Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 janvier 2012 5 06 /01 /janvier /2012 09:40

IMG 8087 (2)

Quand c'est fini, çà recommence!

6 janvier 2012 à 09h10 

 

A 180km au nord-ouest de Cherbourg, un cargo russe de 185 mètres, contenant 750 tonnes de fuel et 20 tonnes de gazole, s’est retrouvé dans la nuit de mercredi en difficulté. La Presse de la Manche raconte dans son édition du jour la difficile bataille menée pour le prendre en charge : "Après deux échecs de remorquage et une mise en demeure du préfet maritime, le capitaine du navire a accepté d’être assisté par l’Abeille Liberté". Le convoi doit arriver ce matin à Cherbourg.

 

http://www.letelegramme.com/ig/generales/france-monde/france/manche-un-cargo-russe-a-la-derive-enfin-maitrise-06-01-2012-1556717.php

Partager cet article
Repost0
5 janvier 2012 4 05 /01 /janvier /2012 12:13

images-copie-1

Vendredi 30 janvier, des militants du Dal35 et une partie des occupants des deux réquisitions situées rue Poirier Nivet, soit une trentaine de personnes, ont occupé la Mairie de quartier de Maurepas, dans le but d’obtenir l’alimentation en eau des habitations.
Depuis deux mois, malgré les interpellations et les différents courriers adressés aux élus de la Ville de Rennes et à Véolia, la situation demeurait inexplicablement bloquée. Les différents intervenants se rejetant mutuellement la responsabilité de refuser le raccordement.

Durant 4 heures, élus et responsables de la Mairie de quartier ou de la Ville de Rennes sont restés aux abonnés absents. Puis vers 14h00 la venue de l’adjointe au Maire, Marie-Anne Chapdelaine, était annoncée.
A son arrivée celle-ci a déclaré aux occupants et devant la presse que la Mairie de Rennes ne s’opposait nullement aux raccordements en eau des bâtiments, qu’il s’agissait essentiellement d’un conflit entre une entreprise privée et des individus et qu’en aucun cas la Ville de Rennes ne devait ou ne pouvait interférer.
Un argumentaire immédiatement rejeté par le Dal35 puisqu’aux précédentes demandes adressées à Véolia le refus de branchement avait toujours été notifié au Dal35 par un élu ou un responsable des services de la Ville de Rennes.
Dans l’action le Dal35 a renouvelé une demande d’abonnement à Véolia par téléphone mais en actionnant le haut-parleur. Véolia Rennes a confirmé devant tous qu’aucune demande ne pouvait aboutir sans le consentement de la Mairie de Rennes concernant ces deux réquisitions.

De fait il fallait comprendre des déclarations de l’adjointe que la Ville de Rennes ne s’opposait plus au raccordement puisque après la démonstration en live apportée par le Dal35, l’élue s’est retirée dans un bureau pour s’entretenir avec Véolia mais aussi probablement avec sa hiérarchie.
A sa sortie celle-ci a donné au Dal35 le sésame. Un numéro de téléphone qui une fois composé nous a indiqué que nous étions attendus pour souscrire un abonnement et que l’eau serait rétablie dans la soirée.

Deux heures plus tard un technicien s’activait et vers 18h30 l’eau était en service dans les habitations.
Le Dal35 déplore qu’il ait fallu plus de deux mois pour que le droit à l’accès à l’eau soit respecté par la Ville de Rennes mais se félicite de la jurisprudence créée. Ainsi il ne sera plus nécessaire de démontrer qui est le véritable responsable en cas de refus de raccordement en eau d’une réquisition.

Une demande similaire d’accès à l’eau est en cours pour 2 des 3 réquisitions de la rue de Chateaugiron. Nul ne doute que là aussi la Ville de Rennes va retirer son opposition !


Source : http://www.rennes-info.org/Bataille-de-l-eau-le-Dal35

Partager cet article
Repost0
5 janvier 2012 4 05 /01 /janvier /2012 09:45

ollivro

 

André Ollivro dira comment préserver le littoral des marées vertes qui touchent aussi la presqu’île…

 

André Ollivro est considéré comme le « Monsieur Algues vertes », pour les écologistes. C’est d’ailleurs le parti Europe Ecologie-Les Verts de La Presqu’île guérandaise qui l’a sollicité pour animer un débat, la semaine prochaine.


André Ollivro vient de Bretagne nord, bien atteinte par les marées vertes. Il a écrit "Le Scandale des algues vertes" et  "Les marées vertes tuent aussi". Il est président de l’association Sauvegarde du Penthièvre et milite avec force pour que les pouvoirs publics règlent ce problème qui devient, ici aussi, local : en effet, depuis quelques années, les algues vertes se multiplient sur les rivages de la presqu’île, à Assérac, Mesquer, Piriac, Le Croisic et aussi La Baule.


