Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 février 2013 4 28 /02 /février /2013 11:29

injures

*

Social jeudi 28 février 2013
*

Feu de palettes et attroupement ce matin devant l’usine RFS à Trignac.

 

*

L’accès en était bloqué de 6 h à 9 h 30 à l’appel de la CGT, dans le cadre d’une journée de grève. Un mouvement est destiné à peser dans les discussions qui se déroulent depuis ce matin sur place, entre direction et syndicats, dans le cadre du plan de suppressions d’emplois programmé par le groupe Alcatel.

*

L’usine de Trignac est concernée pour 25 postes. La CGT, en lien avec le cabinet d’expertise Secafi, entend contester la validité de ce plan et faire valoir des propositions alternatives. Les discussions vont se dérouler une bonne partie de la journée.

*

http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Plan-social-a-RFS.-L-usine-etait-bloquee-ce-matin_40771-2168388-pere-redac--44109-abd_filDMA.Htm

Partager cet article
Repost0
28 février 2013 4 28 /02 /février /2013 10:41

na15_3143299_1_px_470_.jpg

28 février 2013 à 08h14

*

Les salariés de l'entrepôt Lidl de Ploumagoar, Guingamp, débrayent ce matin.

*

Ils dénoncent des propos tenus par un haut cadre de Lidl : « Au cours de récentes négociations annuelles salariales, un haut cadre de Lidl s'en est pris aux salariés des entrepôts et à la CGT, rappelant les propos du PDG de Titan dans l'affaire Goodyears. Ça revient à traiter ses salariés de fainéants... », écrit la CGT dans un communiqué.

*

Les salariés de Lidl Guingamp demandent des excuses. « Nous ne pouvons supporter pareille insulte et nous sommes très affectés, moralement et psychiquement », conclut ce syndicat.

*

http://www.letelegramme.com/local/cotes-d-armor/guingamp/ville/social-debrayage-ce-matin-a-l-entrepot-lidl-28-02-2013-2020373.php

Partager cet article
Repost0
27 février 2013 3 27 /02 /février /2013 10:02
h-20-1860304-1261996684
Publication : 27/02/2013 à 07:05
La CGT Centre Bretagne, les Unions locales de Pontivy et Loudéac, appellent à manifester devant la permanence du député Jean-Pierre Le Roch mardi 5 mars…

Le mardi 5 mars, les Unions locales CGT appellent au débrayage, à la grève et à manifester devant la permanence de Jean-Pierre Le Roch, rue de Lourmel à Pontivy, à 11 h, contre l’accord interprofessionnel du 11 janvier dernier.  « Un accord scélérat conclu entre le Medef et trois syndicats minoritaires, et qui comporte tout ce qui est cher au Medef », soulignent les responsables locaux de la CGT.


Des exemples…


Ces derniers citent notamment, par exemple « la remise en cause des procédures des plans de licenciements, des patrons qui veulent avoir les mains libres pour délocaliser, la possibilité de baisser les salaires, la réduction des délais de prescription pour la réclamation d’un salarié, des mobilités internes forcées sous menace de licenciement pour motif personnel, la fin du CDI dans les entreprises de moins de 50 salariés, la limitation, en cas de litige, de l’accès au juge prud’hommal »…


Résistance !


Le syndicat entend opposer une résistance « volontariste et globale », à ces décisions politiques. « Il n’y a pas d’accomodement possible entre les intérêts populaires et la politique unique menée, au nom de la dette ou de l’Euro, pour le profit maximum des grands groupes capitalistes ».


Le projet de loi sera présenté le mercredi 6 mars en conseil des ministres, soumis au Conseil d’État puis examiné à l’Assemblée nationale et au Sénat en avril. La CGT et Force Ouvrière appellent à manifester le mardi 5 mars.


E. L. D


• Renseignements auprès de l’Union locale CGT de Pontivy,

9, rue Jouanno (tel : 02 97 25 25 76 ou 06 38 55 29 65).

