Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 janvier 2013 7 06 /01 /janvier /2013 10:57

 

*

Social vendredi 04 janvier 2013
*

Après plus de 15 jours de grève de la part de neuf salariés de l’étude notariale Brisset-Le Touze, à Lorient, on s’oriente vers une fin de conflit. Un protocole d’accord devrait être signé ce lundi matin.

*

En présence de la mandataire. Ce protocole devrait ête signé lundi matin dans les locaux de l’union locale CGT, en présence de la mandataire judiciaire qui avait été chargée de gérer le personnel, compte tenu de la mésentente récurrente des deux notaires associés, Maîtres Le Touze et Brisset.


Une procédure pour licenciement abusif


Ce protocole doit confirmer l’acceptation des différentes revendications du personnel sur l’application de la convention collective et les conditions de travail. Concernant la procédure de licenciement visant une des salariés, dont les grévistes demandaient la réintégration, on s’oriente vers l’ouverture d’une procédure individuelle pour licenciement abusif.

Si le protocole devait être signé lundi, le personnel reprendrait le travail dans la foulée.

*

http://www.ouest-france.fr/region/bretagne_detail_-Greve-chez-les-notaires-a-Lorient-possible-fin-de-conflit-lundi_40811-2149914_actu.Htm

Partager cet article
Repost0
4 janvier 2013 5 04 /01 /janvier /2013 10:09

arton354

4 janvier 2013 à 09h00 -


La liquidation judiciaire de la société dinannaise Calvez Ménager a été prononcée le 21décembre, par le tribunal de commerce de Saint-Malo, entraînant le licenciement de 39 salariés, essentiellement à Dinan (22), mais également à Saint-Barthélémy d'Anjou (49) et dans les magasins Planet Ménager de Taden (22), Plaintel (22), La Richardais (35) et Pontivy (56), employant chacun deux salariés.

 

Deux autres licenciements seront effectifs le 8 janvier, au sein de la société holding Calvez Distribution.

*

Détenue par Calvez Ménager, la société Sodem, basée à Caudan (56), a été placée en redressement judiciaire. Après un report demandé le 17décembre, une nouvelle audience est prévue lundi prochain, devant le tribunal de commerce de Saint-Malo, afin d'étudier les deux offres de reprise présentées.

  • Corentin Le Doujet

http://www.letelegramme.com/ig/generales/economie/calvez-menager-39-salaries-licencies-04-01-2013-1961862.php

Partager cet article
Repost0
4 janvier 2013 5 04 /01 /janvier /2013 09:05

manifestants-hopital-SUD-copie-1
*

Depuis plusieurs semaines, il manquait au moins dix personnes par jour à la blanchisserie.

*

Le premier arrêt non remplacé remontait au 8 août. À un congé maternité non remplacé se sont ajoutés des arrêts plus courts.


Du coup, au lieu de travailler à 50 par jour, le personnel s'est retrouvé à 40, voire moins.

 

Pour obtenir des remplaçants, nos collègues ont décidé de faire grève une heure, jeudi 20 décembre. Dès le dépôt du préavis, la direction a reconnu que la situation n'était pas tenable et a annoncé qu'elle allait mettre des remplaçants.


Mais, il n'était pas question de la croire sur parole.

 

28 personnes ont arrêté le travail, soit près des trois quarts des présents ce jour-là. Elles se sont rendues à la direction. Le DRH a confirmé l'arrivée de six personnes à partir du lundi 24 décembre. Cela suffira-t-il pour répondre aux besoins en linge des services pendant la période des fêtes et, au-delà, pour faire face au 14 tonnes de linge en retard ? Si ce n'est pas le cas, les salariés comptent bien se mobiliser à nouveau.

*

Correspondant

*

http://www.lutte-ouvriere-journal.org/?act=artl&num=2318&id=19

Partager cet article
Repost0
2 janvier 2013 3 02 /01 /janvier /2013 09:56
ploug-f.jpg
lundi 31 décembre 2012 

Le personnel du foyer logement pour les personnes agées de Ploufragan est en grève depuis le 21 décembre

*

Il proteste contre une nouvelle organisation du travail qui doit entrer en application le 1er janvier 2013. Ce nouveau planning de travail entraînerait la perte de 15 jours de congés sur une année. En effet, il est prévu que la journée de travail passe de 7h30 à 7h et la demi heure perdue chaque jour serait compensée par 15 jours de travail supplémentaire sur un an.
 *

Cela veut dire aussi des repos hebdomadaires raccourcis pour les salariés de l'Ehpad. Les salariés considèrent que les nouveaux horaires entraîneront non seulement la dégradation de leurs conditions de travail mais également une qualité moindre des services rendus aux résidents.

