nitrates_6346-2049013-fils-tous_filDMA.Htm


Partager cet article
Repost0
24 février 2012 5 24 /02 /février /2012 08:18

injures

23 février 2012 à 12h38 - 

 

En pleines négociations salariales et après les premières propositions de la direction nationale d'Intermarché, les salariés de l'ensemble des structures françaises appelaient, ce matin, à un débrayage d'une journée.

 

A Rostrenen, "près de 90 % des salariés sont en grève", selon les syndicats CGT et CFDT. "Les Mousquetaires ont annoncé, en clôture de l'année 2011, un chiffre d'affaires de 37 milliards d'euros, en hausse de 6,1 %, carburant compris. Et à leurs salariés, ils ne proposent même pas le maintien du pouvoir d'achat.

 

Nous souhaitons qu'enfin, les salariés de la logistique soient rémunérés à leur juste valeur". Ce matin, le piquet de grève était installé devant les portes de la base.

 

http://www.letelegramme.com/local/cotes-d-armor/rostrenen-loudeac/rostrenen/rostrenen/rostrenen-22-intermarche-pres-de-90-des-salaries-en-greve-23-02-2012-1610800.php

Partager cet article
Repost0
23 février 2012 4 23 /02 /février /2012 09:57

 greve sncf cout

Le 14 février un train de fret, tombé en panne sur la ligne Redon-Rennes, a paralysé le trafic pendant des heures.

 

Alors que l'incident a eu lieu vers 16 heures, des trains étaient expédiés de Nantes vers Rennes encore à 18 heures. Les voyageurs se sont donc retrouvés bloqués à Redon, et de même pour ceux qui venaient de Vannes ou de Quimper. Près de 200 personnes ont donc dû faire preuve de patience, en attendant les cars de substitution.


C'est après plusieurs heures d'attente à Redon que les derniers voyageurs ont fini par arriver à Rennes, vers 20 h 30. Pas plus dans les entreprises de transport par car, qu'à la SNCF, il n'y a du personnel et du matériel en réserve. Cela fait que le moindre incident se transforme en pagaille.


Les dirigeants de la SNCF, qui savent faire beaucoup de bruit pour dénoncer la moindre grève de cheminots, se sont montrés très discrets face à cet arrêt du trafic. Ils ont peut-être eu peur du ridicule, car ils auraient dû expliquer qu'il s'agissait d'une simple panne de gazole.

 

Il valait mieux que cela ne se sache pas !


Correspondant LO

 

http://www.lutte-ouvriere-journal.org/?act=artl&num=2273&id=43

Partager cet article
Repost0
23 février 2012 4 23 /02 /février /2012 09:54

 greve sncf cout

Jeudi 9 février, les travailleurs des ateliers SNCF de Rennes ont fait grève face à la menace qui pèse sur les emplois.

 

La direction de la SNCF envisage de diminuer les effectifs pratiquement de moitié, avec l'abandon de l'activité de rénovation des rames voyageurs.


Les cheminots des ateliers se sont donc retrouvés en nombre en gare de Rennes, tous statuts et employeurs confondus, pour s'adresser aux usagers, aux cheminots de la gare et aux employés des boutiques. Ils ont eu de nombreuses manifestations de soutien, car tous, quel que soit leur emploi, sont sous la menace d'une diminution des effectifs.


Il faut croire que la banderole déployée par ceux des ateliers sur le parvis nord de la gare, « Ici la SNCF supprime 300 emplois », a donné de l'urticaire aux dirigeants de la SNCF. Ils ont utilisé la presse pour vanter leur projet et prétendre qu'il allait permettre la création de nouveaux emplois sur « le marché porteur des réparations de pièces de matériel ». Tellement « porteur » que, pour y faire face, ils commencent d'abord par... supprimer du personnel.


Il y a quelques années, les travailleurs étaient près de 800 aux ateliers. Actuellement ils sont moins de 500 et les dizaines de cheminots qui partent à la retraite chaque année ne sont pas remplacés. Alors comment croire une direction qui affirme aujourd'hui que le nouvel atelier serait « dimensionné pour 600 salariés » ?

 

Et que deviendront les intérimaires qui sont actuellement une quarantaine ? Que deviendront les salariés sous-traitants qui travaillent dans l'atelier ? Là-dessus la SNCF ne dit rien et il n'y a aucune raison que les cheminots lui fassent confiance.


Correspondant LO

 

http://www.lutte-ouvriere-journal.org/?act=artl&num=2273&id=40

 


Partager cet article
Repost0

Contactez le NPA du Finistère

 

faou

 

UNE-190.JPG

 

cgt-gg.jpg

 

affiche_Peillon_Fioraso_BAT_0_0.preview.jpg

 

encart npa taille normale

 

 

nukleel-nam-bo-ket.jpg

accueil
*

Brest

06 42 22 96 37

brest.npa@gmail.com

 

Quimper

06 59 71 42 21

quimper.npa@gmail.com
 

Le blog sur les

questions maritimes

L'autre grenelle de la mer

 

Le blog de solidarité avec

les camarades arabes

Revolution arabe 

 

fermoez-fesse.jpg

Recherche

Actions !

Pour plus de détails voir les liens: 

 

diapo prisonnier palestine

Soirée prisonniers palestiniens

AFPS Brest

mardi 16 avril

20H30

Maison des syndicats

 

sortir-copie-1.jpg


manifestants-hopital-SUD-copie-1


Quimper Gourmelen

Rassemblement

vendredi 19 avril

8 h 45


foto2-205-ebf3f

 

Fermez Cofrents

(pays Valencian)

 

 

laniion.jpg

  Concert à Lannion

 

no nuk

 

Dimanche 28 avril

Brennilis

anti-r-1-r-copie-1.jpg

 


robertbelle5mai13DZ

 

 

Mardi 7 mai

 Yves-Marie Le Lay,

Président de

Sauvegarde du Trégor

  Douarnenez

Librairie l'Ivraie à 20h00

 

nddk.jpg

 

yy.jpg

 

st nnonon

 

grece.jpg