Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 juillet 2012 7 08 /07 /juillet /2012 12:29
Partager cet article
Repost0
8 juillet 2012 7 08 /07 /juillet /2012 09:22
Partager cet article
Repost0
4 juillet 2012 3 04 /07 /juillet /2012 15:56

 

 

Partager cet article
Repost0
4 juillet 2012 3 04 /07 /juillet /2012 12:29

logoNPA29

L'austérité de gauche…


Mardi, à l'Assemblée nationale, Jean-Marc Ayrault a tenu son discours de politique générale, un discours en trompe-l'œil qui tente de donner le change en multipliant les mots creux et les grandes phrases. Le Premier ministre marchant dans les pas de Hollande n'a cessé de répéter en bon Tartuffe qu'il refusait l'austérité alors que toute sa politique vise, selon ses propres mots, au redressement budgétaire pour mettre fin aux déficits.

 

Tout en parlant d'autre chose, il met en musique, au nom du « réalisme de gauche»,  le pacte budgétaire de Merkosy, l'austérité imposée à tous les peuples.


Ayrault-Hollande se soumettent au pacte budgétaire


Lors du dernier sommet européen, les 28 et 29 juin, Hollande a en effet accepté le pacte budgétaire mis en place par Merkel et Sarkozy en lui associant un « pacte de croissance » qui consiste à injecter 120 milliards d'euros dans l'économie, c'est à dire de nouvelles subventions au grand patronat.  Ayrault a justifié cette politique en se gardant bien d'en expliquer les conséquences, de nouvelles coupes dans les budgets de la fonction publique, de nouvelles attaques.


La veille du discours du Premier ministre, le président de la Cour des comptes, le socialiste Didier Migaud, avait rendu publiques les conclusions de son rapport sur l'audit des finances publiques demandé par Hollande.

 

D'ici à la fin 2012, l'Etat devra trouver entre 7,5 et 8 milliards d'économies supplémentaires et 33 milliards voire 40 en 2013. C'est bien là le fond de ce que sera la politique du gouvernement même si Ayrault gagne du temps à la veille du sommet social de la semaine prochaine.


L'offensive annoncée contre les services publics


Certes, Ayrault a fait le geste de revenir sur certaines mesures les plus injustes de Sarkozy, sa réforme fiscale devrait épargner un peu moins les plus riches.  Ces quelques mesures ne peuvent masquer l'essentiel, une attaque sans précédent contre les services publics qu'il a lui-même déjà annoncée dans une lettre à ses ministres. 

 

Les effectifs de la fonction publique vont baisser, la Cour des comptes annonce une baisse de  2,5 % par an. Ce seront bientôt deux fonctionnaires sur trois partant à la retraite qui ne seront pas remplacés, le tout accompagné d'un probable gel des salaires.


Ayrault s'est bien gardé de dire la brutale vérité mais en plaçant au centre de la politique de son gouvernement «  la maitrise des dépenses publiques » ce sont bien ces nouvelles attaques qu'il prépare. C'est le choix qu'a fait Hollande en acceptant le pacte budgétaire, se plier aux exigences des marchés, des banques. Loin de créer la croissance une telle politique conduit à la récession, à l'aggravation du chômage. Il faut y mettre un coup d'arrêt.


Pas d'abstention contre l'austérité !


Les députés du Front de gauche se sont abstenus dans le vote de confiance qui a suivi le discours du Premier ministre, « une abstention constructive » disent-ils. Ils jouent ainsi un jeu de dupes en prenant pour argent comptant les propos doucereux d'Ayrault. On ne peut pas s'abstenir devant une politique qui vise à faire payer la dette aux travailleurs et à la population. L'heure est à la préparation de la riposte en construisant une opposition de gauche au gouvernement.

