Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 juin 2012 2 05 /06 /juin /2012 09:31
poutou-FRANCE-LEGISL.JPG

par Claude Canellas

 

BORDEAUX (Reuters) - Sans grand espoir de faire un meilleur score lors des législatives que comme candidat à l'élection présidentielle, Philippe Poutou laboure la 5e circonscription de la Gironde qui couvre le très rural Médoc et met la main à la pâte.

 

Malgré un petit score réalisé lors du premier tour de la présidentielle (1,15%) comme candidat du Nouveau Parti anticapitaliste, l'ouvrier de Ford à Blanquefort, délégué CGT qui mena le combat pour sauver son usine, a repris son bâton de pèlerin pour aller porter la parole de l'anticapitalisme dans des terres médocaines qu'il connaît bien.

 

Il s'était déjà engagé en 2007 dans cette même circonscription sous l'étiquette de la LCR. Il avait recueilli 2,70% des voix au premier tour et sur la base des votes en sa faveur lors de la présidentielle, soit environ 15% de bulletins en plus, il peut toujours espérer légèrement mieux.

 

"On sait qu'on n'a pas beaucoup de chances d'être élu car il n'y a pas de loi sur la proportionnelle. Mais on a à se faire entendre, on a des choses à dire, dans la continuité de la présidentielle", dit celui qui se veut avant tout l'un des 366 candidats du NPA qui, comme lui, n'entreront pas à l'Assemblée.

 

On peut croiser Philippe Poutou, en dehors de ses heures de travail, seau de colle et pinceau à la main, en train de poser des affiches, l'occasion de rencontrer des électeurs qui reconnaissent cet homme qui s'était illustré par sa candeur lors de la campagne pour l'élection présidentielle.

 

NOTORIÉTÉ NOUVELLE

 

"Maintenant on me reconnaît dans la rue. Les gens viennent vers moi assez facilement pour parler politique. Même ceux qui ne partagent pas mes idées viennent parfois me saluer", raconte-t-il dans un sourire qui le quitte rarement.

 

Philippe Poutou espère qu'après avoir combattu Nicolas Sarkozy, sa notoriété nouvelle lui permettra de peser un peu plus face à la droite, Front national et UMP réunis.

 

Le patron du FN en Gironde, Jacques Colombier, laboure les mêmes terres, et Marine Le Pen y a fait une poussée significative lors de la présidentielle, comme dans le canton de Pauillac où elle est arrivée en tête avec 27,73% des voix.

 

Philippe Poutou estime que le FN fait son nid dans le Médoc sur "la question de l'absence de services publics, le chômage plus élevé qu'ailleurs sans présence d'industrie sauf dans la partie la plus proche de Bordeaux, les emplois agricoles mal payés et pour les plus durs souvent confiés à des immigrés".

 

"Colombier pourrait se retrouver au second tour dans une triangulaire avec l'UMP et le PS", craint-il.

 

Pour lui, la priorité est donc de battre la droite, y compris le candidat UMP David Gordon-Krief, qui veut reprendre à la gauche un siège conquis il y a cinq ans, quitte à appeler à voter au deuxième tour pour la sortante Pascale Got.

 

Mais ce combat ne modifie pas sa vision des socialistes dont pour lui "il ne faut rien attendre".

 

"L'élection de François Hollande ne va pas changer grand-chose à la situation dans notre pays", regrette le candidat d'extrême gauche qui n'espère le changement que "par la révolte de ceux qui souffrent".

 

Edité par Yves Clarisse

 

http://www.franceinter.fr/depeche-philippe-poutou-laboure-la-campagne-girondine


Partager cet article
Repost0
4 juin 2012 1 04 /06 /juin /2012 12:40

 

 

Partager cet article
Repost0
4 juin 2012 1 04 /06 /juin /2012 12:37
Partager cet article
Repost0
2 juin 2012 6 02 /06 /juin /2012 15:35

 

 

Partager cet article
Repost0
2 juin 2012 6 02 /06 /juin /2012 15:06

caoret.jpg

Partager cet article
Repost0
2 juin 2012 6 02 /06 /juin /2012 13:14

cedric.jpg

30 mai 2012 -

 

Chacun leur tour, les huit candidats pour les législatives dans la 3e circonscription ont répondu aux questions de la rédaction. Aujourd'hui Cédric Cadoret, objecteur de croissance, pour le NPA, Nouveau parti anticapitaliste.