La Baule, jeudi 12 janvier, à 20 h 30, salle des Floralies. Entrée libre.

Partager cet article
Repost0
4 janvier 2012 3 04 /01 /janvier /2012 10:14
A-dog-barks-at-a-formatio-007-1
mercredi 04 janvier 2012

Solidaires des Grecs, les signataires du texte lancé sur Internet demandent la double nationalité.


L'idée remonte à novembre. Lourdement endettée, la Grèce est montrée du doigt. Elle se voit imposer une austérité sans précédent. « Nous ne pouvions accepter une telle humiliation du peuple grec, accusé de tous les maux, désigné collectivement comme coupable », raconte Luc Douillard, un enseignant nantais qui rappelle ce que la démocratie doit à la Grèce.

Une poignée d'agitateurs d'idées, de l'association culturelle et citoyenne Nantes est une Fête, met en ligne un texte. Avec une formule type pour envoi à l'ambassade de Grèce. Les signataires y demandent à bénéficier de la double nationalité.

 

36 000 visites sur le blog


Pendant un mois, l'appel fait son chemin. Luc Douillard évoque 36 000 visites pour le blog Je suis Grec aussi, avec des signataires des Pays-Bas, Philippines, Algérie ou Uruguay. « C'est avec des larmes aux yeux que je vous adresse ce petit mot d'amitié », écrit un universitaire grec.


« Tout s'est accéléré le week-end dernier, quand la presse grecque s'est saisie de l'affaire », poursuit le Nantais. Il a reçu des appels de journaux et de télévisions, dont le grand quotidien d'Athènes Ta Nea.


À l'ambassade de Grèce à Paris, le conseiller Efthymis Aravantinos confirme l'écho de l'appel de Nantes dans son pays. Intéressés par des reportages, neuf médias grecs l'ont contacté. « En cette période de crise, les Grecs, pour lesquels les sentiments sont importants, ont besoin de signes de solidarité. »


Le conseiller a envoyé un message de remerciement aux Nantais. Pour la double nationalité, il les renvoie fort diplomatiquement vers les consulats. L'obtention implique de vivre en Grèce. Peu importe. « On est dans le symbole, reconnaît Luc Douillard, un peu comme les manifestants de 1968 se disaient Juifs allemands en solidarité avec Cohn-Bendit... »

 

http://www.ouest-france.fr/actu/actuDet_--Nous-sommes-tous-Grecs-disent-des-Nantais-_3639-2028430_actu.Htm

 

 


Partager cet article
Repost0
3 janvier 2012 2 03 /01 /janvier /2012 10:17

3 janvier 2012 - 

 

Samedi, le collectif Peuple des dunes Trégor verra le jour, à Trébeurden.

 

Il compte s'opposer au projet d'extraction de sable coquillier au large de Trébeurden (dans une zone qui va de la baie de Morlaix aux Sept-Îles) dont le ministère de l'Écologie va délivrer le permis d'exploiter dans l'année.

 

Pendant vingt ans, 400.000 m³ de granulats par an seront dragués.

 

Le Peuple des dunes Trégor s'inspire directement du Peuple des dunes, créé en 2007, à Erdeven (56). Ce collectif avait enterré le projet de Lafarge et ItaIcimenti, après avoir réuni plus 12.000 manifestants lors d'une très spectaculaire fresque humaine sur la plage de Kerhilio.

 

Un coup d'éclat que les Trégorrois aimeraient bien voir se reproduire sur la plage de Trébeurden, le 13 mai prochain.

 

http://www.letelegramme.com/ig/generales/regions/finistere/extraction-de-sable-un-peuple-des-dunes-dans-le-tregor-03-01-2012-1553751.php

Partager cet article
Repost0
1 janvier 2012 7 01 /01 /janvier /2012 11:50
laposte
Faits de société samedi 31 décembre 2011

De nombreux élus ont fait le déplacement à Cléguérec.

Environ deux cents personnes ont manifesté ce samedi matin à Cléguérec, pour protester contre la réduction des horaires de la Poste, effective à partir de ce lundi. Les heures d'ouverture passeront de 26 h 50 à 22 h 50 par semaine.


En septembre dernier, les élus s’étaient déjà mobilisés contre le projet de fermeture le lundi de ce bureau de Poste. En vain.


Le cortège, mené par le maire Marc Ropers, a défilé dans les rues du bourg. Les élus appellent à un autre rassemblement, pour défendre le service public, le 21 janvier, à Cléguérec.