*

Je suis solidaire de leur combat. J'ai été soutenir les grévistes sur les piquets de grève. Les salariés de l'Ehpad n'ont pas à faire les frais de la nouvelle convention de l'Agence régionale de santé (ARH) et le Conseil général. Les salariés de l'Ehpad n'ont pas à subir les conséquences des réductions budgétaires.

*

http://martial-collet.blogspot.fr/

Partager cet article
Repost0
2 janvier 2013 3 02 /01 /janvier /2013 09:37

manifestants-hopital-SUD-copie-1

2 janvier 2013

*

Le personnel de l'Ehpad ne désarme pas, après la réorganisation des services (le temps de travail passe de 7h30 à 7h), qui est effective depuis hier.

*

Après les interventions de Rémy Moulin, maire, et de Christine Orain, conseillère générale, qui ont fait savoir qu'ils ne reviendraient pas sur cette prise de position, Jean-Edmond Coatrieux, secrétaire général de l'Union départementale de la CGT, met en garde les fâcheuses conséquences que pourrait avoir cette réorganisation:

 

«Il va falloir lever lesrésidants, qui sont en perte d'autonomie, dès 6h45, aulieu de 8h, afin de commencer les toilettes dès 7h, après le petit-déjeuner. Les transmissions entre les membres du personnel seront sacrifiées et la charge de travail par agent sera la même, avec une demi-heure de travail en moins».

 

Depuis le début duconflit, la titularisation de dix agents contractuels a été mise en avant mais, parallèlement, les effectifs passeront de39,67 à 35,70, soit quatre emplois en moins. Le personnel exige le maintien des horaires à 7h30 et estime qu'il serait nécessaire de porter l'effectif à 41emplois, comme la mairie l'avait formulé auprès des institutions compétentes dans sa demande initiale.

 

«Nous demandons la tenue d'une table ronde réunissant les élus de Ploufragan, le conseil général, l'ARS (Agence régionale de santé) et l'organisation syndicale représentant le personnel de l'Ehpad».

*

http://www.letelegramme.com/ig/generales/regions/cotesarmor/ploufragan-la-cgt-departementale-prend-la-main-02-01-2013-1960351.php

 

Ehpad : les élus et l'Agence de santé s'expliquent

Ploufragan
La CGT a récemment lancé un appel à la grève auprès des personnels du CCAS et de la ville de Ploufragan. Le syndicat entend ainsi s'opposer à la nouvelle organisation du travail pour les agents de l'Ehpad. S uite à ce mouvement de grève à l'Ehpad, la municipalité tient à apporter...

Ehpad : le mouvement de grève est reconduit

Ploufragan
Hier, les agents de l'Ehpad, à l'appel du syndicat CGT, ont une nouvelle fois débrayé, de 11 h à 13 h. Ils refusent la nouvelle organisation du temps de travail applicable au 1 er janvier, à savoir la suppression de 15 jours de congés, passant leur journée de travail de 7 h 30 à 7 h. ...

Débrayage des personnels de la mairie, ce jeudi

Ploufragan
Un appel au débrayage pour le personnel du CCAS et de la ville est lancé par le syndicat CGT, ce jeudi, de 11 h à 13 h, reconductible aux mêmes horaires les jours suivants, afin de s'opposer à la nouvelle organisation du travail pour les agents de l'Ehpad. « Face à la dépendance de plus...
Partager cet article
Repost0
1 janvier 2013 2 01 /01 /janvier /2013 11:14
*

Tribunal des prud’hommes de St Nazaire, ex grévistes de la faim contre STX (chantiers navals)

*

Léo, Boris et Nikos, 3 ouvriers grecs avaient été recrutés en Grèce par une société Allemande ( Elbe- sous traitant aujourd’hui disparu) pour travailler aux chantiers navals de St Nazaire pour le compte d’AKER YARDS (devenu STX). Ces ouvriers, embauchés fin 2007, sans contrat, sans bulletin de salaire, faisaient des semaines de 56 à 63h, sans paiement d’heures sup. Ils ont été licenciés sans indemnité début 2008 quand ils ont osé réclamer le paiement intégral de leur salaire

*

Le 14 mars 2008, en désespoir de cause, ils ont décidé de se lancer dans une grève de la faim.