1/Particulière dans son découpage, la 3e circonscription ne correspond pas à un bassin de vie. Avantage et/ou inconvénient?


Il convient de définir ce qu'est un bassin de vie. Un bassin de vie est un «territoire présentant une cohérence géographique, sociale, culturelle et économique, exprimant des besoins homogènes en matière d'activités et de services». Cette définition permet de dire qu'on ne peut classer la 3e circonscription comme telle. Le terme de bassin de vie permet à l'État de classer des zones de telle manière à pouvoir gérer des décisions sur ce territoire. Or les plus à même de décider de la gestion de celui-ci sont les citoyens y vivant. Ainsi, il me semble que dans chaque ville, bourg, village les citoyens doivent décider de leur avenir commun. Évidemment, il ne s'agit pas de s'ostraciser mais bien au contraire de créer du lien social qui nous manque tant.

2/L'économie locale est dominée par l'agriculture et l'agroalimentaire; selon vous est-ce une force ou une faiblesse?


L'agriculture et l'agroalimentaire dans la circonscription représentent entre 40% et 45% du PIB. En tant qu'objecteur de croissance, je ne considère pas l'agriculture productiviste intensive comme une «force» pour la circonscription. L'agro-industrie ne pense ni diététique, ni richesse culturelle. L'agro-industrie fait de l'agrobusiness détruisant l'environnement et nos paysans. Elle préfère voir pousser les royalties plutôt que la biodiversité. De plus, je suis pour une production locale et une consommation locale respectueuse de l'environnement et soucieuse de l'impact social.

3/L'environnement est une préoccupation majeure. Quelles mesures souhaiteriez-vous initier dans ce domaine?


Nous avons comme objectif premier au niveau de l'environnement de cesser la production électronucléaire mortifère et dangereuse. Il faut sortir du modèle capitaliste qui monétarise tout le vivant et l'environnement par l'imposture de la croissance verte.

4/Tout le monde s'accorde sur la nécessité d'achever l'axe Triskell pour désenclaver le Centre-Bretagne. Quelles sont vos ambitions pour ce projet qui traîne en longueur?


En tant que défenseur du développement soutenable, je ne peux être que contre la mise en place de l'axe Triskell. Nous devons cesser le «tout voiture». La raréfaction des énergies fossiles nous oblige à penser à d'autres moyens de transport. En effet, la redynamisation de nos territoires peut passer par la remise en place des voies ferrées existantes.

5/L'ouverture du pôle de santé public-privé de Kério ne masque pas une démographie médicale inquiétante. Pensez-vous qu'il faille légiférer pour palier un désert médical?


D'après un récent sondage fait par l'Ordre national des médecins, les auteurs soulignent que: «les incitations à l'installation en milieu rural ne sont jamais considérées comme un critère à prendre en compte, et sont jugées inefficaces car la question de l'installation de jeunes médecins n'est que partiellement médicale. Elle renvoie à l'évolution des modes de vie et aux problèmes d'aménagement du territoire».

 

Tout est dit. Faut-il rappeler que dans certains pays, on paie le médecin pour ne pas être malade! Les industries pharmaceutiques sont aussi des industries productivistes qui visent à faire du profit sur notre santé. Je ne pense pas qu'il soit nécessaire de légiférer ni de donner plus d'aides. Nous appelons un changement de modèle de société plus humaine où la prévention sanitaire vaudra mieux que la guérison...

6/Quelle place selon vous est-il utile d'accorder à l'enseignement du breton?


L'enseignement du breton doit se faire exclusivement dans le public et cesser les subventions aux privés. Il faut préciser que le breton scolaire est difficilement utilisable auprès de nos anciens...

7/Si vous êtes élu, quel député serez-vous?