 

http://www.ouest-france.fr/region/bretagne_detail_-a-Cleguerec-200-manifestants-contre-la-reduction-des-horaires-de-la-Poste_40819-2027479_actu.Htm

Partager cet article
Repost0
31 décembre 2011 6 31 /12 /décembre /2011 10:48
images-copie-1.jpg

Depuis 10 h, ce vendredi matin, l’association droit au logement 35 (Dal 35) occupe les locaux de la mairie de quartier de Maurepas à Rennes.

 

La raison ? « Nous voulons obtenir de l’eau dans les deux maisons que nous occupons, rue du Poirier-Nivet. Cette semaine, l’eau a été coupée dans un accès public situé à 100 mètres des maisons. On veut de l’eau. Il y a des enfants. On a demandé de l’eau auprès de Véolia et la ville de Rennes, mais personne ne nous répond », explique Yannick Cottin, porte-parole du Dal 35.

 

Le responsable de la mairie de quartier n’a pas voulu nous recevoir.

 

http://www.ouest-france.fr/region/bretagne.php

 

 

Partager cet article
Repost0
29 décembre 2011 4 29 /12 /décembre /2011 13:38

flics-noir

28 décembre 2011 -

 

Le juge des référés du tribunal administratif de Rennes a suspendu l'exécution de l'arrêté par lequel le préfet du Morbihan a refusé à un ressortissant sénégalais, qui séjourne à Vannes, la délivrance d'une carte de séjour portant la mention «salarié».

 

Ce dernier était entré en France en 2001 et avait bénéficié d'une carte de séjour «étudiant» jusqu'à l'obtention de son master Droit-économie-gestion à l'UBS. Une entreprise désireuse de le recruter avait demandé qu'il lui soit délivré un titre de séjour mention «salarié», demande à laquelle la direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation du travail et de l'emploi, avait répondu favorablement.

 

Le ressortissant sénégalais a donc signé un CDI comme formateur, statut cadre. Mais à la suite du refus de délivrance opposé par le préfet, il a été convoqué à un entretien préalable en vue de son licenciement, le 30 novembre 2011.

Préjudice grave et immédiat

Le tribunal a conclu que la décision préfectorale qui avait pour effet d'entraîner de manière automatique le licenciement, portait un préjudice grave et immédiat à ce ressortissant sénégalais. Il a donc prononcé la suspension de l'exécution de l'arrêté préfectoral litigieux.

 

Le juge des référés demande au préfet du Morbihan de lui délivrer, dans un délai de huit jours, une autorisation provisoire de séjour assortie d'une autorisation de travailler et de statuer sur sa demande de titre de séjour dans un délai dequinzejours. L'État devra, en outre, lui verser la somme de 1.000 €.

 

http://letelegramme.com/ig/generales/regions/finistere/carte-de-sejourrefusee-l-arrete-du-prefet-suspendu-28-12-2011-1550089.php

Partager cet article
Repost0
20 décembre 2011 2 20 /12 /décembre /2011 12:12
flics-noir
Faits de société mardi 20 décembre 2011

Yalguunsarnaï est née le 13 décembre. Avec ses parents et une quinzaine d’autres personnes, elle vit dans une maison squattée par le Dal.

Ils sont nés la semaine dernière à Rennes, en Ille-et-Vilaine. Deux bébés dont les parents sont des réfugiés. Sans toit officiel, ces bébés (sur) vivent avec leurs parents dans des squats. Reportage.

 

À l’abri du vent et de la pluie

 

« Il fait souvent très froid à l’intérieur de la chambre et on n’a que très peu d’eau chaude et d’électricité. C’est difficile, mais c’est tout ce que l’on a », explique Oyun. Cette réfugiée mongole, d’une trentaine d’années, a mis au monde, le 13 décembre à Rennes, une petite fille baptisée Yalguunsarnaï.

Cinq jours après son accouchement, retour au squat qui lui sert de logement. Une maison située à Saint-Sulpice-la-Forêt, près de Rennes, réquisitionnée par l’association du Droit au logement (Dal). Son bébé est emmitouflé dans plusieurs épaisseurs de vêtements et un bonnet cache une partie de son visage. Il est sur le lit que partagent Oyun et son mari, lui aussi réfugié.

 

Dans cette pièce de 10 mètres carrés vivent aussi deux autres personnes. Pas le luxe, mais la famille est au moins à l’abri du vent et de la pluie et peut se faire à manger sur un petit réchaud électrique.


