Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 mars 2013 5 15 /03 /mars /2013 09:40

1923732 alcatel11

*

15 mars 2013 à 09h21 

 

Depuis 7 h 30 et jusqu'à 10 h, la quasi totalité des 95 salariés d'AEG manifeste devant le siège d'Alcatel-Lucent pour s'opposer au projet de vente d'AEG Lannion qui "tourne au vinaigre" selon la CFDT, à l'origine de cette manifestation.

*

http://www.letelegramme.com/local/cotes-d-armor/lannion-paimpol/ville/lannion-manifestation-d-aeg-ce-matin-devant-alcatel-lucent-15-03-2013-2036322.php

Partager cet article
Repost0
14 mars 2013 4 14 /03 /mars /2013 10:02

doux 2

*

Le groupe Doux, en redressement judiciaire depuis juin 2012, a obtenu du tribunal de commerce de Quimper qu'il prolonge sa période d'observation pendant trois mois encore. Pour convaincre le tribunal, le PDG de Doux a expliqué que son entreprise était de nouveau rentable, affirmant qu'« après de nombreux mois d'efforts soutenus, le groupe Doux affiche un nouveau visage ».


Compte-t-il parmi ces « efforts soutenus » la liquidation du pôle frais – partiellement repris par d'autres entreprises – qui s'est soldée en septembre par un millier de licenciements ? Ou bien, dernièrement, la baisse des prix payés aux éleveurs de volaille ? Doux vient en effet de leur imposer une baisse de 40 à 50 euros par tonne de poulets fournie. Sur l'année, cela représente une perte de près de 30 000 euros en moyenne pour un élevage. Ce sont entre 200 et 300  aviculteurs qui vont subir ces pertes dans le cadre de contrats d'intégration avec Doux sur lesquels ils n'ont aucune prise. Le principal concurrent de Doux, Tilly Sabco, a décidé d'imposer une baisse des prix similaire à la centaine d'éleveurs qui travaillent pour lui.


Le prétexte de ces baisses imposées est l'annonce d'une importante diminution des restitutions européennes dont bénéficient Doux et Tilly Sabco, seuls exportateurs européens de volaille congelée vers le Moyen-Orient.

 

Ces restitutions, censées compenser la différence de compétitivité entre les industriels français et leurs concurrents mondiaux, leur rapporteront tout de même plusieurs dizaines de millions d'euros l'année prochaine, même diminuées de moitié. Et pendant des dizaines d'années, elles ont représenté une véritable manne pour ces deux groupes volaillers et contribué à faire la fortune de leurs actionnaires.


Cela n'empêche pas les deux groupes de crier misère auprès des pouvoirs publics, alors que leurs usines tournent à plein du fait de la hausse de la demande de poulets surgelés au Moyen-Orient, et que les bénéfices sont au rendez-vous : 8,5 millions d'euros pour le dernier trimestre 2012 chez Doux, plus de deux millions d'euros pour l'année 2012 chez Tilly-Sabco.


Le jour de la convocation de la direction de Doux au tribunal de commerce de Quimper, près de 125 ouvriers de l'abattoir de Pleucadeuc, dans le Morbihan, avaient eux aussi fait le déplacement pour crier leur ras-le-bol.

 

Dans le cadre du redressement de l'entreprise, Doux a en effet décidé de se débarrasser de cet abattoir de dindes, unique rescapé de la branche frais, qu'il avait cédé à sa filiale Galina en août dernier, en licenciant au passage 270 ouvriers. Aujourd'hui, les 147 restants sont de nouveau sur la sellette, car il est peu probable qu'un repreneur se présente.


Prendre à la gorge les éleveurs de volaille, licencier par milliers les ouvriers de ses usines, voilà la recette de Doux pour renouer avec les bénéfices, ce qui n'empêche pas le gouvernement d'être aux petits soins pour cette entreprise. Stéphane Le Foll, le ministre de l'Agriculture, a en effet annoncé qu'il entendait compenser la perte des restitutions européennes en faisant bénéficier les groupes Doux et Tilly Sabco du crédit d'impôt compétitivité et emploi (CICE), cette subvention conçue par le gouvernement socialiste et présentée comme une solution pour doper la compétitivité des entreprises et... protéger les emplois !