*

http://www.pontivyjournal.fr/2013/02/27/pontivy-la-cgt-sinvite-chez-le-depute/

 

Partager cet article
Repost0
27 février 2013 3 27 /02 /février /2013 09:48

communique des 6

*

27 février 2013 

*

Les organisations syndicales CGT, FO, FSU et Solidaires des Côtes-d'Armor relaient l'appel national des confédérations CGT et FO,

*

qui s'opposent aux dispositions de l'Accord national interprofessionnel (ANI) sur la flexibilité, signé le 11 janvier. « Dans le privé, cet accord organise une plus grande flexibilité pour les salariés, un recul de leurs droits individuels et collectifs au bénéfice des employeurs. Pour la fonction publique, l'application du pendant de cet accord entraînerait la déréglementation du statut », estiment les syndicats, qui appellent à un rassemblement départemental à Saint-Brieuc,

*

mardi 5 mars, place de la Liberté, à 10 h 30.

*

http://www.letelegramme.com/ig/generales/regions/cotesarmor/accord-sur-la-flexibilite-manifestation-a-saint-brieuc-le-5-mars-27-02-2013-2019183.php

Partager cet article
Repost0
25 février 2013 1 25 /02 /février /2013 12:32

*

25 février 2013 

 

Entre 1.000 (selon la gendarmerie) et près de 1.500 personnes (selon les organisateurs), principalement des salariés de l'abattoir Gad de Josselin (56), ont manifesté dans les rues de la commune, hier après-midi, pour défendre l'emploi, après le dépôt de bilan de Gad SAS (1.700 salariés), vendredi.

 

La manifestation a rassemblé des salariés de Gad mais aussi des élus locaux, des habitants et des salariés d'autres entreprises du secteur agro-alimentaire.

 

Ils entendaient ainsi défendre l'emploi dans la commune où 650 personnes travaillent dans l'abattoir Gad. Gad SAS (filiale du groupe Gad) compte deux abattoirs, à Josselin et Lampaul-Guimiliau (29), qui font travailler 1.500 personnes.

*

http://www.letelegramme.com/ig/generales/regions/cotesarmor/gad-entre-1-000-et-1-500-manifestants-a-josselin-25-02-2013-2016732.php

*

http://www.ouest-france.fr/actu/actuDet_-Gad.-Le-dossier-du-depot-de-bilan-transfere-de-Brest-a-Rennes_55257-2167599_actu.Htm

*

http://www.ouest-france.fr/ofdernmin_-Gad.-Le-tribunal-de-Rennes-etudiera-mercredi-l-avenir-du-charcutier-breton_40771-2167755-pere-bre_filDMA.Htm

Partager cet article
Repost0
21 février 2013 4 21 /02 /février /2013 13:24

laposte
*

En faisant déposer des préavis de grève sur les deux sites de l'Établissement Pornic-Saint-Brévin de La Poste, les facteurs ne réclamaient pas tout à fait les mêmes choses, mais avaient en commun la prime Facteur d'Avenir, une prime annuelle de 450 euros mais qu'aucun postier n'a obtenue dans son intégralité sur ces deux centres du courrier.


Durant le préavis de cinq jours, La Poste proposa entre autres aux facteurs 100 euros de plus sur cette prime.

 

Comme à l'habitude, chaque bureau décida pour lui-même : Saint-Brévin accepta l'offre de 100 euros, qu'il n'aurait pas pu obtenir s'il n'avait pas menacé de faire grève. À Pornic cette offre fut refusée et cinq jours durant, à partir du jeudi 14 février, les postiers sont restés en grève, à l'appel de SUD et de la CGT. Tous les facteurs (à 27 sans les CDD) ont occupé l'entrée du centre courrier, décidant de « s'installer dans la durée » avec grillades, collectes, mais aussi manifestations en ville et sur le port : « Facteurs en grève, des emplois, des emplois ».


La direction a fait la sourde oreille, éludant la question des emplois supplémentaires.

 

 Finalement au bout de cinq jours, elle accepta non seulement de payer les 100 euros en plus sur la prime, mais aussi de donner un CDI et de remplacer les emplois des deux anciens partant en retraite. Elle a aussi accepté de payer deux jours de grève sur cinq. En plus du rajout sur la prime Facteur d'Avenir, des emplois ont donc été obtenus et tout le monde est content de ce succès.