Une maison où vivent 17 personnes


« Dans cette maison, vivent environ dix-sept personnes, dont de nombreux enfants, explique Yannik, membre du Dal. Avant, ils étaient au 280, rue de Fougères, à Rennes. Ils ont été expulsés, en mai, et vivaient dans des tentes à Chevaigné. Puis ici, depuis 4 mois. »


Les familles, à l’aide de matériaux récupérés ici et là, tentent de s’installer le mieux possible. « Le sous-sol, où ils ont créé trois chambres, était à l’origine en terre battue. » Le moindre espace est utilisé. Et les « squatters » mettent un point d’honneur à ce que ce soit propre. Pour Noël, quelques décorations récupérées ornent les pièces.


300 réfugiés dont 60 enfants


« Mais ça reste froid et humide. Il n’y a pas de chauffage, qu’une salle de bain avec pratiquement pas d’eau chaude et l’électricité qui coupe régulièrement, constate Yannik. Tous attendent une place au Centre d’accueil des demandeurs d’asile (Cada), comme la loi leur en donne droit. »


À Rennes, dans un autre squat, Tselmeg, quelques jours lui aussi, vit dans les mêmes conditions avec ses parents. « Sur les 300 réfugiés que nous hébergeons, nous avons une soixantaine d’enfants. Tselmeg et Yalguunsarnaï sont les onzième et douzième enfants à y naître. » Des réfugiés qui ne savent d’ailleurs pas s’ils pourront encore rester longtemps là. Hier, Oyun avait reçu une lettre lui demandant de quitter les lieux. Mais pour aller où ?

Samuel NOHRA.

 

http://www.ouest-france.fr/region/bretagne_detail_-Rennes.-Des-bebes-vont-passer-Noel-dans-des-squats-%5Bvideo%5D_39382-2024505_actu.Htm

 


Partager cet article
Repost0
20 décembre 2011 2 20 /12 /décembre /2011 12:03

210491_des-salaries-de-la-societe-alyzia-surete-filiale-d-a.jpg

Transports mardi 20 décembre 2011

Un préavis de grève vient d’être déposé par la CGT pour le 27 décembre à l’aéroport Rennes-Saint-Jacques.

Un préavis de grève vient d’être déposé par la CGT pour le mardi 27 décembre à l’aéroport Rennes-Saint-Jacques. Ce mouvement n’a rien à voir avec les grévistes des aéroports de Roissy, Lyon ou Toulouses, qui exigent des négociations au niveau de la branche pour une revalorisation des salaires et des conditions de travail.

 

À Rennes-Saint-Jacques, ce sont les treize agents de la société Sécuritas qui exigent « un véritable statut de pompiers. Dans la convention collective, nous avons le simple statut de personnel de sécurité. »


Des perturbations sur le trafic aérien

Le préavis de grève prendra réellement effet à l’issue d’une réunion de négociation qui doit avoir lieu à 11 h, mardi 27 décembre. Ce mouvement pourrait avoir des conséquences sur le trafic aérien pour vols du 31 décembre. « Sans les pompiers, aucun avion ne peut atterrir et décoller », lancent d’ores et déjà les syndicats.

 

http://www.ouest-france.fr/ofdernmin_-Preavis-de-greve-a-partir-du-27-decembre-a-l-aeroport-de-Rennes_6346-2024563-fils-tous_filDMA.Htm

Partager cet article
Repost0

Contactez le NPA du Finistère

 

faou

 

UNE-190.JPG

 

cgt-gg.jpg

 

affiche_Peillon_Fioraso_BAT_0_0.preview.jpg

 

encart npa taille normale

 

 

nukleel-nam-bo-ket.jpg

accueil
*

Brest

06 42 22 96 37

brest.npa@gmail.com

 

Quimper

06 59 71 42 21

quimper.npa@gmail.com
 

Le blog sur les

questions maritimes

L'autre grenelle de la mer

 

Le blog de solidarité avec

les camarades arabes

Revolution arabe 

 

fermoez-fesse.jpg

Recherche

Actions !

Pour plus de détails voir les liens: 

 

diapo prisonnier palestine

Soirée prisonniers palestiniens

AFPS Brest

mardi 16 avril

20H30

Maison des syndicats

 

sortir-copie-1.jpg


manifestants-hopital-SUD-copie-1


Quimper Gourmelen

Rassemblement

vendredi 19 avril

8 h 45


foto2-205-ebf3f

 

Fermez Cofrents

(pays Valencian)

 

 

laniion.jpg

  Concert à Lannion

 

no nuk

 

Dimanche 28 avril

Brennilis

anti-r-1-r-copie-1.jpg

 


robertbelle5mai13DZ

 

 

Mardi 7 mai

 Yves-Marie Le Lay,

Président de

Sauvegarde du Trégor

  Douarnenez

Librairie l'Ivraie à 20h00

 

nddk.jpg

 

yy.jpg

 

st nnonon

 

grece.jpg