Valérie FONTAINE

*

http://www.lutte-ouvriere-journal.org/?act=artl&num=2328&id=23

Partager cet article
Repost0
11 mars 2013 1 11 /03 /mars /2013 12:09

arton354

*

11 mars 2013 à 09h27 -

*

N'ayant toujours pas obtenu satisfaction, les salariés de la fonderie Manoir Industries, à Saint-Brieuc, ont voté ce matin, à 8 h, en assemblée générale, la poursuite du mouvement de grève entamé mercredi dernier, suite au constat d'échec à l'issue de la deuxième réunion de négociations annuelles obligatoires (NAO).

*

Parmi les 19 revendications portées par les grévistes, figure en tête de liste une augmentation de 120 € mensuels du salaire de base de l'ensemble des salariés. De son côté, la direction ne veut rien lâcher, notamment en raison des mauvais résultats de l'usine ces dernières années. Un temps, elle avait même songé, avant de se rétracter, à réduire le montant des primes, ce qui aurait engendré une perte de pouvoir d'achat pour les salariés.

*

Les dix plus hauts salaires visés

 *
Ce matin, les négociations sont donc toujours au point mort. Les machines sont à l'arrêt et les camions ne peuvent entrer dans l'usine, dont l'entrée est barrée par un énorme feu de palettes et de pneus. Déterminés, les grévistes ont rédigé une pétition, ce matin, remise au directeur Gilles Flamme à 8 h 30. Une lettre dans laquelle ils demandent à ce que les 10 principaux dirigeants du site briochin réduisent leur salaire de 25 %, afin de "débloquer des augmentations pour l'ensemble des salariés", explique Jérôme Mallard, délégué CGT. "Nous voulons que le site soit pérennisé, pour enfin retrouver la paix sociale", reprend-il. Avant de réclamer une entrevue rapide avec M. Wang, président directeur général du groupe chinois Yantai Taihai, officiellement propriétaire de la fonderie briochine depuis le 28 février.

*

Gwendal Hameury

*

http://saint-brieuc.letelegramme.com/local/cotes-d-armor/saint-brieuc/ville/saint-brieuc-quatrieme-jour-de-greve-a-manoir-industries-11-03-2013-2031717.php

 

Partager cet article
Repost0
7 mars 2013 4 07 /03 /mars /2013 11:25

arton354

*

Social jeudi 07 mars 2013
*

En grève depuis hier, les ouvriers de la fonderie Manoir Industries, à Saint-Brieuc (Côtes-d'Armor), ont stoppé les machines au cours de la nuit.

*

80 % des salariés de l’usine (l’intégralité des ouvriers en production) sont en grève à l’issue d’une réunion de négociation salariale qui a tourné court hier matin. La direction envisage de ne pas augmenter les salaires et de diviser par deux la prime de sécurité, qui était octroyée depuis quelques années.

*

Après un bref échange hier soir, la direction a demandé aux grévistes de reprendre le travail et proposé un échange vendredi. Ce que les syndicats n’ont pas estimé acceptable. L’usine ne tourne donc plus. Les grévistes sont présents devant l’entreprise, rue Jules Ferry et ont allumé un feu.

*

http://www.ouest-france.fr/ofdernmin_-Saint-Brieuc-22-.-Greve-a-Manoir-Industries-les-machines-sont-stoppees_40771-2170473-pere-bre_filDMA.Htm

Partager cet article
Repost0
7 mars 2013 4 07 /03 /mars /2013 11:14

doux 2

*

6 mars 2013 à 17h40

*

L'abattoir Doux de Pleucadeuc (56) fermera ses portes fin mai sauf reprise de dernière minute. Les 147 salariés, qui l'ont appris hier mardi, se disent "dégoûtés".

*

Jean-Charles Doux et l'administrateur Régis Valliot ont annoncé hier aux élus du comité d'entreprise l'arrêt total de l'activité du site de dindes de Pleucadeuc, qui emploie 147 salariés.