*

Le 1er avril 2008, après 19 jours de grève de la faim AKER/yard a cédé . Cette victoire- obtenue avec le soutien de la CGT et de la population Nazairienne fut vite amère. Nikos, le plus jeune est décédé a son retour en Grèce ( le 14 avril 2008). C’est ce qui a poussé Léo a porter plainte contre STX (successeur d’Aker Yard) aux prud’hommes de Saint-Nazaire.

*

Après de multiples renvois, le procès a pu enfin avoir lieu le 7 juin 2012, mais les juges salariés et les juges patronaux n’ayant pas pu se mettre d’accord, un nouveau procès en« départage » -sous la houlette d’un juge professionnel- s’est déroulé le Lundi 17 décembre 2012 à à St Nazaire.


Le 17 decembre, à l’appel du comité de soutien et de la CGT, une quarantaine de militants se sont rassemblés devant le tribunal pour exiger:

*

 que Léo, Boris,la veuve de Nikos et sa fille, obtiennent justice et réparation
 que Aker/STX, soit sanctionné pour les graves infractions commises
 que la justice dise clairement que le code du travail ne peut pas être bafoué impunément

*

L’avocat de STX, a tenté de laver AkerYard/STX de toute responsabilité . Pour lui les prud’hommes n’ont pas compétence pour juger AKER/STX : AKER/STX n’était pas l’employeur et en tant que donneur d’ordre, il n’avait pas d’obligation légale de vérification envers Elbe qui est une sous-traitance de 2eme niveau. Bref, pour lui, STX n’est ni coupable ni responsable.

*

Me Kouvela-Piquet, l’avocate franco Grecque des 3 grecs a dénoncé AKER/STX « quiconque, laisse travailler dans ces conditions, ferme les yeux ou pire organise, par le jeu de sociétés écrans, cette forme d’esclavage moderne est socialement, humainement et juridiquement responsable ».

*

Elle a conclut : « Cette affaire donne l’occasion de rendre justice, pour tous ceux qui ont souffert, et ceux qui souffrent aujourd’hui , les responsables de ce système doivent être sanctionnés, je demande une condamnation exemplaire de STX ».

*

Le jugement est mis en délibéré pour le 4 février 2013

*

http://bellaciao.org/fr/spip.php?article132478

Partager cet article
Repost0
29 décembre 2012 6 29 /12 /décembre /2012 13:17

Social vendredi 28 décembre 2012
*

Depuis le 17 décembre, une partie des salariés de l’étude Brisset-Le Touze, de Lorient, sont en grève. Ce vendredi ils ont déposé une plainte collective pour harcèlement moral.

*

Troisième semaine de grève

*

Les salariés de l’étude notariale Brisset et Le Touze, soutenus par la CGT, vont entamer leur troisième semaine de grève ; le mouvement se poursuit. Le syndicat fait savoir que « des plaintes pour harcèlement moral ont été déposées au commissariat de police de Lorient, certificats médicaux à l’appui ».

*

La CGT se réserve le droit de se porter partie civile dans ce dossier.

*

Rassemblement le 2 janvier

Un nouveau rassemblement est prévu mercredi 2 janvier, à 9 h 30, devant l’étude, 25, place Jules-Ferry

*

http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Notaires-a-Lorient.-Une-plainte-collective-pour-harcelement-moral_40811-2148446------56121-aud_actu.Htm


Partager cet article
Repost0
28 décembre 2012 5 28 /12 /décembre /2012 10:33

caf-CGTCG08-CGT-CG08-SYNDICAT-08-ARDENNES.jpg

Lundi 17 décembre, la fédération CGT appelait dans la Sécurité sociale à manifester et à faire grève pour l'augmentation des salaires et un rattrapage de 300 euros.

 

À Rennes, cela s'est traduit, en plus des débrayages, par un rassemblement devant la tour de la Sécurité sociale.

 

Ce fut l'occasion de dénoncer publiquement l'absence d'augmentations générales des salaires et le blocage du smic, l'annonce qu'il n'allait augmenter que de 3 centimes au 1er janvier venant d'être faite. Nous connaissons pourtant tous une baisse de notre pouvoir d'achat.

 

Et pour tous les salariés, 300 euros de plus seraient bien le minimum.

 

L'insuffisance des effectifs a été aussi soulignée. On nous demande de faire plus avec moins de personnes. La situation dans la CAF d'Ille-et-Vilaine est symptomatique de ce qui se passe dans tous les organismes. Les queues aux guichets sont monnaie courante. La direction de la CAF 35 reconnaît publiquement 34 000 dossiers en retard ! Les délais pour les allocataires sont de dix semaines à deux mois, c'est inadmissible !