*

Correspondant LO

*

http://www.lutte-ouvriere-journal.org/?act=artl&num=2325&id=27

Partager cet article
Repost0
20 février 2013 3 20 /02 /février /2013 12:11

*

20 février 2013 

*

Agrandir le texte

Une délégation de la CGT du Morbihan a remis, hier matin, au président du conseil général une « pétition citoyenne » de 600 signatures, « refusant la fermeture d'un service public de proximité à Belle-Ile-en-Mer ».

*

Le conseil général envisagerait, en effet, de fermer le centre d'entretien du réseau routier départemental de l'île, pour rapatrier ses trois agents sur le continent, au centre de Crac'h. « Ce service, qui assure l'entretien d'un réseau de 40 km, est vital pour la sécurité des usagers et l'activité économique. Sa fermeture viendrait fragiliser davantage ce territoire insulaire », estime la CGT.

*

http://www.letelegramme.com/ig/generales/regions/morbihan/belle-ile-en-mer-petition-contre-la-suppression-du-service-des-routes-20-02-2013-2011264.php

Partager cet article
Repost0
19 février 2013 2 19 /02 /février /2013 10:40

arton354

*

19 février 2013 

*

Une trentaine d'agents, issus des directions du travail des quatre départements bretons, se sont rassemblés, hier, à Lorient, devant la sous-préfecture pour manifester contre le plan Sapin.

 

Selon l'intersyndicale CGT-FSU-Sud, qui appelait à une journée de grève nationale, ce projet de restructuration ne répond pas aux attentes. « Ce plan sur trois ans ne permettra qu'à 540 contrôleurs du travail, sur un total de 3.200, de devenir inspecteurs du travail ».

Ces syndicats refusent un plan qui « prive de perspective d'évolution professionnelle les 85 % des contrôleurs restants ainsi que les agents et adjoints de catégorie C ». L'intersyndicale refuse la réforme et dénonce la méthode du ministre du Travail, accusé de vouloir « passer en force sans véritable consultation ».

*

http://www.letelegramme.com/ig/generales/regions/morbihan/inspection-du-travail-rassemblement-contre-la-reforme-a-lorient-19-02-2013-2009985.php

*

http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Les-inspecteurs-du-travail-manifestent-a-Lorient_40811-2165353------56121-aud_actu.Htm

Partager cet article
Repost0
17 février 2013 7 17 /02 /février /2013 10:01

1923732 alcatel11

17 février 2013 

*

Agrandir le texte

Hier matin, environ 2.500 manifestants ont défilé dans les rues de Lannion (22) pour rappeler que le Trégor « est toujours debout », malgré les plans sociaux (Alcatel-Lucent en tête) qui menacent l'économie locale.

*

Hier, de 10 h à midi, environ 2.500 personnes se sont retrouvées le long des quais du Léguer, pour défiler ensuite dans les rues de Lannion, avec en bouche, maints slogans anti licenciements, et une devise : « Oui, le Trégor est toujours debout ».

 

Frappés par le nouveau plan de restructuration d'Alcatel-Lucent (140 des 861 emplois sont sur la sellette), heurtés par la hausse du chômage dans le bassin de vie (+ 11,3 % en un an) et émus par la kyrielle de PME menacées ou fraîchement liquidées (AEG Power Solution, Trégor Plastiques Industrie, JLG Immo, Petibon, Capey Connect, PECI...), les manifestants ont renoué avec les grands rassemblements protestataires ayant marqué l'histoire sociale de la Telecom Valley bretonne.

 

Certes, l'affluence d'hier n'a aucune commune mesure avec la manif de 1996 (20.000 personnes) et est encore assez éloignée des coups de semonce de 2002, 2003 et 2007 (de 5.000 à 6.500 manifestants). Pour autant, la mobilisation d'hier montre que le territoire qui a perdu plus de 8.000 emplois depuis l'explosion de la bulle télécom, n'est pas encore complètement résigné.