Cette fermeture pourrait intervenir à la fin du mois de mai, à l'issue de la période d'observation de l'entreprise Doux, en redressement judiciaire depuis le 1er juin. A moins, évidemment, qu'un repreneur ne se manifeste d'ici là, ce qui semble peu probable vu les difficultés que rencontre la dinde française actuellement.

L'entreprise qui abat 35.000 dindes par semaine va passer à 25.000 dindes début avril.

La CGT a par ailleurs proposé ce mercredi la reprise du groupe Doux par une Société coopérative d'intérêt collectif (SCIC), qui regrouperait les salariés, les collectivités locales, des partenaires privés, etc. pour assurer la continuation de l'activité. 

  • Frédérique Le Gall

http://www.letelegramme.com/local/morbihan/vannes-auray/questembert/pleucadeuc/doux-arret-total-de-l-abattoir-de-pleucadeuc-prevu-fin-mai-06-03-2013-2026926.php

 

Doux. La CGT propose de mettre en place une société coopérative d'intérêt collectif

*

6 mars 2013 à 19h05 

*

 

A quelques semaines de la fin de la période d'observation du Groupe, en redressement judiciaire depuis bientôt un an, la CGT de Doux suggère de mettre en place une société coopérative d'intérêt collectif qui permettrait aux 2.000 salariés de prendre leur destin en main .

*

"Pour le groupe Doux nous pensons que le modèle alternatif d’une Société Coopérative d'Intérêt Collectif (SCIC) est envisageable, même si effectivement le dossier est important mais est adapté à la taille de l’entreprise. Tout en ayant les mêmes mécanismes que la SCOP, la SCIC permet d'associer le plus de partenaires possibles : les salariés, les collectivités territoriales, des partenaires privés, des financeurs ... etc, qui cautionneraient la démarche entrepreneuriale. Cela ne peut pas rester uniquement entre salariés", explique Raymond Gouiffès, délégué syndical central, qui ajoute : "si les principaux objectifs poursuivis sont l'efficacité économique, le développement local, l'utilité sociale, le maintien de l’emploi, la sécurité alimentaire, le projet SCIC peut attirer beaucoup de bonnes volontés, convaincre le plus grand nombre (y compris les sceptiques) en montrant que nous nous battons pour survivre en temps de crise et qu’on ne ne cherche pas à se 'planquer' derrière l'Etat providence. Nous sommes absolument convaincus que l'ensemble de la communauté industrielle, commerciale, juridique, financière, politique participera avec cette équipe qui veut prendre son destin en main."

*

http://www.letelegramme.com/ig/generales/economie/doux-la-cgt-propose-de-mettre-en-place-une-societe-cooperative-d-interet-collectif-06-03-2013-2026999.php

 

Partager cet article
Repost0
6 mars 2013 3 06 /03 /mars /2013 10:40
IMG 1977
La manif à son arrivée à la sous-préfecture à Brest
*
Social mardi 05 mars 2013
*

Des milliers de salariés sont descendus dans la rue ce mardi, dans 200 villes de France. À l’appel de quatre syndicats, CGT, FO, FSU, Solidaires, ils ont dénoncé l’accord sur la sécurisation de l’emploi, signé le 11 janvier, juste avant la présentation du projet de loi sur l’emploi, en Conseil des ministres.


BRETAGNE


Rennes

Plus de 2 000 personnes (1 200 selon les forces de l’ordre, plus de 3 000 d’après les syndicats) se sont rassemblées place de la mairie, à Rennes, avant de défiler : salariés (à l’appel de la CGT, de FO, de FSU et Solidaires), mais aussi représentants étudiants de l’UNEF, du Comité de lutte rennais ou encore du mouvement Jeune Bretagne.

 

Redon

Devant la sous-préfecture, ils étaient une cinquantaine mardi soir : beaucoup de délégués syndicaux, de retraités, mais aussi quelques salariés.

 

Saint-Brieuc

Près de 700 personnes ont défilé de la place de la Liberté à la préfecture à Saint-Brieuc pour dire leur opposition à l’accord intervenu le 11 janvier dernier sur la flexibilité, qu’ils considèrent comme « un recul des droits des salariés au bénéfice des employeurs ».