 

Le 18 décembre, les employeurs de la Sécu annonçaient que 2013 allait être une « année blanche », c'est-à-dire sans augmentation générale des salaires. Cette provocation mériterait une riposte à la hauteur, à la Sécurité sociale comme ailleurs, car le blocage des salaires touche de plus en plus de travailleurs.

 

Correspondant LO

 *

http://www.lutte-ouvriere-journal.org/?act=artl&num=2317&id=28

Partager cet article
Repost0
28 décembre 2012 5 28 /12 /décembre /2012 10:21

 

Photo Ouest France

*

À Lorient, chose inouïe, c'est la grève chez les notaires Brisset-Le Touze, une étude notariale qui compte 20 salariés.

 

Entre l'application de la convention collective, la régularisation des salaires et la restitution des congés payés, les motifs ne manquent pas. Mais ce qui a poussé à la grève ce sont les conditions de travail devenues inacceptables.


Les salariés sont victimes de harcèlement, de discrimination, d'insultes et de violences morales et physiques.

 

Au point que, en octobre, une secrétaire a fait une tentative de suicide, que quatorze salariés ont été mis en inaptitude temporaire par la médecine du travail et que six d'entre eux sont toujours en arrêt de travail.


Lundi 17 décembre, neuf salariés se sont mis en grève jusqu'à ce qu'on entende leurs revendications.

 

Depuis, tous les matins les grévistes se retrouvent devant l'étude pour organiser la journée. Avec le soutien des militants de l'union locale CGT ils sont allés interpeller le procureur de la République, qui n'a pas voulu intervenir. Les grévistes ont distribué un tract à la population, tract qui a fait du bruit.


Une lettre de licenciement ayant été envoyée à une gréviste, la colère était grande mercredi 19 décembre.

 

Finalement, les notaires et la mandataire judiciaire, désignée par le procureur de la République, ont dû accepter de recevoir tous les grévistes et leur avocat. Mais comme le licenciement était maintenu, les grévistes et les militants CGT sont allés faire le tour de toutes les études notariales de Lorient, dont certains employés subissent eux aussi des conditions de travail déplorables.


Vendredi 21 décembre, le procureur annonçait que toutes les revendications exprimées au début de la grève étaient acceptées :

  *

rattrapage des salaires, congés payés rectifiés, jours de grève payés. Mais, le licenciement n'étant pas annulé, la grève continue. L'étude étant fermée la veille de Noël, rendez-vous a été pris pour mercredi 26 décembre au matin afin de distribuer un tract d'information et, s'il le faut, recommencer le tour des études notariales de Lorient.

*

Correspondant LO

*

http://www.lutte-ouvriere-journal.org/?act=artl&num=2317&id=21

 


11ème jour de grève chez les notaires à Lorient, la lutte continue !


jeudi 27 décembre 2012 - 19h02

LA CGT UNION LOCALE DES SYNDICATS DE LORIENT ET SA REGION


Tél : 02 97 37 69 26 e-mail : ulcgt.lorient 69i wanadoo.fr LORIENT Fax 02 97 37 26 25 blog : unionlocalecgtlorient


Les salariés de l’étude BRISSET-LE TOUZE s’adressent à vous :


Depuis lundi 17 décembre, nous sommes en grève pour mettre fin à la situation insupportable que nous subissons par l’un des associés, Maître LE TOUZE. Me LE TOUZE aurait finalement accepté de céder ses parts de la SCP BRISSET-LE TOUZE ce qui est un premier pas pour les salariés en grève qui ont été victimes de ses agissements (décision prud’homale 2010 et Cour d’Appel de Rennes 2011).


Notre première victoire !

 

La mandataire judiciaire, Maître Sophie GAUTIER, nommée par le Tribunal de Grande Instance de Lorient le 8 février 2012 aggrave les problèmes au lieu de les résoudre. Elle ne prend aucune décision en conformité avec sa mission. Au contraire, elle a licencié une salariée qui a obtenu réparation en Justice eet a cru, en procédant ainsi éteindre la révolte.


Elle ne veut plus se déjuger !


Il serait souhaitable qu’elle interroge Me BRISSET et ses deux futurs associés pour connaître leur position sur la réintégration de cette salariée avant de persister à ne pas vouloir revenir sur son analyse erronée. Il serait paradoxal, alors que la mission du mandataire judiciaire est de permettre à l’étude de sortir de ses difficultés sociales, que par son entêtement elle soit l’obstacle au redressement de la société si cette grève perdure. La persistance d’un refus malgré cette situation nouvelle témoigne d’un acharnement incompatible avec sa fonction et sa mission, qui ne peut qu’être dénoncé.