Partager cet article
Repost0
3 juillet 2012 2 03 /07 /juillet /2012 12:59

 


“Vous êtes ingénieur ou un truc comme ça ?” A la gare Saint-Jean, le taxi (la cinquantaine mal rasée, accent mi-bordelais mi-borborygme) s’étonne de notre destination, l’usine Ford de Blanquefort. On lui dit que non, on a rencart avec Philippe Poutou pour apprendre à séquestrer un patron.  

“J’ai voté pour lui, hier. Les connards de la gauche bobo, je les supporte pas. Je viendrais bien le voir avec vous, mais bon.” Mais bon, il est taxi.

Sur le parking de Ford, entre les allées et venues des camions dans la zone industrielle, Philippe Poutou débauche et pose son sac dans sa bagnole.

 

De 6 heures à 14 heures, il exerce ses talents de technicien de maintenance, répare les machines utilisées par ses collègues pour fabriquer des boîtes de vitesse. Le reste du temps, il est syndicaliste CGT, à l’occasion candidat du NPA à la présidentielle et aux législatives. Même s’il se réjouit du vote du chauffeur de taxi, Philippe Poutou n’a réuni que 2,12 % des voix dans la 5e circonscription de Gironde. Surtout, sur la France entière, “on est loin des cinquante candidats dépassant les 1 % pour avoir les financements”. Mais au moins, c’est fini. Et Jeannot, retraité de Ford croisé dans le hall du bâtiment réservé au CE, appelle quand même Poutou “Monsieur le député”, pour rigoler.


“Monsieur le député” nous sert un fond de café dans deux gobelets en plastique, réchauffé une minute au micro-ondes. Pendant la lutte menée de 2006 à 2010 pour échapper à la fermeture, beaucoup de réunions ont eu lieu ici. Dès les premiers soupçons de licenciements, les salariés ont manifesté, alerté les médias, les élus.

Puis ils sont passés à la démonstration de force, sous l’influence des élus CGT. Pendant sa campagne présidentielle, le candidat du NPA avait fait frissonner Pujadas avec sa sortie :  

“D’habitude, on est chez le patron en groupe, on séquestre en groupe.”

En 2008, après les blocages, les salariés de Ford Blanquefort ont choisi ce mode d’action. “Le premier coup, c’était le plus difficile”, concède Poutou. “Quand on ne sait pas faire, il faut apprendre.” Pendant qu’un patron de Ford rencontre les délégués du personnel, la salle est envahie, les portes bloquées. “Il y a toujours un côté gênant dans le fait que le délégué parle et raconte ensuite à ses copains ce qui s’est passé. Là, les ouvriers ont agi directement.”


La première séquestration ” se passe très bien, dans la bonne humeur”.

 

Ils remettent ça quelques mois plus tard. Cette fois, “les patrons arrivent à partir, on rate la sortie de la salle et on bloque les portillons du parking”. Un huissier constate, des journalistes filment, les dirigeants finissent par battre en retraite. “Les gardiens de l’usine ont découpé le grillage derrière, ils se sont barrés par là. Mais finalement c’était très bien, leur fuite a été filmée et ça permettait de sortir d’une situation qui ne pouvait pas durer trop longtemps.”


Le risque ? “Qu’on nous traite de violents, de terroristes”, “que quelqu’un mette son poing dans la figure du patron”, “que des insultes partent”, et surtout “que les forces de l’ordre interviennent”. Malgré tout, Philippe Poutou ne s’inquiète pas trop.

 

Il faut “faire confiance” aux salariés : “chacun comprend que quand on lutte, il ne faut pas faire n’importe quoi”.


Chez Ford, l’activité a repris. L’effectif a fondu, mais sans licenciements. Depuis la fin de la campagne présidentielle, Philippe Poutou retourne tous les jours au boulot, sans trop s’attarder auprès des télés venues l’attendre à 6 heures du matin pour le voir arriver à l’usine. Le candidat normal, c’était lui.