 

Lorient

750 salariés du pays de Lorient ont défilé en ville ce mardi.

 

Brest

Environ 700 personnes se sont réunies pour dénoncer l’accord sur la « sécurisation de l’emploi ». Les manifestants qui dénoncent « l’accord Medef-CFDT » s’apprêtent à prendre part à un défilé qui les conduira vers la permanence de la députée socialiste Patricia Adam.


Quimper

À Quimper, les manifestants étaient 500. La CGT était, de loin, le syndicat le plus représenté. À l’issue de plusieurs prises de parole, un cortège s’est formé. Parmi les slogans repris à cette occasion, celui dénonçant « un accord scélérat au profit du patronat ».


Quimperlé

Près de 150 personnes étaient réunies ce mardi matin sur le parvis du Coat-Kaër, à Quimperlé, pour dire « non aux accords du 11 janvier signés lors des négociations nationales dites de sécurisation de l’emploi ». Après les prises de parole des syndicalistes, SUD, FO et CGT, les manifestants ont quitté la place avant midi, sans manifester en ville.


Morlaix

Quelque 200 personnes se sont rassemblées devant la mairie de Morlaix ce mardi matin. Après le discours de l’intersyndicale (CGT, Force ouvrière, Solidaires, FSU), les salariés de l’entreprise Gad se sont exprimés.

 

Nantes

Salariés et syndicats ont défilé ce mardi matin, à Nantes. Forte mobilisation du secteur industriel : Airbus, fédération de la métallurgie… Et de nombreuses délégations d’entreprises où l’emploi est menacé : Waterman, Arlux… La manifestation a mobilisé entre 2 000 et 3 000 participants.


Saint-Nazaire

300 à 400 manifestants se sont rassemblés place de l’Amérique latine. Ils avaient prévu de se rendre devant les permanences de la députée PS Marie-Odile Bouillé puis du sénateur PS Yannick Vaugrenard.


Ancenis

Plus de 250 salariés des entreprises du secteur d’Ancenis (Manitou, Fonderie Bouhyer…) ont répondu à l’appel de Force Ouvrière, la CGT, FSU, Solidaires et Sen. « On veut montrer notre désaccord avec cet accord au rabais », insiste Claude Gaudin, de la CGT, qui fait part d’une volonté commune des syndicats représentés de « faire échouer » l’accord sur la sécurisation de l’emploi.

 

http://www.ouest-france.fr/actu/actuDet_-Accord-sur-l-emploi.-Une-journee-de-manifestations-%5Bvideos%5D_55257-2169847_actu.Htm

 

Commentaire:

 

Nous dénonçons bien évidemment la présence des néo-fascistes de Jeune Bretagne à Rennes. Ceux qui visent la destruction du mouvement ouvrier et l'instauration d'un régime dictatorial n'ont rien à y faire.

Partager cet article
Repost0
5 mars 2013 2 05 /03 /mars /2013 13:30

IMG 1972

5 mars 2013 à 12h20 

 

De nombreuses manifestations et rassemblements sont prévus en Bretagne contre la réforme de l'emploi. Suivez le point sur la mobilisation au fil de la journée.

 

22

Saint-Brieuc : environ 700 personnes dans le défilé


29

Brest : de 700 à 800 manifestants 
Morlaix : une centaine de manifestants
Quimper : près de 500 personnes
Quimperlé : quelque 150 manifestants 

 

35

Redon : 17 h devant la sous-préfecture
Rennes : 11h place de la mairie
Saint-Malo : 11h devant la sous-préfecture


56

Belle-Ile : rassemblement à 11h au port
Lorient : environ 800 manifestants
Pontivy : 70 personnes devant la permanence du député

*

http://www.letelegramme.com/ig/generales/regions/bretagne/emploi-direct-les-manifestations-en-bretagne-05-03-2013-2025861.php

*

http://lorient.letelegramme.com/local/morbihan/lorient/ville/reforme-de-l-emploi-a-lorient-environ-700-personnes-manifestent-05-03-2013-2025876.php

Partager cet article
Repost0
5 mars 2013 2 05 /03 /mars /2013 09:36

communique des 6

5 mars 2013 à 07h00

 

 

La CGT, FO, FSU et Solidaires des Côtes-d’Armor relaient l’appel national des confédérations CGT et FO, qui s’opposent aux dispositions de l’Accord national interprofessionnel (ANI) sur la flexibilité, signé le 11 janvier.