Il faut que ça s’arrête ! Nous exigeons qu’un nouveau mandataire judiciaire soit nommé, qu’il entende nos revendications, qu’il nous respecte et respecte nos droits. Nous sommes bien décidés à poursuivre notre mouvement jusqu’à ce que les décisions de justice et notre convention collective soient reconnues et appliquées.


Lorient le 26 décembre 2012


pour le personnel CGT, Le secrétaire général de l’UL


Rendez- vous le vendredi 28 décembre à 9h30 devant l’étude 25 Place Jules Ferry à Lorient

 


Partager cet article
Repost0
28 décembre 2012 5 28 /12 /décembre /2012 10:09


*

Mardi 18 décembre, des salariés du groupe France Télécom et des entreprises d'informatique sous-traitantes se sont à nouveau réunis à Rennes.

*

Ils dénoncent la politique de l'entreprise, qui fait peser sur toutes les catégories de travailleurs sa volonté de réduire la masse salariale.


Effectivement, tout est bon pour réduire les « coûts ».

 

Les salariés qui partent en retraite ou préretraite sont très rarement remplacés et le travail est reporté sur ceux qui restent. Les multiples réorganisations sont utilisées pour supprimer des postes, soit en augmentant la charge sous prétexte de doublons, soit en isolant des secteurs d'activité pour les délocaliser ou les transférer vers des entreprises sous-traitantes.

 

Plus généralement, la direction du groupe réduit les effectifs pour faire faire le travail par des salariés prestataires, dont les salaires sont moins élevés, les conditions de travail plus difficiles, et dont elle peut rompre le contrat du jour au lendemain. Cette politique est dénoncée depuis plusieurs années par les organisations syndicales, qui réclament des embauches et en particulier celle des prestataires qui le souhaitent.


Dernièrement, l'inspection du travail, qui était déjà intervenue sur le site il y a deux ans, a recommencé une enquête.

*

Elle veut étudier si l'utilisation de la sous-traitance est légale. En effet le délit de marchandage est caractérisé par l'emploi de prestataires sur des postes identiques à ceux des salariés du groupe, ce qui arrive très souvent à France Télécom.

La direction, bien consciente d'avoir pris des libertés avec la légalité, réagit à sa manière : elle renvoie dans leur entreprise les prestataires qui travaillent dans les locaux du groupe. Pour le patron, le prestataire convenable est celui qui travaille caché. Dans le même temps, elle a embauché précipitamment une petite dizaine de prestataires. Il n'est pas certain que cela suffise à l'inspection du travail...

*

De telles réactions de la direction constituent une motivation supplémentaire pour se mobiliser. Des embauches sont indispensables et, au-delà, la fin de ces multiples statuts qui précarisent la situation de l'ensemble des travailleurs.

*

Correspondant LO

*

http://www.lutte-ouvriere-journal.org/?act=artl&num=2317&id=18

Partager cet article
Repost0

Contactez le NPA du Finistère

 

faou

 

UNE-190.JPG

 

cgt-gg.jpg

 

affiche_Peillon_Fioraso_BAT_0_0.preview.jpg

 

encart npa taille normale

 

 

nukleel-nam-bo-ket.jpg

accueil
*

Brest

06 42 22 96 37

brest.npa@gmail.com

 

Quimper

06 59 71 42 21

quimper.npa@gmail.com
 

Le blog sur les

questions maritimes

L'autre grenelle de la mer

 

Le blog de solidarité avec

les camarades arabes

Revolution arabe 

 

fermoez-fesse.jpg

Recherche

Actions !

Pour plus de détails voir les liens: 

 

diapo prisonnier palestine

Soirée prisonniers palestiniens

AFPS Brest

mardi 16 avril

20H30

Maison des syndicats

 

sortir-copie-1.jpg


manifestants-hopital-SUD-copie-1


Quimper Gourmelen

Rassemblement

vendredi 19 avril

8 h 45


foto2-205-ebf3f

 

Fermez Cofrents

(pays Valencian)

 

 

laniion.jpg

  Concert à Lannion

 

no nuk

 

Dimanche 28 avril

Brennilis

anti-r-1-r-copie-1.jpg

 


robertbelle5mai13DZ

 

 

Mardi 7 mai

 Yves-Marie Le Lay,

Président de

Sauvegarde du Trégor

  Douarnenez

Librairie l'Ivraie à 20h00

 

nddk.jpg

 

yy.jpg

 

st nnonon

 

grece.jpg