Un emploi perdu trois de détruits

Un motif de satisfaction pour l'intersyndicale CFDT-CFE/CGC-CGT-FSU-Solidaires-UNSA et le collectif Trégor debout qui jouaient gros et craignaient de n'avoir plus les moyens de rassembler suffisamment pour peser dans le débat. Derrière ces organisateurs un brin soulagés, de nombreux élus du territoire (le maire de Lannion, la députée Corinne Erhel, le sénateur Yannick Botrel...), la poitrine ceinte de leur écharpe tricolore, ont appuyé le mouvement, battant le pavé symboliquement. Idem d'une flopée de citoyens qui ont bien compris qu'un emploi perdu sur le plateau télécom, c'est « trois emplois induits détruits », comme l'ont martelé les syndicats.

*

Arnaud Morvan
*


Partager cet article
Repost0
16 février 2013 6 16 /02 /février /2013 09:56
787-ecole-en-danger,bWF4LTQyMHgw
Social vendredi 15 février 2013

Les cours sont fortement perturbés ce vendredi au lycée professionnel Jules-Verne de Guingamp (Côtes-d’Armor).

 

En effet, une bonne partie des professeurs (une cinquantaine pour près de 400 élèves) entend dénoncer par ce mouvement « la baisse de moyens considérables dès la rentrée scolaire prochaine (1 260 heures sur l’année), soit l’équivalent de deux postes et demi, équivalent temps plein, mais en fait cela toucherait huit ou neuf personnes. »


Pour eux, il est clair qu’avec de telles baisses de moyens humains « les conditions d’enseignement seront considérablement dégradées.

 

Cette situation inquiétante va mettre en danger les chances d’obtenir un diplôme et de réussir une formation ». Une délégation a bien été reçue hier, à la direction d’académie. « Mais nous n’avons obtenu aucune réponse satisfaisante d’où la grève de ce vendredi. »


Ghislaine Lemaître, proviseur adjointe de l’établissement se veut rassurante : « Des évolutions sont à l’étude à l’inspection d’académie mais il ne peut y avoir une réponse dans l’urgence. Cela devrait arriver la semaine prochaine. » En attendant, les professeurs se réunissent en assemblée générale à 13 h 30, afin de déterminer les suites à donner au mouvement.

*

http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Guingamp-22-.-Les-professeurs-en-greve-au-lycee-professionnel-Jules-Verne_40798-2164356------22070-aud_actu.Htm

Partager cet article
Repost0

Contactez le NPA du Finistère

 

faou

 

UNE-190.JPG

 

cgt-gg.jpg

 

affiche_Peillon_Fioraso_BAT_0_0.preview.jpg

 

encart npa taille normale

 

 

nukleel-nam-bo-ket.jpg

accueil
*

Brest

06 42 22 96 37

brest.npa@gmail.com

 

Quimper

06 59 71 42 21

quimper.npa@gmail.com
 

Le blog sur les

questions maritimes

L'autre grenelle de la mer

 

Le blog de solidarité avec

les camarades arabes

Revolution arabe 

 

fermoez-fesse.jpg

Recherche

Actions !

Pour plus de détails voir les liens: 

 

diapo prisonnier palestine

Soirée prisonniers palestiniens

AFPS Brest

mardi 16 avril

20H30

Maison des syndicats

 

sortir-copie-1.jpg


manifestants-hopital-SUD-copie-1


Quimper Gourmelen

Rassemblement

vendredi 19 avril

8 h 45


foto2-205-ebf3f

 

Fermez Cofrents

(pays Valencian)

 

 

laniion.jpg

  Concert à Lannion

 

no nuk

 

Dimanche 28 avril

Brennilis

anti-r-1-r-copie-1.jpg

 


robertbelle5mai13DZ

 

 

Mardi 7 mai

 Yves-Marie Le Lay,

Président de

Sauvegarde du Trégor

  Douarnenez

Librairie l'Ivraie à 20h00

 

nddk.jpg

 

yy.jpg

 

st nnonon

 

grece.jpg