*

"Dans le privé, cet accord organise une plus grande flexibilité pour les salariés, un recul de leurs droits individuels et collectifs au bénéfice des employeurs. Pour la fonction publique, l’application du pendant de cet accord entraînerait la déréglementation du statut", estiment les syndicats, qui appellent à un rassemblement départemental à Saint-Brieuc, ce mardi, place de la Liberté, à 10 h 30.

*

http://saint-brieuc.letelegramme.com/local/cotes-d-armor/saint-brieuc/ville/saint-brieuc-accord-sur-la-flexibilite-manifestation-demain-matin-04-03-2013-2024792.php

*

http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Saint-Brieuc.-700-personnes-contre-l-accord-sur-l-emploi_40771-2169776-pere-redac--22070-abd_filDMA.Htm

Partager cet article
Repost0
28 février 2013 4 28 /02 /février /2013 11:42

1923732 alcatel11

*

Économie jeudi 28 février 2013
*

En dépit des vacances, la mobilisation reste forte à Alcatel.

 *

Ils sont environ 150 ingénieurs à distribuer des tracts aux automobilistes au rond-point du Cardo, qu’ils ont rejoint à pied au départ de l’entreprise d’Orvault.

*

À Vélizy, en région parisienne, se tient la réunion du comité central d’établissement dans le cadre d’un plan de suppression d’emplois. Presque un quart des effectifs est menacé à Orvault.

*

http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Alcatel-150-manifestants-defilent-a-Orvault_-2168406------44114-ald_actu.Htm

Partager cet article
Repost0
28 février 2013 4 28 /02 /février /2013 11:35
laposte

*

Emploi jeudi 28 février 2013
*
Les facteurs en grève

*

Ce jeudi matin, tous les facteurs de Ploërmel étaient en grève. Réunis devant le centre de tri de Ploërmel à l’appel des syndicats Sud PTT et FO-Com, ils étaient une vingtaine à dénoncer « une dégradation de nos conditions de travail. Les personnes en arrêt maladie ne sont pas remplacées.» Ils espèrent rencontrer la direction dans la journée.

*

http://www.ouest-france.fr/ofdernmin_-Ploermel.-Les-facteurs-en-greve-denoncent-le-manque-de-remplacants_40771-2168399-pere-bre_filDMA.Htm

Partager cet article
Repost0

Contactez le NPA du Finistère

 

faou

 

UNE-190.JPG

 

cgt-gg.jpg

 

affiche_Peillon_Fioraso_BAT_0_0.preview.jpg

 

encart npa taille normale

 

 

nukleel-nam-bo-ket.jpg

accueil
*

Brest

06 42 22 96 37

brest.npa@gmail.com

 

Quimper

06 59 71 42 21

quimper.npa@gmail.com
 

Le blog sur les

questions maritimes

L'autre grenelle de la mer

 

Le blog de solidarité avec

les camarades arabes

Revolution arabe 

 

fermoez-fesse.jpg

Recherche

Actions !

Pour plus de détails voir les liens: 

 

diapo prisonnier palestine

Soirée prisonniers palestiniens

AFPS Brest

mardi 16 avril

20H30

Maison des syndicats

 

sortir-copie-1.jpg


manifestants-hopital-SUD-copie-1


Quimper Gourmelen

Rassemblement

vendredi 19 avril

8 h 45


foto2-205-ebf3f

 

Fermez Cofrents

(pays Valencian)

 

 

laniion.jpg

  Concert à Lannion

 

no nuk

 

Dimanche 28 avril

Brennilis

anti-r-1-r-copie-1.jpg

 


robertbelle5mai13DZ

 

 

Mardi 7 mai

 Yves-Marie Le Lay,

Président de

Sauvegarde du Trégor

  Douarnenez

Librairie l'Ivraie à 20h00

 

nddk.jpg

 

yy.jpg

 

st nnonon

 

grece.jpg