 

http://www.lesinrocks.com/2012/06/23/actualite/jai-appris-sequestrer-un-patron-philippe-avecpoutou-11271593/#.T_JKnF3g2yI.facebook

 

Partager cet article
Repost0
1 juillet 2012 7 01 /07 /juillet /2012 13:58
Partager cet article
Repost0
29 juin 2012 5 29 /06 /juin /2012 12:34
Partager cet article
Repost0
29 juin 2012 5 29 /06 /juin /2012 12:32
Partager cet article
Repost0
28 juin 2012 4 28 /06 /juin /2012 11:03

 

 

Partager cet article
Repost0
27 juin 2012 3 27 /06 /juin /2012 14:56
Communiqué du NPA.

 

Le gouvernement annonce la couleur.

 

Dans un communiqué publié après le séminaire gouvernemental, il s’engage dans la même voie que celle du gouvernement Fillon : redressement des comptes publics, réduction du déficit à 3% en 2013 avec retour à l’équilibre en 2017, réduction de la dette d’ici 2017.

 

Pour cela il annonce le blocage des effectifs de la fonction publique ce qui, compte tenu des recrutements annoncés dans l’Education Nationale la police et la justice, signifie le non remplacement de 2 fonctionnaires sur 3 pour tous les autres secteurs, la maîtrise des dépenses sociales et l’engagement dans cet effort des collectivités territoriales.

 

Ce dont avait rêvé Sarkozy c’est Ayrault qui va le faire !

 

Provocation suprême le montant dérisoire du coup de pouce au SMIC de 0, 6 % soit 6, 6 euros d’augmentation nets mensuels.

 

Pour Marisol Touraine il s’agit « d’envoyer un signal » ce qui a le mérite d’être clair : le gouvernement se moque des besoins des salariés mais il tient à donner toutes garanties aux marchés, aux banques, au patronat qu’il ne remettra rien en cause d’essentiel. Il n’y a pas de changement, sauf dans la forme, dans le style, dans les mots.

 

Il n’y a rien à espérer de cette politique qu’il faut combattre en soutenant toutes les résistances qui ne manqueront pas de s’exprimer, pour un SMIC à 1700 euros et une augmentation égale pour toutes et tous de 300 euros.

 

Nous ne pouvons que nous atteler à la construction unitaire d’une opposition de gauche, déterminée, à ce gouvernement.

Partager cet article
Repost0

Contactez le NPA du Finistère

 

faou

 

UNE-190.JPG

 

cgt-gg.jpg

 

affiche_Peillon_Fioraso_BAT_0_0.preview.jpg

 

encart npa taille normale

 

 

nukleel-nam-bo-ket.jpg

accueil
*

Brest

06 42 22 96 37

brest.npa@gmail.com

 

Quimper

06 59 71 42 21

quimper.npa@gmail.com
 

Le blog sur les

questions maritimes

L'autre grenelle de la mer

 

Le blog de solidarité avec

les camarades arabes

Revolution arabe 

 

fermoez-fesse.jpg

Recherche

Actions !

Pour plus de détails voir les liens: 

 

diapo prisonnier palestine

Soirée prisonniers palestiniens

AFPS Brest

mardi 16 avril

20H30

Maison des syndicats

 

sortir-copie-1.jpg


manifestants-hopital-SUD-copie-1


Quimper Gourmelen

Rassemblement

vendredi 19 avril

8 h 45


foto2-205-ebf3f

 

Fermez Cofrents

(pays Valencian)

 

 

laniion.jpg

  Concert à Lannion

 

no nuk

 

Dimanche 28 avril

Brennilis

anti-r-1-r-copie-1.jpg

 


robertbelle5mai13DZ

 

 

Mardi 7 mai

 Yves-Marie Le Lay,

Président de

Sauvegarde du Trégor

  Douarnenez

Librairie l'Ivraie à 20h00

 

nddk.jpg

 

yy.jpg

 

st nnonon

 

grece.jpg