Cette question appellerait à une réponse type que je ne vous donnerai pas puisque d'autres l'auront déjà fort bien fait avec flagornerie. Je suis favorable au mandat impératif et révocable. L'initiative doit être au citoyen ainsi que les prises de décisions.

 

http://www.letelegramme.com/local/morbihan/pontivy/ville/cedric-cadoret-nouveau-parti-anticapitaliste-30-05-2012-1720314.php

Candidature. Cédric Cadoret, candidat pour le NPA

Cédric Cadoret, 35 ans, est le candidat du Nouveau parti anticapitaliste dans la 3 circonscription. Ce natif de Vannes, qui réside à Lignol, est titulaire d’un BTS action commerciale et d’une licence en commerce électronique, obtenus à Orléans. Il a tenu une salle de jeux en réseau durant quatre ans, avant de se lancer dans le dépannage informatique, comme autoentrepreneur.


Aujourd’hui demandeur d’emploi, il se définit comme un « objecteur de croissance ». Cédric Cadoret s’est présenté en 2010 aux élections régionales, sur la liste « Vraiment à gauche ». « Il faut repenser notre façon de produire et de consommer, en tenant compte de l’impact social et environnemental », explique-t-il.

 

http://legislatives2012.ouest-france.fr/actualite/cedric-cadoret-candidat-pour-le-npa-20-05-2012-3174

 


 


Partager cet article
Repost0
1 juin 2012 5 01 /06 /juin /2012 12:22

 


 par E_varlin

 

Partager cet article
Repost0
31 mai 2012 4 31 /05 /mai /2012 14:17

 


 par E_varlin

 

Partager cet article
Repost0
29 mai 2012 2 29 /05 /mai /2012 13:03

 

Le gouvernement nommé le 16 mai est transitoire, et savamment composé pour faire élire un maximum de députéEs PS. On peut néanmoins deviner la politique qui sera mise en œuvre à la vue des personnalités nommées.

Le vrai gouvernement ne sera mis en place qu’après les législatives, en fonction des résultats et des alliances nécessaires.


Pour la première fois, il est totalement paritaire, dix-sept femmes, dix-sept hommes. Enfin ! Mais, témoignage du machisme toujours bien réel, à l’écoute des commentaires, la parité ne saute pas aux oreilles, ce sont surtout les hommes qui sont connus et dont les journalistes parlent. La parité formelle est en avance sur la parité réelle. Mais c’est un point positif comme le retour d’un ministère des Droits des femmes, occupé par Najat Vallaud-Belkacem, en outre porte-parole du gouvernement.


Cette équipe s’affiche comme l’anti-Sarkozy.

 

Plus de ministère de l’Immigration et encore moins de l’Identité nationale ! À l’opposé, plusieurs ministres revendiquent un engagement antiraciste comme Delphine Batho ou Georges-Pau Langevin qui ont été vice-présidente de SOS-Racisme pour la première et présidente du Mrap pour la seconde ou encore la réalisatrice Yamina Benguigui, voire indépendantiste comme la ministre de la Justice Christiane Taubira. La rupture avec la droite s’affirme aussi avec la ministre déléguée à la Famille Dominique Bertinotti qui sera chargée de l’une des premières et rares promesses fermes de Hollande, l’ouverture du mariage et de l’adoption aux couples homosexuels.


Toujours côté revendication de la rupture, il faut citer Fleur Pellerin qui avait pris position contre Hadopi.


Mais avec Manuel Valls au ministère de l’Intérieur, c’est du lourd, du bien droitier et du bien sécuritaire ! Avec des accents proches de ceux de la droite, il dénonce les juges laxistes, demande plus de places de prison et des sanctions immédiates contre les mineurs délinquants... Il met en pratique à Évry – dont il est député et maire – l’augmentation des effectifs de police municipale et la généralisation de la vidéosurveillance qu’il défend dans les débats.


Laurent Fabius aux Affaires étrangères et Bernard Cazeneuve ministre délégué aux Affaires européennes, deux partisans du « non » au référendum de 2005 sur le traité constitutionnel et opposants au Traité de Lisbonne, correspondent à la fermeté que veut montrer Hollande dans sa volonté de renégocier le pacte budgétaire européen.
Bernard Cazeneuve est par ailleurs un farouche et efficace pronucléaire.

 

Sur la question énergétique, il y en a pour tous les goûts.

 

Le ministère de l’Écologie et du Développement durable revient à Nicole Bricq, une opposante aux gaz de schiste et au tout-pétrole. Europe Écologie-les Verts reçoit deux postes, Cécile Duflot comme ministre de l’Égalité des territoires est chargée du Logement, et Pascal Canfin au Développement est l’un des co-fondateurs de l’ONG Finance Watch. Mais Geneviève Fioraso, ministre de l’Enseignement supérieur, a une solide pratique du lien entre l’université et le monde industriel et tout particulièrement dans des domaines aussi contestés et contestables que l’énergie atomique ou les nanotechnologies.


Pierre Moscovici occupera le ministère de l’Économie et des Finances, avec Jérôme Cahuzac ministre délégué au Budget, ils forment un duo libéral de choc : du Strauss-Kahn – dont Moscovici a été le plus proche collaborateur – sans Strauss-Kahn !

 

Ce message radical est immédiatement tempéré avec Benoît Hamon à l’Économie sociale et solidaire, et surtout avec le très pittoresque « ministère du Redressement productif » taillé sur mesure pour Arnaud Montebourg, plus en phase avec le débat sur la croissance.

 

Aux Affaires sociales et la Santé, la nomination de Marisol Touraine est sans surprise ni équivoque.

 

Elle défend la maîtrise des dépenses de la protection sociale, envisage le basculement des cotisations sociales vers la CSG, donc du salaire vers l’impôt, elle critique la loi HPST (hôpital santé patients territoires) mais pas la tarification à l’activité, elle refuse à la fois le remboursement des soins et médicaments à 100 % et la retraite pleine et entière à 60 ans avec 37, 5 annuités.


La première réunion du conseil des ministres met la dernière touche au tableau avec la baisse de 30 % de la rémunération des ministres, l’interdiction du cumul des mandats, l’affirmation de l’intégrité et de l’impartialité...
Dans la lignée de l’élection de François Hollande, ce gouvernement veut incarner la rupture avec le sarkozysme. Mais pour qu’il en défasse les contre-réformes, il faudra une solide opposition à sa gauche !


Christine Poupin

Partager cet article
Repost0
26 mai 2012 6 26 /05 /mai /2012 13:15

sam22-copie-1.jpg

Partager cet article
Repost0

Contactez le NPA du Finistère

 

faou

 

UNE-190.JPG

 

cgt-gg.jpg

 

affiche_Peillon_Fioraso_BAT_0_0.preview.jpg

 

encart npa taille normale

 

 

nukleel-nam-bo-ket.jpg

accueil
*

Brest

06 42 22 96 37

brest.npa@gmail.com

 

Quimper

06 59 71 42 21

quimper.npa@gmail.com
 

Le blog sur les

questions maritimes

L'autre grenelle de la mer

 

Le blog de solidarité avec

les camarades arabes

Revolution arabe 

 

fermoez-fesse.jpg

Recherche

Actions !

Pour plus de détails voir les liens: 

 

diapo prisonnier palestine

Soirée prisonniers palestiniens

AFPS Brest

mardi 16 avril

20H30

Maison des syndicats

 

sortir-copie-1.jpg


manifestants-hopital-SUD-copie-1


Quimper Gourmelen

Rassemblement

vendredi 19 avril

8 h 45


foto2-205-ebf3f

 

Fermez Cofrents

(pays Valencian)

 

 

laniion.jpg

  Concert à Lannion

 

no nuk

 

Dimanche 28 avril

Brennilis

anti-r-1-r-copie-1.jpg

 


robertbelle5mai13DZ

 

 

Mardi 7 mai

 Yves-Marie Le Lay,

Président de

Sauvegarde du Trégor

  Douarnenez

Librairie l'Ivraie à 20h00

 

nddk.jpg

 

yy.jpg

 

st nnonon

 

grece.jpg